Commentaires : Vivons-nous dans une simulation ? Elon Musk a relancé le débat

réalitévirtuelle
science
elonmusk
Tags: #<Tag:0x00007f921446ff70> #<Tag:0x00007f921446fde0> #<Tag:0x00007f921446fc50>

#1

La question sur existence effective de la réalité est un débat qui dure depuis des siècles et qui a pris différentes tournures et nuances dans son traitement à travers différentes époques de notre civilisation. La dernière théorie contemporaine qui a provoqué beaucoup de bruit et de discussions est celle qui a été présentée par Elon Musk pendant la conférence Re/code de juin dernier. En synthèse, selon l’entrepreneur derrière SpaceX et de Tesla nous vivrions dans une simulation virtuelle ; la théorie s’appuie notamment…. Publié sur http://www.numerama.com/sciences/201054-vivons-nous-dans-une-simulation-elon-musk-semble-avoir-relance-le-debat.html par Gabriele Porrometo


#2

tout cela restera à l’état de théorie

D’hypothèse. Une théorie (scientifique) c'est quelque chose de construit et de solide, généralement validé par l'observation.

Elon Musk il aime l'informatique, ça l'exite de penser que l'univers est "informatique".
C'est une piste qui a autant de crédit que celle de dieu.

En fait, c'est même la le probleme, ça permettrais de donner un ou des créateurs, donner un but a notre existence, même si il est futile. Ici nous assistons a rien d'autre qu'a une quête d'une nouvelle religion.

Rich Terrile n'est a prioris pas astro-physicien, ni physicien des particules ou encore expert en physique quantique. Ils font de la meta physique, pas de la physique et on les oppose a des chercheurs dans le domaine...

C'est comme quand hawkins nous parle d'IA dangereuse, c'est bien gentil mais le mec, si il est une brutasse dans son domaine, les IA, il y a p'tet moins travaillé que moi (et pourtant j'ai effleuré le sujet).

Désolé mais ça m'exaspere quand on confronte des entrepreneurs et des gens qui ne travaillent dans un domaine pour confronter leurs idées avec les experts d'un sujet. Si vous voulez revez, faut lire de la SF, mais la j'ai plus l'impression qu'on fait passer ceux qui bossent sur le sujet pour des rabat joies alors qu'on a juste deux illuminés qui fantasme dans le camps d'en face.


#3

"Une théorie impossible à confirmer ni à réfuter"
C’est le propre d’une croyance, ça met donc cette hypothese au meme rang que Dieu et les illuminati. \o/


#4

Elon Musk physicien ! On aura tout lu.


#5


#6

Je pense que l'opinion de Johnny Halliday sur le sujet permettra d'y voir plus clair.


#7

Sur une question débile un Johnny vaut bien un Elon (qui n’est d'ailleurs qu'ingénieur, pas physicien).


#8

Je n’ai jamais compris ce genre de débat…

Comment peut-on dire que l’on vit dans une simulation quand on voit la misère dans laquelle vivent certaines personnes ???


#9

Clair, je comprend pas non plus qu'on parle de gravité quantique a boucle quand on voit l'état de la politique internationale du bengladesh ...


#10

Mon Dieu ! Quelle formidable coincidence que les lois de la nature semblent se conformer à des lois mathématiques qui ont elles été écrites pour décrire la nature !


#11

Je veux le code source de l’univers, j’ai 2 ou 3 trucs à patcher.


#12

“Rich Terrile, un scientifique qui travaille dans les laboratoires de la Nasa interviewé par le Guardian, s’appuie sur les arguments de Musk et ajoute que même notre univers participe au soutien de cette théorie, puisque toutes ses particules, son espace, son temps et son énergie peuvent être divisés de manière élémentaire comme des pixels d’un jeu vidéo.”

Ah ? On ne comprend pas… Ca signifie qu’il y a des briques élémentaires indivisibles ou qu’il n’y en a pas ?

Les pixels de la réalité n’ont pas été trouvés et ne le seront jamais… Plus on regarde au microscope, et plus on trouve d’autres niveaux, et ce de manière indéfinie. Pareil au macroscope : il n’y a pas de “limite” physique à l’univers, car par définition, ce qu’il y aurait en dehors de cette limite sera aussi “l’univers”.

Dommage que lorsque des gens célèbres font de la métaphysique de bas-étage, ça devient rapidement la métaphysique de référence, alors que beaucoup de cerveaux bien plus importants que tous ceux cités par l’article, comme René Guénon ou Leibniz ont déjà démontré (et pas “hypothétisé” ou “théorisé”) ces choses là par a+b…

Les gens au 21 siècle n’ont plus la notion “d’infini” (ils croient que c’est l’indéfini mathématique qu’on appelle faussement infini) alors que c’est la base de quasi toutes les civilisations qui nous ont précédées.

