Présidentielle et Législatives françaises 2017


#1777

Combien de % a fait de Rugy aux primaires de la gauche ?
3.83%
Même ses électeurs ne le considéraient pas comme quelqu'un faisant partie des plus compétents. Une femme (je ne sais pas laquelle, je te l'accorde) aurait très bien pu faire l'affaire.
Et Richard Ferrand élu avec ses casseroles publiques, rien que par rapport à l'actualité il faut élire quelqu'un d'autre qui n'a pas encore de casserole. Et pourquoi pas une femme ? Va savoir pourquoi personne n'a osé se présenter face à lui (pareil chez les insoumis, qui le sont plutôt en fait).


#1778

Aucun rapport.

C’est bien le problème. On ne sait pas laquelle.
Et je te rappelle que l’on élit le président de l’assemblée parmi les candidats qui se présentent. Ce qui réduit de beacoup les possibilités.


#1779

Utopiste.


#1780

Aucun rapport.

C'est toi qui le dit.

C'est bien le problème. On ne sait pas laquelle

Je ne saurais pas non plus te donner un nom d'homme

Et je te rappelle que l'on élit le président de l'assemblée parmi les candidats qui se présentent.

Pour quelles raisons est-ce que personne (homme comme femme) ne s'est présenté face à ces personnes ? Pressions du parti, défaitisme car résultat connu d'avance ? Dis moi que sur 577 députés, seuls une grosse dizaine ont de l'ambition, je n'en croirais pas un mot.


#1781

Démontre le contraire, c'est ton argument.

De Rugy.

Manque d'expérience. Pas l'envie de.
Il y avait tout de même plusieurs candidats pour la présidence, dont au moins 2 femmes je crois.


#1782

Démontre le contraire, c'est ton argument.

Il n'est pas vu comme un leader naturel, et ses valeurs ne sont pas celle qui représentent la majorité. Il était aux primaires de la gauche mais siège pour LREM.

De Rugy.

Non, voir point précédent. 577 députés, mais il n'y a que lui qui est capable. Chapeau l'artiste, heureusement que sa mère a accouché, je sais pas comment on aurait fait sinon.


#1783

Pour les électeurs de gauche, qui ne sont pas les députés élus.

Il a rejoint le mouvement il y a plusieurs mois déjà.
Et il faut tenir comptes des compétences ou pas finalement ?

Ben si puisqu’il a été élu.

Non mais tous ne sont pas candidats et un seul des candidats peut-être élu.
C’est comme ça que fonctionne une élection.


#1784

Ben oui faut tenir compte des compétences, mais apparemment le peuple n’estime qu’il les a.
Et ne fais pas dire ce que je n’ai pas dit, je ne dis pas qu’il n’a pas les compétences, j’ai juste au gros doute sur le fait qu’il soit le seul à avoir ces compétences et un autre sur le fait qu’il n’y ait pas plus compétent(e) que lui.

Non mais tous ne sont pas candidats et un seul des candidats peut-être élu.

J’ai dit ça parce que tu ne m’a cité que lui alors qu’on se demandais qui était capable de tenir ce poste


#1785

Il n'y a pas de secret : de Rugy est compétent et plus bossé que tout autres pour avoir le poste

Au sein du groupe majoritaire, composé en grande partie de novices, la candidature de François de Rugy est apparue comme un gage de sécurité pour occuper ce poste aussi prestigieux que stratégique. Alors que l’exécutif communiquait sur sa volonté d’installer une femme à la présidence de l’Assemblée, sa connaissance du fonctionnement de l’Assemblée semble avoir été un facteur décisif pour lui permettre de s’imposer face à deux candidatures concurrentes : celles de la députée du Pas-de-Calais Brigitte Bourguignon et de Loire-Atlantique Sophie Errante. Ces deux ex-socialistes ralliées à LRM, qui entament leur deuxième mandat, ont vraisemblablement payé leur manque de notoriété. « Elles ne sont que peu ou pas identifiées par nos députés » confiait, lundi, un élu de la majorité.
François De Rugy discute avec une députée le 19 juin dans les couloirs de l’Assemblée nationale.

