Commentaires : Sur eMule, 0,25 % des requêtes seraient pédophiles

p2p
emule
edonkey
Tags: #<Tag:0x00007f92144e4dc0> #<Tag:0x00007f92144e4be0> #<Tag:0x00007f92144e4a00>

#61

jai verifier ces allegations et oui, le contenu pornographique est taggé pedo ou leur noms l’indique clairement… et c’est epidemique!!! X(


#62

jai un autre programme dont je me sert pour trouver des raretés musicales qui s'appel Soulseek... idem, c'est un terreau de pedophiles!... le risque est trop grand, je le supprime tout de suite! -_-


#63

J'habite au Québec et jai su recemment qune operation appelée MAIN MISE a eu lieu au chez nous et ce sont des producteirs de ces cochonneries qui se sont fait arretés et ils ont meme pu identifier des enfants abusés sur les videos!! :(

Il y a meme un suspect qui habite dans ma ville!!! :o


#64

Il faut absolument protéger les enfants de tout ses prédateurs puis la police devrais bloquer tout les site de contenue pedo voilà bonne journée à vous tous


#65

La où il y a le plus de pédophilie, non pas seulement en images mais en actes, c’est à l’intérieur des familles (à l’occasion de quoi la pédophilie se redouble d’ailleurs d’inceste).

Pourtant, très étrangement, ce sont les réseaux P2P que l’on cherche à accabler, et non les réseaux familiaux. Allez comprendre…

Ceci dit, concernant les US, il m’est jadis arrivé une anecdote que je ne sais comment qualifier (surprenante? révélatrice?): Alors que j’avais lancé sur Kad une recherche pour dénicher un vieux film de vacances que je ne trouvais nulle part ailleurs, j’ai eu la surprise de constater, en visionnant quelques chunks au cours du téléchargement, qu’il s’agissait d’une video pédophile particulièrement abjecte.

J’ai bien sûr immédiatement stoppé le téléchargement, et effacé la saloperie en mode Gutmann. Mais non sans avoir au préalable noté les IP des sources (j’endends par là ls IP seedant l’intégralité du fichier). Il n’y en avait pas tant que ça d’ailleurs (3 ou 4 de mémoire). Puis, j’ai fait une recherche sur ces IP. Selon les diverses bases de données interrogées, 2 d’entr’elles correspondaient au DoD US.