Commentaires : Sur PriceMinister, la contrefaçon touche surtout les produits high-tec

marques
nkm
priceminister
Tags: #<Tag:0x00007f3d361ea788> #<Tag:0x00007f3d361ea648> #<Tag:0x00007f3d361ea508>

#1


C'est désormais une tradition ; chaque année PriceMinister dresse un bilan de son action anti-contrefaçon. Le service créé par Pierre Kosciusko-Morizet se veut être un modèle à suivre dans sa collaboration avec les services des Douanes et les grandes marques pour empêcher la vente sur le marché secondaire de produits contrefaits. Cette année encore, PKM se montre insistant, n'hésitant plus à pointer du doigt ses concurrents qui ne feraient pas les mêmes efforts.

"On accuse beaucoup Internet de favoriser la contrefaçon, mais de nombreux sites pourraient mettre, comme nous, tous les moyens pour arrêter ces produits contrefaisants en amont et éviter qu'ils ne soient finalement achetés par les internautes", tacle le chef d'entreprise. "Si tout le monde se liguait dans ce sens, on pourrait endiguer une bonne partie de ce fléau qui lèse les consommateurs et qui mine des milliers d'emplois dans notre pays".

Sans aucune prise de distance, PriceMinister relaie le chiffre de l'Union des Fabricants (UniFab), qui affirme que la contrefaçon représente "un manque à gagner de 6 milliards d'euros par an juste pour la France".

De son côté, PriceMinister défend son bilan (voir le résumé en infographie). "Au cours de l'année 2011, PriceMinister a procédé à la suspension de 1715 comptes pour des faits de vente de contrefaçon. En valeur absolue ce chiffre constitue une hausse de +14% par rapport à l'année 2010, mais si on le ramène à la croissance de PriceMinister on constate en réalité une stabilisation", indique la plateforme marchande dans un communiqué. "Ces chiffres démontrent que la politique de PriceMinister en matière de lutte contre la contrefaçon a permis de juguler de manière pérenne et significative les tentatives des contrefacteurs".

Selon ses propres indicateurs, la société affirme que 161 marques ont été concernées par la contrefaçon sur PriceMinister en 2011, soit une baisse de 6 % par rapport à 2010. Par ailleurs, alors que les produits de mode étaient les plus touchés, les efforts réalisés pour identifier en amont les contrefacteurs font que ce sont désormais les produits high-tech qui remportent la palme des produits les plus copiés. La marque de casques audio Monster Beats serait ainsi la plus victime de la contrefaçon, devant Apple et Beyblade.

L'an dernier, la société a remis aux douanes 3000 produits qui avaient fait l'objet de réclamations par les acheteurs, et qui ont été détruits par les services douaniers. Si l'on en croit cette photographie, les produits ressemblent à s'y méprendre aux originaux :



"Le secteur du High-tech (téléphonie, son, stockage, tablettes, consoles, logiciels, etc.) a représenté 45% des contrefaçons en 2011, soit une croissance de 11 points par rapport à 2010", note Priceminister. La mode, quant à elle, ne représente plus que 39 % des contrefaçons détectées sur la plateforme, soit une baisse de 15 points en un an.<br /><br />[Lire la suite](/magazine/22862-sur-priceminister-la-contrefacon-touche-surtout-les-produits-high-tech.html)

#2

Si on contrefait de la merde, est-ce qu'on peut obtenir quelque-chose de bien ?


#3

Je ne suis peut-être pas réveillé (il n’est pas encore midi, après tout), mais je ne comprends pas “touche surtout les produits high-tech” et “ce sont désormais les produits high-tech qui remportent la palme des produits les plus copiés” quand l’infographie montre que 39% de la contrefaçon concerne la rubrique mode (beaucoup plus que image & son, téléphone, informatique). Serait-ce qu’en high-tech, la contrefaçon porte sur un nombre moins élevés de produits, d’où un nombre de copies supérieur par produit ?


#4

Image et son 23%
Informatique 10%
Jeux vidéo 3%
Tel et PDA 9%

Total : 45%
46% en ajoutant "Culturel", qui doit compter plus de CD piratés que de livres photocopiés :wink:


#5

De toutes façons, les originaux sont fabriqués en Chine par des salariés dans des conditions misérables, et pareil pour la contrefaçon, donc osef…


#6

Un truc m’amuse, si les contrefacteurs réussissent à imiter parfaitement l’apparence extérieure des produits, combien de consommateurs s’apercevront, après l’achat, qu’ils ont une copie ?

