Commentaires : VLC : une Hadopi libératrice ou bourreau du droit de lire ?

hadopi
vlc
bluray
copieprivée
drm
dadvsi
aacs
Tags: #<Tag:0x00007f920c2d4268> #<Tag:0x00007f920c2d4128> #<Tag:0x00007f920f027ee0> #<Tag:0x00007f920f027d78> #<Tag:0x00007f920f027c38> #<Tag:0x00007f920f027af8> #<Tag:0x00007f920f0279b8>

#21

[quote name=‘kerlutinoec’ date=‘11/09/2012 - 21:46’ timestamp=‘1347392762’ post=‘1522050’]L’Usine à Gaz a “validé le lancement d’un cycle d’auditions sur les questions soulevées par la saisine […] sur une durée de 40 jours”.

LOOOOOOOL[/quote]

ça m’a l’air bien parti pour un nouvel enfumage de toute beauté.


#22

Le plus simple reste de ne pas utiliser de blu ray.

Et de DVD, à ce moment là, puisque les clés CSS des DVDs sont considérées comme des protections à ne pas violer, au même titre que les clés AACS.

Non, le vrai problème, c’est que visiblement, la plaie pour l’interopérabilité qu’est déjà le HDCP n’est visiblement pas encore assez…

Ceci dit, perso, je préfère encore les regarder en SD que raquer pour un seul BR.

C’est dommage, surtout avec la fin d’année ultra chargée.
Indiana Jones, les 13 Hitchcock inédits, le coffret Universal Monsters, Chantons sous la pluie, et surtout Laurence d’Arabie dans un BR qui, visiblement, est un futur top démo.


#23

Mme Michu écoute JP Pernault au JT de 13h sur TF1 et dans lequel il y avait un reportage sur les majors qui se plaignaient du piratage, des films sans support physique et ô combien d'argent ils perdaient quand ils vendaient moins de DVDs.

Mme Michu n'est pas lente à évoluer car elle a fait un bond en avant pour faire plaisir à ses petits fils et qu'ils puissent venir la voir et jouer à la 360 tout les mercredi aprem sur le LCD de 40" mais elle n'est pas prête a abandonner les DVDs si c'est au détriment de quelqu'un d'autre.

(PS: cas concret en 2000 mais c'était un passage du N&B 36cm au couleur 55cm pour jouer à la PS1)


#24

Putin mais c'est pas vrai, quelle bande de cons! Reporter ça à 2013... Si ils sont un peu intelligent(enfin j'ai quand même quelque doute étant donné que c'est Hadopi) qu'ils disent OUI!


#25

Le tout n'est pas de dire "oui", mais plus comment et pourquoi. La li autorise et protège les DRM, ce qu'HADOPI ne peut pas changer.
Mais elle peut caractériser ce pour quoi elle a été saisie de pratique abusive, disproportionnée, etc.
Et ça, c'est ce qui compte. Le oui tous seul ne servirait à rien.
Et puis c'est pas reporté à 2013 tout court: c'est début 2013. On est quand même déja mi octobre, faut pas déconner: c'est pas la mer à boire pour voir la HADOPI remplir enfin pleinement sa mission.


#26

Oui, mais moi si on me demande je dis" je sais pas, suis pas au courant, tout ça..."


#27

Ils jouent la montre pour mieux enterrer le dossier, je crois.


#28

[quote name="P.Olisbo" date="17/10/2012 - 21:51" timestamp="1350503476" post="1538970"]Une habitude somme toute classique chez Hadopi ... A part consommer du M€, cette bassetorité ne sert vraiment à rien.[/quote]
+42


#29

Bof, il ne faut rien attendre d’HADOPI, il vaut mieux continuer à DL des MKV ou des DVDRIP et les lire avec VLC.


#30

Pour pouvoir faire des copies privées MKV tirées de ses propres BluRay, eu égard à la taxe pour copie privée compensant cette exception à la contrafaçon et compensant le manque à gagner !?

Ah, non, on me souffle que la taxe pour copie privée n’est pas interdit par l’impossibilité légale d’en réaliser, car c’est juste un racket de l’industrie “de la culture, Môsieur”, légalisé par l’Etat.
Dans ce cas, nul besoin de s’embêter en effet, d’autant que les BluRay auront disparus le jour ou Videolan recevra enfin sa réponse venant directe des US :

that’s unfortunate but we only evaluate money issues, not interoperability, sorry, really really sorry.
regards Mr videolan

PS: BTW what a great lastname! wonder if it doesn’t violate some trademark, though…

Reste donc UNE seule raison valable : embêter ceux qui ont pondu les DRM pour embêter… leurs clients, et uniquement ceux-là.
Une raison parfaitement valable, donc. Et légitime, dans un rapport de force entre deux grands camps revendiquant chacun le droit à embêter l’autre pour leurs propres raisons.


#31

Meuh nan, c’est pas du wifi, c’est du NFC : tu place le cône orange à côté de ta TV, tu y fourres la galette n’dans, et hop, c’est parti… ah bin nan, tiens.
Z’ont raison les gars du cône géant, y’a q’chose qui coince avec les blourés.


#32

Je ne vous félicite pas : utiliser la réponse à la vie, l’univers et tout le reste pour réagir à un commentaire concernant HADOPI, c’est vraiment - vraiment - un

Quand on pense à tous les sacrifices nécessaires pour trouver cette réponse, cela donne vraiment envie de pleurer !
:wink:


#33

Ca me fera toujours rigoler ces industriels qui fourguent des technologies ultra fermées à des millions de personnes et qui s'imaginent que personne n'ira les démonter....


#34

c'est pas la mer à boire pour voir la HADOPI remplir enfin pleinement sa mission.

C'est marrant c'est ce qu'on nous disait quand on demandait l'avancement des travaux sur les logiciels de sécurisation


#35

C'est marrant, cette certification n'a jamais été une de ses missions, au sens où ce n'était pas une obligation (placée dans la loi sans force contraignante pour l’institution ni assurance pour l'utilisateur de pouvoir en arguer s'il se faisait choper: ça me semble bien mieux comme ça).

Avec la certif, tous les Kévin et les Mr et Mme Michu auraient pensé que tant qu'ils utlisent ces logiciels il sont pénard, or ça n'aurait pas été le cas (justement pour les mêmes raisons qui font dire sur ce forum qu'aucun moyen de sécurisation n'est infaillible, etc...).


#36

Bah… quand on a adopté les formats ouverts et les logiciels libres, il y a des questions qu’on ne se pose plus. :siffle:


#37


#38

L'unique raison d'existence de HADOPI est de défendre les intérêts des ayants droits. La possibilité de lire des contenus verrouillés avec des solutions open source et/ou ouvertes n'est pas de l'intérêt des ayants droit, donc ca n'avancera pas, et on verra le processus s'embourber (étonnant!).

La réactivité, les sanctions administratives court circuitant le judiciaire, bafouer la présomption d'innocence, etc. tout cela c'est nécessaire si l'intérêt des ayants droit est en jeu.
Par contre la liberté de développer des solutions logicielles ouvertes, l'interopérabilité, l'avenir de l'open-source, etc. l'urgence est surtout de ne pas se presser <img src="/discussions/images/emoji/emoji_one/wink.png?v=3" title=":wink:" class="emoji" alt=":wink:"/>


#39

Pas seulement, c’est également la liberté de développer et distribuer légalement certains logiciels qui est en jeu.


#40

On ne parle pas de l’intégration dans un lecteur (par nature matériel, et protégé par les multiples brevets du consortium BR), mais au moins de la possibilité de développer et distribuer du logiciel.