Commentaires : Malgré Hadopi, malgré MegaUpload fermé, le DVD chute

cinéma
hadopi
industriecinématographique
cnc
bluray
dvd
sevn
Tags: #<Tag:0x00007f3d2e887300> #<Tag:0x00007f3d2e887030> #<Tag:0x00007f3d2e886c98> #<Tag:0x00007f3d2e886a18> #<Tag:0x00007f3d2e886748> #<Tag:0x00007f3d2e8864c8> #<Tag:0x00007f3d2e886158>

#1


Rien ne va plus pour l'industrie du cinéma. Au premier trimestre 2012, selon les chiffres publiés vendredi par le CNC, le nombre de DVD vendus en France a chuté de 17,1 % par rapport à la même période l'an dernier, avec 26,3 millions de DVD écoulés. Dans le même temps, les ventes de Blu-Ray ont augmenté de 24,6 %, mais leur petit nombre (3,25 millions d'unités) est loin de compenser la chute du format roi. Au total, hors VOD, le chiffre d'affaires de la vidéo en France a baissé de 10,5 % sur les 12 derniers mois.

Si le prix a baissé, il reste encore trop élevé pour les nouvelles sorties. Le prix moyen d'un DVD "de nouveauté" se situe en effet à 17,44 euros (-5,1 %), tandis qu'un nouveau Blu-Ray est vendu 22,52 euros (- 4,7 %). La demande de films à moindre prix est pourtant là : un tiers des Blu-Ray écoulés sont ceux vendus entre 10 et 13 euros, tandis que les DVD vendus entre 3 et 8 euros représentent 42 % des ventes.

Comme le note Pascal Lechevalier, les chiffres de la vidéo au premier trimestre mettent à mal le discours de l'industrie du cinéma, qui accusent sans cesse le piratage de leurs faibles performances :


	A fin 2011, le Syndicat de l'Edition Vidéo Numérique (SEVN) expliquait la baisse de 13% du CA du DVD en 2011 et la relative progression du Blu Ray (+20%) par le fait que "l'offre de nouveaux titres a été moins riche en 2011 qu'en 2010, en particulier s'agissant des genres de films habituellement plébiscités en vidéo (action, comédie)."  

	Le SEVN avait même une autre explication pour justifier la panne de croissance de la vidéo physique : "piratage d'œuvres cinématographiques et audiovisuelles, qui reste à un niveau élevé malgré les actions positives de la Hadopi, (qui) a continué à avoir un impact très négatif sur le secteur de la vidéo. Cet effet a notamment ralenti la croissance du Blu-ray et de la VOD."  

	Avec la fermeture de MegaUpload, on était donc en droit d'attendre un sursaut du marché vidéo au premier trimestre 2012. Pas forcément un passage en positif, mais au moins un coup de frein à la dégringolade des ventes. Surtout qu'aux Etats-Unis, l'année 2012 commence sur une stabilisation du marché de la vente physique (-0,63%).


Or malgré la riposte graduée mise en oeuvre par l'Hadopi, malgré la fermeture soudaine de la principale plateforme de streaming utilisée par les pirates, malgré les discours officiels qui affirment que le piratage ne s'est pas déporté massivement vers d'autres plateformes, le marché continue à couler. Et pour le moment, rien ne montre que la VOD profite davantage de la politique anti-piratage.

Peut-être faudra-t-il un jour se réveiller et se dire que le problème de la vidéo en France réside davantage dans la pauvreté de l'offre que dans l'incivilité de la demande.

A quand une réelle remise en question de la chronologie des médias ? A quand une offre d'abonnement à la VOD illimitée réellement intéressante, non seulement sur le plan des tarifs, mais aussi sur le plan des contenus proposés ? A quand une offre couplée cinéma + VOD pour les cinéphiles ? A quand une vraie réduction du prix des Blu-Ray, qui font des films en haute-définition un produit de luxe ?...

Concomitamment, le CNC a publié les chiffres des entrées en salle. Ils montrent que le cinéma continue de battre des records, avec 70,71 millions d'entrées sur les quatre premier mois de l'année 2012, soit 5,6 % d'augmentation par rapport à la même période l'an dernier (rappelons que 2011 a établi un nouveau record). Sur une année glissante, le cinéma a encore progressé de 11,7 %.

Et notre petit doigt nous dit que les cartes de cinéma illimité et la multiplication des offres tarifaires variées ont largement participé à ce succès. Beaucoup plus que les discours anti-piratage...<br /><br />[Lire la suite](/magazine/22551-malgre-hadopi-malgre-megaupload-ferme-le-dvd-chute.html)

#2

Bonne nouvelle. Il faudrait vendre des films sur des cartes mémoire flash. Si on aime pas le film on peut même l'effacer et utiliser l'espace :D


#3

les gens doivent acheter de la VOD a 8 €uros, faut pas chercher plus loin :)


#4

17 euros pour un DVD, qui reste sur une etagere a prendre la poussiere, je prefere acheter quelque chose de plus utile !!!


#5

Dur dur pour les dinosaures de survivre à l’hiver nucléaire qui suit la chute d’une météorite


#6

En fait, même si on télécharge, ça veut pas dire qu’on veut tout voir… enfin dans mon cas. Je suis juste fan de cinéma / films. Personnellement si je ne téléchargeais pas, je n’achèterais pas pour autant le DVD ou le blu ray, j’ai plus de 150 films originaux et achetés en magasins, j’achète les petits prix et les films qui m’ont plu. Le reste, je le télécharge, c’est comme ça !


#7

@yhzarcali: Ouais ! Bonne idée !
Et évidemment, on garde le même prix que la SD vierge bien sur, vu qu’il n’y a plus à payer le “racket copie-privée”.
Moi je dis BANCO !


