Commentaires : Voici un moniteur PC en définition 8K

8k
sharp
Tags: #<Tag:0x00007feeee579ad8> #<Tag:0x00007feeee579858>

#9

La 1080 n’affiche pas un 60fps stable sur ce bench.
La Titan X y arrive à peine (disons 55FPS stable).
Sachant que c’est la plus puissante carte grand publique actuelle, oui, le aisément est exagéré.

Et Rise of the Tomb Raider n’est pas le jeux le plus gourmand du marché.
Un The Witcher 3 (qui est en quelque sorte le standard actuel en terme de grosse gourmandise) affichera du 55 FPS avec une Titan X.

Donc non, elles n’y arrivent pas aisément. Mais plutôt tout juste comme l’indique @Milleoiseau.

Donc pour le jeux, avant plusieurs années et quelques bons en puissance (le UHD c’est du 4FHD, le 8k un peu plus que du 4UHD) on oublie.
Pas de film sur cette définition.
Et pour cette résolution, l’intérêt est ultra-limité, de la démo technique et quelques usages super spécifiques.
Sur un 32" ou plus ça devient “utile”, ou en tout cas on peut travailler sur du 4K en ayant autre chose autour (montage/retouche, …).

À condition que la demande au niveau du calcul GPU ne soit pas trop importante, pour qu’il tienne le 8k 60fps.


#10

L’article parlait plutôt du signal vidéo, je pense (c’est surtout comme ça que je l’ai compris). Les benchmarks de jeux vidéo, ce n’est pas la même chose, ça dépend beaucoup plus du moteur, de ce qu’on en fait, des compétences des devs en optimisation, et plus particulièrement sur PC, de tout un tas d’autres conditions externes qui peuvent, elles surtout, aisément mettre le souk.


#11

Merci pour les leçons et cours de


#12

Sur PC, on estime que l’œil humain ne serait pas en mesure de percevoir plus de détails au delà d’une définition 8K. Ce qui est déjà surprenant : si vous avez un moniteur QHD ou UHD, la qualité d’affichage est impressionnante à une distance de 30 à 40 centimètres de l’écran.

Qui est le “on” ?
Sans plus de détails la phrase semble balancée comme une généralité sans aucun fondement.
(le “sur pc” on s en fout, ça dépend simplement de la distance)

Pour ceux que ça intéresse je conseille de lire l excellent article de CPC hardware (de début 2015) pour s’en convaincre.
Il part de la morphologie de l’oeil, détermine la précision qu’il peut avoir en conditions idéales (et avec vue normale), et suivant la distance du moniteur indique la densité de pixel qu’il est inutile de dépasser.
Un 27" à 80cm en 1440p par ex, ou un 28" en 4K à 54cm
Bref un 27" en 8K, va fallori se coller à 30cm de l’écran pour pouvoir voir la différence… donc l’intérêt de la 8K est déjà nul.
Une telle densité n’a de sens que sur téléphone (qu’on tient très proche de soi), et surtout sur les casque VR.


#13
  • un calcul facile montre que si on regarde une image à une distance égale à sa diagonale, alors 6 millions de pixels sont suffisants. 6Mpix, c’est un peu moins que du 4K…
  • La conclusion est simple : acheter plus que 4K = regarder plus près que la diag écran.

#14

Bah, c'est la technique préconisée par Free depuis longtemps, le JMMPP: Je Me Mets Plus Près :stuck_out_tongue:


#15

T'es dur et très restrictif.
"N'est pas évident" est une expression ici employée de manière correcte signifiant "n'est pas facile", il est tout à fait correct de dire que quelque chose de difficile n'est "pas évident" à trouver, ce n'est pas "facile à voir", la route pour atteindre l'objectif n'est pas visible aux yeux de tous, elle est cachée, elle n'est pas évidente.
Après on peut discuter (reprocher) la répétition de l'expression, car ce ne sont pas les synonymes qui manquent.


#16

Eu… ?


#17

L'article parlait plutôt du signal vidéo

Je pense aussi, je l'ai compris comme ça, mais c'était ambigu/pas assez explicite (et en se plaçant côté lecteur, je suppose que beaucoup on pensé jeux avant tout).

Sauf que là je réponds à un commentaire ou l'auteur cite des perfs en jeux :slight_smile:


#18

Référence ? Tu as rêvé, il me semble… Mais enfin, j’aurais pu être encore plus “dur et restrictif”, car je voulais surtout réagir contre une tendance généralisée, consistant à écarter les mots usuels et que tout le monde comprend, au profit de mots ou expressions à côté de la plaque ou argotiques. En somme, à faire ce dont se plaignait Camus (en tout cas, on lui attribue la phrase) : que, ne pas employer le mot JUSTE, c’est “ajouter au malheur du monde”.

Ainsi, plus personne n’emploie le verbe travailler : tout le monde dit bosser. Plus personne n’emploie le verbe commencer : tout le monde emploie débuter ou démarrer, en y ajoutant un complément d’objet direct (débuter une carrière, démarrer une voiture), alors que ces verbes sont intransitifs. Les médias ont répandu ces erreurs, et les moutons de Panurge suivent docilement.

