Commentaires : Windows 10, Microsoft et vos données privées : ce que vous devez sav

microsoft
windows10
bing
windows
cortana
edge
onedrive
Tags: #<Tag:0x00007f920ad18280> #<Tag:0x00007f920ad18140> #<Tag:0x00007f920ad1ffa8> #<Tag:0x00007f920ad1fe68> #<Tag:0x00007f920ad1fd28> #<Tag:0x00007f920ad1fbe8> #<Tag:0x00007f920ad1faa8>

#1


Microsoft a écrit ce jeudi à ses clients français pour leur annoncer qu'il avait mis à jour son Contrat de Services et sa Déclaration de Confidentialité, non seulement pour rendre les informations plus accessibles en un seul endroit, de façon visible et plus précise, mais également pour ajouter "plusieurs informations supplémentaires en matière de confidentialité relatives aux nouvelles fonctionnalités que nous proposerons bientôt, telles que celles disponibles sous Windows 10". Elles prendront effet au 1er août 2015.

Nous avons donc lu l'intégralité de la nouvelle Déclaration de Confidentialité (qu'il nous a été impossible de comparer à l'ancienne, faute de réussir à mettre la main dessus), pour en ressortir les passages qui nous semblent les plus importants à connaître. Il faut reconnaître à Microsoft un effort que nous n'avions jamais vu jusqu'ici, conforme à la législation européenne, de précision sur les données collectées et l'utilisation qui en est faite. C'est encore parfois perfectible, mais beaucoup mieux que le flou que l'on trouve dans les conditions de Google, par exemple.

Il n'y a aucune prétention à l'exhaustivité dans notre sélection forcément subjective des passages clés, mais elle nous semble instructive. Elle concerne aussi bien les services de Microsoft dans leur quasi intégralité, que le système Windows 10 qui débarque le 29 juillet prochain.

Plutôt qu'un long commentaire, le mieux est de copier-coller les extraits qui parlent d'eux-mêmes.

L'ESSENTIEL A SAVOIR


	Par défaut, "lorsque vous vous connectez à Windows grâce à un compte Microsoft, Windows synchronise certains de vos paramètres et de vos données avec les serveurs Microsoft", dont "l'historique de votre navigateur, vos favoris et les sites web que vous avez ouverts" ainsi que "les noms et mots de passe pour la sauvegarde de vos applis, sites web, borne portables et réseau Wi-Fi". Pour désactiver ce transfert vers les serveurs de Microsoft, il faut penser à se rendre dans la section "Comptes de Paramètres / Paramètres de synchronisation".
	 

	"Windows génère un identifiant publicitaire unique pour chaque utilisateur d'un appareil. Votre identifiant publicitaire peut être utilisé par les développeurs d'applications et les réseaux publicitaires pour proposer des publicités plus pertinentes" ;
	 

	"Lorsque le dispositif de cryptage est activé, Windows chiffre automatiquement le disque dur sur lequel Windows est installé et génère une clé de récupération. La clé de récupération de BitLocker pour votre appareil est automatiquement sauvegardée en ligne dans votre compte Microsoft OneDrive" (en clair, si vous utilisez l'outil de chiffrement fourni par Microsoft, Microsoft conserve la clé chez lui, et pourra donc la mettre à disposition de toute autorité publique qui demande par voie légale à y avoir accès) ;
	 

	"Microsoft recueille régulièrement des informations basiques à propos de votre appareil Windows. (...) Ces données sont transmises à Microsoft et stockées à l'aide d'un ou plusieurs identifiants uniques". Il s'agit notamment "données d'utilisation des applis pour les applis qui fonctionnent sur Windows", ou des "données sur les réseaux auxquels vous vous connectez, comme les réseaux mobiles, Bluetooth, les identifiants (BSSID et SSID), les critères de connexion et la vitesse des réseaux Wi-Fi auxquels vous êtes connecté". Microsoft précise que "certaines données diagnostiques sont essentielles au fonctionnement de Windows et ne peuvent pas être désactivées si vous utilisez Windows" ;
	 

