Commentaires : Marre de Windows ou macOS ? Ces 5 distributions Linux pourraient vous convertir

linux
ubuntu
fedora
systèmed'exploitation
Tags: #<Tag:0x00007f920bdb22f8> #<Tag:0x00007f920bdb2168> #<Tag:0x00007f920bdb2028> #<Tag:0x00007f920bdb1ee8>

#121

Exemple involontairement judicieux. Pendant longtemps le format .doc embarquait l’adresse MAC de l’ordinateur sur lequel un texte était sauvegardé. L’adresse mac, c’est un identifiant numérique normalement unique dans le monde. Donc en réalité une signature numérique. Maintenant suppose qu’un Snowden en herbe fuite un fichier Word : bingo, on peut lier la fuite à sa machine (personnelle ou de bureau). Cette donnée n’a aucun intérêt pour le texte, n’apparaît nulle part et n’est qu’un filigrane planqué par un logiciel sournois pour identifier l’utilisateur sans son accord. Au contraire, l’odt est une archive zip contenant un texte en clair avec un marquage XML. L’intérêt du libre dans ce cas, au niveau format de fichier, est flagrant.


#122

Bonjour,
J'ai installé Ubuntu depuis peu en dual boot sur mon PC (jusqu'ici j'utilisais rarement Linux et plutôt des live USB, rien de permanent).
J'aime bien la météo qui apparaît sur la capture d'écran d'Ubuntu dans l'article: http://www.numerama.com/content/uploads/2017/03/capture-du-2017-03-16-10-39-59.png. Par contre, impossible de trouver comment obtenir la même chose chez moi ? Quelle est l'appli utilisée ? Je n'ai pas trouvé la même.
Merci d'avance pour votre aide!


#123

Avant de te répondre sur le fond, concernant le vocabulaire, je préfère employer les mots qui existent plutôt que de faire des périphrases interminables.

Tu confonds encore et toujours les moyens mis dans le développement d’un logiciel et sa licence.
Ce sont deux question sans aucun rapport.

Que prouvent les deux, trois exemple de logiciels libres que tu n’aimes pas ?
Absolument rien.

Je pourrais te citer des dizaines de logiciels libres que j’utilise au quotidien de façon très satisfaisante.
Je pourrais te citer des dizaines de logiciel libres développé par de grosse entreprise de développement qui font référence dans leur domaine.
Je pourrais te citer des dizaine de logiciels privateurs développé par des amateurs qui sont de vraies bouses.
Je pourrais te cité des logiciels d’entreprises leader au niveau mondial dans leur domaine logiciel qui éditent des programmes privateurs à l’interface tellement horrible que l’on préférerait les utiliser en mode console.

Alors qu’est-ce qu’on fait ?

Chacun fait sa liste et celui qui a la plus grosse à gagné ou bien est tu prêt à reconnaître que ce n’est pas le type de licence logiciel qui conditionne l’interface utilisateur ?

Pour ce qui est du cloud, ce n’est que l’ordinateur de quelqu’un d’autre. À toi de choisir l’usage que tu en fais en fonction de tes besoins. Ça ne change rien au fond du problème.
Personnellement, je fais tourner les logiciel libre que je veux sur mon “cloud”.


#124

Je ne sais pas quel est le widget exact utilisé sur cette capture d'écran, mais ces deux là peuvent peut-être te convenir :

http://ubuntuhandbook.org/index.php/2016/04/weather-indicator-desktop-widget-ubuntu-16-04/

http://ubuntuhandbook.org/index.php/2015/02/install-weather-conky-widget-ubuntu/


#125

Il y a eu par le passé des milliers de cas de dictatures qui n’ont eu besoin d’aucun ordinateur pour persécuter leur population, et a l’avenir, même si la terre entière se servait uniquement de logiciels libres ca n’empêcherait pas las futures dictatures si les autres conditions sont réunies.

Apres, c’est vrai que l’idée d’un complot technocrate est une caricature. Ceci dit, il n’empêche que si une personne met un bout de code malveillant dans le programme libre que j’utilise, je serai pas en mesure de voir la différence et il est peu probable qu’un expert tombe dessus par hasard.

Exemple involontairement représentatif. Je me fous que le FBI sache que j’ai acheté des carottes cette semaine.


#126

D'accord, je te la refais à bas bruit. Un(e) de tes collègues est harcelé(e) par son supérieur au point de se faire virer. Elle va aux au prud'hommes contester ce licenciement, et comme tu as le sens de la justice et que cette manoeuvre te scandalise, tu fournis à son avocat la copie d'un document qui prouve que la hiérarchie voulait l'évincer, parce que tu sais qu'il existe et où le trouver. L'avocat transmet les pièces dématérialisée à l'employeur dans le cadre de la procédure contradictoire, et... oups.


#127

C’est vrai, mais tu n’as pas à imposer ce rôle à la Document Foundation. Être le fer de lance du logiciel libre n’est pas l’objectif qu’ils se sont fixé : https://www.documentfoundation.org/

Donc inutile de leur reprocher de ne pas l’être.

L’ergonomie de Libre Office est loin d’être idéale mais dire que les développeurs n’en ont rien à foutre est totalement faux. Simplement, ceux-ci n’ont pas pu travailler dessus ces dernières années car la priorité était de construire une base solide pour développer la suite logiciel sur le code hérité d’Open Office.

Depuis que cette tache est terminée, ils travaillent beaucoup sur l’interface.

Par exemple, voici un article qui présent une partie du travail sur l’interface en 2016 :

Mais malgré cela, peut-être que Libre Office ne te conviendra jamais. C’est une question de goût ensuite.
Personnellement, je trouve aujourd’hui cette suite suffisamment mature. Elle a des inconvénients par rapport à l’interface de MS Office mais aussi des avantages.

