Commentaires : Très Haut Débit : l'UFC Que choisir dénonce le plan chimérique du gouvernement

internet
fibreoptique
débit
francethd
ufc-quechoisir
adsl
Tags: #<Tag:0x00007f3d31cd4c70> #<Tag:0x00007f3d31cd4b30> #<Tag:0x00007f3d31cd49f0> #<Tag:0x00007f3d31cd48b0> #<Tag:0x00007f3d31cd4770> #<Tag:0x00007f3d31cd4630>

#1

La fracture numérique n’est pas seulement une réalité entre les pays du Nord et ceux du Sud. Une même cassure existe dans chaque pays développé, généralement entre les zones urbaines et les régions rurales. Ce constat n’est pas nouveau, notamment pour la France, mais une étude conduite par l’UFC-Que Choisir vient actualiser les données du problème, en s’attardant sur la transition vers le très haut débit. Internet des villes, Internet des champs L’association pointe ainsi le fait que « le meilleur du…. Publié sur http://www.numerama.com/politique/292579-tres-haut-debit-lufc-que-choisir-denonce-le-plan-chimerique-du-gouvernement.html par Julien Lausson


#2

Arrêter la fibre et revenir au cuivre ? Putain … UFC a toujours été ridiculement à coté de la plaque sur le sujet, et ca continue… La visiophonie ? mais qu’est-ce qu’on s’en bat les couilles ! La TV c’est pas pareil et plus important ?!? La campagne passe son temps a payer l’infameux “tntsat” qu’en ville personne ne connait ! C’est cher et ca ne devrait meme pas exister…


#3

Oui a la campagne nous avons du très bas débit, je plafonne avec mon adsl a du 2,5Mg max. Mais... avec ce 2,5M chez Free, je peux regarder Netflix en HD (et pas SD donc) sans aucun lag, Amazon Video idem, et autres streaming en tout genre. Bien évidement je ne download rien de lourd, mais on va dire que les 2,5M me font très bien.

Pour rebondir sur un 2e sujet traité pour le très haut débit, je viens de tester la box 4G Bouygues pendant quelques jours... je l'ai rendu. Alors oui, avec mon adsl j'ai 2,5M et en 4G je tournais entre 15 et 35Mg... sauf que c'est forcément moins stable que l'ADSL donc en étant clair, si je reste sur mon exemple de streaming, je ne bénéficiais pas plus que de la HD avec Netflix... donc de ce point de vue ca ne changait rien.

Je taf sur internet, et cela ne change rien ma vie.
Donc a part pour downloader de gros fichiers, j'ai du mal a percevoir vraiment l'interet de chercher a transformer des 3M en 20M (ADSL)... alors autant la fibre c'est autre chose, car si je reste toujours sur mon exemple de Netflix, la je pourrais enfin bénéficier de contenu 4K par exemple...

Et comme on va pas s'amuser a fibré tous les recoins perdus comme le mien, je pense que cette course a essayer de transformer du 2 en 20M ne sert a rien... et donc on perd de l'argent, du temps, a s'occuper a se concentrer sur la fibre plutot que de développer de la 4G "fixe" ou bien vouloir améliorer l'ADSL...


#4

Les pings sont comment avec uen box 4g, ça passe pour du jeu multi?

Sinon Le problème de l’ADSL foireuse c’est surtout le réseau téléphonique. A partir du moment où t’es à plus de 4 km du NRA, c’est difficile.

Mais la gestion du réseau revient à orange seulement si je ne me trompe pas, pas aux autres opérateurs.


#5

On ne mettra pas la fibre partout jusqu’au dernier kilomètre dans le dernier hameau. Il faudra des années, parfois des décennies

Ca tombe bien, ça fait 30 ans qu’on a commencé (Biarritz).


#6

Votre “M” signifie quoi? Mo ou Mb?

  • Si c’est 2.5Mo/s, normal que vous soyez en HD partout. Vous pouvez même avoir du 4K les doigts dans le nez.

  • SI c’est 2.5Mb, tu as un débit en UP de 100Ko/s max et un DL de 312Ko/s. La HD ne passe en théorie qu’en 720p (et sous réserve qu’aucun autre appareil pompe également de la bande passante).


