Commentaires : Lutte contre le chiffrement : Ciotti surenchérit et veut interdire l'iPhone

chiffrement
vieprivée
réformepénale
Tags: #<Tag:0x00007f920c647c88> #<Tag:0x00007f920c647b20> #<Tag:0x00007f920c6479e0>

#1

Dans la course politicienne à la bêtise, il ne faut pas se laisser dépasser. Alors que le député socialiste Yann Galut faisait savoir ce matin par Le Parisien qu’il proposait une amende d’1 million d’euros contre les entreprises comme Apple ou Google qui ne fourniraient pas le moyen d’accéder au contenu chiffré d’un téléphone verrouillé, son homologue Éric Ciotti (LR) a surenchéri dans l’après-midi. C’est par Le Figaro qu’il fait savoir que lui-même a déposé ce lundi un amendement sensiblement similaire,…. Publié sur http://www.numerama.com/politique/149077-lutte-contre-le-chiffrement-ciotti-surencherit-et-veut-interdire-liphone.html par Guillaume Champeau


#2

Dans la course politicienne à la bêtise, il ne faut pas se laisser dépasser.

Oui, la on part dans le grand n’importe quoi du regardez-moi je parle ^^
Qui a dit opportuniste ? :smiley:

Le texte ne précise pas « en leur possession », ce qui sous-entend qu’il est possible de leur demander de créer des outils spéciaux

Et donc de supprimer le chiffrement ou son utilité.

M. Ciotti estime que « ce refus des grands opérateurs [d’aider à débloquer un téléphone chiffré] est une forme de complicité avec les entreprises terroristes ».

Bien, on retrouve le discours binaire de vous êtes avec nous ou vous êtes des terroristes.

qui dit vouloir « provoquer un débat de fond sur le rôle d’internet et des nouvelles technologies ».

Hum… il a bien dit de fond ?
De fond de placard peut-être ?


#3


#4

de l’autre coté il faut les comprendre, un juge demande a apple d’aider a déverrouiller un iPhone d’un utilisateur qui l’a utilisé juste avant de faire un attentat et apple refuse parce que sa ne cadre pas dans sa politique du soit disant respect de la vie privée qu’eux meme ne respect pas vraiment.


#5

Ne nous arrêtons pas là et condamnons à mort les détenteurs de ces appareils, moi je dis.


#6

Un grand écrivain du 20e siècle a écrit
"Mais jusqu’où s’arrêteront-ils?"
Pitoyable nos grands “penseurs” du moment, à croire qu’ils ont le QI à température ambiante et avec la météo qu’on a, je crains le pire… Affligeant.


#7

Et envoyer le Charles de Gaulle (quand il n'est pas en entretien) dans la baie de San Francisco pour menacer Google et Apple ?
**Taxons la bêtise, vite, ca peut nous renflouer en quelques jours !!!
**Par contre je suppose que comme avec la loi renseignement l'iPhone des députés ne pourra pas être débloqué, ce sera interdit par la Loi.

Au fond cela prouve qu'au delà de la bêtise sans fond de nos représentants ils n'ont absolument rien compris au fonctionnement du cryptage. Mais ils sont tellement occupés à conserver leur confortabl fauteuil...


#8

Comprendre qui ?

Oui clairement Apple joue à un jeu de dupe, à un jeu marketing. Ils se font semblant de défendre la vie privée de leur utilisateurs que parce qu'ils y sont obligés, la préoccupation étant (légitimement) de plus en plus forte.
Idem pour Google, Facebook et compagnie.


#9

Toujours le même argument de la part des haters, et donc toujours la même réponse : je t’invite à nous fournir UN SEUL élément objectif qui appuie ton affirmation. On en reparle ensuite.


#10

Ce qui est drôle, c’est que quand ils sortent de telles conneries les politocards nous montrent la limite de leur pouvoir.

Ils peuvent mettre des radars sur les routes pour tondre automatiquement le smicard moyen, ça oui.