	Dans le nouveau navigateur Microsoft Edge, lorsque AutoSearch et Search Suggestions sont activés, le navigateur envoie à Bing "les informations que vous entrez dans la barre d'adresse du navigateur", "même si vous avez sélectionné un autre fournisseur de recherche par défaut". Microsoft ajoute que "les données de navigation recueillies en relation avec ces fonctionnalités sont utilisées dans les données globales", c'est-à-dire qu'elles participent à établir le profil publicitaire de l'utilisateur ;


DIVERS SUR CORTANA, WINDOWS 10, MICROSOFT EDGE, OUTLOOK...


	"Pour permettre à Cortana de fournir des expériences personnalisées et des suggestions pertinentes, Microsoft recueille et utilise différents types de données, comme la localisation de votre appareil, les données de votre calendrier, les applis que vous utilisez, les données de vos emails et de vos messages textes, les personnes que vous appelez, vos contacts et la fréquence de vos interactions avec eux sur votre appareil. Cortana en apprend également à votre sujet en recueillant des données sur votre manière d'utiliser votre appareil et d'autres services Microsoft, comme votre musique, vos réglages d'alarme, si l'écran verrouillé est activé, ce que vous regardez et achetez, votre historique de navigation et de recherche Bing, et bien plus."
	 

	"Lorsque vous utilisez OneDrive, nous recueillons des données sur votre utilisation du service, ainsi que sur le contenu que vous stockez" (c'est ici très flou sur ce qu'il fait des "informations sur le contenu) ;
	 

	"Pour fournir une reconnaissance vocale personnalisée, nous enregistrons l'entrée de votre voix, ainsi que vos nom et surnom, les événements récents de votre calendrier et les noms des personnes avec qui vous avez rendez-vous, et des informations sur vos contacts, notamment leurs noms et surnoms" ;



	"Microsoft n'utilise pas ce que vous dites dans les emails, les discussions, les appels vidéo ou la messagerie vocale, ni vos documents, photos ou autres fichiers personnels pour vous envoyer des annonces ciblées", mais il utilise tout de même "d'autres informations que nous recueillons à votre sujet au fil du temps en utilisant vos données démographiques, vos requêtes de recherche, vos centres d'intérêt et vos favoris, vos données d'utilisation, et vos données de localisation" ;
	 

	"Nous accéderons à, divulguerons et préserverons les données personnelles, notamment votre contenu (comme le contenu de vos emails, d'autres communications privées ou des fichiers de dossiers privés), lorsque nous pensons de bonne foi qu'il est nécessaire de le faire", notamment pour "répondre à des requêtes légales valides"; 
	 

	"Les données personnelles recueillies par Microsoft peuvent être stockées et traitées aux États-Unis ou dans tout autre pays dans lequel Microsoft, ses filiales ou prestataires de services sont implantés" ;
	 

	"Dans Outlook.com, lorsque votre dossier Éléments supprimés est vidé, ces éléments effacés restent dans notre système pendant 30 jours maximum avant suppression définitive" ;

Lire la suite


#2

Cela devient la norme. Votre OS ne travaille plus pour vous, il travaille pour Microsoft ou Apple. Cette perversion de l'OS a pris une ampleur inquiétante.


#3

Je commence à me demander si je vais pas me tourner vers Linux, tant ces closes sont flippantes...


#4

Votre OS ne travaille plus pour vous

Sauf si tu utilises Linux.


#5

C'est juste hallucinant, surtout de normalité moderne.
Il y a ce qu'ils disent, ce qu'on voit, et ce qu'ils disent pas, et qu'on a dans l'os.

