Commentaires : Pascal Nègre entrouvre la porte de la licence globale

universal
licenceglobale
Tags: #<Tag:0x00007f920c4dba20> #<Tag:0x00007f920c4db610>

#61

En même temps, si c'est seulement maintenant que vous découvrez qu'à l'exception d'une ou deux majors (Warner est la seule je crois), aucune n'a jamais perdu d'argent, juste gagné moins que l'année d'avant certaines fois, et la très grande majorité du temps ils gagnent plus d'une année sur l'autre, vous n'avez pas vraiment suivi le schmilblick. :D

Cela fait des années qu'ils se foutent de la gueule du monde en prenant le marché du disque comme référence (en omettant malcontreusement de dire que :
- ils prennent l'année de tous les records comme point de repère, normal que ça baisse, et beaucoup
- ils parle de CA et pas de bénéfice [qui a somme toute peu baissé même pour cette branche là]), et ils n'ont pas l'intention de s'arrêter.

Encore une fois, toute la problématique n'est pas une problématique "pécunière" de la "contrefaçon sociétaire" mais une problématique de la défense d'un modèle économique basé sur la rareté du matériel, la difficulté de reproduction, et la maitrise des canaux de diffusion qu'ils savent ne pas pouvoir reproduire dans un monde immatériel ou la diffusion et la reproduction à l'infini ne coûte presque rien, et est surtout impossible à contrôler.

Mais bon, même maintenant ils commencent seulement à entrappercevoir le fait qu'ils sont en train d'échouer et qu'ils faudraient peut être qu'ils s'adaptent (et pas par eux-même, mais sous la pression de décideurs plus jeunes, baignés dans l'ère numérique, qui comprennent peut-être mieux qu'eux le problème) mais la route est encore longue.

Enfin, je me demande toujours pourquoi quand il s'agit de "culture" il y a toujours des gens pour traiter ceux qui font jouer la concurrence de voleurs, de gens qui veulent détruire la culture, et qu'on ne les entends jamais pour défendre les gens ayant une compétence, un vrai savoir technique quand ils sont déclarés "obsolètes" par l'industrie et laissés sur le carreau....

Bienvenue dans le monde néocapitaliste que tout employé/salarié connaît depuis environ 50 ans, à vous de le prendre AUSSI en pleine gueule (non je n'ai plus de pitié pour les gens dans votre genre Fredtruc et alphamachin, rien qu'à cause de votre hypocrisie et malhonnêteté).

Quoi que vous pensiez, prétendiez, crachiez à la gueule des gens (sans jamais aucun chiffre, fait, justification d'ailleurs), l'évolution comportementale est là, l'évolution économique aussi, donc soit vous vous adaptez, soit vous crevez, c'est simple.
Que vous refusiez la situation ou pas ne changera rien, elle est DEJA là et n'est pas prêt de changer (sauf en pire).
Adapt or Die, c'est fortement d'actualité, surtout qu'en gros c'est ce qu'on nous balance à nous dans la gueule depuis plus de 20 ans sans que les "artistes" s'en émeuvent le moins du monde (ah ben non, ça ne touche pas à leur sacro-sainte rente à vie plus 75 ans aux héritiers :D).


#62

[quote name='Harry_Tuttle' post='986741' date='07/10/2008, 19:15']Si j'ai bien compris, la licence globale, c'est une taxe que payerons aussi ceux qui ne téléchargent jamais ?[/quote]
Comme la redevance TV, qui est aussi payée par ceux qui ne regardent jamais les chaînes publiques.


#63

TotoRhino ,bonjour,si je remet cet article,c'est parceque tout le monde n'est pas obligé de l'avoir déja lu!Et comme je considere que Michael Jones qui est pour moi un artiste trés talentueux que j'ai déja vu en concert,explique bien pourquoi le disque en est là!
Si tu vas sur d'autres sites tu reverras cet article.Tu peux ne pas le relire.Trés bonne journée.


#64

Seri, la redevance TV c'est pour un service public
Jusqu'a preuve du contraire universal n'est pas un service public...


#65

Dans le cas du P2P, il serait très difficile techniquement de distinguer ceux qui paieraient la licence globale de ceux qui ne la paieraient pas. Il faudrait pour cela instaurer un filtrage et une surveillance de chaque abonné pour voir ce qu'il télécharge ou pas, bref on en revient au flicage...

De plus, si pour des serveurs HTTP, FTP, de streaming il est très facile de comptabiliser chaque écoute ou chaque téléchargement (ce sont des serveurs centralisés), c'est nettement plus compliqué (voire infaisable) dans le cas du P2P du fait de son architecture décentralisée. Comment, en effet, savoir ce qui transite d'un abonné à un autre sans devoir pour cela espionner chaque paquet transitant sur le réseau et le comparer à une gigantesque base de données d'empreintes musicales ?

Si licence globale il y a (et je suis pour), on ne pourra qu'estimer ce qui transite sur le P2P en fonction de ce qui s'écoute et télécharge sur les serveurs de streaming et de téléchargement... et tout le monde devra payer cette redevance !


