Commentaires : Vers un filtrage des pharmarcies en ligne ?

brevets
filtrage
médicaments
venteenligne
Tags: #<Tag:0x00007f920c19c9e0> #<Tag:0x00007f920c19c8a0> #<Tag:0x00007f920c19c760> #<Tag:0x00007f920c19c620>

#1

Sans le dire encore explicitement, la France devrait bientôt plaider pour que les pharmacies en ligne qui vendent des médicaments sur Internet soient filtrées par les fournisseurs d'accès. Nous avons déjà évoqué cette possibilité en avril dernier, et le projet semble se préciser. L'ouverture du marché des médicaments sur Internet aura bien lieu, mais pas sans contre-mesures.

Dans une réponse au sénateur socialiste Roland Courteau, qui faisait part de ses "vives préoccupations suite aux informations selon lesquelles le Gouvernement envisagerait d'autoriser la vente de médicaments sur Internet", le Ministère de la santé s'est ainsi voulu rassurant. "Le projet de directive sur les médicaments falsifiés, actuellement débattu au niveau européen, contiendra un encadrement de la vente de médicaments sur Internet par les officines (...) Toutefois, le seul encadrement juridique de la vente de médicaments en ligne sera insuffisant pour répondre entièrement au problème de santé publique posé par Internet. C'est pourquoi, la réflexion doit également porter sur les moyens de lutte contre l'offre illicite de médicaments sur Internet, notamment par le renforcement de la veille et de la détection des comportements illicites", écrit le cabinet de Roselyne Bachelot.

Il appuie les travaux internationaux qui ont cours actuellement pour "mettre en oeuvre des mesures législatives et techniques pour combattre la contrefaçon de médicaments", et souhaite sensibiliser les consommateurs "aux risques liés au mésusage et à la contrefaçon, ainsi qu'à l'achat sur Internet de médicaments hors des réseaux de distribution encadrés".

La logique voudrait que l'on fasse pour les médicaments comme pour les jeux d'argent en ligne, qui peuvent être bloqués par les FAI sur ordre judiciaire lorsqu'ils ne sont pas homologués par l'Autorité administrative. Les moteurs de recherche peuvent aussi recevoir l'ordre de déréférencer des offres.

S'il est un domaine où le filtrage est difficile à contester, c'est bien celui de la santé publique. Personne ne peut admettre que des médicaments contrefaits dangereux pour le malade soient vendus. Mais la santé publique est aussi exploitée comme un prétexte pour limiter la concurrence, à la fois à l'égard des pharmacies traditionnelles qui voient d'un très mauvais oeil l'arrivée de concurrents en ligne, et à l'égard des industriels qui craignent que les patients recherchent les médicaments les moins chers à efficacité identique.

Le projet de directive européenne (.pdf) mis en avant par le gouvernement ne se limite pas en effet à la simple contrefaçon des principes actifs, mais vise à lutter contre tous les "médicaments falsifiés du point de vue de leur identité, de leur historique ou de leur source". C'est une "définition large du médicament contrefait, allant au-delà de la question de la violation des droits de propriété intellectuelle( ... qui) permet donc de couvrir à la fois les médicaments protégés par des brevets et les génériques", avait remarqué la Commission des affaires européennes du Sénat, sans le contester.

La France a même demandé à la Commission européenne qu' "outre les substances actives, la proposition de directive prenne en compte les excipients", c'est-à-dire, "ces substances qui confèrent une consistance donnée, ou d'autres caractéristiques physiques ou gustatives particulières" au médicament. "Les excipients sont sujets à la contrefaçon au même titre que les substances actives, leur sécurisation au sein de la chaîne de fabrication des médicaments doit donc être assurée de la même façon", soulignait la France. Nous sommes, ici, loin de la préoccupation de la sauvegarde de la santé publique.

(illustration : CC Fillmore Photography)

Lire la suite


#2

Euh les médicaments libres, la médecine libre, les plantes c’est interdit ? et oui bienvenu dans un monde de corporatisme pourrit
ou les gens prendront les médicaments pour animaux comme aux usa car c’est moins chère

bandes de chiens


#3

Sachant que Roselyne Bachelot est pharmacienne elle-même, on peut se demander quels intérêts elle défend... Santé ou revenus des pharmacies ?


#4

Bwahahahaha...
Fini le Viagra sans ordonnance direct des USA (ou pas).
Merci, El Présidente


#5

Pourquoi toujours répondre par le filtrage ?

A quand un filtrage des idées à la con du gouvernement ?


#6

“Nous sommes, ici, loin de la préoccupation de la sauvegarde de la santé publique.”

