Commentaires : #MakeMineMilkshake : Twitter prend la défense des créatrices de comics face aux insultes sexistes

sexisme
marvel
Tags: #<Tag:0x00007f920c74fd88> #<Tag:0x00007f920c74fc48>

#1

Le monde des comics n’est décidément pas épargné par les polémiques en tout genre. Sous le feu permanent des projecteurs depuis les colossaux succès de Marvel/Disney et DC/Warner, cette industrie reste pourtant à taille humaine, bien loin de la pression financière des studios hollywoodiens ou des maisons de disque, et surtout assez sensible aux retours des lecteurs. C’est ainsi qu’avec un simple selfie posté sur Twitter, l’éditrice Heather Antos et ses collègues féminines qui s’accordaient un moment de détente en buvant…. Publié sur http://www.numerama.com/pop-culture/281045-makeminemilkshake-twitter-prend-la-defense-des-creatrices-de-comics-face-aux-insultes-sexistes.html par Antoine Boudet


#2

Bienvenue sur internet où parfois on se fait insulter.
En les traitant de "fausses geekettes" les SJW sont arrivés et PAF ça fait du buzz.


#3

T’inquiète, ça fait plus d’une centaine d’années que les anti-féministes répètent que le sexisme n’a pas lieu.


#4

Tu as une sous culture qui s'est faite autour de personnes qui ont souvent été ostracisés pour cela. Et l’appât de l'argent à amené aussi des dérives commerciales politiquement correctes qui ont été prises pour une forme d'envahissement et de dénaturation de cet univers.

Cet univers c'est fait sur des personnes qui étaient loin d’être hype.


#5

Je n’ai jamais dit que le sexisme n’existait pas, je me demande juste quel est l’intérêt d’écrire un article sur des auteures qui se sont fait insultées sur internet.


#6

Parce que ces insultes sont spécifiquement sexistes. C’est dans l’article en fait.


#7

Je dois avoir beaucoup de mal à comprendre la nouvelle ligne éditoriale alors.


#8

Autant j'aime bien taper sur la ligne éditoriale aussi autant là j'ai l'impression que tu as t'es levé du pied gauche et qu'il te faudrait prendre le temps de respirer, sortir dire coucou au oiseaux qui toussent dans les vapeurs de diesel, faire un break, avant de commenter de nouveau :smiley:

Bienvenue sur internet où parfois on se fait insulter.

C'est très courant donc c'est normal donc ça ne sert à rien de le critiquer et il faut accepter ça.
Logique.
Ouaiche.

En les traitant de "fausses geekettes" les SJW sont arrivés et PAF ça fait du buzz.

Il y a le point godwyn sur internet, mais il y a aussi le point SJW. Franchement ?
Quiconque emploie le terme "SJW" pour discréditer quelqu'un pourrait plus simplement se faire tatouer "pitécanthrope" sur le front, et tout le monde économiserait du temps.


#9

Autant j’aime bien taper sur la ligne éditoriale aussi autant là j’ai l’impression que tu as t’es levé du pied gauche et qu’il te faudrait prendre le temps de respirer, sortir dire coucou au oiseaux qui toussent dans les vapeurs de diesel, faire un break, avant de commenter de nouveau :smiley:

Mon coté misanthrope du mardi matin après une nuit de pleine lune.

C’est très courant donc c’est normal donc ça ne sert à rien de le critiquer et il faut accepter ça.
Logique.
Ouaiche.

Non, tu laisses juste couler. C’est internet.

Il y a le point godwyn sur internet, mais il y a aussi le point SJW. Franchement ?

Le coté feministe(positif)+retouche photo méchante+méchants coms sexistes = outrage+article m’a fait penser aux buzz SJW.

Comme l’article sur le WC du “3e sexe”.

Mon coté vieux con sans doute.


#10

(et bipolaire aussi :stuck_out_tongue: )


#11

une pseudo critique de la ligne éditoriale de l’éditeur : « vous vous rappelez quand les comics étaient sur les superhéros et non des refuges pour que les féministes puissent créer des personnages féminins qui n’arrêtent pas de se rassurer mutuellement ? »

Ce n’est pas une pseudo critique. Ce qui est dit est vrai. La plupart des comics de Marvel sont horriblement mal écrits. Tous les héros (ou presque) ont été remplacés par des personnages sortis d’une checklist de diversité. Aucune scénario, aucun combat, par contre toujours une personne pour accoster la Super Héroïne en lui disant à quel point elle est géniale.

Les nouveaux super héros de Marvel (America Chavez, Miss Marvel, Captain Marvel, Squirrel Girl au design horriblement moche, FemThor) ne se vendent pas (seulement quelques dizaines de milliers d’exemplaires, sans compter que Marvel force les boutiques à commander des stocks de ces comics invendable). Marvel ne voulant pas répondre aux critiques a préféré créer cette fausse controverse du Milkshake.

« fake geek girls ».

Beaucoup de ces éditrices sont des fake geek girls. Comment justifier leur présence à Marvel? Elles n’ont aucun background dans le monde de l’écriture. Et ce n’est pas un problème lié au sexe, il y a aussi des “fake geek boys”.

le mérite […] de voir émerger un mouvement de soutien assez spontané de la part […] de professionnels

Ils n’ont pas vraiment le choix. Pour bosser à Marvel il faut avoir la même orientation politique et idéologique.

comme l’explique l’article de Salon

Quant à sourcer Salon… on parle quand même d’un site qui il y a quelques années prônait la pédophilie.


#12

Ça doit être d'un chiant !


#13

C'est écrit par des milléniaux (cf. les "éditrices") et pour des milléniaux...sauf que ce public ne lit pas les comics.
Pendant très longtemps les comics se vendaient à des centaines de milliers d'exemplaires, aujourd'hui avec ces nouveaux héros divers et variés, ils dépassent à peine les 20 000.
La fausse polémique du milkshake arrive à point nommé, mais tôt où tard Marvel devra s'expliquer devant les dirigeants de Disney.


#14

C'est un peu comme si Marie-Claire faisait un hold-up sur Auto-Moto Magazine


#15

Oui et non, car même dans ce cas les rédacteurs de Marie-Claire ont un minimum de notions sur la manière d’écrire pour la presse spécialisée. Ici on parle de personnes qui n’ont jamais lu de comics mais à qui on confie des postes très importants (scénariste, éditeur). La créatrice de America Chavez par exemple n’a jamais lu ou écrit des comics, ça se ressent énormément dans l’écriture du personnage : le peu de choses que le lecteur sait, c’est que le personnage est lesbienne et d’origine latine parce qu’elle le rappelle à chaque numéro, par contre la partie “super héro” est absente de l’ouvrage mais tous les personnages qu’elle rencontre n’oublient jamais de lui dire à quel point elle est géniale et forte. Le narcissisme total.


#16

Vite, un parachutage de Kleenex et de pancartes à slogans rageurs. Mesdames, au lieu de crier à l’injustice, faites comme vos collègues masculins quand ça leur dégringole dessus: serrez les dents et pondez un comics bien chaud bouillant qui montrera à vos détracteurs que vous avez du répondant. Le reste n’est que du vent… et par pitié: allez-y mollo avec les sujets “sociaux”. Nous cherchons de l’aventure, pas des cours de morale…