Hadopi : les livres numériques sont piratés car trop chers

Inscrit le 13/08/2002
26334 messages publiés
Envoyer un message privé
Guillaume Champeau , sujet ouvert le 23/10/2014 à 14:49



La Haute Autorité pour la diffusion des oeuvres et la protection des droits sur Internet (Hadopi) a publié jeudi une étude sur le livre numérique menée en partenariat avec le Groupement pour le développement de la Lecture Numérique (GLN), et réalisée avec l'IFOP. Extrêmement riche et bien faite, avec à la fois des sondages auprès près de 3000 personnes et des études qualitatives en petits groupes, l'étude permet d'en savoir plus sur l'utilisation des livres électroniques, et l'attente des lecteurs.

Elle apporte de nombreux enseignements intéressants, et notamment que :


26 % des lecteurs de livres numériques font attention à la présence ou non de DRM, et 34 % ont déjà converti un fichier de livre pour le rendre lisible dans un autre format ;



11 % des français de plus de 15 ans lisent des livres numériques (en tous genres : romans, essais, livres de cuisine, guides pratiques, BD...), dont une majorité de 58 % en lit moins de cinq par an ;



46 % des lecteurs de livres numériques en "prêtent" à des tiers ;



Les lecteurs les plus sélectifs, qui recherchent les ouvrages les plus pointus difficiles à trouver en papier, sont paradoxalement les moins satisfaits par l'offre numérique, et les moins enclins à payer cher.



Le lecteur type d'un livre numérique est un homme (60 %) de moins de 35 ans, de catégorie socio-professionnelle supérieure, parisien et ou habitant une grande ville, et ayant fait des études supérieures ;



Mais le plus gros lecteur (plus de 11 livres numériques sur l'année écoulée) est une lectrice, à 54 %;



Pour 46 % des lecteurs, c'est le fait d'avoir accès à un support de lecture numérique (liseuse, tablette, smartphone...) qui a déclenché l'envie de l'utiliser pour lire un livre électronique. Dit autrement, c'est le marché qui crée la demande ;



La tablette tactile est l'appareil le plus utilisé pour lire (37 %), et particulièrement pour lire des romans, alors que l'ordinateur est utilisé plus volontiers pour les ouvrages techniques, scolaires ou scientifiques ;


Mais Hadopi oblige, c'est aussi sur les aspects liés au piratage et à l'offre légale ou illégale que l'étude est très instructive. Ainsi :


71 % des lecteurs lisent le plus souvent ou exclusivement gratuitement ;



Mais 61 % des lecteurs ont tout de même acheté un livre numérique au cours des 12 mois ;



40 % de ceux qui lisent gratuitement estiment qu'ils n'auraient pas lu le livre s'ils avaient dû l'acheter (c'est dire la valeur culturelle du domaine public et du piratage) ;



33 % n'achètent pas car le prix est trop élevé ;



Un lecteur sur cinq n'imagine pas payer pour un objet dématérialisé ;



59 % des lecteurs trouvent les livres numériques trop chers ;



Le prix optimal d'un livre numérique serait de 8 euros pour un roman (croisement des courbes entre le prix jugé intéressant par le lecteur, et le prix jugé trop cher), et 10 euros pour un livre de sciences humaines. Un livre scientifique est vendu en moyenne 17 euros, alors que le prix optimal serait de 10 euros.



34 % des lecteurs avouent se procurer des livres en piratant ;



Dont 41 % parce que le prix est trop élevé, contre 21 % "seulement" qui ne veulent pas payer dès lors qu'ils peuvent avoir le livre gratuitement. 23 % piratent "par habitude".











Lire la suite
27 réponses
Inscrit le 05/04/2011
1739 messages publiés
Je me reconnais bien là dedans...
Inscrit le 25/09/2013
146 messages publiés
je continue a lire des livres papier, c'est grave docteur ?
Inscrit le 12/04/2014
282 messages publiés
tu est un homme du passé
Inscrit le 23/09/2008
2553 messages publiés
Pour information, coût d'un pavé type Harry Potter à la sortie de l'imprimerie : environ 0,15 € HT
(j'ai mes sources).

Je vous laisse en tirer les conclusions que vous souhaitez.
Inscrit le 27/10/2009
27 messages publiés
Ce qui prouve bien que quand on achète un livre papier, ce n'est pas le papier qui fait le prix.
Inscrit le 17/02/2012
164 messages publiés
Ne pas oublier tous les coûts indirects liés au papier : transport, stockage, manutention, mise en rayon, retours, pilon etc. et la gestion de tout ça. Autant de "petits" coûts qui bout à bout font une somme loin d'être négligeable. 