Il faut aussi garder en tête qu’il y a d’autres alternatives libres dans ce domaine.

Mais en tout cas, l’interface de Libre Office ne permet pas de juger de l’intérêt ou non du logiciel libre dans son ensemble.


#128

Office c’est bon à faire des mailings, des lettres et des rapports de 10 pages. Là OK. Pour n’importe quel document d’importance, LibreOffice l’écrase en ergonomie. Si tu as des problèmes d’ergonomie avec LO, je ne tiens pas à être celui qui lira tes documents parce qu’à 99% ton problème c’est de ne pas savoir utiliser correctement une suite logicielle. Et, oui, j’ai déjà mis en forme des tapuscrits pour des livres sérieux édités depuis. Avec LO, parce que Word ne pouvait pas faire la fusion de multiples documents enregistrés avec trop de diverses versions (allant de word 6.0 à 2010, en passant par quelques versions pour Mac ; on ne peut pas imposer les outils des auteurs universitaires).


#129

Oups quoi?


#130

Oups, l’employeur sait quel employé a fourni les preuves contre lui. À ton avis, quelle est son espérance de conserver son poste ?
Ce que je veux dire, c’est qu’effectivement le risque n’existe pas uniquement dans le cadre des relations entre administrations et administrés. Il existe surtout, majoritairement, dans les relations privées.


#131

Je leur reproche pas, ils font ce qu’ils veulent, je me sers du logiciel don j’ai l’habitude et je reste sur Windows.

Tant mieux pour toi. Et le fait que ca te convienne alors que ca me convient pas va m’inciter à installer Linux pour utiliser des programmes qui me feront perdre du temps ?

Pour sortir de l’anecdotique, a chaque fois qu’on explique pourquoi on utilise pas Linux, c’est la même chanson. On utilise pas Linux parce qu’il ne correspond pas a ce qu’on attend d’un ordinateur. Et tant qu’il le fera pas, la majorité des gens ne l’utilisera pas. On est plus à l’époque où les gens ne savaient pas ce que c’est. Aujourd’hui beaucoup de gens ont testé et n’ont pourtant pas approuvé. Tant que ces défauts structurels n’auront pas été corrigés, ca restera comme ca. C’est toute la différence entre du travail bénévole et du travail commercial. L’un fait ce qui lui plait, et l’autre ce qui plait à ces clients.

Comment ? Par divination ?


#132

Qu'est-ce qui n'est pas clair dans :

[...] le format .doc embarquait l'adresse MAC de l'ordinateur sur lequel un
texte était sauvegardé. L'adresse mac, c'est un identifiant numérique
normalement unique dans le monde. Donc en réalité une signature
numérique.

Tout fichier word binaire (avant docx) était marqué par une adresse unique, ici celle du poste de travail dans mon exemple. C'est facile à vérifier, même si la personne a pris soin de rendre anonymes les champs "auteur". Depuis docx, ça n'apparaît pas dans le texte clair, mais comme docx permet d'embarquer des blobs binaires, on ne peut pas être sûr.


#133

Et à quel moment mon adresse mac entre dans la copie du fichier ?


#134

C’est ancien (http://lists.jammed.com/ISN/1999/05/0016.html), mais plus à jour : Comment enlever les metadata d’un fichier office


#135

Pour être honnête : la sélection est vraiment à destination des débutants donc j’ai évité toutes les Arch. Perso, j’adore mais ce n’est pas le problème, je pense que pour apprécier il faut avoir du temps et l’envie d’apprendre, ce n’est pas forcément le cas de l’enthousiaste mais impatient débutant.


#136

Ca m'explique pas comment mon adresse mac est entrée dans la copie du fichier que "j'ai" envoyé au procureur.


#137

Je comprends bien, c'est la raison pour laquelle je n'ai parlé que de Manjaro. Cette distrib cache la complexité d'Arch linux sous une interface très policée, avec des outils d'administration graphique. Après, si on veut plonger un peu plus dans l'univers Arch Linux, c'est possible, mais ça n'est absolument pas un passage obligé pour installer et (bien) administrer la machine (kernel, pilotes matériels, packs linguistiques, utilisateurs, imprimantes ont chacun leur outil dédié). Même dans les rares cas où (comme je l'ai dit, ça m'est arrivé une fois en deux ans) on doit passer par la CLI pour déloquer un pépin, on utilse des outils spécifiques à Manjaro qui sont d'une syntaxe simple genre :

mhwd-{truc} -{x} {bidule}

Après, on peut faire du Arch, mais ça n'est pas le but.


#138

Bizarre de ne pas citer Mageia qui est la distro française par excellence.


#139

Justement, tu ne vois pas, c’est le problème quand on utilise des logiciels opaques. Nous sommes bien d’accord. Tu n’as aucune garantie que ce que tu fais, écris, publie ne va pas te revenir dans la tête comme un boomerang un jour.


#140

Ca tombe bien, ils s’en foutent des “pseudo” garanties.

Gros sourire… quand on lit le discours moralisateur et culpabilisant de certains libristes.

Tu as raison de ne pas débattre quand tu n’as pas d’argument.

Donc le format .docx est également du zip de fichiers xml, l’intérêt d’odt est donc beaucoup moins flagrant, non ?

Je suis très content pour toi. Mais il y a peut-être ou peut-être pas des logiciels concurrents que tu utiliserais de manière encore plus satisfaisante.

Je reconnais que lorsque tu as du fric, tu peux mieux faire appel à des ergonomes qui vont rendre ton logiciel plus agréable à utiliser que lorsque tu demandes à des techniciens de s’improviser ergonomes.