Qu’on vive ou pas dans une “simulation”, ce n’est pas l’important. L’important est la notion de “vie” qui transcende toutes ces couches de simulations (si elles existent) et qui sera commune à tout…


#13

"Tout deux affirment qu’aucune preuve de ces théories n’ont pu être apportées et que par conséquent, elles ne sont pas valables."
L'absence de preuve n'est pas la preuve de l'absence. J'ai du mal à croire que des scientifiques s'appuient sur un argument aussi bancal.


#14

Euh … Vous connaissez vraiment la physique ?

Tout d’abord la physique quantique pose comme postulat que la majorité des quantités sont quantifiées : c’est le cas notamment de l’énergie.
Ensuite, le modèle standard pose l’existence de particules élémentaires (par exemple l’électron). Il est possible que celui-ci soit incorrect, mais rien n’indique particulièrement une récursion infinie.
Finalement, la théorie des cordes ajoute qu’il existe une longueur et un temps minimal auxquels on peut donner un sens physique : la longueur et le temps de Planck (calculés à partir de h constante de Planck, G constante gravitationnelle et c célérité de la lumière).

Selon cette approche, notre univers est bien discret, et possède des pixels dont la taille est déjà connue. Désolé pour le réveil difficile !

Et il y a d’autres éléments qui laisse envisager une simulation (vitesse limite [limitation technique], principe d’incertitude [résolution minimale de calcul des flottants], …).

Ensuite, quelques autres approximations de votre part : on ne détecte pas les particules élémentaires au microscope (c’est à peine si on peut voir les atomes !), mais avec des détecteurs spéciaux.
Quand à l’univers, il est assez probablement fini. Et parler de ce qu’il y “au-delà” démontre simplement votre incompréhension profonde de la topologie. Si l’univers est fini, cela ne signifie pas qu’il a un bord ! Pour donner un exemple en 2D plutôt qu’en 3D, prenez par exemple une fourmi qui se balade sur une tomate, ou un petit Socrate qui se balade sur la Terre : son monde (la sphère) est tout à fait fini, et sans bord. Pourtant, parler de ce qu’il y a “au-delà” de son monde fini n’a pas pour lui de sens. Cela ne prend sens que s’il regarde vers le haut, c’est à dire s’il se plonge dans la dimension supérieure. La raison pour laquelle il est plus difficile de donner un exemple en 3D est que l’esprit humain est incapable d’imaginer une représentation 4D - mais j’espère cependant que vous avez compris que l’univers peut être fini, et pourtant se replier sur lui-même et ne pas avoir de bord.

Finalement, pour votre dernier laïus, je suis bien d’accord. Ensuite, la vie n’est pas le seul phénomène émergent qui “transcende” son matériau d’origine.


#15

C'est aussi l'application du rasoir d’Ockham. Plus que la preuve de l'absence, c'est surtout de dire que l'hypothèse n'est pas plus valide que de dire que l'univers est entièrement dirigé par une armée de schtroumf magiques. Je ne suis pas vraiment d'accord, mais l'argument se tient.


#16

Je suis bien d’accord, il y a quelques bugs.
Par contre, ce qui m’étonne, c’est que depuis le temps, il n’y ait pas eu besoin de tout rebooter.


#17

il a trop regardé “Matrix”

Par contre, ce qui m’étonne, c’est que depuis le temps, il n’y ait pas eu besoin de tout rebooter.

c’est que ça ne doit pas tourner avec un windaube. . . . :wink:


#18

Le rasoir d'ockham n'est pas une preuve mais un rappel à l'ordre : l'explication la plus simple est à privilégier mais rien ne garantie que celle-ci soit la bonne.


#20

Constante de Planck. Il n’est pas question de ce qu’on voit sur des macroscopes, mais de quanta, voire de structure même du tissu espace-temps. Il me semble que le tissu analogique n’a pas plus été démontré que le tissu numérique.

Tout programmeur a un jour phantasmé sur l’idée de potentiellement être Dieu. En fait, l’hypothèse de Musk ne me surprend pas, j’avais moi-même ce genre d’intuition quand j’étais encore jeune programmeur d’effets graphiques et je n’y connaissais rien en physique quantique (et j’avais sans doute autre chose à foutre que d’élaborer des théories).

Mais je n’aime pas le mot pixel qu’on y rattache ici, même si ça permet de vulgariser l’idée. Les quanta décrivent des unités indivisibles d’une autre nature (pas le tissu même à ma connaissance, mais je ne vois pas ce qui pourrait bien rejeter l’idée, au contraire).


#21

Le partie clef c’est “elles ne sont pas valables”.

Valables != Fausse.

Un theorie valable en science est une theorie réfutable.

Ils ont donc PARFAITEMENT réagi.