Commentaires : Marre de Windows ou macOS ? Ces 5 distributions Linux pourraient vous convertir

linux
ubuntu
fedora
systèmed'exploitation
Tags: #<Tag:0x00007f920ce62eb8> #<Tag:0x00007f920ce62af8> #<Tag:0x00007f920ce62710> #<Tag:0x00007f920ce62350>

#101

C'est sans aucun rapport.
Les principes du logiciel libre n'ont aucune influence sur l'interface utilisateur.

Des logiciels privateurs à l'interface horrible, j'en connais aussi un paquet.
C'est une question de moyens et de compétences consacrés à la question, pas du tout de licence.


#102

Leur combat, ce sont les libertés. Tout le reste passe au second plan (et viendra en son temps si la communauté le veut). As-tu exposé ton problème en détails quelque-part ? Il y a peut-être une solution que tu ne connais pas.

Je te conseille vivement de lire l'article sur Stallman afin de comprendre de quoi il est réellement question pour les libristes, c'est beaucoup plus grave qu'une interface utilisateur. Je ne suis pas là pour dire que tel logiciel est mieux qu'un autre du point de vue de son interface, ça c'est une affaire de préférences personnelles (et bien souvent d'habitudes).


#103

Exactement, il n’y a ni moyens ni compétences à mettre sur l’ergonomie et la facilité d’accès. On se fout qque moi, utilisateur, j’ai pas envie de perdre une demi journée à tourner en rond pour trouver comment faire ce qui me prend 5 mn ailleurs. [quote=“Radamanthe, post:102, topic:44291”]
Leur combat, ce sont les libertés. Tout le reste passe au second plan (et viendra en son temps si la communauté le veut). As-tu exposé ton problème en détails quelque-part ? Il y a peut-être une solution que tu ne connais pas.
[/quote]
Je veux pas exposer mon problème quelque part, ni perdre des jours a trouver le bon “quelque part” ou le poser. Je veux m’assoir, faire ce dont j’ai besoin et retourner sarcler mes salades. [quote=“Radamanthe, post:102, topic:44291”]
Je te conseille vivement de lire l’article sur Stallman afin de comprendre de quoi il est réellement question pour les libristes, c’est beaucoup plus grave qu’une interface utilisateur. Je ne suis pas là pour dire que tel logiciel est mieux qu’un autre du point de vue de son interface, ça c’est une affaire de préférences personnelles (et bien souvent d’habitudes).
[/quote]

[quote]« À l’avenir, la liberté exigera de nous que nous ayons la capacité de surveiller nos appareils, de leur imposer ce que nous voulons qu’ils fassent, de définir une politique éthique et sensée pour leur utilisation, d’examiner et de pouvoir choisir et mettre fin aux processus qu’ils exécutent, afin qu’ils restent nos fidèles serviteurs, et non des traîtres et des espions à la solde de criminels, de voyous et d’obsédés du contrôle, qu’ils soient individus, États ou multinationales », nous avertit Doctorow, « Nous n’avons pas encore perdu, mais il nous faut gagner la guerre du Copyright afin de garder
Internet et nos ordinateurs libres et ouverts. Parce que ces derniers sont les armes des guerres à venir, nous serons incapables de nous battre sans eux. »[/quote]A l’avenir on en aura pas plus la capacité que maintenant mis à part une poignée de professionnels. Qu’on utilise ou pas un logiciel libre.

[quote]C’est au cœur de ce que croient la Free Software Foundation et Stallman : que le logiciel propriétaire enlève à l’utilisateur le contrôle sur la machine, ce qui peut avoir des conséquences désastreuses, en particulier à présent que nous dépendons des ordinateurs pour à peu près tout ce que nous faisons. Le fait que Stallman l’ait prévu il y a près de trois décennies est remarquable, et donne raison à son activisme.[/quote]Le problème est peut être aussi qu’on laisse trop de choses nous échapper pour le confier à des machines ?

[quote]À la fin de l’année dernière, le président Obama a signé une loi qui permet de maintenir indéfiniment en détention des gens soupçonnés de terrorisme sans la moindre forme de procès ou de jugement en bonne et due forme. Les manifestants pacifiques des mouvements Occupy du monde entier ont été qualifiés de terroristes par les autorités. [/quote]Avoir un logiciel libre empêche les abus de pouvoir ?

