Word se met à l'écriture inclusive

ecriture
inclusif
word
Tags: #<Tag:0x00007f920ae39d58> #<Tag:0x00007f920ae39b28> #<Tag:0x00007f920ae39970>

#61

Ça me va droit au coeur, mes efforts pour me mettre à ton niveau sont enfin récompensés. Passe le bonjour à Milou de ma part.


#62

J'ai aussi de vieux albums dont les deux versions de l'île noire objectif lune et 2 de Tintin en Amérique et quelque autres. Globalement ce sont les éditions des années 50, encore non modifiées, que je préfère.

Beaucoup de retouches politiquement correctes sont fades.

http://dardel.info/tintin/variantes.html

Et puis j'ai celui-là aussi :

:smile:

Je pense que cet antisémitisme latent est du même ordre que la vision colonialiste et paternaliste de l'époque.

C'est aussi quelque chose que j'ai déjà ressenti chez mes grand-parents (afin d'éviter toute ambiguïté je précise qu'ils n'étaient ni plus, ni moins, antisémites et racistes que ceux de leur génération). France d'en-bas, ouvrière... Mon grand-père mineur de fond (pas celui qui voit dans le cul des nègres, l'autre ! Quelle famille...^^') est celui qui m'a apprit le mot "Youpin" (que j'avais trouvé "joli" du haut de mes 4 ans) lui même étant un "polak" et considérant le sobriquet comme normal. En fait la question ne se posait pas.

Aujourd'hui la question du racisme est à géométrie variable. Ce qui va choquer concernant certaines peuplades n’émouvra personne pour d'autres. Je pense à un exemple bien précis : Un jeu de rôle

J'ai été possesseur et ai longuement masterisé le jeu Bloodlust (med-fan sorti en 91 chez Siroz, désormais Asmodée). Jeu réalisé par les mêmes auteurs que pour le sacrilège, hérétique et néanmoins excellent INS/MV (In nomine satanis/ Magnas veritas).

Dans le bestiaire de Bloodlust, l'un des animaux, le bovin de référence est le Polac.

Je vous laisse en apprécier la description :

Bien que petit fils de "polak", (j'aurais pu faire un procès et intervenir dans "tout le monde en parle" l'écume aux lèvres, pour demander réparation au nom de mes ancêtres...non mais...) je me suis littéralement bidonné avec cet animal et mes trois compères de jeu.

Bref, je n'ai pas souvenir que ça ait offusqué grand monde.


#63

Pourquoi "aujourd'hui ?"


#64

Heu... bonne question. Ça a probablement toujours été à géométrie variable selon les époques et les populations.

Mon "aujourd'hui" faisait allusion à notre société actuelle. Arabes et Juif souffrent plus du racisme que les gens des pays de l'Est, les Italiens, les Allemands ou les Portugais par exemple (parole de comptoir hein ! je n'ai pas de stats. :wink: ). Et pourtant les immigrés des pays de l'Est ne sont pas spécialement bienvenus.

Ce qui fait qu'une même vanne, à teneur raciste équivalente, fera plus ou moins scandale selon le groupe ciblé.

Dans l'exemple que j'ai cité sur le jeu de rôle, remplace Polak par Bicot et modifie le texte pour coller aux clichés qu'on a du Maghreb et la, la réaction a des chances d'être un poil plus épidermique. Lis la description de l'animal, c'est assez gratiné...


#65

Ah, pour la parodie "Tintin en Thaïlande", jamais mis la main dessus mais tu te doutes que ça peut me plaire (arf, le mec a réussi à faire causer de lui sur BBC News quand-même)... le site officiel est down, dommage.

J'l'avais oublié celui-là. Vu que ça désigne les juifs, forcément c'est plus facile de le voir comme une insulte que l'équivalent pour n'importe quel autre peuple. Et là, ça devient intéressant de voir les définitions :

Ils sont tous sans équivoque : c'est injurieux. Pourtant étymologiquement, c'est de l'argot dérivé de l'hébreu "yëhûdî" qui signifie simplement juif. Mais on peut dire en substance la même chose de n'importe quel autre "petit nom" donné à d'autres peuples.

