Commentaires : VideoLAN décrit en vidéo l'attaque DDOS ayant visé VLC

internet
vlc
Tags: #<Tag:0x00007f9218a303e8> #<Tag:0x00007f9218a302a8>

#1


Popularisées par l'action d'Anonymous et de quelques collectifs de hackers, les attaques DDOS sont souvent présentées comme l'équivalent dématérialisée du sit-in. Il s'agirait ni plus ni moins d'une sorte de manifestation numérique destinée à empêcher des internautes d'accéder à un site ou une ressource, à l'image des protestations immobiles bloquant la voie publique ou l'entrée d'un bâtiment.

Les attaques DDOS sont controversées. Quelques personnalités historiques de l'univers du hacking s'opposent à ces méthodes. Idem pour The Pirate Bay. En outre, elles sont illicites : l'article L323-2 du Code pénal expose que "le fait d'entraver ou de fausser le fonctionnement d'un système de traitement automatisé de données est puni de cinq ans d'emprisonnement et de 75 000 euros d'amende".

En outre, les DDOS ne se contentent pas seulement de bloquer l'accès : elles peuvent entraîner des conséquences imprévues. Que se passerait-il par exemple si une opération vise volontairement ou non les serveurs d'une banque ? D'un média ? D'une administration ? D'un quelconque service public ? Des problèmes en cascade pourraient alors apparaître, sans que ceux-ci ne soient vus par les auteurs de l'attaque.

Par ailleurs, certaines actions semblent totalement gratuites. Cette semaine, le projet VideoLAN a été la cible d'une opération visant la dernière version de son lecteur multimédia. L'adresse conduisant vers VLC 2.0.6 a été sollicitée de façon exceptionnelle, au point que l'un des développeurs, Ludovic Fauvet, a choisi d'utiliser le logiciel Logstalgia pour montrer en vidéo le nombre incroyable de requêtes reçues en quelques heures.

Lire la suite


#2

Parfois le DoS ou plus généralement DDoS a aussi un but crapuleux, il sert à faire peur pour soutirer de l'argent. Dur de croire en une attaque purement gratuite sur VideoLAN, au final ça coûte assez cher ce genre d'attaques parce qu'il faut disposer d'un botnet, soit en propre, soit le louer. Si l'attaquant dispose de son propre botnet ce sera plus rentable pour lui d'aller générer des bitcoins que de perdre son temps contre VLC.

Il n'y a vraiment eu aucune tentative d'extorsion ?


#3

Facile, l’origine du DDOS c’est Logstalgia pour se faire de la pub ^^
Scénario-fiction : Logstalgia offre à VideoLan une coquette somme pour pouvoir se faire de la pub. Comment ? Devinez.


#4

Logstalgia est un logiciel gratuit et open source...


#5

[scénario-fiction] Bah un petit coup de main entre potes pour se faire connaître [/scénario-fiction].
Et depuis quand on ne peut plus faire d’argent et gagner sa vie avec l’open source ?!


#6

Depuis qu’on n’arrive plus non plus à se faire d’argent et gagner sa vie avec le closed source ?
:wink:


#7

une "coquette somme" pour une vidéo vue 13000 fois sur youtube ? Les thèses de l'église de scientologie ont l'air plus crédible que ça


#8

Mais alors… tous nos modèles économiques sont en pannes ? on va enfin pouvoir être libre :smiley:


#9

Non mais vous cru que j'étais sérieux avec mon scénario-fiction ?! Je peux aller travailler pour Discovery Channel alors. Oui mais non j'ai pas envie en fait.


#10

C’est aussi un moyen d’illustrer les capacités de son botnet avant de le louer.
Maintenant s’il y a eu extertorsion on en entendra jamais parler. S’il y a eu tentative et si la justice est saisie ça se saura peut être.


#11

Mais non c'est numerama qui chapeaute tout afin de faire une news spécialement dessus.


#12

Suffi de voir les dégâts subi par MTGox lors de récent gros DDoS, il on quand même eu des pointes a 77Gbps.

Sa a fais perdre pas mal d'argent a beaucoup de monde ...


#13

Ce sujet a été automatiquement fermé après 60 jours. Aucune réponse n’est permise dorénavant.