Commentaires : Sortie simultanée des films en VOD et en salles : pourquoi ça coince

cinéma
vod
chronologiedesmédias
Tags: #<Tag:0x00007f920c1c8658> #<Tag:0x00007f920c1c8518> #<Tag:0x00007f920c1c83d8>

#22

Crois moi le foyer n'est pas riche...
A 4 au cinéma à Paris par le métro.... Tarif 2 adultes : 5.10 x 2 par le CE et 2x 4 euros pour les enfants = 18.20 euros a 4. Une bouteille d'eau dans le sac à dos.. Pas d'achat de pop corn ni de bombecs à l'entrée des salles... On est pas obligé d'aller à Mac DO après....
Alors c'est sur zone telechargement c'est gratuit...
Allez a Disneyland pour ce prix là


#23

“Argument bateau” que tu tentes de contrer en parlant de ton cas perso…:shifty:

J’ai essayé de parler des points positifs et négatifs de la diffusion en salle, et il se trouve que les quelques aspects négatifs que j’ai cité sont loin d’être négligeables pour une partie des cinéphiles… ne prends pas ton cas pour une généralité.

Je ne vois pas bien où tu veux en venir d’ailleurs, tu penses qu’une salle de cinéma est un endroit plus calme, plus intime, plus propre et plus accessible qu’un salon chez soi ?

Mais admettons…si tu trouves mes arguments non pertinents, que penses tu des avis d’Hazanavicius et Maraval ? Tu crois qu’en tant que réalisateurs / producteurs / diffuseurs, ils ont un intérêt à la disparition de la diffusion en salle ?


#24

Je pense que vous parlez de poule aux Oeufs d'or...Mais cela doit être du second degré

Quand vous payez votre électricité avec un abonnement au compteur compris dedans, c'est du vol, mais êtes vous prêt à pédaler sur un vélo à dynamo pour fournir votre électricité.
Quand vous payez 120 euros pour un 501 qui est est vendu 40 dollars aux USA c'est du vol. mais il n y a pas encore d'imprimante 3D pour imprimer votre jean à domicile....
Quand vous payez un kilo de tomates à l'hyper 2.25 euros alors qu'il est acheté 40 centimes au producteur, c'est du vol...
Mais vous pouvez en faire pousser chez vous... Mais pas suffisamment.
En 1987 une place de ciné c'était 8 euros... Si il y a bien un secteur qui a fait des efforts tarifaire c'est le cinéma...
Evidemment vous aurez compris que je défends un art que j'adore. Comme je tiens un blog sur le cinéma je suis en contact avec beaucoup de cinéphiles.... Avec une carte d'abonnement aller au cinéma deux fois par semaine (il y en a qui y vont plus souvent) cela revient a 3 euros même le samedi a 20 heures, alors faut arrêter d'écrire des bêtises (et je reste poli car je vous respecte). Continuez de télécharger l'esprit libre; Oui ce sont des voleurs, oui vous ne faites que voler des voleurs, cela vous va comme cela ??


#25

Excusez moi mis vous parlez de votre cas perso aussi.

Pour vous répondre je me rends au cinéma depuis longtemps et j'ai jamais subi de gêne que ce soit avant ou après l'arrivée des téléphones portables. C'est certainement une question de chance après plusieurs centaines de projections. Non il n y a pas de personne qui mange du pop corn a coté de moi de manière bruyante, non je n'ai pas subi de personne qui joue a "candy crush" durant la séance. Les salles de Bercy ou du MK2 Bibliothèque sont propres je suis désolé. Je n'ai pas vu non plus de personne qui utilise son casque Beats à fond, j'observerai mieux la prochaine fois.

Non la VOD n'est pas désirée par tout le monde. Pourquoi la VOD est elle souhaitée ? C'est parce que deux heures après la "sortie" d'un film il sera disponible gratuitement sur une plateforme. Ne rêvez pas jamais les recettes VOD compenseront l'exploitation classique d'un film.

Comme tout le monde j'ai une télé d'une taille correcte et le reste y afférent et cependant, RIEN ne vaut un écran de 15 mètres de large et 60 hauts parleurs en Dolby Atmos... Voilà, c'est tout... Il n y a absolument pas la même émotion. Gravity en 1080 sur sa télé c'est sympa, mais cela n'a RIEN à voir à la découverte du film en salle IMAX . C'est tout....


#26

Sauf votre respect, je me permet de vous dire que votre message est d'une rare bêtise.


#27

Comment décourager les spectateurs bruyants au cinéma ?

Le film «Annabelle» retiré de plusieurs salles à cause d’ados surexcités

Quand le cinéma nous casse les oreilles

Mon cas perso, vraiment ?