Accessoirement pourquoi je devrais avoir confiance Stallman ? Qu’est ce qui me dit qu’il est pas membre d’un complot qui veut me faire utiliser des programmes qui me sont nuisibles?


#104

Très bonne question (pour quelqu’un qui ne connait pas l’histoire de l’homme en tous cas, elle est parfaitement légitime).

En attendant, je vais te répondre par une autre question : qu’attendent donc les auteurs de logiciels privateurs pour dépiauter son code et dénoncer ce mécréant avec ses programmes nuisibles ?


#105

C'est faux.
Avec un logiciel privateur, seul son émetteur sais ce que fait vraiment le logiciel. Avec un logiciel libre, même si toi tu n'as pas les capacité, tu peux toujours demander à un tiers d'analyser le logiciel si besoin (le tiers peut être un expert judiciaire le jour où tu es floué par un éditeur de logiciel).

Parce que tu peux demander à quelqu'un de confiance son avis sur les logiciels sous licence libre, chose impossible lorsqu'ils sont fermés.


#106

Ne lui dis pas ça, elle va te répondre qu'elle n'a pas les moyens de se payer un expert (et elle aura raison). L'informatique de confiance, c'est le fait que n'importe qui peut le vérifier (les méchants comme les gentils), et dans le monde, n'importe qui ça fait beaucoup.


#107

J’ai pas de tiers de confiance sous la main pour analyser Libre Office et encore moins les moyens de payer un expert pour le faire. Ce point de vue est purement théorique. [quote=“Radamanthe, post:106, topic:44291”]
Ne lui dis pas ça, elle va te répondre qu’elle n’a pas les moyens de se payer un expert (et elle aura raison). L’informatique de confiance, c’est le fait que n’importe qui peut le vérifier (les méchants comme les gentils), et dans le monde, n’importe qui ça fait beaucoup.
[/quote]
N’importe qui peut me raconter n’importe quoi sur ce logiciel. j’ai les moyens de vérifier ni sa compétence ni son honnêteté. En ce moment je vois plein de gens m’expliquer que Marine Le Pen est une incarnation de la panacée universelle et qu’accessoirement elle va multiplier les pains si elle est élue.

Je connais ce qu’on m’a dit de son histoire. Nuance. :wink:

D’y avoir un intérêt ?


#108

Il n'est pas théorique pour des centaines de milliers d’entreprises à travers le monde.

Pourquoi parmi les plus gros contributeur au noyaux Linux, on retrouve toutes les principales entreprises du secteur technologique ?


#109

Tu crois que savoir que des entreprises de par le monde fiancent Linux, c'est un argument pour que je perde mon temps a chercher des fonctionnalités sur Libre Office alors que sur Office elles me tombent sous les doigts? Surtout quand je les ai cherchées et trouvées, et qu'elles demandent 2 fois plus de clics pour arriver au même résultat.


#110

D’autres ont les compétences parmi 7 milliards d’êtres humains. Le premier qui repère un truc douteux dans le code le signale. Si ce n’est lui, ce sera un autre (un hacker est trop content d’être le premier à découvrir une faille).

Tout cela est impossible avec des logiciels fermés. Il n’y a que l’entreprise qui le distribue qui peut le faire.

Admettons. Mais alors que fais-tu de “n’importe qui” dans le monde ? Tu penses que tous les programmeurs ont donc un intérêt à contrôler les gens ? Nous serions dans une… obscure technocratie mondiale ?


#111

Certains peuvent être payés pour, et d’autres trop optimistes sur leurs propres compétences, ou trop confiants envers leurs collègues.


#112

Et les autres qui ne sont pas payés pour ? Ils ferment juste leur gueule ?


#113

Je m’en fou complètement de tes préférences logiciel comme éditeur de texte.
Tu peux bien faire ce que tu veux, c’est pas la question, j’ai pas à argumenter pour ou contre ce que tu fais à titre privé.
On parlait de l’intérêt du logiciel libre face au logiciel privateur.

Si tu veux démontrer que pour ton usage tu préfères MS Office à Libre Office, je te fais confiance, j’ai pas la prétention de connaître mieux que toi tes goûts. Mais je vois pas l’intérêt de la conversation.