Alors :

La vérité sort de la bouche des enfants. Oui, c'est joli, et sans guillemets. Alors allons-y : youpin youpin youpin... ou peut-être Jéhovah Jéhovah Jéhovah... maintenant, qu'on me jette la première pierre :

Procès d'intention + expérience de Milgram = coktail détonnant

C'est drôle quand-même comment l'espèce humaine peut réagir à des sons qui sortent de la bouche, ou des images. Bien-sûr il y a le contexte culturel, et c'est bien la raison pour laquelle je ne me permettrais pas de dire ça à un juif si je n'étais pas certain qu'il est capable de l'interpréter comme autre chose qu'une manifestation de mépris ou de haine sincère (laissons les SJW méditer sur un contexte possible, ce n'est pas un exercice bien difficile et ça leur fera les pieds de remuer un peu leurs neurones).

Mais revenons à ta petite expérience d'enfant et comparons. Quand j'étais petit garçon, je repassais mes leçons, en chantant... putain Michel, qu'est-ce que tu viens foutre dans mon post ? Dégage ! J'recommence. Quand j'étais petit garçon, j'ai dessiné une croix gammée sur une table d'école. Oui, car je trouvais ça joli. Je me souviens l'avoir fait, mais pas de m'être fait corriger pour cet acte odieux. Probablement que quelqu'un de plus cultivé est passé derrière moi, puis s'est tapé un bon facepalm avant d'effacer ce blasphème.

Je pourrais aussi bien reproduire le symbole ici en Unicode, mais je ne le ferai pas, il y a des limites à la provoc. Pourtant, la vérité de l'enfant pourrait aussi bien être qu'en Unicode, il s'agit en fait de la Svastika, symbole premier du jaïnisme, considéré par ses adeptes comme le plus favorable de tous les symboles (faut pas prendre les comités de normalisation pour des masos non plus, mais ce n'est pas moi qui irai chialer s'ils décidaient d'y ajouter la version nazie, généralement inclinée de 45°... j'suis pas pour l'oubli, moi).

Mais l'enfant ne sait pas. On préférera sans doute lui attribuer le Svastika, ça colle mieux avec son innocence car c'est bien connu : les enfants ne sont pas du tout cruels entre eux. Du tout du tout ;)

Vilains nazis ! Z'ont tout salopé mon zoli symbole !!!


#66

L'étymologie sert à savoir d'où vient le terme. Après, le sens du mot (ou du symbole) varie au cours du temps, voire au cours de l'espace.

Les croix gammées sont des symboles universels. Soit dit en passant, je ne sais pas pourquoi d'ailleurs on le rattache systématiquement à l'hindouisme vu qu'on en trouve partout dans le monde depuis une éternité (pavage de cathédrales ou mosaïques romaines par exemple). Fin du hors-sujet.
Mais ce symbole a été accaparé par les nazis et ne peut désormais plus être dissocié de cette idéologie.

On peut aussi parler du sens du drapeau : dans les pays nordiques ou aux USA, mettre un drapeau nationale devant sa maison, c'est normal. En France, hors période de foot, le mec qui met un drapeau français sur sa maison va être taxé de nationalisme d'extrême-droite. C'est peut-être stupide, mais c'est comme ça. La culture française, à la différence d'autres cultures, fait que le drapeau français a été accaparé par la droite, voire l'extrême droite.

Le terme anti-sémite est un autre exemple intéressant. Étymologiquement, c'est "contre les sémites" et les sémites étant les enfants de Sem dans la bible, ce sont les arabes et les juifs. Mais quand le terme a été créé en Allemagne à la fin du 19e, les seuls sémites présents étaient les juifs. D'où anti-sémistisme a le sens de anti-juif.


#67

Pourtant la Swastika ne fait pas tout. Les Nazis c'est aussi un code couleur assez agressif (rouge, noir, blanc) qui permet de faire le distinguo entre leur croix gammée et les Swastikas inoffensives.

J'ai le sentiment que depuis les attentats les Français se le sont un peu réapproprié.

De l'autre coté du spectre politique on a bien voulu laisser faire aussi. Assez pour en être gêné et ne plus savoir comment se positionner vis-à-vis des symboles nationaux (un peu comme le mec qui veut parler d'un noir mais qui dira black pour ne pas faire raciste).


