Commentaires : Pédopornographie : arrêté après avoir téléchargé 2 millions d'i

p2p
justice
gendarmerie
Tags: #<Tag:0x00007f3d2b373010> #<Tag:0x00007f3d2b372ea8> #<Tag:0x00007f3d2b372d18>

#1


Plus de deux millions. C'est le nombre ahurissant d'images pédopornographiques qui ont été téléchargées par un seul individu en l'espace de huit mois. Âgé de 28 ans et vivant à Lyon, l'homme fréquentait un réseau en pair à pair pour récupérer des photographies mettant en scène des enfants impliqués dans des actes sexuels. Il a été arrêté en début de semaine et son domicile a fait l'objet d'une perquisition.

Selon France 3, l'homme avait été repéré par le centre technique de la gendarmerie nationale de Rosny-sous-Bois. C'est dans cette ville que se trouve la division de lutte contre la cybercriminalité du pôle judiciaire de la gendarmerie nationale, qui met notamment en œuvre le centre national d'images pédopornographiques (CNAIP) en coopération avec la police nationale.

Sur le plan judiciaire, le prévenu s'expose à une lourde sanction. Le code pénal, dans son article 227-23, prévoit que "les peines sont portées à sept ans d'emprisonnement et à 100 000 euros d'amende lorsqu'il a été utilisé, pour la diffusion de l'image ou de la représentation du mineur à destination d'un public non déterminé, un réseau de communications électroniques".

En effet, dans la mesure où l'obtention des fichiers concernés s'est déroulée sur un réseau P2P, selon l'AFP, l'on peut penser que les images, une fois récupérées, ont été ensuite repartagées avec le reste des participants. C'est en tout cas ainsi qu'un réseau en pair à pair est censé fonctionner.

 Il doit passer devant le tribunal correctionnel le 25 juin.

Lire la suite


#2


#3

Il ira rejoindre Mr Cohn Bendit ou Mr Lang en prison ..


#4

Des précisions sur ce réseau p2p utilisé ? Sans être expert en la matière (fort heureusement) ça semble peu orthodoxe comme méthode dans ce domaine. Ça me rappelle l'époque où je téléchargeais mes distributions de Linux sur emule, c'est la seule fois de ma vie que j'ai croisé ce genre de saloperies.

Deux millions d'images ça sous-entend une offre très abondante et donc probablement beaucoup de pairs.


#5

euh... sans moi. Je ne suis pas volontaire sur ce coup-là ^^


#6

bonne question.

Je suppose que ce type de p2p doit être du F2F donc pas en open bar ou alors j'ai louper un truc?

Donc t on a trouvé cette personne? pas par le truchement du gag?

Si c'est via du P2P entre amis seul solution pour remonter le fil l’infiltration sous couverture?

Si c'est sur un P2P ce n'est peut être que le premier d'une longue série? jusque au fournisseur des images en questions?

Fautrait peut être poser quelques question aux gendarmes (sans metre en péril la suite des investigations si ils y en a)?


#7

pour atteindre un nombre aussi important il doit probablement exister des "packs" de plusieurs centaines voire plusieurs milliers d'images.


#8

Bon on va voir si notre président, notre premier ministre et notre ministre de l'intérieur vont déclarer comme "cause nationale" la pédophilie... a moins que ca soit moins grave que des blagues sur twitter.

On va voir si le gouvernement va deployer 450 Millions d'Euros de plus pour lutter contre les pédophiles, bon en meme temps vu qu'ils acceptent que le pédophile Roman Polanski recherché mondialement par Interpol ( http://www.interpol.int/fr/Centre-des-m%C3%A9dias/Nouvelles/2009/PR112 /) puisse se produire librement dans un theatre parisien de renommé mondiale pour la piece "le bal des vampires" au theatre Mogador a Paris en 2014/15, bref c'est sur qu'etre un pédophile violeur d'enfant recherché par Interpol est pas grave, comparé a des mecs qui blaguent sur twitter et qui finissent en prison...

Je suis fan des valeurs de nos politiques, remarque c'est vrai, finalement, les enfants qu'est-ce que c'est.


#9

en meme temps vu qu'ils acceptent que le pédophile Roman Polanski recherché mondialement par Interpol

Je trouve ça pourri aussi mais on extrade pas les nationaux; et on ne peut l'inculper ici puisque la prescription s'applique et que les USA n'ont rien dénoncé auprès de la France.


