Liste de Chemla


#1


"…

Selon eux, ce blocage serait dû au fait qu’ils figurent sur une liste de plusieurs dizaines de milliers d’internautes, tenue par Laurent Chemla, informaticien fondateur du registraire de nom de domaine Gandi, et membre de la Quadrature du Net, une association de défense des droits et libertés des citoyens sur Internet. Les bloqués accusent Laurent Chemla de les avoir fichés en raison de leur opinion politique «de droite, extrême droite» , et d’avoir rendu ce fichage politique public sur Internet. Certains n’ont pas hésité à adresser leur message à la Cnil puisque la loi relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés «interdit de traiter des données à caractère personnel qui révèlent […] les opinions politiques […] d’une personne physique».

…"

"…

Mais qu’est-ce que la modération ? Il s’agit d’un ensemble de pratiques, plus ou moins informelles, permettant à chacune de participer au développement culturel des communautés — choisies ou non — auxquelles elle appartient tout en réduisant les violences en son sein. Son but n’est pas la suppression des contenus ou des personnes, mais la réduction des violences. Elle s’inscrit dans le cadre d’une culture et est donc nécessairement liée aux contextes dans lequel elle prend place, faisant de la modération une pratique nécessairement interprétative.

…"


#2

Du vent, du vent et du vent

Qui s’en fout lève le bras ? :smiley:


#3

Si c’est un non sujet alors pourquoi un article sur libération. En plus c’est quand même amusant la notion d’identité avec les identifiants tweeter sachant que la cnil à été crée à cause du numéros insee et de sa capacité à être plus fin en individualisation des personnes par rapport aux patronymes.

Donc la création d’une liste nominative publique pendant un temps recoupant des opinions politiques en dehors d’une notification à la cnil et sans la possibilité de permettre les modifications comme prévus par la loi surtout après la RGPD, ca reste quand même une information en rapport avec les libertés numériques.


#4

Ça n’empêche que je m’en tape, et que beaucoup de gens n’en ont rien à cirer de Chemla enfait!! :rofl:


#5

Alors pourquoi écrire sur ce sujet si tu t’en tape? Il faudrait que tu sois logique avec toi même.

Et puis c’est intéressant si tu peux faire un fichier avec les identifiants tweeter sans déclaration à la cnil surtout aujourd’hui avec les réseaux sociaux et les comptes fantômes pour tweeter et Facebook.

Pour la suisse tu as des des listings de mauvais payeurs ou de locataires indélicats qui existent par exemple. C’est interdit en France à cause des règles ayant trait au traitement informatique des données nominatives.

Mais aujourd’hui si tu peux le faire avec les identifiants tweeter qui exonéraient du respect des lois sur le traitement des données nominatives, ca ouvrirai tout un champs des possibles.