Mais sérieusement, les imaginez-vous légiférer pour faire barrage à une boite de la taille d’Apple ?

J’ai beau essayer, ça ne connecte pas.


#11

Pierre Desproges disait:

Leur QI ne dépasse que rarement leur température anale.


#12

J’aime bien les gens qui affirment que ceux qui ne pensent pas comme eux sont obligatoirement et forcément des crétins.

Ca en dit beaucoup sur leur vision d’eux-même…


#13

le type avait deux téléphones, un perso qu'il a détruit lui même, probablement qu'il contenait des informations sensibles, et un téléphone professionnel ou s'attend pas à trouver grand chose de compromettant.
Le FBI avait accès aux téléphone au moyen du compte à icloud, mais a réinitialiser le mot de passe pour une raison obscure, perdant ainsi l'accès au téléphone.
Ce que demande le FBI, dépasse de loin la simple collaboration, Apple dans l'état actuel est incapable de déchiffrer le téléphone.
Le FBI demande à Apple de créer une porte dérobée, qui permettrait de décrypter le téléphone. mais qui une fois fournit pourrait être utiliser par des personnes mal intentionné pour décrypter n'importe quel autre téléphone d'Apple.


#14

Ca c'est vraiment l'argument naze par excellence... Le "mal intentionné" il a déjà agit puisque le FBI souhaite accéder à ces données suite à l'attentat.

On met quand même dans la balance mobile perso ou pro et 50 morts flingués. C'est beau la morale, surtout quand elle ne considère que ceux qui revendiquent leur droit à vivre cryptés.

Le logiciel qu'Apple ne veut pas faire, un autre s'y collera. Et selon le type d'anonymous qui l'aura en mains, il risque d'avoir bon dos l’argument "si ça tombe entre de mauvaises mains".

Et la Apple viendra nous expliquer, la gueule enfarinée, que si c'était eux qui l'avaient fait, ça ne serait pas arrivé.


#15

Ben dis donc, tu en sais des choses, toi !!! Tu travailles au FBI ?

Ce n’est pas ce que j’ai compris : moi ce que j’ai compris, c’est que le FBI demande de modifier le logiciel de CE téléphone pour enlever la protection qui efface les données après 10 tentatives.
En gros, prendre le code source, mettre la ligne if (attempt > 10) en commentaires, compiler et réimplanter le logiciel compilé dans ce téléphone.

Je ne comprends même pas qu’une entreprise fasse tout ce cinéma au lieu de répondre à l’injonction d’un juge. Est-ce qu’ils pensent que les lois ne s’appliquent pas à eux parce qu’ils s’appellent Apple ?


#16

Signalé à la Faucheuse ! :smiling_imp:


#17

En gros, prendre le code source, mettre la ligne if (attempt > 10) en commentaires, compiler et réimplanter le logiciel compilé dans ce téléphone.

C'est plus compliqué que cela car la solution est matérielle.

La clé de sécurité permettant de déchiffrer le téléphone est stockée dans un "secure element" qui doit être dévérouillé à l'aide d'un code PIN. En cas de X échec d'accès consécutif au secure element, il s'autodétruit.

Personnellement j'ai dû mal à voir l'intéret d'une solution aussi extrêment pour un particulier ou pour une entreprise qui ne traite pas des données très sensibles.


#18

D’après tous ce que j’ai pu lire à ce sujet, le blocage au nombre de tentative se trouve au niveau logiciel dans iOS (ce qui m’a surpris).
Si c’était au niveau matériel, la demande du FBI serait débile et Apple n’aurait même pas eut à faire appel.

Quand à l’autodestruction, c’est seulement dans mission impossible, d’après la doc fournie par Apple, c’est simplement leffacement de la mémoire flash.


#19

Ne me dit pas que tu penses que Ciotti n'en est pas un !


#20

Peine perdue, ce sont toujours les meilleurs qui partent les premiers : Ciotti finira multicentenaire !