Commentaires : Tintin : une BD en 2052, uniquement pour prolonger les droits d'auteur

droitd'auteur
domainepublic
bandedessinée
Tags: #<Tag:0x00007f3d2b341f38> #<Tag:0x00007f3d2b341df8> #<Tag:0x00007f3d2b341cb8>

#1


Qui ne connaît pas Tintin ? Personnage iconique de la bande dessinée franco-belge, le jeune reporter a connu bien des aventures sous le crayon d'Hergé. En vingt-trois albums, Tintin a fait le tour du monde. Il est même allé sur la Lune et a assisté à des phénomènes paranormaux. Mais depuis janvier 1976, Tintin a pris sa retraite : après "Tintin et les Picaros", plus aucune BD entièrement achevée par Hergé n'a été publiée.

Le 3 mars 1983, Hergé décède. Comme en France, la Belgique - pays de l'auteur - dispose d'une législation encadrant la durée de contrôle des droits de l'?uvre. Ainsi, la loi belge prévoit que les héritiers de l'auteur restent les propriétaires exclusifs des droits pendant 70 ans après la mort de l'auteur. À l'issue de cette période, l'?uvre accède au domaine public, tandis que le droit moral perdure.

Selon ce mécanisme, Tintin entrera dans le domaine public en 2053. Ou, plus exactement le 1er janvier 2054, dans la mesure où ce délai post mortem démarre le 1er janvier suivant le décès de l'auteur. &Ccedil;a, c'est pour la théorie. Car en pratique, il existe des stratégies pour empêcher la libération des droits d'exploitation des ?uvres et maintenir une situation de rente pendant de nombreuses années.

Et justement, la société Moulinsart, qui gère l'exploitation commerciale de l'?uvre d'Hergé, a des projets en ce sens. En début de semaine, le quotidien La Libre Belgique a fait état de deux entretiens, l'un accordé au Soir par Nick Rodwell, administrateur délégué de la société Moulinsart, l'autre donné au Monde par Benoît Mouchard, le directeur éditorial chez Casterman.

Il apparaît aujourd'hui que les deux hommes ont bien l'intention de publier une nouvelle bande dessinée de Tintin, non pas tant pour faire découvrir des travaux inédits d'Hergé au public que pour étendre la durée de contrôle des droits de l'?uvre de l'auteur belge. Et la publication de cette bande dessinée ne serait pas prévue pour tout de suite : l'année 2052 est envisagée, juste avant l'expiration du délai post mortem.

"Hergé n'avait pas envie que l'on crée d'autres histoires après lui mais nous aurons une nouveauté, un an avant que l'?uvre ne tombe dans le domaine public pour protéger les droits. l'idée est d'éviter que, après 2052, tout le monde se mette à faire du Tintin "n'importe comment. Mais nous avons 40 ans pour y penser", a expliqué Nick Rodwell, cité par La Libre Belgique.

Il existe un certain nombre de projets inachevés, tant dans la bande dessinée (La Piste indienne, Nestor et la Justice, Les Pilules, Tintin et le Thermozéro, Tintin et les Bigotudos, Un jour d'hiver, dans un aéroport), dans le cinéma ou dans la littérature. Benoît Mouchard évoque ainsi l'idée d'un roman, en s'appuyant sur des projets inédits du dessinateur.

La perspective d'une publication à la seule fin de préserver des intérêts privés a évidemment généré de nombreuses critiques, comme celle de Pierre-Carl Langlais sur Rue89, qui dénonce les efforts pour d'une mécanique de propriété intellectuelle perpétuelle qui décalerait pour longtemps l'entrée de telle ou telle oeuvre dans le domaine public.

( photo : CC BY-SA - Jotquadrat )

Lire la suite


#2

J'ai toujours espoir que d'ici là, ce droit aura évolué (oui c'est beau les rêves) après dans quel sens ça je vous avoue ^^

Notez que 2054 est la limite basse, Rue89 évoque un autre cas de figure allant jusqu'à 2078...


#3

Ben voilà on sait maintenant où est la racaille voleuse inpunie, pas la peine de faire chier les cités.


#4

Ceux qui s’occupent de Tintin maintenant sont juste des gros cons

Il suffit de voir les produits dérivés ainsi que leurs prix et le musée qu’ils ont fait qui est une honte de tout point de vue


#5

C’est grâce à des raisonnements de ce calibre que le droit d’auteur sera révisé bien avant cette date fatidique ! :redcard:


#6

Est-ce que Hergé a souhaité dans son testament que son oeuvre soit boycottée et finisse tombée dans l'oubli ? Car vu ce que font les « ayant droits », ça me ferait très mal de faire connaitre Tintin à mes gamins ou même d'y faire la moindre référence. Mille sabords.


