Commentaires : Piratage : quinze Européens interpellés, dont six Français

piratage
gendarmerie
Tags: #<Tag:0x00007f3d2a00df70> #<Tag:0x00007f3d2a00dde0>

#1


C'est une action d'envergure, qui a mobilisé les forces de l'ordre de sept pays européens. Conduite par la France, l'opération "Mousetrap" (piège à souris) d'Europol s'est achevée cette semaine par l'arrestation de quinze individus soupçonnés d'avoir commis plusieurs infractions pénales. Parmi eux se trouvent six Français, dont des mineurs (le plus jeune a douze ans).

Selon les informations transmises par Europol, ces quinze personnes sont suspectées de piratage informatique. Ils auraient employé des chevaux de Troie pour accéder illégalement à des informations privées en vue de commettre divers délits, comme par exemple des attaques par déni de service (DDOS), des tentatives d'extorsion ou le vol de données personnelles.

Des suspects au profil standard

Dans le cas des six Français interpellés par la police, la nature des méfaits qu'ils auraient commis n'a pas été précisée. En revanche, Le Point relève que le profil de ces suspects ne permet pas de les considérer comme des génies de l'informatique. Ils sont d'ailleurs décrits comme des "petits poissons", "des débutants" par le directeur de la cellule cybercrime de la gendarmerie nationale.

Ces derniers n'ont pas cherché à dénicher une faille à exploiter, ce qui est très compliqué. Ils ont plutôt opté pour une solution de facilité en achetant un "kit" de piratage prêt à l'emploi (Europol mentionne Blackshades, Poisonivy, et DarkComet), qui leur permet d'envoyer des courriers électroniques piégés. Ces derniers contiennent un virus qui contamine l'ordinateur lorsque la pièce jointe est ouverte.

5 ans de prison et 75 000 euros d'amende

Quoiqu'il en soit, les individus arrêtés dans le cadre de l'opération Mousetrap risquent une peine sévère au regard des dispositions prévues dans le code pénal, en tout cas pour ce qui est des personnes majeures. L'article 323-3-1 issu de la loi pour la confiance dans l'économie numérique (LCEN) de 2004 expose que :

"Le fait, sans motif légitime, [...] de détenir, d'offrir, de céder ou de mettre à disposition un équipement, un instrument, un programme informatique ou toute donnée conçus ou spécialement adaptés pour commettre une ou plusieurs des infractions prévues par les articles 323-1 à 323-3 est puni des peines prévues respectivement pour l'infraction elle-même ou pour l'infraction la plus sévèrement réprimée". Les sanctions prévoient jusqu'à 5 ans de prison et 75 000 euros d'amende.

Outre la police française, les forces de l'ordre estoniennes, roumaines, lettonnes, italiennes, norvégiennes et britanniques ont été impliquées. De son côté, Europol précise que d'autres opérations de ce type devraient avoir lieu l'année prochaine.

Lire la suite


#2

Perdre son temps a arreter des script-kiddies qui meritent juste d'etre humilie en place public.


#3

5 ans de prison pour un gamin tandis que l'ancien chef de l'état n'est toujours pas condamné pour sa tentative de corruption du premier président de la cour de cassation alors qu'il a fait des aveux télévisés...


#4

vous êtes vraiment des bouffons les gars: ces gars pensaient que violer la loi étaient naturel… et apparemment vous aussi !


#5

Certaines lois ouais, ca me semble meme etre un devoir.


#6

autant je suis le 1er a défendre les hackers, et les “pirates” de films de vacances, autant là les chevaux de troies qui n’apportent même pas un bout de “bonne leçon” c’est une plaie et j’ai envie de dire bien fait ^^ ca sert a rien on est d’accord mais ça défoule même si c’est juste quelques personnes sur des milliers.


#7

tiens monsieur est le grand juge suprême qui décide quelles sont les lois qui sont bonnes ou mauvaises ?


#8

D’où l’intérêt d'apprendre à coder ses propres outils


#9

Faut nuancer.
désobéir à la loi, dans une démocratie

Complément intéressantDésobéissance civile


#10

heu.. si tu crois que les mineurs interpellés auront de la prison ferme, c'est que t'es bien naïf.

d'ailleurs, c'est clairement précisés: "ils RISQUENT des peines...", ce qui ne veut pas forcément dire qu'ils en auront.

et en france, je peux t'assurer qu'ils n'auront quasi rien, si ce n'est peut-être un ou 2 mois de prison avec sursis, c'est à dire la liberté immédiate.


#11

ouais, mais pour ça, faut pas être un bouffon, comme ces pignoufs qui se sont fait arrêtés.

n’est pas pirate qui veut.


#12

ca me rappelles tellement de manifs :')


#13

D'autant plus qu'ils ont peut-être un casier judiciaire vierge ! Ils s'en sortiront avec du sursis ou un simple rappel pour les mineurs et les novices en la matière.

Ils feraient mieux de mettre autant d'énergie dans la traque des pédophiles, merde à la fin.


#14

On est d’accord , longue nuit à ne pas dormir en perspective ;)


#15

Et en quoi ton “juge supreme” serait plus legitime ?


#16

des rebels qui croient tout savoir et qui se cachent derrière des ordi, j’en ai vu des tonnes. ils pissent tous dans leur froc quand ils passent devant un juge et se rendent compte, trop tard qu’ils ont fait une grosse grosse boulette. Même si ils ne prennent par perpette , ils auront un casier judiciaire qui va les suivre et pour eux fini le moindre écart. La société te demande pas grand chose, mais faut pas lui pisser sur les bottes ou alors à partir d’un pays sans droit (mais ce qui veut dire que tu n’en a plus aucun non plus). voilà pourquoi “un juge” est plus légitime: il ne fait pas que te taper sur les doigts, il défend aussi tes intérêts. La prochaine fois que tu la ramène sur la légitimité de ta désobéissance, pose-toi la question de ce qui t’autorise à t’exprimer librement ici, sinon ces mêmes lois .


#17

Le but de cette opération est peut être de les choper la main dans le sac pour leur fiare cracher des infos par l'intermédiaire d'interrogatoires sympathiques (thé dansant, argot pittoresque, camouflet, massage et méditation...)


#18

ces même lois qui ont vu en partie le jour en tant que conséquence de mouvements sociaux et de désobéissance civile (révolution du 18eme, front populaire,...), la base de nos acquis sociaux...


#19

Si il y a certaines lois qui protegent les gens c’est parce qu’il y a eu des individus qui ont desobei et affronte les systemes d’autrefois.

Il faut etre tres naif pour penser que faire passer des script-kiddies de 12 ans devant un juge va leur faire peur, ca va les faire passer pour des caids, ils vont gagner en respect. C’est tout.
En plus la meconnaissance du juge va faire passer l’individu pour un genie.

Ce qui m’autorise a m’exprimer ici c’est l’Internet et le bon sens des administrateurs de ce site.


#20

Bon des script-kiddies se sont fait choper !

Y a personne que ça choque que le fait de posséder des outils soit condamnable ?