Un village d’éco-inventeurs, pour développer des outils libres au service de l’écologie et de l’intérêt général


#1

Une éolienne en kit à moins de vingt euros, une douche qui recycle l’eau en boucle, un tracteur à pédales, un filtre antibactérien qui rend l’eau potable… Le point commun entre ces projets sociaux et écologiques ? L’open source. Des outils sans brevet, donc librement diffusables et appropriables par tous, à moindre coûts. Dans les Yvelines, des jeunes ont passé cinq semaines à développer des projets innovants, qui pourraient révolutionner nos manières de travailler, produire ou consommer. Rencontre avec ces makers qui veulent changer le monde.


#2

C'est sur que si on tire l'électricité d'une éolienne open source, on est définitivement protégé des montées du prix de l'électricité et des factures EDF. :smiley:

Et j'aime particulièrement les projets open source pour la nourriture, car avec CETA c'est du bœuf aux hormones et des légumes OGM Canadiens (avec des méthodes de production interdites en France) qui arrivent en douce dans les supermarchés.


#3

Vu la qualité de service et les tarifs actuels de EDF, ils peuvent bien faire exploser les prix que ce sera toujours plus intéressant que d'avoir une éolienne chez soit.


#4

Ça dépend surtout où est “chez soi”, et ce qu’on compte alimenter avec l’éolienne.


#5

Qu'est ce que tu veux dire par là ?


#6

Je veux dire qu’il est beaucoup plus facile de planter un éolienne quand on habite au milieu des champs que dans un lotissement ou sur le toit d’un immeuble :grin:

Vous avez raison, à l’heure qu’il est on ne peut pas concurrencer les prix réglementés de l’électricité, justement parce qu’ils sont… réglementés.

Mais comme j’ai coutume de dire, "l’important n’est pas où on est mais où l’on va"®

Cependant, vous pouvez faire des choses très bien si vous partez sur des objectifs modestes comme alimenter tout les appareils qui n’ont pas besoin de produire de la chaleur (éclairage, ordinateurs, charge de batterie de vélo électrique…).

Si l’intérêt d’une éolienne seule est discutable, il devient nettement plus évident si on la considère dans une combinaison:

  • Maison bien isolée, pour de vrai.
  • Appareils à bois pour se chauffer / cuire la nourriture / chauffer l’eau
  • Panneaux solaires chauffants pour se chauffer / chauffer l’eau

Par ailleurs en faisant des recherches sur stratégies d’investissement douteuses d’EDF, on peut se permettre de penser même dans les milieux non-autorisés que ces bricoleurs éclairés font partie de ceux qui nous préparent, dans une certaine mesure, des canots de sauvetage.


#7

Je pense que c'est surtout les modalité et la vitesse de mise en place de "smart grid" qui va conditionner la production et la consommation d'électricité de demain.

En fonction des ce que permettra le réseaux électrique, des solutions technologiques pourront être développées en adéquation.


#8

C’est possible, mais il faut vous méfier de ceci:

Cette assertion est basée sur une certaine foi en la technologie.

(en gros technologie = technique + politique).

Ce n’est en aucun cas une garantie de succès, et dans le cas qui nous occupe un échec serait… cuisant.

Les avis divergent, mais les optimistes ont peu d’arguments concrets.

Pour reprendre un peu l’analogie avec un célèbre naufrage, penser que les matelots vont trouver une solution n’exclut pas de mettre les chaloupes à l’eau, on ne sait jamais.

Au pire ça aura été une expérience amusante :slight_smile:


#9

Ha non !
Ce n'est pas ce que j'ai voulu dire.

Ce que je dit, c'est que s'il n'y a pas de politique pour pousser une transformation du réseau électrique actuel, au niveau individuel on sera beaucoup plus limité pour agir.

Par contre, si on a un réseau électrique plus souple qui permet à chacun d'être à la fois consommateur et producteur, les possibilités seront bien plus grandes.


#10

C'est en gros à quoi EDF aspire, afin de devenir non plus un "producteur", mais un "fournisseur d'accès à un réseau d'énergie", ou chacun devrai produit une partie de l'énergie (l'indépendance énergique partielle est déja prévue dans les normes de construction à venir)

Ca permet de se débarasser des emmerdes du producteur (tout le monde est producteur d'une partie par moment, à lui les couts de réparation / entretien), et quand chacun pioche sur ceux qui produisent plus ou fournit quand il consomme moins, le tout en payant EDF pour l'accès aux câbles entre tout le monde.


#11

Au temps pour moi :sweat_smile:

En effet, et les solutions que je connais ne sont applicables qu'à la cambrousse.

Tout à fait.


#12

C'est possible, mais en ce moment ils ont tendance à se disperser un peu.


#13

Dans un lotissement c’est possible


#14

Joli, mais je lui trouve deux défauts:

  • Les éoliennes à axe vertical (c'est cela dont il s'agit) ont un rendement moyen.

  • Pour capter une quantité d'énergie intéressante , un éolienne doit être placée haut sur un mât.

Près du sol, le vent subit un ralentissement dû au frottement sur le sol (couche limite) et des turbulences causées par les obstacles environnants (arbres, maisons).

Au passage, les éoliennes à placer sur la cheminée sont des arnaques, car en plus d'être située trop près du sol, l'éolienne subit les turbulences et l'effet de pente du toit.

Jetez un oeil sur la section "Influence du terrain" en bas de cette page:
http://www.energieplus-lesite.be/index.php?id=16663#c20358


#15

Il y en a aussi qui se fixe sur le mur.

Avec les vibrations bonjour les dégâts.
Si c’est la cheminée qui tombe, c’est peut-être rattrapable, quand c’est le mur porteur qui est fissuré, c’est quand même bien merdique.