Commentaires : Oui, Apple propose le blanchiment de piratage. Et alors ?

apple
piratage
itunes
icloud
mp3
Tags: #<Tag:0x00007f3d31c65398> #<Tag:0x00007f3d31c65258> #<Tag:0x00007f3d31c65118> #<Tag:0x00007f3d31c64f88> #<Tag:0x00007f3d31c64e48>

#41

J’ai réfléchi. Je vais demander la participation du fils du voisin pour m’aider à déplacer les cartons dans ma cave et accéder aux CD. Je pense lui filer quelques sous pour le motiver (15 euros-20 euros) et finalement, je dépenserai de manière utile plutôt que de jeter des sous par la fenêtre par feignantise et alimenter apple, de surcroît pour bcps des titres que je n’écoute même plus. Qu’ils soient au format AAC 256kbs ne me les fera pas forcément écouter plus.

C’est l’occasion de faire le trie et ne garder QUE ce que j’apprécie encore vraiment, voir même de financer mes prochains achats en revendant d’occasion. C’était bien tenté Apple, j’ai faillit succombé à la facilité; Mais merci apple, cela m’a fait réfléchir à comment j’allais gérer ma CD-thèque.


#42

[quote name='Prozac' date='08/06/2011 - 01:11' timestamp='1307488265' post='1350154'][quote name='Zïbulon84' date='07/06/2011 - 20:53' timestamp='1307472806' post='1350090']Dans l'absolu, ripper une ?uvre emprunter à une bibliothèque n'est pas légal. Je ne suis même pas sur qu'enregistrer la radio le soit.[/quote]

Dans l'absolu, ripper une oeuvre empruntée est légal, tout comme enregistrer la radio. Toute copie PRIVEE est légale si la source est licite à la base (c'est à dire si ce n'est pas un recel d'un autre délit).

Code de la Propriété Intellectuelle, Article L122-5, alinéa 2 :

Modifié par LOI n°2009-669 du 12 juin 2009 - art. 21

Lorsque l'oeuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire :

2° Les copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective, à l'exception des copies des oeuvres d'art destinées à être utilisées pour des fins identiques à celles pour lesquelles l'oeuvre originale a été créée et des copies d'un logiciel autres que la copie de sauvegarde établie dans les conditions prévues au II de l'article L. 122-6-1 ainsi que des copies ou des reproductions d'une base de données électronique ;

Il n'est nullement fait mention d'une quelconque limite selon la source dans la Loi. Seule la jurisprudence ajoute comme condition la licéité de la source, mais c'est bien la seule. Pour le reste, ta musique peut venir de la bibliothèque, de la télé, de la radio, du CD de ton pote, de celui du pote d'un pote, ou même d'un titre que tu as rippé sur Deezer (par contre là tu ne respectes pas les conditions d'utilisation de Deezer, mais ça, c'est pas un délit pénal), dès lors que la source n'est pas elle-même une contrefaçon, c'est légal.[/quote]

Certes je ne suis pas juriste mais je me pose quelques questions :

  • L'auteur ne peut pas interdire, mais quid de l'éditeur, du diffuseur... Les bibliothèques ont-elles l'autorisation des ayant droit à autoriser la copie des ouvres qu'elles prêtent ?

  • Si on applique ton principe de façon générale, il devrait être possible de filmer un film en salle, dans la mesure ou la copie reste strictement privé. Il me semble pourtant que c'est assimilé à de la contrefaçon.

  • "Riper sur Deezer" ne peut-il pas être assimilé à la "reproduction d'une base de donnée électronique" ?


#43

Tout a fait d'accord de rémunérer les artistes mais quand je vois qu'un fichier son sur Beatport se vend quasiment 2 euro le morceaux j'avoue que c'est aussi une grosse arnaque. Du coup je penses qu'il y a du foutage de gueule des 2 coter.


#44

Ce sujet a été automatiquement fermé après 60 jours. Aucune réponse n'est permise dorénavant.