Et la prochaine étape c'est quoi ? Tous vos fichiers sont scannés, toute la composition du LAN est envoyée ? Autorisation de prélèvement à l'enregistrement de windows ? un compte bancaire chez Microsoft ? Ah j'ai mieux, plus de disque local, tout dans le claoude..... mieux, plus qu'un écran de terminal, dont j'ai déjà le nom marketing (c'est pas de moi....), le................. télécran ! ouaaahou.

La méthode de la grenouille marche à merveille. Petit à petit, elle cuit et s'en rend pas compte, c'est le réchauffement climatique. Pire elle fustige ses congénères qui ont une mémoire, de la hauteur et voient la trajectoire suicidaire.... C'est tellement actuel.

Car évidement, comme google le fait, les gouvernements le font, l'humanité depuis toujours, et l'univers depuis le tout, et qu'on a rien dit ... (en fait si, comme là, mais osef), c'est pas à 1984++ qu'on va flipper et ouvrir notre petite gueule d'insignifiant..... je dis ça pour les nombreux "on meurt bien de quelque chose" abrutis ou missionnés (oui je sais ça existe pas, l'argent n'est pas capable d'en créer) qui vont passer pour nous dire, "même pas mal, moi g linux" (qui à pas compris que linux tourne pas sur du vide, ou bout de bois....) ! ou bien "hé kévin, tu crois que l'état et ms s'intéressent à ta pauv' laïfe ?"


#6

Ah tient, un linuxien qui fait tourner son OS sur un grille pain qu'il à construit lui même (ou par le boulanger), connecté à un réseau mondial en passant par des routeurs dont il a écrit les firmwares lui même, et attend, ligne à ligne !
C'est fini, man.
Ce qu'on voit c'est la partie visible.


#7

Ici on ne parle pas des backdoors potentielles dans les firmwares. On parle des conditions d'utilisation officielles édictées par les 2 grandes compagnies qui vendent des OS, soit Apple et Microsoft.
Et bien Linux te permet de ne pas dépendre de ces conditions d'utilisations à la con.

Avec Linux tu es maître de ta machine puisque l'OS est au service de l'utilisateur et pas de la compagnie qui l'édite.


#8

Désormais la navigation ludique restera sur Microte Soft (diarrhée quoi) . Le trucs plus intéressants, le courses, mail, etc. sur linux/minix bootable en USB.


#9

Ouah, ça donne vachement envie de passer sur W10. Même gratuitement.
Déjà, on voit bien qu'il ne faut pas de compte Microsoft, et tant pis pour le cloud et toutes les applications office.
J'imagine même pas qu'on puisse utiliser un truc comme ça dans le milieu professionnel. Avant, il fallait poster vos données, maintenant ça se fait tout seul.
Ensuite, il va falloir désactiver un certain nombre de services, et utiliser un routeur pour bloquer les sorties indésirables, c'est pas certain que le firewall puisse le faire depuis le système.

Cortana utilise tout, mais Microsoft n'utilise pas vos données personnelles pour la publicité.

Je suppose que quand Microsoft parle de
Nous accéderons à, divulguerons et préserverons les données personnelles, notamment votre contenu (comme le contenu de vos emails, d'autres communications privées ou des fichiers de dossiers privés), lorsque nous pensons de bonne foi qu'il est nécessaire de le faire", notamment pour "répondre à des requêtes légales valides
Il parle des données du cloud ?
Ou est-ce qu'il y a un gros malware interne prêt à balancer tous les disques durs chez Valls ?

En gros, si on utilise W10, il ne faut utiliser aucun produit Microsoft dessus.


#10

ben oui mais linux c est pour les initiés et pas pour le Français lambda donc bien obligé de faire avec


#11

Ces conditions d'utilisations sont inaxeptables. Ce foutu système ne foutra pas les pieds chez moi. Et vu mon boulot je me ferai un devoir de supprimer autant de copies possibles du PC de mes clients qu'ils soient pro ou particuliers.
Le futur selon microsoft c'est une tôle dont nous seront à la fois prisonniers et gardiens.
Merci, mais non merci.


