Commentaires : Netflix hué au Festival de Cannes pour la première projection du film Okja

netflix
festivaldecannes
Tags: #<Tag:0x00007f9212247998> #<Tag:0x00007f9212247510>

#1

Pour certains, c’est Netflix qui a été hué ce matin dans les travées du Grand Théâtre Lumière, pour d’autres, il s’agissait seulement de prévenir la régie d’un problème technique. En effet, lors des premières minutes de la diffusion, Okja de Bong Joon-Ho était occulté par un rideau sur le quart haut de l’écran, complot ou erreur stupide ? La question reste posée sur une Croisette électrisée par l’ombre de Netflix. Philippe Dupuy, de Nice Matin, a par exemple saisi sur son smartphone les…. Publié sur http://www.numerama.com/pop-culture/259635-netflix-hue-au-festival-de-cannes-pour-la-premiere-projection-du-film-okja.html par Corentin Durand


#2

Quel honte ce festival !
Netflix se rattrapera dans la partie la plus importante du festival: le marché du film, là où se trouve le business.
Le concours en lui même n’est qu’une vitrine du marché du film, un tout petit morceau.


#3

Je ne connais pas du tout le film dont il est question dans l’article et c’est même la première fois dont j’en entends parler.

Netflix ce problème technique, observant qu’il s’agirait d’une « bande d’incompétents » et que l’œuvre de Joon-Ho ne serait « vraiment pas faite pour le cinéma »

Quelle tolérance ! Bravo messieurs !


#4

Peut-être les oiseaux se cachent-ils pour mourir ? Les dinosaures du cinéma, eux, hurlent et gesticulent face à l’inéluctable…


#5

Pas pour tomber dans la théorie du complot mais ça ressemble fort à du sabordage de la part du projectionniste ou d'un tiers...


#6

Le festival de Cannes n'a jamais été une vitrine du marché du film. C'est une vitrine de l'art dans le cinéma.
Les films présentés font rarement beaucoup d'entrées en salle.


#7

Du sabotage plutôt.


#8

T'as le marché du film en parallèle hein :wink: Quant à décider ce qui est de l'art ou pas je trouve cela bien présomptueux !


#9

C’est étrange, dans plusieurs médias, ls ne parlent pas du tout du problème technique. Ils se contentent de reparler de la “polémique” Netfilx. On assiste encore à la collision entre deux mondes qui ont portant bien besoin l’un de l’autre. Sauf que le monde “traditionnel” ne semble pas prêt à l’admettre…du moins pas ouvertement.


#10

Encore une fois, ce n'est pas un marché. Contrairement à Netflix qui vend à des neuneus qui restent prostrés devant leurs écrans en disant "moi, je r'garde pas la télé".

Il ne décide pas ce qui est de l'art, mais à partir du moment où un événement dure depuis 70 ans en présentant des films que quasiment personne n'a vu, à part quelques exceptions, on tombe nécessairement dans le domaine de l'art. Le genre de truc que tu vois à Pompidou que tu n'aimes pas mais bon, tout le monde autour à l'air de trouver ça génial, donc ça doit être ça de l'art.

Pour en revenir au film de Netflix, si le réalisateur est reconnu, les critiques ont considéré le film décevant surtout sur la partie censée se passer aux États-Unis.


#11

Euh si Cannes c'est aussi (et surtout ?) un marché important pour le cinéma et l'audiovisuel :slight_smile:

http://www.marchedufilm.com/fr/

Qu'est-ce que l'on peut répondre à ce genre d'assertion ? En quoi aimer les séries, les documentaires et le cinéma deviendrait un truc de prostré en dehors des salles obscures ?

Curieuse définition de l'art, réductrice et caricaturale à souhait. :clap:


#12

Cannes, festival élitiste? Certes, on n’atteint pas les niveaux records d’«Intouchables», la «Grande Vadrouille» et «Bienvenue chez les Ch’tis». Mais l’idée répandue selon laquelle les Palmes d’or sont souvent vouées à faire un four en salles ne semble pas correspondre à la réalité. Les performances des Palmes d’or dans les cinémas français sont plutôt honnêtes, avec une moyenne d’1,5M de spectateurs par film. Sur les 90 films récompensés, plus d’une vingtaine ont attiré plus de deux millions de spectateurs dans les salles et seuls 36 en ont attiré moins d’un million.

Cannes, festival «à part» ? Pas du tout, nous dit la statistique. Les films ayant reçu la Palme d’Or n’ont rarement été primés que sur la Croisette. Bien au contraire : les 90 films ayant «remporté» le festival ont reçu 926 récompenses à travers le monde, soit une moyenne de dix chacun. Et pas des moindres : 20 Palmes ont été également oscarisées, voire multi-oscarisées, pour un total final de 36 oscars. 43 Golden Globes ont également été décernés aux Palmes d’or de Cannes.

Dire que 3 millions de personnes vont tous les ans à Pompidou voir des trucs qui ne leur plaisent pas, ce qui en fait le 2e musée le plus visité de France, derrière Le Louvre et à égalité avec Orsay.


#13

Le mieux quand on ne comprend pas quelque chose et qu’on y est hermétique c’est de ne pas en parler.


#14

Si on a besoin de comprendre, ce n'est plus de l'art.


#15

Je parlais du concept d’art en lui-même, merci de re-prouver que en effet tu n’y comprends rien.