Commentaires : MySpace s'offre Imeem et signe un accord avec les labels indépendants

musique
myspace
merlin
Tags: #<Tag:0x00007f920ad6dac8> #<Tag:0x00007f920ad6d988> #<Tag:0x00007f920ad6d758>

#1

La mutation de MySpace en un portail social exclusivement centré autour de la musique se poursuit. Largement battu par Facebook cette année (les deux réseaux communautaires enregistrent un écart de plus de 200 millions de profils), le service créé par Tom Anderson et Chris DeWolfe a donc pris une nouvelle orientation depuis plusieurs semaines, en capitalisant sur son point fort, la musique.

Preuve en est avec l'acquisition récente d'Imeem, un service dédié à la musique, pour 8 millions de dollars, dont un million en cash. En proie à de graves difficultés financières, Imeem s'était rendu célèbre en proposant l'écoute et le partage de morceaux de musique en streaming. Cependant, le modèle publicitaire dans lequel le service avait placé beaucoup d'espoir ne s'est malheureusement pas montré à la hauteur. Soutenu par plusieurs investisseurs qui ont investi plus de 30 millions de dollars lors de son lancement, Imeem a vu sa valeur fondre comme neige au soleil au fil des ans.

Alors que de nombreux services ont fait le pari du tout gratuit en se finançant exclusivement par la publicité, ce rachat est un terrible constat d'échec. Après iLike en août dernier pour 10 millions de dollars, cette nouvelle acquisition révèle à nouveau la grande fragilité de ce modèle économique. Quel avenir désormais pour Imeem ? Selon CNET, le service d'écoute pourrait très bien lancer un accès payant pour redresser la barre. Mais alors, cela pourrait à terme sonner le glas des services de streaming uniquement basé sur un modèle gratuit irrigué par la publicité.

Par ailleurs, nos confrères d'Electron Libre ont rapporté la signature d'un accord entre MySpace Music, une co-entreprise entre MySpace et les autre principales maisons de disque, et Merlin Network, un organisme représentant plus de 12 000 labels indépendants dans le monde. Si le détail de l'accord n'est pas connu, nous savons d'ores et déjà qu'un représentant de Merlin Network siégera au conseil d'administration de MySpace Music, tandis que les labels indépendants bénéficieront des mêmes conditions que les membres de l'organisme.

[Lire la suite](http://www.numerama.com/magazine/14554-myspace-s-offre-imeem-et-signe-un-accord-avec-les-labels-independants.html)


#2

Les Pirahnas commencent à paniquer dans leur bocal et vont se bouffer entre eux.......


#3

Pas vraiment. C'est juste une bonne chose, et un retour aux sources pour MySpace.

Ils ont commencé comme un portail musical (aka tout ce qui touchait les artistes et intermédiaires de la musique et affiliés, genre ingé-son, photographes, etc), et ça a évolué avec tous les andouilles qui ont crée un profil juste pour pouvoir être "amis" avec les dits groupes/artistes.

Au final, ils se sont fait bouffés par Facebook and co qui sont tous plus adaptés dans leur domaine (que ce soit le kikoolol façon facebook ou le pro version viadeo/linkedin).

Le recentrage sur la musique (et surtout les indépendants) est une bonne chose et montre que l'actuel dirigeant à une certaine compréhension du marché et des idées (ça reste que MySpace est un truc que je n'utilise que pour écouter certains groupes ou avoir des news de leur taff/tournées, mais pour ça ça marche, même si c'est tout sauf pratique :p).


#4

Je me demande ce qu'y font encore les musiciens. Myspace c'est quand même News Corp. Je me fais une autre idée de la musique.

http://notonmyspace.blogspot.com


#5

Jeanne>> Très simplement la même raison que pour plein d’autres trucs, c’est le plus gros, là où il y a le plus de gens/membres/contacts, et ce que tout le monde connaît.

Pour la (très grande) majorité des groupes/artistes, c’est juste un moyen de communication, ils n’ont, dans l’ensemble, aucune connaissance des enjeux qui sont derrière (qu’ils soient éthique, technologiques ou autres) et tout ce qu’ils savent c’est que ça marche pour ce qu’ils veulent (et ils n’ont pas envie de chercher un truc similaire avec 3 pelés en devant se battre pour que ce soit efficace.).

La plupart des gens font pareil d’ailleurs, quand ils cherchent des infos sur un groupe, hop, MySpace, pas autre chose.


