Commentaires : Pourquoi PriceMinister se montre alarmiste mais fier de lutter contre

nkm
priceminister
Tags: #<Tag:0x00007f3d2a62c280> #<Tag:0x00007f3d2a62c0f0>

#1

Le site de vente entre particuliers PriceMinister a publié ce lundi une étude à la fois alarmiste et optimiste sur la vente d'objets contrefaits, qui permet à l'AFP de titrer que "la contrefaçon se stabilise sur internet". En réalité, tout dépend en fait de la qualité du thermomètre, puisque PrinceMinister se base sur le nombre d'objets et de comptes suspects qu'il a lui-même détectés et bloqués. On a vu plus objectif. En 2009, 2.661 comptes d'utilisateurs ont ainsi été bloqués pour contrefaçon ou vente parallèle illicite, qui concernaient 264 marques, 63 % d'objets de mode, et 29 % d'objets high-tech.

Dans son étude, PriceMinister prévient que la contrefaçon change cependant de nature. Le site alerte ainsi sur l'apparition de contrefaçons de jouets. "C'est la découverte de l'année (...) sans doute d'ici deux ans, cela risque d'exploser ou du moins d'être beaucoup plus présent sur nos sites", concède même Benoît Tabaka, le directeur de la cellule anti-contrefaçon de PriceMinister. Il prévient que "les pièces peuvent se détacher, ils peuvent prendre feu plus facilement et dégager des vapeurs toxiques".

Jamais nous n'avions vu un marchand communiquer ainsi contre l'intérêt de sa boutique, qui plus est sur un domaine qui effraye tout parent inquiet de la bonne santé de sa progéniture. Suspect.

PriceMinister, la Cyberdouane et la collaboration souhaitée des FAI

Qu'on se rassure, le communiqué de l'AFP prend bien soin de rapporter que "dans plus de 99% des cas, (les objets contrefaits) n'ont pas été mis en vente" sur PriceMinister. Ouf. La cellule anti-contrefaçon joue son rôle à plein, avec une efficacité redoutable. Et là encore, prière de croire la qualité du thermomètre interne du site Internet.

Si PriceMinister communique de manière si alarmiste sur la contrefaçon, c'est en réalité pour se donner le bon rôle face à la concurrence, voire pour influencer les pouvoirs publics s'ils étaient tentés de réguler le marché pour sanctionner les sites qui ne respecteraient pas un certain nombre de procédures anti-contrefaçon.

Le site fondé par Pierre Kosciusko-Morizet se montre en bon élève, qui a même signé aujourd'hui un protocole d'accord avec la Direction générale des douanes et droits indirects. Cet accord "va nous permettre d'améliorer nos procédures permettant de détecter le plus en amont possible les tentatives de mis en vente de contrefaçon de nos sites", a expliqué PKM. Il s'inscrit dans le cadre de la Cyberdouane lancée il y a un an par le ministre du budget Eric Woerth, qui a pour "mission de détecter les transactions illicites sur internet et de déclencher des contrôles douaniers ciblés ainsi que des enquêtes approfondies".

Le site du gouvernement consacré à la Cyberdouane nous indique que "la création de Cyberdouane au sein de la Direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières (DNRED) est le premier volet d'un vaste plan de lutte contre la cyberdélinquance souhaité par le ministre, décliné à travers (...) les coopérations inter-administrations, avec les titulaires de droits des marques, les fournisseurs d'accès internet et les sites marchands". Or conformément au principe de neutralité du net, les fournisseurs d'accès à Internet n'ont rien à voir avec la lutte contre la vente d'objets contrefaits sur Internet. La seule collaboration possible serait, en violation de la neutralité du net, l'acceptation d'une procédure qui viserait à bloquer les sites où sont notoirement vendus des objets contrefaits, ou qui ne respecteraient pas certains protocoles imposés par l'administration.

On peut aussi facilement imaginer que le gouvernement souhaite bientôt faire bloquer et déréférencer les sites Internet de vente entre particuliers qui n'auront pas reçu l'homologation de l'Etat, notamment parce qu'ils ne payent pas de TVA en France et parce qu'ils ne respectent pas un certain cahier des charges de lutte contre la contrefaçon. Il suffirait alors d'adapter le modèle déjà pensé pour les jeux d'argent en ligne. PriceMinister, qui a déjà anticipé la chose, obtiendrait sans difficulté le label en regardant ses concurrents moins scrupuleux disparaître de la face visible du net.

Lire la suite


#2

Les marques ont toujours attaqués les contrefacteur sur le thème de la sécurité, or il serait bon de se rappeler deux choses;

Undéputé européen allemand rappelé que 10% des contrefaçons posent des problèmes de sécurité

Plusieurs députés européens, auteurs de la résolution demandant davantage de transparence, ont souligné qu’il ne s’agissait pas de s’insurger contre la lutte contre la contrefaçon en général. “Il n’est pas possible qu’en 2008 nous ayons 178 millions d’articles contrefaits saisis à nos frontières, dont plus de 20 millions sont dangereux et plus de 50 % viennent de Chine”, a observé le conservateur allemand Daniel Caspary.

