Commentaires : Paramount s'associe à un film prévu sur BitTorrent et financé par les

bittorrent
p2p
paramount
Tags: #<Tag:0x00007f92119c94b0> #<Tag:0x00007f92119c91b8> #<Tag:0x00007f92119c8f38>

#1
		Qui a dit qu'un long-métrage financé par les internautes et prochainement diffusé sur les réseaux peer-to-peer ne pouvait pas avoir de destin commercial ? Certainement pas Enzo Tedeschi et Julian Harvey, deux producteurs australiens. En plus de la diffusion sur BitTorrent, les deux hommes vont en effet pouvoir lancer leur film dans le commerce avec le concours de Paramount.

L'histoire remonte à l'été dernier. Pour réaliser un film d'horreur, The Tunnel, Enzo et Julian ont fait appel à la générosité des internautes. Ils ont lancé le projet 135K, dont l'objectif est de réunir 135 000 dollars en vendant chaque image du film (135 000) pour un dollar. La logique est simple : 1 dollar = 1 image ; 135 000 images = 90 minutes ; 90 minutes = 1 film.
Neuf mois plus tard, le projet porté par les deux producteurs arrive dans la dernière ligne droite. Torrentfreak rapporte que le film sortira gratuitement en avant-première sur BitTorrent en mai. En parallèle, The Tunnel aura également une sortie DVD grâce à Paramount Home Entertainment Australia, enrichie de deux heures d'images exclusives. Ces bonus comprendront une fin alternative et un documentaire sur les tournage.
"Notre expérience avec Paramount a été positive, et nous avons été impressionnés par le regard avant-gardiste qu'ils ont eu en examinant notre projet" a commenté Enzo. "Dès le premier jour, nous avons martelé que The Tunnel ne soutient ni de fait l'apologie du piratage" a-t-il poursuivi. Il s'agit "plutôt de tenter d'intégrer une utilisation légitime du P2P dans notre stratégie de distribution au niveau international".
L'expérience conduite avec The Tunnel sera intéressante à observer, notamment du côté des ventes du DVD. Il est en tout cas remarquable de voir que l'industrie cinématographique aborde de temps en temps la technologie peer-to-peer autrement que par l'angle du piratage.
La dernière bande annonce du film :

Lire la suite


#2

Vu le salaire réclamé par certains acteurs (hello Charlie Sheen), je doute que ce système soit adopté pour l’ensemble de la production télé/cinématographique.
Mais ça reste une bonne idée… attendons de voir les résultats.


#3

encore faut il que que le film soit bon (ce dont je doute personnellement à la vue de la B.A., pour moi c'est un nième Blairewitch/Cloverfield like).

Cependant, l'initiative a le mérite d'être saluée.


#4

Les salaires réclamés, c’est que certains sont près à débourser ces sommes, si plus personne de veut d’un acteur car il est trop cher, cette acteur devra revoir “son tarif”.


#5

[quote name='maided' date='17/03/2011 - 12:18' timestamp='1300360704' post='1317369']encore faut il que que le film soit bon (ce dont je doute personnellement à la vue de la B.A., pour moi c'est un nième Blairewitch/Cloverfield like).

Cependant, l'initiative a le mérite d'être saluée.[/quote]

Oui,mais il est clair aussi que l'un des problèmes du cinéma est le manque d'idées des scénaristes...je rajoute Rec à ta liste.


#6

Septique aussi sur la qualité du film, d'autant plus que ce n'est vraiment pas mon genre.
Mais le principe me plait <img src="/discussions/images/emoji/emoji_one/wink.png?v=3" title=":wink:" class="emoji" alt=":wink:"/>


#7

Comme quoi un bon film n’a pas besoin de budgets collossaux pour être bon.


#8

Mouais. Faut attendre de voir comment ça va se dérouler.

Entre un film sous licence CC balancé sur les réseaux de P2P, et un film DRMisé distribué via P2P pour économiser la bande passante, y’a un monde.


#9

Pourtant on n'arrête pas de nous dire que les majors sont des dinosaures qui ne savent pas évoluer.


#10

Très bonne initiative de la part de Paramount de s'associer à ce projet. J'espère que le film aura du succès. en tout cas auprès des amateurs du genre (Mad Movies likers)

Pas besoin non plus d'un budget énorme pour faire un film, beaucoup de très bon films avait un budget assez limité. Voire même l'absence de moyen a permis de faire emergér de nouveau genre (film noir pendant la grève des décorateurs, le terme film noir vient du fait de l'éclairage particulier qui permettait de cacher le manque de décor), les films d'horreur de série B, les films de la nouvelle vague (Truffaut, Godard).
Certains films aussi pourtant rempli d'effets spéciaux dépotent plus qu'un Spielberg. C'est le cas d'un Captain Sky and the world of tomorrow.

En tout cas bravo aux artistes derrière cette initiative.


#11

D’accord avec tout ce qui vient d’être dit sur le projet par contre moi j’ai bien aimé la BA, je trouve que au moins deux des acteurs ont l’air correct. Reste à voir la réalisation. Côté scénar on ne peut qu’être agréablement surpris.


#12

Ce sujet a été automatiquement fermé après 60 jours. Aucune réponse n'est permise dorénavant.