#8

Que 17% ? Ce chiffre m’etonne, ca me parait bien sous-estimé


#9

Oh bein mince alors c 'est pas normal tout ça !!! le piratage a baissé, les ventes doivent donc obligatoirement augmenter!!! mais que se passe t-il? un fichier piraté n' équivaudrait donc pas à une vente en moins?????

Bande de *** de majors et de société comme SACEM, qd vous aurez compris, que les pirates sont le public, celui qui vous permet de vous engraisser et que le "piratage" et une enorme promotion pour vous, vous aurez tout compris mais il sera surrement trop tard...

NON nous n'achèterons jamais vos MP3 (faux être con pour acheter du vent qd même), et nous ne payerons pas pour louer vos VOD (alors là encore plus fort, on voudrait nous louer du vent^^), mais pour le moment et plus que jamais, nous allons encore au cinema, aux concerts,voir des spectacles,
nous achetons des produits dérivés....et nous payons aussi des taxes infâmes comme celle de la copie privée...


#10

peut etre qu'avec le telechargement, les gens y relechissent a deux fois avant d'acheter le dvd et si le film leur plait vraiment , alors ils iront l'acheter!

C'est le principe de l'essai avant achat, comme chacun sait


#11

Oui enfin c'est surtout la preuve que si la concurrence déloyale des pirates peut éventuellement avoir un impact sur les ventes, elle sert surtout de bouc émissaire. Les majors oublient aussi un peu "la crise", "le pouvoir d'achat" et tout ça.

De plus, il y a probablement une certaine corrélation avec le fait que le nombre de d'entrées au cinéma, de son côté, augmente. "Je veux bien dépenser 5 euros pour voir un film une seule fois au cinéma associatif de mon village, mais pas 17 euros pour avoir ce film sur mon étagère (que je risque de ne regarder qu'une seule fois aussi)".


#12

Hadopi n'a rien à voir, c'est quoi ces excuses à 2€ ?
Avec les grands écrans personne ne veut regarder une source SD car c'est moche et puis c'est tout !


#13

C’est un peu comme ceux qui n’ont pas adblock, c’est assez marrant de surfer chez eux, au milieu de cette marée de pub.

Sauf qu’ici, ils paient et devraient être ceux qui ne les subissent plus. Ca fait longtemps que je n’ai plus d’avertissement, de pub, ou n’importe quoi d’autre qui se faufile entre moi et mon film, et ça fait longtemps que je suis un sale pirate tueur d’artiste.

Aujourd’hui, si l’on me prête un DVD, je le refuse, prends note de son titre et le télécharge pour moi, afin de le regarder tranquillement, en évitant tous les désagréments du légal. C’est un peu le monde à l’envers, mais bon, entre le confort de l’illégalité et l’inconfort de la légalité, le fossé devient abyssal.


#14

il parait que depuis 2008, il y a une crise mondiale. Le pouvoir d’achat serait en berne. La croissance, tout cela…
Est ce que les majors ont déjà essayés de se faire une fricassée de DVD? C’est pas terrible comme plat, et en plus ça donne des aigreurs d’estomac.


#15

Et encore!
Je voulais l’autre louer un episode de “C’est pas Sorcier” pour mes gamins. Prix 0.99e … plutot raisonable, j’ai trouvé.

Probleme:

  • Il faut ouvrir un compte sur leur platforme VOD
  • crediter un compte
  • Et le pire, …ca n’est pas accessible depuis l’etranger.

Resultat, la seule solution pour moi est d’acheter le DVD (14.99e quand meme);
ou de telecharger…

Bref, pour finir, mes gamins ont appris leurs lecon sur leur livre de cours!


#16

Cet article loupe l'essentiel... Tout le monde va maintenant chez VIDEOCLUB ! :)


#17

A quand une offre d’abonnement à la VOD illimitée réellement intéressante, non seulement sur le plan des tarifs, mais aussi sur le plan des contenus proposés ?
Tout à fait, je pense que si les fournisseurs de contenu proposaient une offre dématérialisée à durée illimitée et non restreinte à l’ordinateur qui a permis l’achat, pour un prix raisonnable, les ventes remonterait. J’ai un code, et avec ce code je peux télécharger et regarder autant de fois que je le souhaite ce film, pour 8 euros par exemple, à vie (on pourrait même recevoir ce code au cinéma en même temps que sa place). On peut limiter le nombre de téléchargement par jour à 1, par exemple, pour éviter que le code en question se retrouve sur des sites de téléchargement . Et non 8 euros pour pouvoir regarder un film dans les 20h qui suivent l’achat sur l’ordinateur qui a servi à l’achat. La majorité des gens considèrent que l’achat d’un film donne droit à pouvoir le regarder autant de fois qu’ils le souhaitent, puisqu’on a payé les droits d’auteur et voisins, il n’y a pas de raison de les payer plusieurs fois (cinéma, VHS, DVD, télévision, BR, …).


#18

il peuvent faire tous ce qu il veule sauter a pieds joint , pleurer , vilipender ! pour ma part je suis faucher donc pas de sous pour leur connerie et y a la crise en ce moment donc le plus important c est la survie donc qu il crève !!.


#19

Avant, Pas de budget pour acheter des DVDs toussa, donc megaupload et autres.
Maintenant Megaupload est fermé, je rerette messieurs des majors, mais mon budget lui il n'a pas changé, la crise toussa, cqfd.


#20

Euh... Hadopi, MU et consorts, c'est juste pour virer la concurrence et imposer un fonctionnement du marché selon leur point de vue.

Manque de bol, il est plus facile de prohiber IRL qu'une idée impalpable et réparti on ne sait où.