D'un autre côté, sur le numérique, certains coûts également. Mais se passer du papier est une réelle économie pour les éditeurs, qui devrait se retrouver dans le prix d'une part, et la rémunération des auteurs d'autre part. (Ce qui n'arrive PAS).
Inscrit le 20/01/2012
453 messages publiés
0.15 € le pavé? Tu as tes sources mais je serais curieux (c'est un ami qui le tient d'un ami dont l'oncle travaille … )

Je connais un peux les frais et les problèmes de l'imprimeur. Un prix pareil c'est juste surréaliste pour un objet aussi complexe. 0.15€ ça ne couvre même pas le prix du papier.
Inscrit le 06/11/2012
896 messages publiés
peut être le prix "poche" sans "transport, stockage, manutention, mise en rayon, retours, pilon etc. et la gestion de tout ça."
Inscrit le 07/10/2014
426 messages publiés
Non. C'est plutôt 3€ dans ce cas. 15cent c'est totalement irréaliste. Peut être le coût d'utilisation de la presse (énergie+entretien), et encore...
Inscrit le 20/01/2012
453 messages publiés
Un peu moins sur du poche (1,50 - 2€) je crois. Au vu de la quantité des derniers Harry Potter, je veux bien voir ce prix encore dimunier (genre 1,3€) mais jamais 0.15€
Inscrit le 23/09/2008
2553 messages publiés
0.15 € le pavé? Tu as tes sources mais je serais curieux (c'est un ami qui le tient d'un ami dont l'oncle travaille … )


Mon voisin et néanmoins ami a un bon poste dans une grosse  imprimerie de ma région.

C'est ce qu'il m'a dit à l'occasion d'une discussion à bâtons rompus sur l'avenir de cette industrie, justement à l'occasion de la sortie d'un Harry Potter, je crois que c'était le quatrième.

Je n'ai pas été fourrer mon nez directement dans les comptes de cette société, mais je n'ai pas de raisons de douter de sa parole.
Inscrit le 03/10/2011
9233 messages publiés
J'ai un peu de mal à piger qu'on fixe à 8 euros le prix optimal pour un livre dématérialisé alors qu'un livre de poche tourne autour de 5 euros. Pour moi, 2 euros, c'est bien suffisant.
Inscrit le 17/02/2012
164 messages publiés
Tout dépend ou non de la disponibilité dudit poche...
Inscrit le 06/11/2012
896 messages publiés
Surtout qu'ils n'ont pas le poid de papier à gérer, ni le risque du pilon.
Inscrit le 07/10/2014
426 messages publiés
8€ semble très exagéré par rapport au format poche. Surtout qu'il y a bien souvent des DRM et que le vendeur ne précise pas que c'est du format pdf quasi illisible sur une liseuse.
Pas étonnant que les gens piratent.
Inscrit le 16/03/2009
2210 messages publiés
Exactement, en plus du prix rédhibitoire, ne pas oublier leur saloperie de DRM et le manque de choix dans le format de fichier.

Bref, musique, films, livres, même combat. Le partage a encore de beaux jours devant lui.
Inscrit le 06/04/2011
4240 messages publiés
On peut transposer ce sondage à la musique et au cinéma , ça doit à peu près se rejoindre.
Inscrit le 13/08/2010
11500 messages publiés
- Un lecteur sur cinq n'imagine pas payer pour un objet dématérialisé ;

Dit autrement, 4 lecteurs sur 5 sont prêts à payer pour un ouvrage dématérialisé.
On voit clairement la question de l'adéquation entre l'offre et la demande.

Pour cette phrase, par contre, j'ai un peu plus de mal...

- Mais le plus gros lecteur (plus de 11 livres numériques sur l'année écoulée) est une lectrice, à 54 %;
Un transsexuel ? Une cul-de-jatte ?    
Inscrit le 20/01/2012
453 messages publiés
j'adore, les transsexuels gros consommateurs de livres numériques!

Sinon, plus subtil, ce qui m'a fait tiquer c'est:
Pour 46 % des lecteurs, c'est le fait d'avoir accès à un support de lecture numérique (liseuse, tablette, smartphone...) qui a déclenché l'envie de l'utiliser pour lire un livre électronique


Pour la tablette ou le smartphone je peux comprendre, mais la liseuse??
Le mec achète une liseuse parce que c'est joli pour décorer son salon, et un jour il se dit: oh tiens, je pourrait lire un livre vu que j'ai une liseuse ??