Genre, les casques audio Monster Beats. Remplacez l’intérieur par de la daube, combien de clients s’apercevront de la forfaiture ?

Je suis très pessimiste quant à la réponse à cette question…


#7

Si on contrefait des Beats by Dre, est-ce qu’on peut obtenir un son moins pourri ?


#8

[quote name='7Giddy' date='12/06/2012 - 13:08' timestamp='1339499306' post='1491888'][quote name='lupinpv' date='12/06/2012 - 11:56' timestamp='1339494967' post='1491832']Si on contrefait de la merde, est-ce qu'on peut obtenir quelque-chose de bien ?[/quote]

Si on contrefait des Beats by Dre, est-ce qu'on peut obtenir un son moins pourri ?[/quote]

LOL !

Oui !
Mais tu perdra le coté affichage dans le metro
"moi j'ai un son pourri, mais c'est pas grave, c'est les 200 €uros que j'ai payé qui sont importants. Moi, je peux !!"

C'est l'affichage qui compte...

"C'est avoir l'air.... Même si on a pas l'air du tout !"
(cc le Grand Jacques)


#9

la contre-façon n'est pas forcément de moindre qualité.
D'ailleurs, les produits sont souvent conçu dans les mêmes usines.

C'est juste un problème d'utilisation des noms de marque.


#10

Si on contrefait de la merde, est-ce qu'on peut obtenir quelque-chose de bien ?

Pour les casques Beats, les contrefaçons ont souvent un meilleur son que les vrais.
Cela dit, c'est pas un exploit non plus, et t'as toujours l'air d'un footeux avec ce truc sur la tête.


#11

[quote name=“Sheellon” date=“12/06/2012 - 14:47” timestamp=“1339505232” post=“1491951”]la contre-façon n’est pas forcément de moindre qualité.
D’ailleurs, les produits sont souvent conçu dans les mêmes usines.

C’est juste un problème d’utilisation des noms de marque.[/quote]

Tu n’as surement jamais fumé de clopes contrefaites :wink:
De même, la marque pour garder sa notoriété pourra utiliser des leviers de qualité au niveau des produits utilisés dans la fabrication.
La contrefaçon va chercher a diminuer le coût et n’en aura rien a faire de mettre de la peinture au plomb dans les jouets pour enfants si c’est moins cher à produire par exemple.
Ou encore, comment se fier par exemple a des tests utilisateurs si c’est sur des produits différents?


#12

[quote name='azreal42' date='12/06/2012 - 15:22' timestamp='1339507354' post='1491973']
Ou encore, comment se fier par exemple a des tests utilisateurs si c'est sur des produits différents?[/quote]
Alors ça c'est déjà ce que font les fabricants dit "sérieux", meilleur exemple récent la "valse des dalles" sur les télévisions.


#13

Ce n’est pas PriceMinister qui lutte contre la contrefaçon mais les utilisateurs du site lésés par les vendeurs malhonnêtes qui pululent sur PriceMinister. Pour ma part je suis vendeur depuis quelques années sur le site PriceMinister, et je peux vous dire que PriceMinister est le champion du non respect de la LOI sur la propriété intellectuelle !!! Lorsque vous contactez le site PriceMinister pour dénoncer les “copier-coller” d’images quotidien de certains vendeurs du site (cad à dire le vol d’image), PriceMinister n’intervient JAMAIS, et ce ceci dans un but simplement commercial puisque plus le site vends et plus son patron s’exhibe dans les médias. La posture du site PriceMinister depuis une semaine (sa prétendue “lutte anti-contrefaçon”) est une simple opération de COMMUNICATION, personne n’est dupe, excepté peux-être les prétendus journalistes qui ne font que “copier-coller” la stratégie commerciale du site PriceMinister, c’est consternant.


#14

cad comme monsieur Guillaume Champeau…


#15

Ce sujet a été automatiquement fermé après 60 jours. Aucune réponse n'est permise dorénavant.