Petites annonces


#41

Ah ouais pourquoi pas ! :slight_smile:


#42
  • côté hard il faut un adaptateur usb -> parallele et un cable parallèle -> centronic (peanuts sur ebay)

  • sous linux c’est simple, quand tu branches l’adaptateur usb, tu obtiens un device qui s’appelle /dev/ttyUSB0.

  • pour l’utiliser, tu dois ajouter ton username au groupe dialout en faisant :

sudo usermod -a -G dialout username

  • ensuite tu peux utiliser un terminal serie comme minicom ou gtkterm pour envoyer des ascii à ton imprimante, pas besoin de driver, elle doit obéir aux ascii.

#43

C’est sous Linux. Mais il y a une cerise sur le gâteau : il faut imprimer depuis un container LXC. Je sens que ça va être rock&roll.


#44

Et bien voila. Comment dire? Surprenant.

J’ai donc commandé un adaptateur comme cité par Bailey. J’ai voulu essayer sur mon Mac, même si la cible finale est Linux. Mais le Mac est devant moi alors que Linux dans une pièce au loin et que zut, j’avais envie c’est tout. Je branche donc l’adaptateur, et apparaît un device USB Prolific Technology Inc. IEEE-1284 Controller.

Le plus difficile a été de monter à l’échelle pour extraire l’énorme carton de l’imprimante sans me le prendre sur la gueule. Il s’agit d’une EPSON FX-100. Je pense que cette imprimante a été réformée vers 1990. Elle a donc dormi 25 ans dans un carton au fond d’un garage. Autant dire que ses chances de remise en service voisinent le zéro absolu. Elle a échappé à la casse parce qu’elle était inacessible (garage, échelle).

(Wikipedia)

Je me loge dans CUPS, je crée une imprimante sur USB Prolific, marque Epson, modèle 9-pin Series. CUPS l’accepte, et je peux aussi vois l’imprimante dans la surcouche Apple, là où on imprime un document. Je suis un peu effrayé à l’idée de donner du Postscript à manger à cet artefact. C’est pas le but. Le but c’est de lui envoyer de l’ASCII, et sous Linux.

Je vois un bouton Test Page dans CUPS, que je clique céans. L’artefact se met à clignoter puis à crisser (le fameux crrr-crrr). J’ai jeté les derniers cartons de bande Caroll il y a des siècles, mais je me souviens qu’elle accepte le feuille à feuille. Bien sûr, l’encre est sèche. Mais pas tout-à-fait. Je peux lire brtweg est page xgasiu, puis un grand carré avec, de plus en plus clairement au fur-et-à-mesure que le ruban encreur se déroule, Printer Test Page, enfin le logo CUPS affichant fièrement Common Unix Printing Tool.

25 ans ! La fiabilité du numérique ne cessera de m’étonner. Cette naufragée du temps vient de gagner un ticket pour une grande opération de dépoussiérage / graissage / mousse rénovante.

Non, je la donne pas !


#45

25 ans... C'est pas nos combos imprimante/scanner qui peuvent en dire autant...