Pas du tout. C’est juste que vous êtes trop utopiques pour voir que par santé publique, ils pensent en fait santé économique.

L’économie et la chose publique est désormais une seule et unique chose.


#7

Euh les médicaments libres, la médecine libre, les plantes c’est interdit ? et oui bienvenu dans un monde de corporatisme pourrit
ou les gens prendront les médicaments pour animaux comme aux usa car c’est moins chère

bandes de chiens

je plussoie, internet est un des rares moyens de pouvoir accéder à l’herboristerie complète (seulement 120 plantes autorisées à la vente en france dont la plupart sont des épices et des condiments communs) et à la vraie homéopathie (stérilisation des souches française, ce qui désactive la teinture mère + interdiction de certaines matières sur le territoire fr) qui sont interdits en france.


#8

Va y avoir un bon filtrage des politicards démagocrates soumis aux industries et à la finance durant les prochaines élections, et faire partie des résidus ne vont pas les faire rire longtemps...

A croire qu'ils le savent et tente coûte que coûte de piller le plus possible avant d'être contraint à l'abandon...

Non mais sérieusement, on attends quoi pour virer ces imposteurs ?


#9

+1

Et puis ca permettra de faire des économies sur les retraites quand nous n’aurons plus d’argents pour payer les medocs => Zou incinérateur.


#10

De toutes les façons ils vont le vendre à Mme Michu façons ‘santé public’ avec des “salauds de cyberpedonazis de gauche” qui empoisonnent les Francais via l’Internet.


#11

mieux vaut etre riche et en bonne santè que pauvre est malade


#12

[quote name='dontbugme' date='25/10/2010 - 15:23' timestamp='1288013013' post='1266253']Euh les médicaments libres, la médecine libre, les plantes c'est interdit ? et oui bienvenu dans un monde de corporatisme pourrit
ou les gens prendront les médicaments pour animaux comme aux usa car c'est moins chère

bandes de chiens[/quote]

Euh, wé, c'est Pétain qui a obligé l'abandon des diplômes d'herboriste en France (son beauf était pharmacien).
Pourquoi cela me n'étonne-t-il pas que le gvt actuel marche dans la meme direction?

Quand aux médocs pour animaux, des anti-bio pour chats tu es obligé de passer chez le véto pour la prescription si tu achètes en France[size=2][img]http://www.numerama.com/forum/public/style_emoticons/default/1036838664_gif.gif[/img][/size]


#13

Mouai,

De toute façon pour avoir bossé quelques temps dans un grand groupe pharmaceutique, c'est tellement dangereux les matières premières utilisées pour la fabrication du principe actif, qu'il est absolument hors de question que j'aille acheter mes médocs sur le net.


#14

Peut-on conseiller aux parlementaires de regarder la série Boardwalk Empire ? Parce que ça parle de leur délire de tout interdire sauf que pour faire bonne figure ils ont choisi la métaphore de l'alcool.
Le développement de la Mafia le personnage de Al Capone, tout est saisissant de réalisme... hein quoi ? on me signale que c'est une reconstitution historique ? C'est de l'Histoire ? Mais bon sang vite prévenons nos élus ? A moins que, comme dans la série, nos hommes politiques en croque de la mafia...


#15

Encore une mauvaise réponse a un problème grave ! ca va dévelloper la contrebande et favoriser des mafias.
Tant que c'est pour du p0rn c'est pas grave, mais des médocs...

On ferait bien mieux de passer un coup de karcher dans la profession, mais avec une ministre qui nous a joué du hautbois sur une maladie imaginaire, pour nous vendre des produit qui ne servait à rien, on est en droit de ne rien attendre et de tout redouter.


#16

les supozitoires sont au gouvernement


#17

Quel sera la prochaine catégorie filtrée ??

Au pif :

  • les sites d’informations contraires à la “bonne pensée”
  • les sites de partages

#18

mieux vaut etre riche et en bonne santè que mort.


#19

[quote name='Hiro' date='25/10/2010 - 16:37' timestamp='1288017428' post='1266308']
[quote name='chochichonchek' date='25/10/2010 - 15:57' timestamp='1288015060' post='1266278']mieux vaut etre riche et en bonne santè que pauvre est malade[/quote]

mieux vaut etre riche et en bonne santè que mort.
[/quote]mieux vaut etre ami avec Sarkozy que non.


#20

Ce n’est absolument pas pour protéger les citoyens. J’achète actuellement des médicaments par Internet parce qu’ils sont moins chers (génériques pas en France), et qu’ils n’ont pas besoin d’ordonnance (payer 20€ de médecin au moins une fois par an pour avoir le droit de payer pour quelques médicaments dont j’ai besoin depuis ma naissance, super).