Mais la conclusion de cela est encore plus jolie:

Dit autrement, c'est le marché qui crée la demande ;


Ah ben ça valait la peine de reformuler: Un marché est un espace (physique ou théorique) dans lequel on a des vendeurs et des acheteurs, et des échanges entre ceux-ci. Comment un marché (qui n'a pas de sens sans être défini) peut créer une demande, ça c'est étonnant. Je propose une reformulation plus claire de cette information pour marquer tout son intérêt:
On vend mieux des motos neige au Canada qu'à Tahiti
[message édité par Kust le 23/10/2014 à 19:36 ]
Inscrit le 07/10/2014
426 messages publiés
On peut aussi avoir accès à une liseuse suite à un cadeau ou un prêt !
On peut aussi le comprendre comme le fait de pouvoir acheter une liseuse. Je n'aurais jamais eu envie d'acheter un livre électronique si n'y avait pas de liseuses a prix (relativement) abordable.

Pour le "marché qui crée la demande", je comprend que c'est une offre adéquate qui pousse la demande.
Personne ne serait spontanément aller réclamé des livres électrique aux éditeurs si certain n'avaient pas commencer par proposer un catalogue.
Inscrit le 16/03/2009
2210 messages publiés
Peut-être un effet secondaire d'une trop longue utilisation de la lecture numérique.

Edit : sinon, la fille sur la photo devrait plutôt se méfier des deux vieux pervers qui l'ont repérée. 
[message édité par RoadRash le 23/10/2014 à 19:27 ]
Inscrit le 13/08/2010
11500 messages publiés
MDR !
La communication est un art difficile.
Inscrit le 19/05/2011
1603 messages publiés
Un prix supérieur à 0€ sera toujours plus cher que 0€.
Faut pas sortir de grandes études pour le démontrer.

Si on pouvait copier et partager la bouffe à volonté, je connais pas grand monde qui retournerais acheter son biftec au supermarché.
Inscrit le 31/12/2010
249 messages publiés
Il manque un autre gros segment du piratage à cette étude. Très chauvin, comme d'hab.

La plus grosse cause de piratage dans mon cercle d'ami est tout simplement le manque de disponibilité de l'ouvrage en Français.

Malgré les efforts énormes de Braguelone (à qui j’achète les intégrales tous les mois), une très grande majorité des oeuvres Fantaisy et SF ne sont pas disponibles en Français, et sont donc allègrement piratées pour les plus anglophones d'entre nous. 
Inscrit le 04/07/2010
1 messages publiés
Je suis un papivore forcené, et je le resterai !
Ceci dit, lire un livre sur un écran, c'est comme sucer son orteil; tenez, je vais passer chez le chausseur dans les jours à venir, et, après avoir testé quelques modèles, je demanderai au vendeur s'il consentira me laisser partir avec le carton d'emballage au même pris que les chaussures, je vous laisse réfléchir la-dessus, expression emprunté à notre ami Gustave Parking, allez, salut chez-vous et à la prochaine ! 
                                                                                                                                  
Inscrit le 28/10/2014
1 messages publiés
De nombreuses choses vraies dans cet article et ces conclusions mais un gros oubli selon moi !!

Les gens accepteraient de payer 8€ pour un livre numérique : oui peut-être... mais à l'achat et qui dit achat dit prêt, don, revente, partage...comme pour un livre papier!! Ce qui n'est absolument pas le cas car Interdit pour la conditions générales non pas de vente mais d'utilisation... Et dans ce cadre-là, un roman "vendu" plus de 5€ est inadmissible!!

J'ai acheté des livres numériques avec DRM (dont les prix étaient de 1,5 à 5,5 €) et c'était un calvaire !! Impossible de les récupérer du premier coup sur le site de vente (Fnac en l'occurence), obligé de désinstaller puis réinstaller 2 logiciels différents pour "avoir les droits" et enfin mise en page catastrophique, pas de justification ou livres qui ne sont que des essais (40 ou 70pages, ce n'est pas un roman!!)... pour 75 % de mes achats!! Seul le prix était honnête, et encore pas pour tous!! L'un des ouvrages aurait pu être récupérer de façon légale et gratuite (domaine publique!!)

A l'inverse, certaines maisons d'édition font des efforts : livre numérique à 4.99€ sans DRM et avec un fichier de qualité alors que le format papier est à 20€. Et dans ces cas-là, OUI l'achat de livre numérique doit se faire!!

CQFD !!
Inscrit le 31/12/2010
249 messages publiés
Ne jamais acheter à la Fnac.

librairie.immateriel.fr est mon unique fournisseur.

Jusque ici je n'ai pas eu de soucis de mise en page (ce qui est LE soucis de prendre les livres en VO sur TPB), les prix sont convenables, et l'offre est assez importante.

Le seul problème est encore une fois la disponibilité, surtout dans les genre SF et Fantaisy, ou les éditeurs sont à la traine. 

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux

prix indicatifs sujets à variation