M. de Rugy a, lui, été très proactif et n’a pas caché son ambition : il s’était positionné pour la présidence de l’Assemblée dès le 14 juin, avant même le second tour des législatives. En campagne pour le « perchoir », il a notamment insisté sur son expérience et sa volonté de réformer l’institution, plaidant pour la réduction du nombre de parlementaires et l’introduction d’une dose de proportionnelle. « J’ai fait un certain nombre de propositions depuis de nombreuses années qui sont cohérentes avec l’élan réformateur qu’Emmanuel Macron veut imprimer partout dans le pays, y compris à nos institutions », avait-il souligné.


#1786

Il faut donc de la notoriété, pas de la compétence. Merci


#1787
  • Comment le sais tu ?

  • On s'en fou.

Compare avec les autres candidats.
Et on s'en fou qu'il y ait d(autre personnes plus compétentes tant qui lui a les compétences requises.


#1788

Évidement qu'il faut de la notoriété pour un poste de président élu.
Et la notoriété, ça se travail. Il faut des compétences pour l'acquérir, ça ne va pas tomber du ciel.


#1789

C'est bon OK j'arrête cette discussion, on n'arrivera pas à s'entendre ni à se convaincre, je ne suis pas prêt à poursuivre les discussions éternelles qui sont une chose habituelle sur ce forum.


#1790

Il n'y a pas de procès un machisme quand UN mec est nommé. Quand les 8 ou 9 principaux responsables de l'assemblée sont tous des mecs, on peut se poser des questions.

La réponse sur la compétence et la "nouveauté" des élues est un peu légère. Les présidences de commission qui sont des postes tout aussi stratégiques ont été attribuées pour certaines à des "bleus", dont la très stratégique commission des lois. Idem avec le poste de rapporteur du budget. Je voudrais pas paraître parano, mais quand l'argument de la compétence, on ne le sort que lorsqu'il s'agit d'une femme ?


#1791

@BigBisous & @Albert

Je comprends vos points de vue et les partage, je voulais juste relever que la frontière peut être mince entre volonté de faire progresser la cause des femmes et un rejet des hommes un poil castrateur.

L’arrivée de femmes compétentes (puisqu’une place leur est enfin accordée) n’efface pas les compétences des hommes (compétents) qui sont déjà dans la place.

Je trouve qu’on peut plutôt se réjouir que la place réservée aux femmes progresse. Le reste change petit à petit.

Ça évolue avec les changements de mentalités et le roulement en milieu pro qui permet de plus en plus à des femmes d’occuper des postes auparavant occupés par des mecs (que ce soit dans les métiers “d’hommes” ou dans des environnements de bureau lambda).

Pour mémoire, à la Santé, aux Armées et à l’Enseignement les ministres sont des femmes. Et avant ça Belkacem à l’educ’ nat’, El Komri au travail, sous Sarko Michelle Alliot Marie pour les armées. Ce sont des femmes compétentes sûrement pas mises la tête de ministères importants pour décorer.

Ça progresse j’vous dis ! :wink:



Petit apparté tant qu’on est sur un passage féministe. J’ai vu cette semaine la série “The handmaids tale” dont on parle un peu partout en ce moment (2 articles sur Numerama. J’étais passé à côté…). C’est une très bonne série, féministe, qui mêle abus sexuels, esclavagisme, passage à une société totalitaire et soumise à une interprétation perverse de la religion, place des femmes dans la société, malaise, résistance…

Je conseille vivement. Pour moi, assurément, une des séries de l’année.


#1792

Je suis d'accord avec toi pour dire qu'il faut mettre des gens compétents aux postes correspondants. Ce qu'il manque je pense c'est le manque de reconnaissance de la compétence des femmes. Personnellement je ne souhaite pas une assemblée au des ministres à 50% exactement, je souhaite juste que les gens compétents soient à leur poste. Je suis contre la discrimination positive.
Rama Yade ministre des Sports par exemple, c'était complétement con, elle n'avait aucune connaissance du milieu.


#1793

Bernard Laporte, il avait la connaissance du milieu, mais il était con comme peu de balais.


#1794

Tout à fait d'accord.

:smile:


#1795

#1796

Sans déconner ? Bachelot ? Touraine? Dati ?