Présidentielle et Législatives françaises 2017


#1757

Mais le système est déficitaire. T'étais pas au courant ?


#1758

Il n'y a pas tant de leucémie que cela sur l'ensemble de la population et le système de santé n'est pas financé exclusivement par les cotisations. Il y a aussi une part provenant du budget de l'État.


#1759
  • il est quasi à l’équilibre. C’est pas pour rien que ça s’appelle Assurance maladie, comme toutes les assurances, la majorité n’en a pas besoin et cotis pour les autres, c’est pas un défaut, c’est carrèment le principe de base.
  • oui c’est ce que je dis, une majorité de biens portants, heureusement…

#1760

Même une personne qui cotise, elle pourrait pas payer la chimio d’un seul membre de la famille… Ca serait du “pas de bol, t’es mort”

Y’a une grande part de “solidartité”, principe d’assurance: couvrir les gros risques de la vie, qui serait sans ça: bah crever sur place. Même sans “maladie” particulière, rien que la vieillesse par exemple (et c’est un des problèmes actuels, une population qui vieillit, mais des recettes qui suivent pas)


#1761
  • c’est pas une grande part, c’est la totalité du principe du système.

  • les mutuelles c’est n’importe quoi en revanche… je connais un expert-comptable en retraite (donc période peu favorable niveau santé), il n’a aucune mutuelle tout le monde le regarde avec un air ahuri… il a fait ses comptes, il gagne largement de l’argent en payant de sa poche ses lunettes, ses dents, etc …


#1762

2 couronnes dans l’année : 600€ de remboursement mutuelle. Contre 300 de cotisation…


#1763
  • tu comptes te faire 2 couronnes par an tous les ans ? tu as été gagnant sur une année… fais le bilan sur 10 ans, on en reparle…

#1764

Non, y’ aussi le coté “gestion individuelle” / rôle social:

Pour éviter que les gens se retrouvent comme des cons, en ayant tout claqué sans rien prévoir, et pour augmenter le niveau de santé de la société, on le gère pour eux.

Tu retires les cotisations, et tu laisses les gens le gérer, bon nombre vont le calquer ailleurs “car ça arrive qu’aux autres” … et après vont se plaindre de pas pouvoir se soigner ou autre.

Les mutuelles sont d’un point de vue globale gagnant, donc ça coute forcement plus cher que sans. Mais au niveau individuel de chacun, c’est la loterie. C’est le principe de toutes les assurances: t’es content de pas la payer… jusqu’au jour où t’en a besoin.

C’est pareil pour le chômage d’ailleurs: la proportion de gens “prévoyants”, qui mettent de coté, car ils savent qu’ils devront parfois vivre des mois voir années sur les acquis, ça vole pas haut.

Combien de personne se disent (et le font surtout ^^) qu’il faut mettre tant d’argent de coté, car ils vivront des décennies sans revenus ?


#1765

Vu mes dents… presque. Et je porte pas de lunettes. Et j’ai pas compté les remboursements de médocs, kine, pédiatre(avec 2 gamins c’est tous les mois). Et plus tard si les gamins ont besoin de lunettes ou d’orthodontie…


#1766

Vous connaissez la dernière ? Le CDI de projet. C'est un contrat à durée indéterminée qui se termine à la fin du projet. Astucieux, non ?


#1767

Je comprends pas… est-il déterminant de déterminer la détermination du gouvernement à terminer un déterminisme indéterminé ?


#1768
  • écoute, ya pas de magie, les mutuelles existent car elles font de beaux bénéfices... si elles gagnent, par définition mathématiquement il y en a un autre qui perd.... et l'autre ben c'est ceux qui cotisent.

#1769
  • oui c’est ce que j’appelle “solidarité”… les idiots appellent ça “assistanat”.

#1770

C'est pour ça qu'a titre personnel, je serais pour une sécu qui prend en charge 100% des dépenses de santé prescrite par un médecin (même hors ALD): C'est une mutualisation des frais pour la société, mais sans "pertes" en revenus pour un tiers, uniquement les frais de fonctionnement.

Et laisser aux mutuelles la prise en charge des traitements "non médicaux" (homéopathie, sophrologie, etc....) ou de confort (la télé à l'hosto, etc...)


#1771

Attention on va être d’accord :stuck_out_tongue:


#1772

Ce sera toujours ça de moins à mettre dans le revenu universel/de base.


#1773

Bon, 39% de femmes à l'assemblée nationale et pour l'instant 0% de femmes avec des responsabilités.

  • Président de l'assemblée : 1 homme
  • 7 groupes parlementaires : 8 présidents (il y a un duo à la tête des "Constructifs").

Attendons demain pour les présidences de commission.


#1774

Ça a tendance à devenir systématique cette focalisation sur les femmes (pas toi, hein, en général...). Si la parité est importante, il ne faut pas faire de procès en machisme dès qu'un mec est nommé...

Il y a aussi des fois ou les gens sont nommés pour leurs compétences.


#1775

Je suis d’accord avec toi. Après là on parle de 10 mecs nommés et 0 filles, et c’est une proportion qu’on retrouve très souvent. Hasard ? Je ne pense pas… On dit pas que les mecs sont pas compétents mais moi qu’aucune femme n’aurait les compétences pour ce type de poste. Elles représentent 4 personnes sur 10 à l’assemblée, mais 0 dans les présidences.
Les cas où on a une égalité sont très rares, je ne te parle même pas d’une inversion des proportions. Pourtant statistiquement ça devrait arriver presqu’aussi régulièrement que l’inverse.
Le but c’est pas de fustiger les gens, mais de leur en faire prendre conscience pour pouvoir faire changer cette mentalité.


#1776

Les personnes à ces postes ne sont pas issuent d'un processus aléatoire. Il y a beaucoup plus de nouveaux entrant chez les femmes que chez les hommes, et l'expérience à son importance.
Par exemple, de Rugy a été élu à la présidence de l'Assemblée en grande partie pour son expérience.
Combien d'autres de ces 10 hommes sont des "anciens" ?

Si la proportion de femmes continue à progresser vers les 50%, dans quelques années il y aura autant de femmes que d'hommes expérimentés à l'Assemblée.