#66

[quote name=‘CounterFragger’ post=‘986914’ date=‘08/10/2008, 16:22’]Dans le cas du P2P, il serait très difficile techniquement de distinguer ceux qui paieraient la licence globale de ceux qui ne la paieraient pas. Il faudrait pour cela instaurer un filtrage et une surveillance de chaque abonné pour voir ce qu’il télécharge ou pas, bref on en revient au flicage…

De plus, si pour des serveurs HTTP, FTP, de streaming il est très facile de comptabiliser chaque écoute ou chaque téléchargement (ce sont des serveurs centralisés), c’est nettement plus compliqué (voire infaisable) dans le cas du P2P du fait de son architecture décentralisée. Comment, en effet, savoir ce qui transite d’un abonné à un autre sans devoir pour cela espionner chaque paquet transitant sur le réseau et le comparer à une gigantesque base de données d’empreintes musicales ?

Si licence globale il y a (et je suis pour), on ne pourra qu’estimer ce qui transite sur le P2P en fonction de ce qui s’écoute et télécharge sur les serveurs de streaming et de téléchargement… et tout le monde devra payer cette redevance ![/quote]

c’est une chose de faire du flicage et une autre de la statistique de download d’un fichier. Pour ce qui est de la différence streaming permettant une comptabilisation et P2P tellement décentralisé qu’il ne permuterai pas de comptabiliser, la tu fais fausse route. Que ce soit emule ou bittorrent même en l’absence de serveur central il y a les tracker qui sont des points de transit important d’information qui permettent la comptabilisation. Il reste aussi que le comportement des personnes n’est pas le même si on cherche à les emmerder ou à leur fournir un service de qualité. Plus tu cherche à les emmerder plus la comptabilisation sera compliqué car les personnes se seront reformés au sein de différents micro réseau qu’il sera compliqué de comptabiliser car cherchant à avoir une taille faible pour gagner en furtivité.

De toute façon le streaming est impossible à faire tenir par les infrastructures qui lâcheront sous la charge qui leur est appliquées. Les systèmes de délestage de charge qu’apporte le P2P est obligatoire pour de la distribution de fichiers de taille importante vers une multitude des récepteurs en même temps. On a bien vus comment réagissent à la charge les serveurs centralisés.

Pour des interlocuteurs qui sont plus a même techniquement, envois un MP à Bile ou superadmin.


#67

Ca revient au même en terme de technologie utilisée lorsqu’il s’agit d’analyser un paquet.

La comptabilisation pour les trackers BT et les serveurs ed2k est possible, mais encore faut-il regrouper toutes ces données, qui se trouveront dans un tas de pays différents, et que les propriétaires des trackers ou des serveurs acceptent de coopérer… Bref, mission impossible… De plus, comment être sûr que le fichier échangé n’est pas un fake, ce qui fausserait toute compta ? On peut donner n’importe quel nom bidon à un fichier, et la seule manière (à peu près) sûre d’identifier une oeuvre reste son empreinte musicale. Et là les trackers, qui se contentent juste de mettre en relation les clients et ne contiennent aucune parcelle du fichier, sont totalement inutiles. Pour ma part, je parlais d’une comptabilisation des échanges P2P au niveau du FAI, et dans ce cas les ressources demandées sont énormes (analyse de la charge utile de CHAQUE paquet !).

Exact, et dans le cas de P2P chiffré, adios toute forme de comptabilisation !

On a donc la solution mixte serveur centralisé / P2P : un serveur central pour regrouper chaque demande de streaming (et donnant l’assurance qu’on ne streame pas un fake), et du P2P pour le streaming en lui-même. La compta est aisée en plus.

OK, merci. ;)


#68

[quote name=‘Jos31’ post=‘986902’ date=‘08/10/2008, 15:03’]Seri, la redevance TV c’est pour un service public
Jusqu’a preuve du contraire universal n’est pas un service public…[/quote]
Pas faux.
Mais justement, ne serait-il pas mieux que la Culture (puisque c’est de ça qu’il s’agit, officiellement du moins) soit un service public plutôt qu’un otage de quelques industries privées libres de la diffuser ou au contraire de ne pas la diffuser selon leur bon vouloir ?


#69

[quote name=‘misterboogie’ post=‘986814’ date=‘08/10/2008, 08:00’]TotoRhino ,bonjour,si je remet cet article,c’est parceque tout le monde n’est pas obligé de l’avoir déja lu!Et comme je considere que Michael Jones qui est pour moi un artiste trés talentueux que j’ai déja vu en concert,explique bien pourquoi le disque en est là!
Si tu vas sur d’autres sites tu reverras cet article.Tu peux ne pas le relire.Trés bonne journée.[/quote]Je m’en doute que tu l’aimes cet artiste, mais 17 messages et 7 qui ne sont que des couper/coller d’un même message…
Mets un lien dans ta signature sur le premier message et basta.
Si tout le monde faisait pareil, les fils de discussion ne ressemblerait plus à rien.
Il y a un moment où il faut savoir s’arrêter, voilà tout.


#70

à Raminag…
oui je suis d’accord avec vous. C’est juste que je m’emporte sur ce sujet depuis que je me suis rendu compte a quel point notre verni de démocratie pouvait sauter à toute vitesse quand des lobbies organisés se mettaient à gratter dans ce sens.
Autant il faut contrer les abus de pouvoir, autant il faut protéger ceux qui travaillent vraiment et apporte une véritable valeur à la musique.
Et ça c’est pas simple !


#71

Ce sujet a été automatiquement fermé après 60 jours. Aucune réponse n'est permise dorénavant.