Commentaires : Marre de Windows ou macOS ? Ces 5 distributions Linux pourraient vous convertir

linux
ubuntu
fedora
systèmed'exploitation
Tags: #<Tag:0x00007f920d174f98> #<Tag:0x00007f920d174e08> #<Tag:0x00007f920d174cc8> #<Tag:0x00007f920d174b88>

#81

Dommage qu\'il n\'y ait pas au moins une rolling release dans les choix, genre Manjaro KDE.


#82

Une machine virtuelle, sinon, comme ça tu gardes ta session réelle à côté ?


#83

Tu vas te calmer, oui ? Personne ne te force à quoi que se soit.
Je préconise une tisane de passiflore et d’aubépine. Anti-stress assuré :wink:


#84

Est-ce suffisamment stable pour un débutant ?
C'est toujours le risque avec une rolling release, la màj qui casse tout et que le débutant ne sait pas réparer.


#85

Manjaro sert de tampon avec Arch Linux. Il y a un délai de quelques jours entre une màj Arch et une màj Manjaro, ce qui protège les utilisateurs Manjaro des bugs essuyés en amont. Ça ne veut pas dire que tout est parfait, mais je n'ai pas "cassé" la distribution une seule fois en deux ans, sur plusieurs machines (4 ~ 5) différentes. En revanche je suis tombé sur un problème de dépendances circulaires avec le module nvidia une fois, que je n'ai pu résoudre qu'en ligne de commande avec les outils spécifiques manjaro de sélection des pilotes matériels et des noyaux. J'ai pu constater que la doc est très bien faite, mais encore faut-il la lire. J'ai plus eu des problèmes liés à KDE, des babioles stupides mais où je me suis vraiment demandé comment un débutant pourrait s'en sortir. Par exemple, j'ai un portable HP x360 qui se replie comme un lenovo yoga pour faire tablette. Ça envoie un keycode pour couper le pavé tactile que KDE interprète bien, mais refermer l'écran n'envoie pas le bon keycode pour le réactiver, et c'est un "réglage" qui survit à un reboot... yeah... Rien à voir avec Manjaro, mais comme répulsif à débutant, ça se pose là.


#86

Solus est une rolling


#87

C’est évident, vu la taille et le coté pratique des claviers de ces outils, pour rédiger un document pour ma banque, faire ma déclaration d’impots,c’est génial un smartphone. :smile: Et les suite bureautique sous Android sont super :wink:
Plus sérieusement, l’article parle de système d’explitation d’ordinateur pour faire tourner autre chose que des apk de 400Ko. Pas un article sur les S.E. des “gadgets”.
Notre ami musicien, je l’imagine bien écrire ses morceaux sur un écran de tablette. :smile:


#88

C’est que c’est pas super pratique d’avoir a eteindre puis choisir etc… pour moi mon OS doit pouvoir tout faire, je ne dois pas avoir à me dire “bon je joue , puis apres je reviens sur Arch pour autre chose”. Ce n’est pas fonctionnel.

Mais dès que les devs’ feront des jeux en OpenGL/Vulkan (Eve Online, UT…) ouaip ça sera top de chez top.


#89

Toujours marrant ces dialogues de sourds entre utilisateurs de Windows, de Mac et de Linux (Linux au pluriel) qui voudraient tous qu'il n'y ait qu'un seul modèle, le leur de préférence.

En attendant, on remarquera que le seul Linux qui ait réussi au niveau du grand public, c'est Android parce que Google a eu l'intelligence de le masquer.

L'important, c'est si le device que vous avez acheté remplit les besoins que vous avez. Le reste n'intéresse que les quelques geeks qui fréquentent ces forums...


#90

J’avoue que je ne me suis pas vraiment intéressé à Solus. Entre un environnement assez confidentiel et des dépôts limités, ça ne correspond pas trop à ce dont j’ai besoin. Avoir une rolling, c’est bien pour éviter les affres d’un upgrade. Mais si la rolling est tellement limitée qu’au bout d’un an ou deux on est obligé de changer de distrib’ pour avoir finalement les applications qu’on veut, autant partir directement sur une distrib qui a accès aux plus gros dépôts possible. Comme Manjaro tape dans les dépôts Arch, y compris AUR, on peut tester énormément de choses, supprimer si ça ne convient pas, etc. La distrib’, elle reste toujours la même. C’est un peu comme Slackware. En théorie, c’est génial, c’est ma première distribution (aux alentours du noyau 1.2…), mais dès qu’on veut un truc pas prévu (c’est à dire souvent), on se retrouve à compiler des paquets dans /usr/local, puis des dépendances de paquet, puis des dépendances de dépendances, et à la fin on a construit une LFS qu’on ne peut plus mettre à jour. C’est super pédagogique, mais pas du tout rentable ! Manjaro me permet d’être aussi “barbu” que je le souhaite, tout en menant une activité ordinaire et une vie de famille :wink:


#91

[quote=“Albert, post:89, topic:44291”]
Toujours marrant ces dialogues de sourds entre utilisateurs de Windows, de Mac et de Linux (Linux au pluriel) qui voudraient tous qu’il n’y ait qu’un seul modèle, le leur de préférence.
[/quote]+1, la vraie liberté, c’est : j’allume mon pc, je l’utilise comme j’ai envie, et je l’éteins pour continuer ma journée. Après, il y a des gens que ca amuse de mettre les mains dans le cambouis. Tant mieux pour eux. Je comprends d’autant mieux que ca m’a amusée un temps. Mais c’est pas le cas de la majorité, tout comme la majorité des gens s’éclate pas à faire la vidange de sa voiture ou à fabriquer son propre pain. Et c’est très bien comme ca. Il faut de tout pour faire un monde.


