Commentaires : Purism, Librem5 : un projet de crowdfunding pour un smartphone GNU/Linux, ouvert et chiffré

smartphone
crowdfunding
linux
Tags: #<Tag:0x00007f9212a2a890> #<Tag:0x00007f9212a2a4f8> #<Tag:0x00007f9212a29dc8>

#21

L’idée est bonne (même si elle n’est pas satisfaisante sur tous les points) mais c’est quand même un marché de niche très (trop ?) resserré, non ? Les adeptes du libre ne crowdfunderont pas en masse et le smartphone user lambda se fout éperdument de sa sécurité. Si par miracle ils arrivent à produire, il y a quand même peu de chances qu’ils fassent de l’argent avec. L’une des solutions serait qu’un géant couvre leurs arrières mais je vois pas vraiment l’avantage qu’ils auraient à faire ça, au vu de la guerre des brevets qui fait rage dans le secteur.


#22

J’espère que ce projet aboutira, j’ai envie d’un smartphone où j’ai les droits admin et où je peux installer un serveur web et un SGBD comme Postgres et faire tourner des application Java desktop.


#23
  • ça sert à quoi puisque l’infrastructure n’est pas libre ? je veux dire qu’est-ce qu’on s’en fout qu’une appli ou un OS “piste” l’utilisateur puisqu’il est “pisté” à chaque bornage d’antenne et à chaque connection ip…

#24

Ça fait avancer le schmilblick bien plus que Purism/Librem5 sur le papier.

L’autre, je cause du libre, de sa guerre, de ses batailles, et il débarque avec une perspective sur le concept de pistage sur le réseau… passe le bonjour au vent de ma part.


#25

J’aime bien votre débat sur l’OS libre alors que le téléphone lui-même ne l’est pas.
Et les réseaux téléphoniques, ils sont libres ?
Et les antennes-relais, elles sont libres ?
Et les câbles sous-marins, ils sont libres ?
Et les satellites, ils sont libres ?

Pour les puristes libristes, il faudrait que vous envisagiez donc du libre de bout en bout de la chaîne, depuis le mec qui cause dans son smartphone jusqu’à celui qui écoute dans le sien. Mais là, va falloir que la campagne de crowfunding, elle rapporte un sacré paquet…


#26

donc tu causes religion. Ok. Perso je vais sacrifier un Magnum Chocolat blanc à Zeus et Odin.


#27

Saint Ignucius, amen.


#28

Ubuntu Touch n'est pas mort, UBPort a pris le relais.
https://ubports.com/

Dommage que les forces se dispersent... comme d'hab.


#29

Tu n’es pas libre dans notre société, tu es contraint de suivre des règles, qu’elle te plaisent ou non, mais ce n’est pas pour autant que tu accepte[rais] qu’un flic vive chez toi en permanence, ou qu’il y ait des caméras et des micros qui te surveillent chez toi, que quelqu’un ouvre ton courrier.

Et bien là c’est pareil, le réseau n’est pas libre, mais avec des périphériques adaptés, tu peux encore avoir un “chez toi” privé, où tu contrôle encore quelques paramètres.


#30

Je préfère encore PureOS dont il est question ici. Mais si Babybuntu peut aider à franchir une masse critique avec sa popularité, c’est pas plus mal, on pourra toujours rectifier ses bêtises après.


#31

J'ai un MX4 UT, et je ne vois pas de "bêtises" à rectifier, c'est plutôt un bon système agréable et simple, je ne parle pas ici de bugs ou de fonctionnalités bien sûr.


#32

Pardonne-moi de le prendre un peu de haut. Je cause plus en tant que développeur qu’utilisateur et je ne peux pas m’empêcher de sortir un peu les griffes… la masse critique est aussi un facteur important, c’était ce qu’il fallait retenir.

Je ne passe pas mon temps à cracher sur Canonical non plus, mais il convient parfois de souligner qu’ils placent leur business model au-dessus de l’éthique du libre, on l’a vu. Que fera Purism ? Ça reste à voir…


#33

Illusion.
Dans l’hypothèse d’un régime totalitaire, il sera beaucoup plus efficace d’envoyer 10 flics chez SFR, 10 flics chez Orange, 10 flics chez Bouygues e 10 flics chez Free que de mettre des flics chez chacun des Français.

A partir du moment où les communications (Internet, postales ou téléphoniques) passent par un petit nombre connu de points, la surveillance la plus efficace se fera à ces endroits là.

Bref, faire un téléphone libre Linux peut être intéressant vis à vis de droits licences et de dépendances vis à vis d’éditeurs, voire même de positions idéologiques. Mais sortir l’argument de la surveillance policière, c’est tout simplement ridicule.


#34

Tu peux contrôler autant de points de réseau que tu veux, si tu ne sais pas “lire” ce que tu interceptes, ça ne t’avance à rien.
Donc les seuls “points” à contrôler pour savoir ce qui transite, c’est ceux de départ et d’arrivée.
Si l’utilisateur à le contrôle total de ces points, tous le reste importe peu.


#35

Canonical a abandonné touch à la communauté (ubports notamment donc), maintenant c’est elle qui décide de son éthique.