Commentaires : Ubuntu abandonne Unity pour retourner vers Gnome dès la version 18.04

logiciellibre
linux
ubuntu
canonical
Tags: #<Tag:0x00007f920c375668> #<Tag:0x00007f920c375528> #<Tag:0x00007f920c375348> #<Tag:0x00007f920c3751e0>

#41

[quote=“Discovolante, post:40, topic:44844”]
comme déja dit aussi, les gens ne veulent que du windows… c’est vrai… donc il suffit d’installer Linux et de leur dire que c’est un Windows. Ca passe nickel.
[/quote]Les gens sont pas débiles…

[quote=“Discovolante, post:40, topic:44844”]
bon exemple… inutile d’expliquer, c’est du chinois pour michu, il suffit de dire que parfois un clic suffit, parfois 2… si un seul ne fait rien, en faire deux. :stuck_out_tongue_winking_eye: c’est très con mais très efficace.
[/quote]Pour moi c’est pas du bon boulot. Si je dois faire une formation avec un public de ce niveau (ou même des “confirmés”), je ne suis pas payé pour dire “c’est comme ça et pi c’est tout”.


#42

C'est assez rigolo ton argument de 'on peut pas se passer de la console' parce que C'est vrai : quand on veur un peu de puissance, on peut plus se passer de la console... mais heu, c'est aussi vrai sous Windows, C'est pour ça qu'ils font des efforts pour y mettre un shell potable (efforts qui ont abouti à bash pour Windows d'ailleurs)


#43

Y'a eu un progrès énorme dans le coté "grand public" linux deuuis en gros 10-15 ans.

Mais faut rester honnete, la console reste malheureseent encore trop souvent nécessaire pour des taches simples et courantes comme installer un logiciel / matériel.... Soit c'est intégré au gestionnaire, et c'est très simple, soit c'est pas le cas, et c'est la merde. Je te parle même pas d'installer des logiciels qui nécessitent des dépendances de versions différentes....

On peut ne pas apprécier windows techniquement, mais coté utilisation, Linux est encore très très loin d'avoir un simple fichier à lancer qui fait tout, sur toutes les versions.. C'est du quitte ou double

Ce qui est "marrant" aussi c'est que certaines chose considéré comme "mauvaise" sout windows (le store de w10) sont en faite la pratique habituelle sous linux via les dépots.... (avec les bons et mauvais cotés que ça représente)
.


#44

Sur ce point, tu as totalement raison : sur unrme distro grand public type ubuntu, les taches prevues (utiliser un paquet des depots...) sont triviales. En cela elles sont parfaites pour les usagers qui n'ont pas besoin de plus que ces tâches simples (ex : bureautique - vlc - internet). Par contre, des qu'il s'agit de faire une chose non prevu ( installer un logiciel hors depot) ubuntu ça devient un enfer indepetrable.
Pour moi C'est là la limite des distros grand public. Par contre, viens sur Arch, et tu trouveras plus jamais ce type de probleme :wink:

Je ne me souvenais pas que c'était tant le principe meme du store qui avait ete mis en cause que les politiques de microsoft en matiere d'acceptation des apps...


#45

Disons que le stores de windows 10 a été critiqués comme de la “position dominante” pour pousser / mettre en avant tel et tel produit, qui respecte la “volonté” de MS pour y être… Alors que c’est exactement le cas des dépots des distribution linux (en pire meme je trouve, ne pas y etre est bien plus pénalisant pour un éditeur tier grand public): T’y met pas n’importe quel logiciel n’importe comment, et le fait d’y etre simplifie énormément la chose au niveau installation mises à jour, compatibilité, … , ne pas y etre, ça peut devenir “complexe” pour simplement installer le logiciel par le quidam.

Pas tellement des taches “simples”, mais surtout les "logiciels prévus"
T’as des logiciels pas du tout orienté grand public dans les dépôts, notamment en usage serveur. Tu installes un serveur web ou une base de donnée en 5 secondes et 2 clics si besoin pour prendre un cas “courant”. Sauf qu’il faut que ça soit exactement le logiciel validé, et dans telle version.
Ca simplifie énormément d’un coté, en complexifiant par contre de l’autre


#46

En quoi installer un logiciel hors dépôt est plus simple sous Arch ?


#47

L'AUR existe :wink:


#48

Effectivement, on peut dire que les gestionnaire de paquets defavorisent les logiciels qui n’y sont pas accessibles. Mais la liste des logiciels disponibles, plus que d’un besoin de s’accorder une hégémonie “Vous developperez en .Net”, repond plutot à des contraintes techniques (debian ne proposera probablement que des logiciels ultra stables, ubuntu proposera des trucs simples ( pas que C’est vrai)). Et finalement choisir unes distro, C’est aussi choisir un catalogue de logiciels (en temoignent toutes les distros orientees artistes)

Meme si effectivement, les dépots peuvent etre utilises pour evincer une certaine part des logiciels (ex : trisquel…), en general C’est par choix assumé non seulement de la distro mais aussi des utilisateurs (trisquel)


#49

Ça ne fait que repousser le problem, non ?
Sous Ubuntu il y a les PPA et on peut ajouter facilement un dépôt supplémentaires, sans même utiliser la console.
Je pensais que tu parlais de logiciels sans dépôt/ppa compatibles.


#50

De tout ce que J’ai utilisé comme ppa sous ubuntu, ça a absolument pas la meme envergure que l’aur. J’ai jamais vu un logiciel qui n’etait pas sur l’aur ( en fait si j’en ai vu un, un nieme fork de bitcoin que je voulais installer pour faire joujou), alors que les PPa, C’est plutot rare d’en trouver. Et pour cause, hoster un petit buildscript d’une ou deux centaines d’octets C’est pas compliqué. Hoster un serveur qui doit faire des builds reguliers, les paquets compiles etc. Ça coute cher en matos et en maintenance. Et puis surtout, n’importe qui peut ecrire un pkgbuild en 10 minutes, et le publier sur l’aur.