#6

“Votre commentaire ici !MySpace s’offre Imeem et signe un accord avec les labels indépendants” Je completerai bien cette phrase en rajoutant “qui pour le coup ne le sont plus” (indépendant bien sur)


#7

Ashareth : Je serai un peu longue mais je crois sincèrement que c’est justifié et tout de même (en toute modestie) très intéressant

Tu es en train de dire ni plus ni moins que l’ignorance et la bêtise ont pris le pouvoir. C’est drôle de constater qu’elles n’ont quasiment pas eu besoin d’une quelconque autorité pour ça. àa s’est fait quasi naturellement. àa démontre en fait qu’avec le net nous vivons sur le plan de la conscience humaine une époque de crise ou de mutation, appelons ça comme on veut. Pour la première fois dans son histoire, même si ce n’est «que » dans le domaine de la communication écrite, de celle des programmes, des images des sons et de bien d’autres choses encore, L’homme se retrouve face à la page blanche de pouvoir organiser sa conscience et ses modes de fonctionnement collectifs comme il l’entend. C’est dans l’histoire un fait assez colossal si on l’observe objectivement. Quoi qu’on en dise, Google, ou Wikipédia sont de merveilleuses pousses naturelles d’intelligence qui montrent que dans les environnements humains où il y en a déjà (les sciences exemple. Google vient des maths,) même si Google n’est pas une pure référence de vertu, tout fonctionne à peu près correctement et le savoir explose réellement. Mais dans les zones « de société » ou on se rend compte que l’intelligence n’est pas au rendez-vous, les Nick Cave, Michel Piccoli (pour hadopi), Juliette Gréco, Costa Gavras, Arthur H, Neil Young, (Mitterrand ? allez Frédéric, viens nous rejoindre sur Myspace. Trop ridicule ? Bon ok, on laisse ça aux musiciens et on te laisse Hadopi.) Et j’en passe des dizaines de milliers d’autres artistes intellectuels ou « militants » qui connaissent parfaitement News Corp et qu’on croyait à tors (et moi la première) représenter en plus de l’émotion suscitée par leur art, une certaine forme de pensée, se présentent à nous pour la première fois sous leur vrai jour : Dur à avaler mais bien réel, de pauvres idiots.

Bizarrement il fut une époque où les artistes représentaient une sorte de « point de vue moral » pour dire vite. J’ai toujours cru que la musique avait quelque chose à voir avec un acte social, rassembleur autour de sentiments collectifs positifs, si tu vois ce que je veux dire. On est forcé de constater que s’il ne s’agissait pas totalement d’une illusion, cela ne fonctionne plus. Les artistes sont obligés de passer un braquet au dessus s’ils veulent pouvoir encore nous émouvoir « profondément » comme ils l’ont fait jusqu’alors.

La liste est immense. Quand tu discutes avec les groupes « alternatifs », ils sont tous au courant pour News Corp, et ont tous leur propre site où ils pourraient faire exactement la même chose que sur Myspace si ça les amusait. Comme tu dis ils sont là juste parce que les autres y sont. Voilà la portée de leur conscience. Et ce passage de braquet où mutation spirituelle dont je parle consisterait tout simplement à ce qu’ils comprennent que les autres c’est eux même. En effet si c’est à la portée du fondateur d’un Wiki, ce n’est malheureusement pas à celle d’un artiste de « génération actuelle ». Un des seuls à avoir introduit une réelle idée d’artiste à la fois artiste et intellectuel responsable était Brian Eno dans les années 80. « Étrangement » il est un des rarissimes artistes pop à ne pas être sur Myspace. Le sien a-t-il déclaré publiquement est un faux. àa aurait fait bizarre d’organiser avec Rachid Taha des concerts en Angleterre contre la guerre en Irak, et en même temps de servir la soupe à Murdoch. Tiens Taha ? Comme Neil Young est sur Myspace ? Regardons ; Il ne s’est pas logué depuis le 21.04.2008. Bons… il s’en fout, c’est déjà ça. Quand au pauvre Neil Young, je plains très sincèrement ceux qui on cru à ses combats tans ils sont devenus « vulgaires » dans le sens incohérents, approximatifs mais surtout et assurément procédant d’une intelligence très réduite. Du coup ça me fait penser à Lalanne. Contre Hadopi, ayant des discours très fouillés sur la responsabilité et la conscience de l’artiste et à la fois finançant News corp de ses contenus ici valorisés par la pub, avec son Myspace « francislalanneofficiel » pour rien (ha si excusez moi pour être « avec les autres ».) Je ne sais pas l’effet que ca te fait mais moi je vois une très grosse tache au milieu du discours, sans doute plein de bonne volonté mais en réalité complètement incohérent.


#8

JaHimself

Bien vu!


#9

Jeanne>> Si c’est seulement maintenant que tu réalises que l’ignorance crasse et la bêtise congénitale dirigent le monde, il y a un problème.

Et pour le problème News Corp la très grande majorité des groupes s’en branlent et ignorent tout du problème, sauf quand ils sont du manière ou d’une autre plus ou moins altermondialistes/anarch.

J’ai rien contre eux, je ne suis pas un fan de MySpace, loin de là, mais le fait qu’il marche parce qu’il est le plus gros est une évidence. :)
(et que la plupart des utilisateurs n’ont même pas le moindre début de problème avec, comme la plupart des utilisateurs de Facebook ne voient pas le moindre début de problème à la gestion des informations personnelles par le site. C’est un fait. C’est dommage (très), ça m’énerve au plus au point, mais c’est un fait. Le pire étant que les gens en question seront les premiers à se plaindre quand ça leur pètera à la gueule, que les dérives annoncées arriveront et se plaindront que “ON” ne les avait pas prévenu. Comme d’hab quoi. :().


#10

Ce sujet a été automatiquement fermé après 60 jours. Aucune réponse n’est permise dorénavant.