#114

Ou un pti’ joint


#115

C’est très exactement le fond du problème, tu te fous de ce qui compte pour moi, donc tu développes pas les outils dont j’aurais besoin, ni toi ni tous les autres qui pourraient le faire, donc je reste avec Windows et mes logiciels privateurs. [quote=“Radamanthe, post:110, topic:44291”]
Admettons. Mais alors que fais-tu de “n’importe qui” dans le monde ? Tu penses que tous les programmeurs ont donc un intérêt à contrôler les gens ? Nous serions dans une… obscure technocratie mondiale ?
[/quote]

J’en sais rien tu me dis que je devrais avoir confiance en une nébuleuse de “n’importe qui” non identifiée. Comment tu veux que je sache par qui ils sont payés et quel est leur but ?


#116

Heureusement que c'est faux, sinon chacun utiliserait ses propres logiciels dans son coin, développé pour ses propres usages.

Pourquoi veux tu forcément y voir un problème ?

C'est si grave que ça que Libre Office ne réponde pas à tes besoins ?
En ce seul logiciel remet en cause le modèle de logiciel libre ?

Ce n'est pas parce que les libertés qu'offre le logiciel libre par rapport au logiciel privateur ne intéressent pas à titre personnel qu'elles n'existent pas.


#117

La question n’est pas là.
La question est : que veulent ceux qui utilisent l’informatique et qui pour 99% d’entre eux ne savent pas comment fonctionne un ordinateur ? C’est peut-être à eux qu’il faut poser la question.
Parce que ce que je vois, ce sont surtout des gens qui s’approprient le droit de parler pour les autres.


#118

Non dans les principes.
Mais comme ils n’ont pas de pognon pour se payer des ergonomes, on tombe souvent sur des logiciels écrits par des techniciens pour des techniciens.
Au boulot des libristes ont essayé d’imposer le logiciel FreeMind (libre) pour dessiner des cartes heuristiques. Echec total. Les utilisateurs sont venus voir l’informatique en disant : les cartes heuristiques, ça nous intéresse, mais nous on veut XMind dont l’ergonomie est sans comparaison avec votre bouse libre.
Et ce n’est pas un cas isolé. L’interface de LibreOffice, ça fait peur.


#119

Concrètement, tu as peur de quoi en utilisant Word ?
Que Microsoft inclue du code qui envoie ton texte à la NSA ?
Tu n'as qu'à bien configurer ton pare-feu et rien ne passera.

Sinon, c'est bien joli de ne pas avoir confiance dans les logiciels ! Mais tu fais pareil avec le hardware ? Tu utilises une machine avec un processeur opensource dont tu peux vérifier chaque ligne de microcode et dont tu es capable d'analyser l'assemblage des composants ?

J'adore l'expression "logiciel privateur". Cela fait tellement langue de bois anxiogène.
Logiciel libre, logiciel privateur Cela me rappelle le temps des défenseurs de l'école catho qu'ils appelaient également école libre.
Si on reste purement factuel et qu'on enlève les éléments de propagande, on a du logiciel dont le code source est disponible et du logiciel dont le code source n'est pas disponible.
D'ailleurs avec l'avènement des clouds et autres logiciels utilisables à distante, on est infoutu de savoir si le logiciel qui fonctionne sur un serveur à l'autre bout de la planète est celui dont on a lu le code source. Cela ne vaut que pour les logiciels que l'on compile soi même et qu'on installe soi même.


#120

Quelle question au juste ? On ne leur pose aucune question, on les informe sur les libertés garanties par les logiciels libres. Ils en font bien ce qu'ils en veulent ensuite. Ils sont même libres de croire à un complot technocratique mondial, ça a au moins le mérite de faire sourire. Mais plus sérieusement, si la garantie de ces libertés leur importe moins que leurs préférences ergonomiques ou je ne sais quoi, alors c'est leur choix. On est pas là pour dicter des goûts et des couleurs, tu peux remballer ton pistolet à bouchons, va.

Albanulle, sors de ce corps immédiatement ! Non sérieusement, je ne débat pas avec les non-techniciens, je les informe du mieux que je peux. Mais là, y'a trop de boulot, désolé, d'ailleurs le reste le confirme, c'est consternant. Je trace !