Bref, le charabia est devenue la seule langue pratiquée. Pas de quoi pavoiser. Et ceux qui radotent “La langue doit évoluer” dissimulent derrière cette affirmation… leur inculture.


#19

À propos de synonymes qui ne manquent pas, que penser de l’adjectif incontournable qui traîne partout ? J’ai vérifié : il n’existe dans AUCUNE langue. Et on peut trouver plusieurs dizaines de termes (mots ou expressions) qui disent la même chose. Je ne crois pas qu’inventer des mots inutiles soit une bonne chose pour enrichir la langue.

Quand San-Antonio écrit qu’à l’horizon de ses personnages, les emmerdements s’accumoncellent, je me marre et j’applaudis, parce que c’est inventif et qu’il est le seul à écrire ce genre de chose. Mais quand tout le monde parle d’un “acteur incontournable” ou d’une “recette de cuisine incontournable”, c’est parfaitement inepte.

Pareil avec l’adjectif portable qui qualifie les téléphones. Aucun pays étranger n’utilise ce terme. Ailleurs qu’en France, les téléphones sont simplement mobiles !


#20

Ca confirme, tu chipotes ^^
Rien que le portable je ne vois pas le problème, il y a eu les téléphones fixes (C'est pour ça? Faut forcement dire mobile?!?), puis les téléphones transportables, tu sais, les premiers, les valises là... on allait quand même pas les appeler les semi-mobiles, ou les "transportables de la maison à la voiture puis mobiles dans la voiture"?
Donc, quand sont apparus les vrais premiers "portables", littéralement, que l'on peut porter sur soi, bah on a appelé ça portable.
Mobile est en usage aussi, mais moins en effet, ainsi va la vie d'une langue.


#21

Tu n'es pas obligé d'être désagréable.

"Mobile est en usage aussi, mais moins en effet".

En usage dans TOUS les pays du monde (cherche un peu), sauf en France, où on aime se singulariser avec des mots dont personne ne veut.


#22

Désagréable?!?
lol la prochaine fois je ne me ferais pas chier à mettre un smiley si c’est pour que ça soit mal pris.
Alors j’ajoute, chipoteur et susceptible. :stuck_out_tongue_closed_eyes:

Et si personne ne voulait de cette expression, “portable”, personne ne l’utiliserait, or, tous ceux que je connais l’utilisent, personne ne dis “mobile”.


#23

Strictement, les téléphones portables n'ont pas encore de roulettes ou quelconque élément mécanique leur permettant de se déplacer. Ils ne sont donc pas mobiles et l'utilisation du nom commun "mobile" pour les désigner manque cruellement de rigueur sémantique (en français, en tous cas).

Mais bon, de toutes façons, ni les académiciens ni les chauvins ne dictent la manière dont une langue et ses usages évoluent. C'est sans doute bien plus subtil que ce que tu décris.


#24

L’analogie ne tient pas. Être mobile n’implique pas qu’on doive posséder des roues. Les oiseaux n’en ont pas. Les fusées lancées le 14-juillet non plus. Dans Vingt mille lieues sous les mers, le sous-marin “Nautilus”, dont la devise est “Mobile in mobilis” (mobile dans l’élément mobile), n’avait pas de roues. Comparaison n’est pas raison.


#25

C'est bien aimable de laisser entendre que je suis chauvin. Et, en effet, quoi de plus chauvin que de privilégier un terme comme “mobile”, en usage dans tous les pays du monde ?

Quant aux académiciens, jamais ils n'ont eu le pouvoir de "dicter" la manière dont la langue évolue. Au mieux, ils conseillent l'usage de tel ou tel mot, et disent pourquoi. La dernière fois, c'était avec leurs "préconisations", comme ils disent, en... 1990 ! C'est sans doute bien plus subtil que ce que tu crois.


#26

Nox nocti indicat scientiam.


#27

Tu sais, un sage de base ne répondrai en principe pas à ce troll primaire en puissance, mais il s’avère que je suis du genre polisson et que ma machine à claques exprime le désir de se dégourdir les articulations.

Presque amusant. Je n’ai fait que citer une catégorie sous-entendue dans ton discours, et j’ai beau chercher, je ne vois nulle part où j’aurais laissé entendre que tu en faisais partie. Je dois sans doute être trop étourdi. Aurais-tu l’obligeance de m’éclairer sur ce point ?

Ben oui, c’est en substance ce que je dis. Je me cite donc, si tu permets :

[quote=“Radamanthe, post:23, topic:40274”]
ni les académiciens ni les chauvins ne dictent la manière dont une langue et ses usages évoluent.[/quote]

Toi comprendre français ?


#28

Je crois qu'il est en fait salvateur de savoir reconnaitre quand une peine est perdue... Allons porter un toast à tous ces mobiles ignorés.