#28

En 1987 une place de ciné c’était 8 euros…

Bien sûr, et la marmotte…

En 1987 c’était des francs donc 8€ = 52,47 francs

Jetons un œil sur le tableau de l’évolution des prix 1960 / 2010 *

[list]
[]1960 : 1,86
[
]1970 : 4,78
[]1980 : 16,13
[
]1990 : 31,40
[]2000 : 61,00 (9,30€)
[
]2010 : 66,25 (10,10€)
[/list]

Au total, en trente ans, le prix du billet aura été multiplié par 16,8 quand le prix moyen des biens de consommation l’aura été par sept.

Si il y a bien un secteur qui a fait des efforts tarifaire c’est le cinéma…

Tu as raison, ils font de gros efforts, simplement l’effort n’est pas fait dans le sens du consommateur, mais dans le sens de leurs profits.


#29

Vincent Maraval est un des plus grands Charlots du cinéma.
Cette pleureuse professionnelle a produit Asterix 4 sans voir que les entrées du 3 avait fait moins d’entrées en Europe que le 2 qui lui même a fait moins d’entrées en Europe que le premier, seul film qui a très bien marché en Europe. Le gars a couru derrière les acteurs les plus branchouilles du moment (Dont Dany Boon) pour leur propose des cachets indécents. Le budget est énorme. Le gars tente de vendre la diffusion du film 6 millions à TF1. Le PDG en rigole encore ! Le film est une telle purge (je l’ai vu en salles hélas) qu’il dégage assez vite des écrans non sans avoir fait plus de millions d’entrées. En Europe c’est un bide… Et le gars va chialer partout que les acteurs sont trop payés que ce sont des voleurs… ’ qu’il a lui même courtisé)…;Bref;

Son film sur DSK est une purge ultime, un étron rare, fait pour la VOD où il s’est fait pirater 3 heures après sa diffusion… Même Depardieu pourtant très indulgent regrette cette merde.

Les films Wild Bunch j’évite à tout prix, bien que j’ai été bien forcé de voir Le Petit Nicolas 2… film très moyen, les pirates le verront bientôt sur toutes les plateformes quand il sera disponible gratoche…

Concernant Hazanavicius, “The artist” n’a pas fait d’étincelles en vidéo et c’est bien l’exploitation mondiale du film en salles qui l’a rendu rentable…


#30

Ahhh. J’attendais l’exemple d’Annabelle, vous fûtes prompt !

Annabelle est un des plus gros succès de l’histoire de l’exploitation française pour les films “d’horreurs”. Comme vous vous connaissez parfaitement bien en terme de box office, je vous laisse nous communiquer la position d’Annabelle au box office all time des films “d’horreur” en France.
Dans combien de salles et dans quelle localité se sont passés les incidents. Combien de temps les séances ont elles été annulées ? Le cinéma où s’est passé l’incident a-t-il définitivement annulé toutes les séances. Savez vous quel est le nombre de séances quotidiennes en France ? Merci de m’éclaircir.


#31

C'est tellement facile d'attaquer les personnes plutôt que de parler du fond et de contrer les arguments qu'ils avancent...
D’ailleurs les professionnels du cinéma discutent de ces sujets juste pour passer le temps surement :
http://www.dailymotion.com/user/larp/1

Je vais arrêter là parce que je vois bien que tu es enfermé dans une vision archaïque du cinéma, qu'il ne faudrait surtout pas bouleverser et faire évoluer à l'heure du numérique.
Mais à part le magnifique "les méchants pirates veulent accéder aux films le jour de leur sortie", les arguments, je les cherche encore...


#32

Je m’en fous de ce film, le propos n’est pas là.


#33

exploitation 1961 semaine 13 Paris (fichier CNC):
La Princesse de Cleves 6.30 Francs au Colisée
La Novice 5.35 Francs au Balzac
Le monde de Suzi Wong 5.35 au Georges V et à l’Elysée cinémas
Rocco et ses frères 5.35 Francs au Normandie
La nuit 6.30 Francs à L’Avenue

Exploitation 1969 - source Film Français semaine du 5 au 11 novembre 1969

Hibernatus 12 Francs à l’Ambassade
La Horde sauvage 10 Francs au Caravelle
My fair Lady 12 francs au Richelieu
Une Veuve en Or 12 Francs au Paramount
Ben Hur 12.50 Francs au Gaumont palace

En 1990 je payais 50 balles au Forum Horizon, 100 balles a 2 le samedi soir…

Wikipédia c’est sympa, mais bon

Pardonnez moi, mais la marmotte vous savez ce qu’elle vous dit ? Elle allait au cinéma quand vous suciez encore le téton de votre mère.