#10

En effet, dans la mesure où l'obtention des fichiers concernés s'est déroulée sur un réseau P2P, selon l'AFP, l'on peut penser que les images, une fois récupérées, ont été ensuite repartagées avec le reste des participants. C'est en tout cas ainsi qu'un réseau en pair à pair est censé fonctionner.
Oui, mais le mec a pu télécharger un pack de 2 millions de photos sans le mettre à disposition des autres. D'un autre côté, si il n'a pas mis à dispo ses fichiers, je ne vois pas trop comment les flics aurait été au courant, à moins que cela soit eux qui mettent les fichiers à dispo, et dans ce cas, ils sont coupables du crime dont ils l'accusent.


#11

La vache ! Over 9000 !?!

Je pense pas que ce soit sur un réseau ou un tracker P2P public ça, et je pense que constituer sa "collection" lui a pris plusieurs mois.

Le problème c'est que les gendarmes dont le boulot est de surveiller, infiltrer ou remonter puis alpaguer de VRAIS criminels sur internet, ils vont avoir leur taff dilué et saturé par des trucs à la con genre parodie de couv de CH sur fesse de bouc...

Ca serait bien de donner à ce type de cellules de police:
1) plus de moyens
2) plus d'effectif
3) pas leur balancer 60 000 000 suspects à surveiller au point de les rendre complètement improductifs
4) la possibilité d'avoir la coopération de leurs pairs au niveau international
4 bis) la possibilité de pouvoir tracer les flux de pognon que le VRAI trafic IRL de porno sur mineur engendre (ah mais c'est vrai on touche pas au pognon c'est sacré !)

mais comme on est dans la précipitation frénétique, la démagogie à deux balles, le populisme gerbant et le clientélisme électoral proche du tapinage en cosplay de soubrette, ça risque pas d'arriver


#12

Il faut toujours analyser les informations qui nous arrivent.

A lire l'article, cet individu a téléchargé 2 millions d'images pédopornographique.
Ici un peu de bon sens et de sens critique m'interpelle :
- Compter les images : Facile
- S'assurer qu'elles sont toutes pédopornographiques :
Heu, ils ont fait comment ?
Ils ont embauché plusieurs milliers de policiers pour voir les images ?

De plus,
Comme je connais la tendance des média à donner dans le spectacle.
Comme je sais que la plupart des média sont aux ordres du pouvoir.

Ben... Je sais que je ne sais pas ce qui s'est réellement passé.
Je vais donc m'arrêter la, et ne pas juger.

PS: 2M c'est beaucoup et il m'est difficile de penser qu'il n'était pas au courant,
Néanmoins pensez que par 2p2 n'importe qui peut recevoir ce genre d'image sans s'en rendre compte.
Quant on voit qu'il y en a qui se font chopper par hadopi parce qu'ils n'avaient pas compris que leur p2p continuait à tourner et que deleter une icone ca ne désinstalle pas un programme...


#13

@identifiant : On utilise des hashs, et l'opération est automatisée. En quelques minutes, un disque dur complet peut être checké.


#14

La France ... championne du monde de la pédophilie ...

deux millions d'images, ça ne passe pas inaperçu !. Tout ça pour ne choper qu'un seul mec ?. Et la coopération internationale, tout ça ...


#15

le chiffre de 2 millions est en effet étonnant sachant que même eux : http://www.gendarmerie.interieur.gouv.fr/eng/Sites//Zooms/Cybercriminalite disent en recenser "que" 470 000


#16

Ouais, mais un film, c'est beaucoup d'images :)


#17

Il faut voir aussi ce que les journalistes, et les gendarmes ou policiers qui leur ont parlé, appellent des réseaux P2P. Des fois ils mettent ça juste pour mettre un mot terrible qui va impressionner le pékin moyen. Ils auraient mis "Darknet", c'était kif-kif.
Ceci dit, ces mecs-là, ils sont en général plutôt sur des sites cachés Tor ou i2p, voire des P2P qui sont eux-même sur Tor ou i2p.


#18

Oui ça fait un peu opération ce com', du genre "regardez on est là, on veille, on a des résultats".

De plus la pédopornographie n'est pas l'apanage des pauvres, ce qui explique peut-être la capacité des réseaux à opposer une certaine résistance.


#19

Hum ... quelle délicatesse, quelle finesse ....


#20

heu.. et comment on fait pour savoir que tel hash est celui d'une image a caractere pedo-pornographique?