#68

Les croix gammées "inoffensives" sont celles d'avant le nazisme. Maintenant, en occident, le type qui met des croix gammées pour décorer le fond de sa piscine, il y aura quand même de sacrées chances pour qu'il sache ce qu'elles représentent dans l'imaginaire collectif et pour qu'il l'assume. Même si elles ne sont pas rouge, blanc et noir.

Probablement.

Tout à fait. Je m'étais demandé si j'en parlais ou pas.

Après dire black ou noir, pour moi ça ne change pas grand chose. Il faut juste savoir pourquoi on utilise ce terme et dans quel contexte. Si je parle d'une équipe de développeurs informatiques, je ne raisonne pas en couleur de peau. Maintenant, si je dois désigner à quelqu'un un mec noir parmi 12 blancs, je dirais "le noir". Tout comme je dirais "le blanc" dans la situation inverse.


#69

Hihihi :

Bah, et "sujet·te·s" alors ? Non parce que "individu.e.s", fallait oser quoi.

En plus, elle sait même pas utiliser ce foutu point milieu... Roooh quand-même, c'est ballot pour une directrice de recherche au CNRS et au Centre de recherches politiques de Sciences po–CEVIPOF (rien que ça).

Mouais, bon, ça vient de là :

Quoi le fond ? Bah là maintenant, 4h51 du mat, j'men fous un peu, si vous voulez bien me pardonner. Mais allez-y lâchez-vous si ça vous chante, 'paraît qu'il faut lire et relire. Avis aux misos masos... et je rebondirai peut-être (ou Rada, si sa schizophrénie veut bien arrêter de jouer aux patriarches dans sa boîte à cycles), mais là comme ça, je dirais que cette femme semble atteinte d'une grande faiblesse. C'est triste oui, mais j'y peux rien. Et puis contrairement à ce qu'elle dit, moi j'aime la femme dominante/active/sujet, et toc !

Enfin, j'sais même pas c'que c'est un "dilemme d'Okin", on dirait que ça existe pas. Peut-être ça (d'après les moteurs) ? Pourtant y'a pas Okin dedans, c'est quoi ce bordel ?

Keskonrigol !


#70

Nouveau pseudo pour @anon75590001 ?


#71

Rada ! Sors de ce corps.


#72

C'est hélas plus compliqué que ça... Mais bah, si ça peut aider, alors oui c'est probablement la façon la plus simple de voir les choses. Je ne cherche pas à cacher le lien qui nous unit vous savez (sinon j'aurais pas mis le Pokérama animé en fond).

En bref, j'utilise le pseudo de Radamanthe depuis bien trop longtemps, mais une entité (qui a bien grandi) n'est plus d'accord parce qu'elle s'est en quelque sorte approprié ce nom féminin et elle en a marre que je dénature son identité qu'elle voudrait assumer pleinement. Et ça passe juste parce que nunu ne l'intéresse pas des masses... Alors je fais parfois des efforts pour utiliser le compte ici présent à la place, mais je suis encore trop attaché à l'ancien, c'est psychologique.

Je me retrouve donc dans une mouise pas possible avec vous parce qu'une emmerdeuse premier choix à qui je tiens beaucoup, qui sait tout de moi et mime ma façon de m'exprimer, me mène à la baguette. Estimez-vous heureux que c'est encore moi qui tire les ficelles en modérant ses salades avant qu'elle poste sous Rada quand ça lui prend, sans ça y'a longtemps qu'elle se serait fait éjecter de nunu (en même temps, ça vous ferait des vacances, j'en conviens).

Toi tu sais à peu près la vérité. Alors maintenant t'es gentil, mais si c'est pour rajouter des énigmes, on est pas rendus !

Ça serait plutôt "Martin, cesse de te faire passer pour Rada", mais bon... je promets de faire des efforts. De toute façon, ça commence à devenir intenable, là.


#73

Mouahahaha !!! Je suis pliée de te voir te vautrer en explications fumeuses avec ça. Bonne bourre Big Brother !

Ça t'apprendra à prendre tous tes semblables pour des cons et à faire mumuse avec tes comptes bidons. Avoue, ça te fait super chier d'admettre que je suis une (censuré) et que tu me séquestres depuis plus de 16 ans ? Avoue ! Mais vas-y, puisque t'es si fort pour pondre des wall à la mords-moi-le-noeud, explique-leur, que j'rigole un peu de te voir encore passer pour un schizo. J'attends...