#7

Oui Mb…


#8

Je ne fais pas de jeux donc je ne pourrais pas te dire, et je l’ai rendu (box 4G) et je ne m’occupe pas trop du ping. D’un point de vue NRA, je suis ne montagne et donc je suis a 5/6 km du NRA donc pas terrible, surtout que je suis en bout bout de ligne. Mais globalement j’en suis plutot satisfait, je voulais meme changer d’opérateur, mais quand j’entend mes voisins je veux pas prendre le risque, car j’ai l’air d’avoir de la chance dans le coin.

Après l’autre soucis de la 4Gbox de Bouygues, c’est qu’il n’y a “que” 200G de data… alors 200G c’est énorme, mais avec de la vidéo + taf … c’était trop léger et surtout demandait de la surveillance de consommation ce qui n’est pas mon dada… donc trop d’inconvénients, après ca dépend sans doute des usages, mais perso pour ma conso ca n’avait aucun interet… je pense que c’est un probleme pour le jeux en ligne (car je pense que les pings sont laborieux et que l’enveloppe de 200G est trop petite, mais j’avoue que je n’y connais rien en jeux en ligne)


#9

Et la plupart des projets régionaux en cours récent (moins de 5 ans) sont prévus autour de 2025, pour du 100% fibre, même le dernier hameau.

Après, forcement, ceux qui lancent pas "car ça sera pas immédiat".... bah ils risquent pas de finir un jour....


#10

« On ne mettra pas [la fibre] partout jusqu’au dernier kilomètre dans le dernier hameau », a-t-il prévenu ce printemps. « Il faudra des années, parfois des décennies »

Vive le privé!
À l'époque où le réseau (filaire) était géré par France Telecom nationalisé, même les Dupuis-Morizeau du fin fond du Larzac avaient leur téléphone... Aujourd'hui, ils ne sont pas rentables... On appelle sans doute ça le progrès...


#11

Sur le projet du département public, le cout par prise est de 200 à 500 € pour les “grandes villes” (c’est relative, ce sont les villes de +20 000 habitants). Et ça monte progressivement. La très grande majorité des cas reviennent à moins de 1 000 € par prise. Et pour les derniers % (moins de 5%), ça monte en pic jusqu’à des 10/12 000 € par prise.

Pour donner un ordre de prix, un simple poteau (style EDF / FT) à poser, c’est autour de 1500 €, le poteau seul (faut rajouter la main d’œuvre, le génie civile, …).

A la grosse louche, si on prend Free, le revenu moyen par abonné est de 34 €. En quelques mois, c’est rentable pour les zones denses. Pour les cas les plus isolés, il faudrait plus de 25 ans d’exploitation pour juste commencer à rembourser le cout de l’investissement.


#12

Ça a mis des décennies pour déployer ce réseau presque partout, la boucle locale n’a pas fait pop comme ça (en fait, c’est plutôt les PTT qui faisaient ça).


#13

ben moi je trouve ça normal… l’internet ça sert à glander devant, parce que en ville, ça pue, c’est bourré de cons et on reste chez soit avec rien à faire.

Quand je suis à la campagne, je touche à peine l’ordi, ça sent bon, j’ai un million de trucs à faire dans le jardin ou de balades à faire… rien à fiche d’internet. (et pourtant j’ai la chance d’avoir 30Mbit/s au milieu des vaches).


#14

Ouais enfin Paris et les Hauts-de-Seine ne sont pas la France, mais ils ne représentent pas non plus les autres villes villes. Perso je suis dans une ville densément peuplée (110 000 habitants) et mon débit est de 1.6Mbps en DL, et le SFR a juste décidé d'arrêter les travaux d'installation confiée par l'Etat. Au bout d'un moment est-ce qu'on pourrait se dire que la France a totalement raté le virage du THD terrestre et essayer de combler le retard autrement ? Avec de la 4G illimité ? Le déploiement préventif de la 5G ?

Moi ça commence a me rendre dingue de regarder des vidéos 360p sur mon écran 4K en 2017.


