Commentaires : Moins de Pink Floyd disponibles à la vente, mais toujours piratables

droitd'auteur
amazon
industriemusicale
itunes
emi
Tags: #<Tag:0x00007f920bed1760> #<Tag:0x00007f920bed1198> #<Tag:0x00007f920bed08d8> #<Tag:0x00007f920bed0298> #<Tag:0x00007f9218ab3f90>

#1

En juillet dernier, l'ancien manager des Pink Floyd qui s'était déclaré pour la licence globale en 2006 avait estimé qu' "empêcher le piratage est une perte de temps". Visiblement, les Pink Floyd et leurs nouveaux représentants pensent judicieux d'empêcher non pas le piratage, mais la vente de leurs morceaux sur Internet.

L'agence Reuters rapporte en effet que faute d'accord trouvé avec EMI, l'accord de distribution qui liait la maison de disques au groupe a expiré le 30 juin dernier. Et que par conséquent, certains des albums les plus populaires des Pink Floyd comme The Wall, Animals, ou des titres comme Wish You Were Here et The Final Cut ne sont plus disponibles sur iTunes, Amazon ou les autres plateformes de musique en ligne. Seuls ceux produits jusqu'à Dark Side of the Moon sont encore disponibles.

Les agents du groupe auraient tenté depuis 18 mois de trouver un terrain d'entente avec le label britannique, qui trouve les prétentions du groupe trop élevées. Du coup, Les Pink Floyd font monter les enchères en demandant également aux maisons de disques de démontrer comment ils souhaitent mettre en avant les albums rentabilisés de longue date. Au détriment, donc, des nouvelles créations.

Selon l'agence de presse, qui cite les données de SoundScan, il se vendait encore entre 1000 et 2000 copies de The Wall chaque semaine sur les sites de musique en ligne aux Etats-Unis.

Désormais, l'album n'est plus trouvable sur Internet. Officiellement...

Lire la suite


#2

C’est aberrant, parce que le label trouve que le groupe demande une trop grosse part du gateau le label préfère ne plus vendre le gateau du tout. Ces gens là sont irrécupérables.


#3

Je soutiens Pink Floyd!
Les Majors ont fait bien assez d’argent sur le dos des artistes et consommateurs.


#4

àa serait bien de savoir combien veut toucher le groupe par morceau/album et combien veut bien laisser toucher emi au groupe.

À moins d’1€ par album vendu à ~12€, je comprends que des artistes en ait marre.


#5

Et apres les majors viennent pleurer? Il faut en finir avec eux c'est pas possible...


#6

Le floyd est un de mes groupes fétiches, ils ont bien raison de ne pas se laisser faire !
Cette major se tire une balle dans le pieds, veulent vraiment mourir ces c…


#7

depuis les plateforme de vente légal on remarque encore plus les arnaques des majors

Difficile avant de voir ce qu'était véritablement le prix de la musique vue le nombre d'intermédiaires entre l'artiste et le client (major/fabrication/transport/vente)

Maintenant on voie que la plus grosse part c'est pas les artistes qui la touche mais les major qui ce suvre a mort sur le dos de ceux-ci

le pire est d'osé ensuite dire qu'ils défendent les artistes alors qu'ils les arnaques plein pot


#8

"We don't need no HADOPI
We dont need no thought control
No dark sarcasm in the room
Majors leave them artist alone
Hey! Majors! Leave them artist alone!
you Majors, goes to the wall"


#9

Allé je sort un chiffre comme çà (mais réaliste), ils ont osé demander 10 % sur chaque morceaux ....

Les majors:
[color="#808080"][i]Vous voulez nôtre mort ?
On va perdre des sous !!!
Si on ne peut plus vous mettre jusqu'à l'intestin grêle, où va-t'on ?[/i]


#10

en demandant également aux maisons de disques de démontrer comment ils souhaitent mettre en avant les albums rentabilisés de longue date. Au détriment, donc, des nouvelles créations

Et pas dans les gencives

Déjà que j’était bien fan d’eux mais là je dis:“Ca c’est des zikos” (en même temps ça m’aurait fait mal que les auteurs de the wall soit devenu pro-majors)

Entre 1000 et 2000 copie de the wall chaque semaine…truc de fou j’aurai pas cru, les majors se coupent d’une bien jolie manne financière, j’attend de voir ce que pink floyd vont faire pour laisser les morceaux concernées à disposition du public (enfin moi pink floyd c’est en vinyl que je l’écoute)


#11

Sérieux, l'industrie musicale est quand même l'une des seules (avec le cinéma) à ne pas se moderniser. Je les imagine dans les bureaux, avec leur minitel et les téléphones à cadran rotatif le tout recouvert de moquette verte!!! :D


#12

Dans le bureau du Responsable des Compilations de Tubes des Années 80 (département qui commence à s’essouffler), on raconte qu’ils ont fait poser de la moquette orange pour trouver un renouveau.


#13

Ce sujet a été automatiquement fermé après 60 jours. Aucune réponse n'est permise dorénavant.