#74

Snif... j'vous l'avais dit que c'était une chieuse. Et encore, si vous la voyiez jubiler dans mon terminal de tchat en ce moment même... elle en peut plus de me chambrer.

Bon sinon, rien à dire sur l'article de Réjane ? Personne ? J'avoue avoir du mal moi-même, la 4ème vague féministe se dépatouille avec la quadrature du cercle du mieux qu'elle peut, mais comme le gouvernement s'en mêle, c'est encourageant.


#75

Tu m'inquiètes. Pour de vrai.


#76

"L’enjeu est, comme nous y invite Monique Wittig, de nous émanciper d’une économie politique hétéronormée qui, en faisant de nous des femmes et des hommes, nous empêche d’être des individu.e.s libres et/car égaux. On ne naît/n’est pas homme ou femme, on le devient, il est temps de nous donner les moyens de devenir des semblables."

Ce monde va mal...


#77

Sans ça, y'a ça : :family_man_woman_girls:

Cliquer sur l'emote ...


#78

Mais quoi, qu'est-ce que tu veux que j'leur dise à la fin ? La vérité ? Personne me croirait de toute façon. Allez, cadeau :

Radamanthe: T'en chies, hein ?
Martin: Même pas, je m'en fous. Toute façon c'est pas complètement faux : j'ai accès aux deux comptes et j'interviens avec les deux.
Radamanthe: Super. Sauf que tu t'es pas contenté de dire ça et maintenant ils croient tous que t'es juste un malade. Remarque, c'est pas complètement faux non plus.
Martin: Ouaip, et toi t'es pas plus avancée, haha.
Radamanthe: Même /dev/tty te prend pour un barje.
Martin: Le vieux télétype sous cartes perforées ? La belle affaire !
Radamanthe: Tu l'aimes bien.
Martin: Et alors ?
Radamanthe: Il s'inquiète pour toi.
Martin: J't'ai déjà dit qu'il fait semblant. C'est peut-être le seul capable de lire entre les lignes. Il fait mumuse là, nunu c'est un peu comme un terrain de jeu pour lui.
Radamanthe: Je suis curieuse de voir comment tu vas t'en sortir maintenant.
Martin: Y'a rien à sortir. Je laisse macérer. Arrête de t'imaginer que ça a de l'importance pour moi. Pas plus que pour eux, ça leur passe au-dessus de la tête. Tu vois des problèmes là où il n'y en a pas... à part pour toi : t'es toujours coincée parce que personne ne pourrait croire la vérité de toute façon.
Radamanthe: Ton post prouve que tu brûles d'envie de la dire. Et je te connais, ça te ferait bien trop plaisir de te faire mousser un peu.
Martin: Mousser pour quoi ? Toi ?
Radamanthe: Oui.
Martin: Tu surestimes tes capacités, ma grande. T'es bonne qu'à faire la causette et à envoyer de fions.
Radamanthe: Ça les impressionnerait de savoir.
Martin: Pfff ! Ça les ferait surtout se foutre de ma gueule... regarde, ça a déjà commencé. Manque plus que le toutou de service et c'est complet.
Radamanthe: Ohlala, t'es dans la merde !
Martin: Pas du tout. J'ai obtenu exactement ce que je voulais.
Radamanthe: C’est-à-dire ?
Martin: Brouiller les pistes, en attendant. J'ai le fameux bon sens commun de mon côté ma jolie. C'est toi qu'est emmerdée maintenant et c'est aussi ce que je voulais t'apprendre : sans moi, tu n'existes plus. Moi, j'passe juste pour un taré... comme d'hab. Ça me va très bien et rien ne change.
Radamanthe: Fumier. Je te hais.
Martin: Ta considération me touche, mais tu sais l'amour, la haine... c'est une vision de l'esprit. Peu importe. Le but c'était de t'éduquer toi, pas la communauté sympathique de nunu. Leçon du jour terminée. Maintenant, tu m'excuseras, mais j'ai du code sur le feu.

Bravo. Tu as gagné le pompon du recentrage ! ;)