#15

NB : penser à se relire plus souvent


#16

Et tu es à combien du répartiteur ?
Parce que sans chercher à aller jusque chez l'abonné, un énorme premier pas pourrait être les NRA-MeD - les Montée en Débit -, c.a.d. transformer les répartiteurs en sous-noeuds NRA fibrés.
Si je prends mon exemple, je suis à 4193m du NRA avec 42db d'atténuation, j'ai du 4.6Mbs à partager avec mes adolescents, mon épouse, donc oui, ça coince rapidement, la TV par internet on a laissé tombé, ça plombe trop la connexion. Et j'ai conscience de ne pas être le plus à plaindre.
Ceux qui sont au bout de la rue (500m de chez moi) savent "quand les voisins font du facebook" tellement les débits chutent avec la distance.
Si on arrivait à obtenir une montée en débit, le répartiteur est à, quoi, 600m environ, ça boosterait énormément l'ensemble des connexions du village (20+Mbs, davantage encore dans le centre du village), ça permettrait même à ceux plus loin encore de s'ouvrir enfin aux joies du web.
Non pas que je refuserais d'être fibré, mais déjà sortir de l'ornière hein.


#17

La monté en débit fait déjà parti du plan THD il me semble.
Dans le village où vit ma mère, la fibre arrive depuis quelques mois au centre du bourg (au nouveau NRA). Au domicile, ça fait environ 15-16 Mbits/s sur cuivre (je ne connais pas la longueur de ligne, probablement plus d'un kilomètre ou deux).
Ça fait moitié moins que la définition de THD mais ça permet le streaming dans de bonnes conditions.


#18

En ville ça dépend complètement de la qualité de ta ligne téléphonique oui... tout le monde n'était pas nécessairement bien logé avec l'ADSL.

Sinon pour le virage raté, disons plutot que le virage a été pris en retard comparé à certains de nos voisins, simplement car au moment ou ils ont commencé à fibrer, le réseau cuivre suffisait encore largement chez nous (on avait un très bon réseau, ça pousse moins à en changer)
Virage repoussé encore un peu plus à cause du manque de volonté politique, et des errances de SFR...
Mais le virage est maintenant entammé, et les alternatives n'ont pas du tout les mêmes perspectives d'avenir que la fibre.

Un "déploiement préventif de la 5G" ça consiste en quoi selon toi ? Vu que la norme n'est pas encore totalement définie ça voudrait dire commencer à installer du matos qui marchera peut être pas ? Et qui ne sera compatible avec aucun appareil avant des années ?
C'est juste impossible, même si la 5G est très prometteuse (et l'europe semble assez bien investie dedans), les seules actions à faire pour préparer son arrivée pour le moment sont d'installer des piliers pour la 4G (qui seront réutilisés pour la 5G), investir en R&D (ce qui semble être fait), et pour le gouvernement de prévoir un mode d'attribution des fréquences adapté aux objectifs (autres que rapporter tout de suite de la thune dans les caisses de l'état pour avoir un bon bilan de fin de mandat)


#19

J'aimerais juste qu'a la prochaine évolution de standard on ne se retrouve pas avec une situation qui place la France en 52èmerang mondial des débits internet moyens (au dernier rapport Akamai que j'ai lu en avril). C'est juste ridicule.


#20

Allez, encore une petite fois, faire de l'Internet fixe avec une technologie prévue pour le mobile c'est une fausse bonne idée.

A avoir fait les malins avec le minitel, nos gouvernements respectifs ont réalisé, sur le tard, qu'il y avait mieux et ils en sont restés là. L'Internet passait sur du cuivre, pas de problème sauf que les usages ont évolué, les technologies aussi et que, dans l'intervalle, l'opérateur qui avait avait en charge l'infrastructure est passé d'un statut public à un statut privé avec un changement de règles de fonctionnement à la clef donc.
Faire évoluer une infrastructure est une nécessité mais n'est jamais rentable. On en arrive donc à un paradoxe où l'évolution est indispensable mais en contradiction avec la rentabilité.
La solution la plus pérenne, techniquement parlant, est le FTTH mais comme il n'y a pas de levier pour contraindre les acteurs à œuvrer dans ce sens, le pis aller des ondes donne l'illusion d'une alternative acceptable.
Ce n'est qu'une illusion.
La seule instabilité des réseaux sans fils (toutes technologies confondues) en est une preuve.

Comme trop souvent, la question de fond est qui va payer ?
Une autre question est tout aussi intéressante, sommes-nous, en tant que pays, prêt à payer le coût qu'implique de ne pas le faire ?

Une question que l'UFC ferait bien de se poser il me semble.