Commentaires : Robophobe, robophile : quelles relations aurons-nous avec nos robots ?

robot
robotique
longformat
Tags: #<Tag:0x00007f920cdc6f68> #<Tag:0x00007f920cdc6db0> #<Tag:0x00007f920cdc6b08>

#21

Pas tant que ça, tout dépend de ce que tu considères comme une "loi".
Je peux t'en donner deux qui illustrent ma pensée : la gravité et l'entropie.
Tout produit manufacturé est soumis à la gravité et fini par retomber quoi qu'il arrive (en l'occurrence, retomber signifie être attiré par tout "objet" qui exerce une force supérieure à la sienne).
De la même manière, tout produit manufacturé, donc ordonné par nature, tend vers plus d'entropie dans le temps.


#22

C’est fou comme certains se gargarisent de leur propre prose :slight_smile:


#23

Tu fais peut-être référence à sa nouvelle L’homme bicentenaire contenue dans le recueil du même nom. Tu as aussi Tout sauf un homme co-écrit par Asimov et Silverberg. Tout cela a servi de base pour le film L’homme bicentenaire de Chris Colombus (1999).


#24

Chapeau, c'est bien de Tout sauf un homme dont je parlais ^^ J'irai télécharger l'adaptaton très bientôt.


#25

Robophile ou robophobe... cela n' a guerre de sens. Ce qu'il faut se poser comme question c'est qu'est-ce que les humains vont en faire ?. Je crains fort que les robos tout bénéfiques qu'ils pourraient être ne seront que des instruments de domination supplémentaires pour des humains sur d'autres humains.


#26

Pour moi, l'apparence humanoïde n'a strictement aucun intérêt.

Et je ne vois aucun intérêt à ce qu'un robot mime une relation humaine. Si j'ai besoin de ça, je prendrai un singe. Il se saurait être question d' « attachement » envers une machine.

Ce débat s'égare dans le sentimentalisme.


#27

ah, la logique floue, ça m'a bien fait rire quand j'ai découvert ça ! , et oui c'était il y a presque 32, 33 ans (pour moi) ... Comme quoi les conneries ont la vie dure :joy::laughing:

PS; que l'on soit bien d'accord, c'est l'appelation qui me fit rire, pas les travaux .


#28

Excellent film au demeurant ...Mais on peut citer des tonnes de films ou nouvelles, généralement chaque média qui touche au robot. Plus qu'Asimov (qui me fais un peu iech, mais ça c'est perso-perso) Je privilégie systématiquement le travail de P.K. Dick lorsqu'on me sort "robot" :wink: (ainsi que Joseph capek, mais ça c'est pour frimer en société :smiley: :innocent:)


#29

Oui, moi aussi le nom m’avait fait rire. Ca faisait très SF.


#30

C'était surtout diablement compliqué à comprendre voir à imaginer ( employé en électronique, cmos, ttl toussa toussa :wink: )