#34

Mais si bien sûr, le propos est là....
Merci de votre réponse lumineuse


#35

Ce n’est pas du tout le même business model…Ceci étant je vous accorde que la SNCF c’est hors de prix.
Prix du kilomètre pour une ligne TGV : 24 millions d’euros !! Pourquoi un tel prix : Parce que les entreprises de BTP se sont goinfrées à mort à la grande joie des actionnaires sur le dos des usagers ! Parce que les entreprises qui fabriquent les trains se sont goinfrées durant des années avec des marges colossales. Parce que la SNCF a été une belle entreprise pour recaser des centaines de fonctionnaires qui n’étaient plus dans les cabinets ministériels… Etc… Là je suis d’accord après un goinfrage énorme tout le monde pleure…

Il n y a rien de honteux à prendre un bus neuf aussi confortable que le train…
Le co voiturage est une solution plaisante si les personnes s’entendent bien durant le trajet…


#36

C'est ça...Bonjour chez vous.


#37

Mon commentaire était du second degré.

Les cris d’orfraies de la très sclérosée industrie me fatiguent depuis un long moment, tous les prétextes sont bons (et il y en a même quelques rares de légitimes dans le lot) pour sauvegarder un business model moribond.

La chronologie des médias est, une fois de plus, un artifice servant à créer un écran de fumée pour masquer les intérêts d'une petite frange de l'industrie.

Le fait est qu'entre les choix arbitraires des distributeurs à propos des films et le manque de choix (en province surtout) de salles, le discours sonne vu de loin comme un message destiné aux grandes métropoles de notre pays.

Si je reprends ton exemple, imagine la même sortie avec la première salle qui distribue le film que tu as envie de voir avec ta famille à 30Km de chez toi et sans transports en commun...
Ce n'est plus une sorties, c'est une expédition...

Dans ce cas de figure, on comprend vite l'avantage de la VOD et aussi le fait que cela générerai des recette supplémentaires pour le film mais pas pour les distributeurs...

Donc, levée de boucliers pour ne pas lancer le système en France.


#38

France ? Paris
Fallait préciser que tu parlais de Paris quand tu disais “En 1987 une place de ciné c’était 8 euros…”
C’est faux à l’échelle nationale, et les chiffres donnés par RoadRash sont issus d’un rapport du sénat sur l’évolution du secteur de l’exploitation cinématographique, comme il l’a d’ailleurs précisé dans son message… donc pourquoi parler de wikipedia ?

Ce qui est cocasse, c’est que les tarifs indiqués sur wikipedia, que tu tentes de décrédibiliser au passage, sont justement issu …du CNC, comme les tiens, mais à l’échelle du pays et non de quelques salles parisiennes hors de prix :bravo:


#39

On me l’a déjà sorti cet argument concernant Amazon ( pas de librairies en Province, pas de choix de livres)


#40

Tu peux faire des comparaisons hors de propos si tu veux, il n'en demeure pas moins que les faits sont têtus.

Libre à toi de le reconnaître ou non, ça ne change rien.

Je suis un cinéphile convaincu et, effectivement, un film en salle reste un spectacle seulement c'est beaucoup plus simple pour un célibataire en milieu urbain que pour une famille en milieu rural.

Par ailleurs, nombre de films sont distribués de façon confidentielle même sur Paris (je me souviens encore de la difficulté de trouver une séance pour A Scanner Darkly).
Que dire des salles où le tarif est le même quelles que soient les condition dans lesquelles tu visionne le film (tarif identique pour une salle minuscule avec une qualité audio passable pour une salle de cinéma).

Je suis persuadé que la VOD en même temps que la sortie en salle ne serait pas préjudiciable à la majorité des salles (peut-être quelques unes à la marge mais je n'en suis pas certain).
Les bonnes salles sont des adresses qu'on s'échange pour la variété des films diffusés ou l'amabilité du personnel, etc...

La VOD, à la sortie du film en salle, pourrait tout à fait contribuer à augmenter sa notoriété.

Et au final, que vaut-il mieux, financer la production d’œuvres de qualité ou les réseaux de distribution dont le comportement est limite ?...


#41

Je suis un cinéphile convaincu et, effectivement, un film en salle reste un spectacle seulement c’est beaucoup plus simple pour un célibataire en milieu urbain que pour une famille en milieu rural.

Bien d’accord.

Je ne vais plus du tout au ciné depuis que j’ai un gamin & que j’habite plus dans le centre de ma petite ville de province (déjà qu’il n’y avait que 2 petites salles, et j’ai dû y aller 2 fois en 4 ans)

Dans tous les cas ils ont 100% gagné, avec moi. Je n’achète plus de musique (mais j’en écoute plus non plus, sauf ce qui est gratuit (podcast, webradio)) , et je ne regarde plus la TV , ni films. Quelques séries sur mon ordi , mais de + en + rarement.

Maintenant, pour moi, j’ai désormais la sensation que payer pour un bien culturel n’est plus rétribuer un créateur mais payer pour la 4ème merco de l’année de Pascal Nègre & ses collègues (même si je sais bien, lucidement, que c’est pas aussi simple).
Du coup, si je pouvais plus partager sans but lucratif, simplement je ne serais pas spectateur, mais je ne dépenserais certainement pas plus.