#7

Pas bon article, aucune explication.

Si une oeuvre tombe dans le domaine public 70 ans après la mort de son auteur, en quoi la publication d'une nouvelle BD empêche les oeuvres originales de Hergé de tomber dans le domaine public ?

Un film de Tintin par Spielberg est sorti il y a peu, en quoi est-ce différent d'une nouvelle BD par rapport au produit Tintin et sa marque déposée, et pourquoi ce film ne rallonge pas aussi les droits d'auteurs de Tintin ?

Les droits d'auteur seront rallongés de combien de temps et sur quelle base ?


#8

je suppose que l'adaptation de Spielberg est non "original" avec un album déjà existant, alors qu'une nouvelle BD vraiment original rallonge l'existence de Tintin dans le domaine privé. ils font la même chose avec Asterix alors que les auteurs d'origines ne sont plus au commandes.


#9

Un truc comme ça, je pense…


#10

Et on a eu le cas avec Bob Marley

le principal soucis c'est que non seulement cela couillone le domaine public mais en plus il y a aura tout de même plein de gens pour acheter ces re editions...


#11

Il apparaît aujourd’hui que les deux hommes ont bien l’intention de publier une nouvelle bande dessinée de Tintin, non pas tant pour faire découvrir des travaux inédits d’Hergé au public que pour étendre la durée de contrôle des droits de l’œuvre de l’auteur belge. Et la publication de cette bande dessinée ne serait pas prévue pour tout de suite : l’année 2052 est envisagée, juste avant l’expiration du délai post mortem.

:crazy: Point de culture dans ces propos, juste une industrie de rentiers. :biggrinthumb:


#12

Une œuvre ne “tombe” pas dans le domaine public.

[center][size=5]Elle s’élève ! [/size][/center]


#13

2052 ?

OK, j’ai noté le rendez-vous dans mon agenda. :rire:


#14

"l’idée est d’éviter que, après 2052, tout le monde se mette à faire du Tintin “n’importe comment” Ah heureusement qu’il précise ! Sinon j’aurais tout simplement cru que comme Tintin est connu internationalement et que son entreprise c’est de la merde en boite, il voulait juste se faire du pognon sur un truc qu’il n’a pas créé.


#15

Remarque, avec leurs conneries, en 2052 Titin sera peut-être (sûrement ?) complètement has been et regardé comme un pièce d'archéologie. C'est le risque qu'ils prennent nos chers amis.


#16

Ils ne prennent aucun risque: ils l'envisagent mais leurs successeurs aviseront le moment venu. En attendant cela ne leur coute rien.

Plein de choses d'aujourd'hui seront has been car avec l’accès instantané à toute la culture planétaire, le renouvèlement des gouts se fait à vitesse exponentielle. D'ailleurs je connais deux ados qui ne lisent pas du tout les BD franco-belge et trouvent les comics nuls ( malgré les films ), mais sont accros aux mangas et animes ( Particulièrement Miyazaki ).

Ah, si... ils ont adoré Trolls de Troy.


#17

Idem : en quoi publier un nouvel album rallonge le délais ?
Finalement, on apprend qu'une seule chose dans l'article : Tintin : une BD en 2052


#18

“alors qu’une nouvelle BD vraiment original rallonge l’existence de Tintin dans le domaine privé.”

Comment une nouvelle BD pourrait être originale, alors que son créateur est décédé ?


#19

"Ainsi, la loi belge prévoit que les héritiers de l'auteur restent les propriétaires exclusifs des droits pendant 70 ans après sa mort. À l'issue de cette période, l'œuvre accède au domaine public, tandis que le droit moral perdure."

Le droit moral s'éteint avec les droits patrimoniaux en Belgique (ainsi que dans la plupart des pays).

Quant à la prolongation, beaucoup de pays prévoient une prolongation de droits sur la publication d'oeuvres posthumes (de 25 ans souvent). Après la question est de savoir si la protection est aussi valide pour les personnages, vu que les autres oeuvres sont dans le domaine public. C'est la grande question débattue actuellement autours de Sherlock Holmes


#20

En effet, après vérification : https://lirias.kuleuven.be/bitstream/123456789/404258/1/2013+droits+moraux.pdf

“Néanmoins, et bien que cela ne soit pas explicite ment énoncé dans la LDA, la doctrine belge accepte unanimement que la durée de la protection des droits moraux coïncide avec celle des droits économiques”.