Commentaires : [MWC] Les applications mobiles selon AppsFire

android
applicationmobile
applications
ios
windowsphone
mobile
mobileworldcongress
Tags: #<Tag:0x00007f3d2fafeb28> #<Tag:0x00007f3d2fafe970> #<Tag:0x00007f3d2fafe718> #<Tag:0x00007f3d2fafe510> #<Tag:0x00007f3d2fafe380> #<Tag:0x00007f3d2fafe100> #<Tag:0x00007f3d2fafdef8>

#1

Si le Mobile World Congress est surtout l'occasion pour les constructeurs de présenter leur nouveaux produits, les applications prennent une place croissance sur le salon. Sans un écosystème applicatif riche, les plateformes mobiles peinent à séduire.

C'est dans ce cadre que l'entreprise française Appsfire propose plusieurs applications permettant au consommateur de s'y retrouver parmi l'immensité des catalogues d'applications des différents systèmes d'exploitation. Disponible sur iOS et Android, Appsfire prévoit aussi une version Windows Phone de son service.

Ouriel Ohayon, co-fondateur d'Appsfire, fait le point pour Numerama sur le marché des applications, sur leur arrivée sur les systèmes d'exploitation pour ordinateurs, et nous parle de l'avenir des applications propriétaires face au développement des applications HTML5 :

Lire la suite


#2

Je suis pas persuadé que les applis natives aient un avenir si radieux que ça. C’est pas mal en attendant, mais quand on aura les mêmes fonctionnalités en mode web, le natif va probablement décroitre.


#3

On n’aura jamais les mêmes fonctionnalités en mode web. Débit SATA: 1.5 à 6 Gb/s. Débit ADSL sortant: 1Mb/s avec chance. Je ne confonds pas performances et fonctionnalités, mais l’absence de performances interdit certaines fonctionnalités. Pense aux gens qui manipulent du RAW ou de WAV par tonnes.

D’autre part, le langage (qui est Javascript me semble-t-il, HTML n’étant là que pour la présentation) est sérieusement limitatif. Ce qui est clair est qu’on va vers une partition de usages qui aura de profondes répercussions, dont toutes ne sont pas clairement perçues.


#4

Ce sujet a été automatiquement fermé après 60 jours. Aucune réponse n'est permise dorénavant.