#92

Tout à fait raison.
Et je m'aperçois que depuis que j'ai une tablette, j'utilise de moins en moins mon PC. En gros, je m'aperçois que mon usage personnel de l'informatique, c'est 95% de consultation et 5% de rédaction.
Il n'y a guère que pour écrire des posts sur le forum de Numerama qu'un ordinateur est indispensable :slight_smile:

Sinon, ce que je souhaiterais, c'est une plus grande synchronisation entre PC et tablette. Du style, j'ai écrit un doc sur mon PC sur Word (bouh, pas bien, privateur), je l'envoie par email pour relecture. Je reçois les corrections par email sur la tablette, je les valide sur la tablette, je rajoute une virgule et je valide tout ça, puis j'imprieme. Ca commence à venir avec le cloud, mais comme j'ai encore un peu de mal à confier mes fichiers à un tiers, je souhaiterais ce genre de fonctionnalités sur un cloud personnel.


#93

Il suffit d’enregistrer ton document dans un répertoire synchronisé avec ton cloud perso, non ?


#94

A condition d’avoir Word sur la tablette.


#95

Tu prends l’éditeur qui t’arrange en fonction de ton besoin.
Mais ça me semblait évident qu’il fallait le logiciel adapté pour lire/éditer un document.


#96

La synchro permet pas vraiment de travailler "de partout", c'est l'un ou l'autre, c'est plus lourd, contraignant, etc... comparé à un "vrai" espace virtuellement identiques (genre travail collaboratif)

Un exemple simple:
Un document doc / tableau. Entre un dossier syncronisé et un google docs par exemple, tu n'as pas du tout la même "simplicité" et efficacité d'usage.

Mais y'a pas encore de solution potable équivalent à héberger soit même. Les trucs basés sur Etherpad par exemple sont une horreur


#97

Il me semble pas que @Albert parlait de travail multi-utilisateur simultané sur un même document, mais j’ai peut-être mal compris.

LibreOffice Online le permet mais je ne pense pas qu’il existe encore d’offre commerciale prête à employer. Il faut donc savoir l’installer soit-même sur son serveur.
Il existe une version docker, je suppose que ça ne doit pas être très compliqué à mettre en place si on connaît les bases :

Edit : il y a des applications intégrées à owcloud et prêtes à l’emploi qui le permettent aussi, “Documents” ou “ONLYOFFICE” par exemple.


#98

Je parlais effectivement d'un truc style LibreOffice Online que l'on pourrait utiliser indifféremment depuis n'importe quel device.

Mais ça peut-être également mon logiciel de lecture de livres numériques : je lis un bouquin sur mon smartphone dans le bus. Quand j'arrive chez moi le soir, je veux continuer à lire sur la tablette (confort visuel supérieur). Ou alors je commence à écouter un album sur mon smartphone et j'arrive chez moi ça bascule automatiquement sur la chaîne hifi. Ou je suis dans le train et je regarde un film sur ma tablette. Quand j'arrive chez moi, ça bascule direct sur la télé pour regarder la fin du film.

Alors peut-être que les solutions seront de l'ordre du cloud et qu'il faudra en passer par là. Mais ça me gonfle. Par exemple, j'ai acheté il y a quelques années une SqueezeBox Touch. C'est super pour écouter la musique stockée sur mon NAS. Sauf que pour lire de la musique en local, ce device local a besoin de se connecter à un site Internet de Logitech. Et le jour où Logitech arrête ce site, ma Squeezbox, je peux la jeter : je ne peux même pas la revendre.


#99

Soyons sérieux 2 minutes : les libristes ne parlent pas de cette liberté là. Elle est élémentaire, quel que soit le système qui fait tourner ta babasse. Je suis persuadé que même les coréens du nord ont cette liberté, même encadrée.

Tu sembles croire qu’il ne s’agit au fond que de querelles de geeks. Je t’accorde volontiers que les geeks adorent se crêper le chignon, un peu à l’image de cette parodie, mais c’est beaucoup plus sérieux que ça.

Ce que les libristes veulent, c’est que la machine ne fasse pas des choses à leur insu. Ils veulent pouvoir la démonter et comprendre ce que font chacun de ses éléments. Ça ne veut pas dire qu’ils le feront, ça veut dire que n’importe qui doit pouvoir le faire. En un sens, c’est une forme d’idéal communiste (sans les tristes magouilles qu’on lui connaît au niveau historique) au service de ce que l’on nomme aujourd’hui l’informatique de confiance.

Les libristes veulent l’assurance que la machine fait bien ce qu’on lui demande, et uniquement ce qu’on lui demande. En tous cas aujourd’hui, toute la question est là.

Vois-tu ce qu’est devenu notre monde numérique parce-qu’on a ignoré les libristes ? Stallman avait raison.


#100

Et les libristes n'ont pas été foutus de se mettre d'accord pour faire un système aussi "user-friendly" que Windows. Même si je me sers la plupart du temps de libre office, dès que j'ai un boulot un peu compliqué à faire je repars chez 'crosoft. Parce que le secrétariat n’intéresse pas les libristes ou que l'ergonomie leur passe au dessus de la tete.