#12

C'est sur que de voir ses informations partir chez le grand méchant $krosoft n'est pas agréable.

Mais il faut bien comprendre que si vous voulez un assistant capable de vous répondre sur une requête du genre, "demandes au gros si on peut repousser le repas de demain d'une heure" doit avoir accès à un paquet de vos informations personnelles...

Par contre, le coup de "je vais faciliter le travail des publicitaires pour qu'ils puissent vous imposer de la pub partout, partout, partout,..." c'est beaucoup moins cool...


#13

Arrêtez-moi si je raconte des conneries, mais il suffit de pas lier l'OS à un compte microsoft, non ?


#14

"Mais il faut bien comprendre que si vous voulez un assistant capable de vous répondre sur une requête du genre,
(...) doit avoir accès à un paquet de vos informations personnelles."

Nous faire croire que cela ne peut être stocké en local est mensonger. Ce gadget est juste un prétexte pour avaler des données sur l'utilisateur. C'est juste une honte.
?Avoir un PC qui est susceptible d'enregistrer tout ce que vous dites et l'envoyer sur un serveur en fin de journée sans que vous ne puissiez jamais le savoir devrait être suffisant pour ne jamais admettre cette merde chez vous.
Ou alors d'aimer être maltraité, c'est autre chose. Je ne juge pas les goûts et les fantasmes.


#15

Mais il faut bien comprendre que si vous voulez un assistant capable de vous répondre sur une requête du genre, "demandes au gros si on peut repousser le repas de demain d'une heure" doit avoir accès à un paquet de vos informations personnelles...

Tu as raison. C'est lorsque l'OS est devenu l'organisateur de tes données, ton assistant, qu'il a en fait phagocyté la couche applicative, que ce phénomène est apparu.


#16

Ho bin, si on ne parle que des conditions d'utilisation officielles édictées par 2 grandes compagnies qui vendent des OS qui sont minoritaires et en régression de part de marché sur tous les sujets qu'ils touchent de loin ou de près, je suis hors sujet et je m'en fais pour rien. Me voila ra-ssu-ré :smiley:
Bon je retourne me baigner alors.... plouffff, mmmh elle est bonne !


#17

Avec un identifiant unique -que pour la pub lol-, on peut s'en passer.
Le compte MS c'est comme facebook , du genre : "mais si en plus, vous voulez qu'on puisse tout relier ensemble, ne vous privez pas, on gagne du temps."


#18

Argument débile à la con. Les français lambda arrive très bien à s'adapter à d'autres systèmes, que ça soit OSX, iOS, android, leur gps ou leur tv connectée, etc.

Dis plutot que les français lambda sont des grosses feignasses qui veulent pas faire l'effort de s'intéresser deux minutes à un système qu'ils ne sont pas forcés d'utiliser, et qu'ils sont près à vendre leurs données personnelles si ça leur évite de faire le moindre effort. La on sera d'accord.

Si les gendarmes, pas réputés pour être les plus grand informaticiens du monde, ont réussi à utiliser ubuntu avec unity, le français lambda le pourra aussi.


#19

J'ai l'impression que les smartphones ont joué un rôle dans l'acceptation de ce genre de conditions d'utilisation intolérables.
Il y a 10 ans, si Microsoft avait annoncé la sortie d'un OS avec de telles conditions d'utilisation, ça aurait gueulé de toute part et même le grand public en aurait été l'informé.
Mais aujourd'hui, c'est devenu la norme d'avoir un périphérique qui récolte un maximum de données personnelles pour "améliorer l’expérience utilisateur"...

C'est ça l'informatique aujourd’hui ? La fausse gratuité des logiciels/services, payés en données personnelles monétisées par les entreprises pour que des marketeux puissent exploiter plus efficacement le temps de cerveaux des utilisateurs ?
Personnellement, ça ne me fait pas rêver et j'éviterai probablement cet OS, tout comme je me passe de smartphone... :rougi:


#20

Windows 10 est un malware, c'est bien connu.