Commentaires : Un site note les films et séries TV en fonction de leur représentation de la diversité

lgbt
cinéma
femmes
sériestv
film
Tags: #<Tag:0x00007f920cdd27a0> #<Tag:0x00007f920cdd2480> #<Tag:0x00007f920cdd1d50> #<Tag:0x00007f920cdd1b98> #<Tag:0x00007f920cdd1800>

#1

Si un Oscar était décerné au film représentant de la manière la plus juste possible la diversité des identités, quel long-métrage l’obtiendrait ? Bien que ce prix n’existe pas (encore), il semble plutôt légitime, en tant que spectateur, de considérer la représentativité comme l’un des critères de choix d’un film que l’on s’apprête à regarder. Dire que l’industrie hollywoodienne ne parvient pas toujours à représenter la variété des identités humaines est un secret de polichinelle. Alors, comment vous y retrouver lorsque…. Publié sur http://www.numerama.com/pop-culture/294186-un-site-note-les-films-et-series-tv-en-fonction-de-leur-representation-de-la-diversite.html par Nelly Lesage


#2

Très utile. Comme ils me pètent les bonbons avec leur diversité, je ne regarderai plus que les films F.


#3

Bien sûr que non.
Vous imaginez la catastrophe si Le Parrain, Platoon, Ben hur, Appollo 13, Le Pont de la rivière Kwaï, La Liste de Schindler, Danse avec les loups, Rocky, Voyage au bout de l’enfer, Lawrence d'Arabie, etc. avaient été tournés pour maximiser l'inclusivité et l'égalité plutôt que pour leur réalisme et suivant la vision artistique de la réalisation ?

Tous ces films devraient certainement avoir une note catastrophique sur ces critères.

C'est une notation adaptée au dernier Marvel, pas au cinéma ayant un minimum de réalisme ou ancré dans une époque.

L'idée est de sensibiliser les gens, et certainement pas d'avoir un critère sur lequel choisir de voir une film ou non. Vous vous trompez totalement dans l'interprétation du rôle de cet inventaire.


#4

Un critère pourri bien occidental.

Comme ça on est sur que les films Nigérians et Indiens (les 2 plus gros producteurs de films au monde) auront des notes bien moisies.

Nan, sérieux, pourquoi vouloir de la diversité dans des films ? et pourquoi pas dans les livres tant qu’on y est ?
Aucun intérêt.

La diversité, c’est comme les antibiotiques.
C’est pas obligatoire.


#5

"There are not nearly enough Aboriginal storytellers sharing their unique perspectives or tapping into exciting mythologies for the screen. That being said, race in Cleverman is handled with about as much finesse as sledgehammer. Hairypeople are consistently subject to verbal and physical abuse, forced to live in concentration camps and hunted down like runaway slaves.

In fact, Cleverman reminds me of slave stories like Roots from the 1970s or Amistad from 1997, which had their seminal roles in history but had not yet progressed far enough to examine the complex systems of injustice that survive today. Similarly, Cleverman succeeds in telling the audience that racism is bad but fails to explore what can be done about it."

Si je comprend bien elles reprochent à ces deux œuvres de ne pas aller en profondeur dans la réflexion sur un système qui perdure aujourd’hui ?


#6

pas de diversité dans gardian of the galaxie ?
il y a pourtant des personnes vertes, des arbres intelligents.

et même le héro (homme caucasien brun yeux vert- rhoo le cliché macho !!! ) est plus ou moins un anti héro qui seul ne peut rien, et qui doit s’appuyer sur l’ensemble de son équipe.
d’ailleurs l’un des thèmes principaux est l’acceptation de la diversité et la dérision par de gros clichés des pensés historiques sociétales.


#7

tout à fait.

genre un film type court métrage fait dans une cité : F- car ya que des reubeus.

le type même de pensée unique à vomir : forcer les mentalités par des quotats réfléchit par des biens pensants.

1 acteur sur 2 doit être une femme, directrice, noire.
l'acteur principale asiatique gay/lesbien/etc,

plus misogyne/rasiste pour moi il n'y a pas.

la diversité c'est de ne pas faire de différence, pas de créé des catégories.........


#8

Les créatures polymorphes ça va dans quelle catégorie ?:smile:


.

#9

N'empêche ça fonctionne bien, j'ai tapé Reservoir Dogs et y'a même pas de note...

Sinon, bonne chance aux contributrices dans leur lutte pour la diversité !


#10

Oui, j'ai tiqué sur ça aussi. N'y a-t-il que des femmes qui contribuent ? N'est-ce pas en contradiction avec le but recherché d'inclusion ?


#11

S'il y a quelques F, il n'y a aucun A+. Rien n'est assez inclusif pour les contributrices ?


#12

La liste de films étudiés n'est pas très longue non plus (moins d'une quarantaine). Ce n'est pas étonnant et il y a plusieurs A.


#13

Je regarde pas un film, ni le lit un livre, pour sa propagande politique, mais pour le sujet traité (que ça soit une pure fiction imaginaire pour faire voyager et passer du bon temps, ou un documentaire pour s'instruire).

Donc par nature, une œuvre qui place la "diversité" comme nécessaire est bon à jeter à la poubelle.... C'est exactement l'inverse, pour traiter d'un sujet spécifique correctement, y'a forcement un décalage.

Pour regarder la diversité, y'a suffit d'ouvrir les yeux autour de soit.... C'est pas dans un livre, un film, une peinture, une photo, une sculpture, etc.... qui sont des créations de l'esprit.


#14

c’est un poisson d’avril ???


#15

Excellente idée je viens de voir un film sur la Révolution française où il n'y avait pas un seul noir ! Personne n'a réagi dans la salle j'étais outré. Petit problème : il manque les handicapés mentaux les handicapés physiques les grabataires les enfants, les métisses. Sous couvert de diversité il s'agit en fait d'un exclusion et du énième délire idéologique LGBTQZFRH+ dont le virus semble frapper beaucoup plus la gente féminine, ce qui signifie qu'il n'est lui-même pas égalitaire. cherchez l'erreur...


#16

Tu es à côté de la plaque (tout comme cet article il faut reconnaître), il n'est pas question de ça.

Je mets les explications disponibles sur le site lui-même :

Our goal at Mediaversity is to reflect the beautifully diverse world, both in front of and behind the camera. While no story will ever be an exact microcosm of America—nor should it be—our reviews strive to be a tool for people who consume their media pro-actively instead of passively.

So when we say “diversity”, what does that mean? Let’s look to the real world for pointers:

50.8% of the United States is female.*
39% of U.S. residents are people of color.**
4-8% of Americans identify as LGBTQ.***

Until the television and film industries reflect the true face of our country, Mediaversity will be here calling them out and applauding good work.

Donc ton film sur la révolution française :

  • Il ne concerne pas les USA

  • Il ne concerne pas notre époque

  • Il n'a jamais été question d’intégrer toute la diversité existante dans tous les films, ni même que tous les films soient représentatifs.

Merci Numerama d’avoir totalement dévoyé le message original avec cet article absurde.


#17

Tu es à côté de la plaque, je ne critique pas Mediaversity mais je critique le principe :

"il semble plutôt légitime, en tant que spectateur, de considérer la représentativité comme l’un des critères de choix d’un film que l’on s’apprête à regarder."

L'utilisation d'un exemple français est donc parfaitement cohérente.


#18

Combien se grattent le nez avec la main gauche ?


#19

Ce que tu appelles “principe” est une phrase de Numerama, pas de Mediaversity.


#20

ben ouais mais en même temps je suis sur le site de Numerama. Mais merci pour tes précisions ceci dit c’était intéressant