Les marques ont de plus en plus de difficultés à garantir elle aussi la sécurité de leur produit en ayants multipliés les sous traitant et la sous traitance parmi leur sous traitants.

Enfin la contrefaçon à tendance à se déporter sur des problèmes de licences territoriales plutôt que sur des soucis de qualité.


#3

Guillaume t'etais à la conf de presse de ce matin ?


#4

[quote name=‘fcna2005’ date=‘15/03/2010 - 15:16’ timestamp=‘1268662566’ post=‘1193592’]Guillaume t’etais à la conf de presse de ce matin ?[/quote] Nop


#5

Rappelons que la contrefaçon est mise en place par des patrons français bien camembert, mais avec une façade asiatique pour duper les racistes patriotes , mon général !

Allez voir dans les salons du textile, derrière les exposants chinois se cachent toujours un " blanc " que vous connaissez probablement <img src="/discussions/images/emoji/emoji_one/wink.png?v=3" title=":wink:" class="emoji" alt=":wink:"/>


#6

L’internet était ouvert à tous mais bientôt il sera ouvert qu’à quelques privilégiés ayant la langue bien râpeuse, what else…

On l’aura très bien compris dans cette article que la sécurité Price Minister sans importe peu, mais que son portefeuille l’inquiète un peu plus…

Heureusement les copains sont là, main dans la main et magouille and Co sont bien amis…enfin temps que le roi ne soit pas destitué, chose qui ne serait tardé, pour le bonheur de tous…

Courage encore deux ans de dictature et du ballait…


#7

c'est bien ce que je pensais !
il faut remettre le communiqué de price dans son contexte général ! la conf de presse de ce matin etait riche d'enseignement et donnait les orientations de lutte contre la contrefaçon de PRICE, qui a décidé de faire une croix sur l'argent issu de la contrefaçon ce qui est un choix courageux ! ce n'est pas comme les autres plateformes comme 2xmoinscher qui n'ont pas vraiment la meme démarche pro active !


#8

[quote name=‘fcna2005’ date=‘15/03/2010 - 16:04’ timestamp=‘1268665440’ post=‘1193624’]c’est bien ce que je pensais ! il faut remettre le communiqué de price dans son contexte général ! la conf de presse de ce matin etait riche d’enseignement et donnait les orientations de lutte contre la contrefaçon de PRICE, qui a décidé de faire une croix sur l’argent issu de la contrefaçon ce qui est un choix courageux ! ce n’est pas comme les autres plateformes comme 2xmoinscher qui n’ont pas vraiment la meme démarche pro active ![/quote] J’ai jamais dit le contraire, et ça ne change rien à l’article. Mais s’ils le font, c’est qu’ils espèrent un retour sur investissement. A la fois en terme d’image, et de relation institutionnelle.


#9

J’ai souvent pensé que la guerre de l’état contre le net (cf le nombre de lois absurdes ) était en partie du à la faible TVA qu’ils perçoivent sur les échanges communautaires.

D’où le besoin de labelliser les sites qui sont en France.

Tant qu’on réduira pas notre train de vie …


#10

C EST NORMAL SA SOEUR EST AU GOUVERNEMENT C EST DU LOBYSME


#11

Quand on est en Asie et qu'on prend l'avion pour rentrer en Europe, on a souvent une pancarte qui précise que dans CERTAINS pays européens, l'importation de contrefacons est un delit.
Suit l'exemple de la France et de l'Italie, avec les peines prévues pour ces cas là (des années de prison pour un faux Lacoste, tres dangereux parce que la contrefacon de Tshirts tue, comme on le sait tous).
Les autres pays européens ne font aucun soucis si un touriste ramene une Rolex à 10 euros ou un faux Ipod à 50 roupies qui fonctionnera 2 jours.
Italie pays du design, France pays du luxe BCBG, qui tous 2 font produire leurs produits hauts de gamme en Asie par des salariés misérables.
Les industriels francais n'ont que ce qu'ils méritent, qu'ils produisent de la santé, de l'éducation, du logement, des infrastructures et de la haute technologie, les asiatiques ne pourront plus les copier dans des ateliers de rue.


#12

J’ai bien aime son interview sur bfmradio hier : les tee-shirt de contre-façon sont souvent fabriques par la même usine qui a un stock parallèle.

Ma conclusion est simple, les escrocs ne sont peut être pas les pirates, mais plutôt les officiels qui escroquent les gens avec leur prix dément.


#13

Il faut se méfier de PriceMinister car ils stockent les numéros de CB sur leurs serveurs. Celà peut être dangereux si un jour ils sont piratés.


#14

Ce sujet a été automatiquement fermé après 60 jours. Aucune réponse n’est permise dorénavant.