Commentaires : Les ventes de musique sur l'iTunes Store plongent

musique
apple
streaming
itunes
beats
Tags: #<Tag:0x00007f3d2ebbd1a0> #<Tag:0x00007f3d2ebbcde0> #<Tag:0x00007f3d2ebbca98> #<Tag:0x00007f3d2ebbc7f0> #<Tag:0x00007f3d2ebbc4f8>

#1


Les ventes de musique sur l'iTunes Store s'effritent. Depuis le début de l'année, la plateforme commerciale de contenus multimédia connaît une érosion notable de ses transactions dans le secteur musical. Selon les informations du Wall Street Journal, celle-ci serait de 13 %. Ce n'est certes pas un effondrement des ventes, mais il ne s'agit pas pour autant d'une banale fluctuation.

Toute la question est de savoir si cette baisse est le signe d'un changement dans les usages des internautes ou si elle est provoquée par autre chose. Et au regard du succès de sites comme Deezer et Spotify, la question qui se pose est naturellement celle-ci : les usagers délaissent-ils l'achat à l'unité au profit des services de musique en streaming ?

Il faut dire que ces derniers sont financièrement plus attractifs : une écoute illimitée pour dix euros par mois, alors que l'achat d'un titre sur iTunes coûte environ un euro. En revanche, l'usage n'a pas la même propriété sur les titres. Dans le cas du streaming, il paie un droit d'accès qui sera maintenu tant qu'il reste abonné. Dans le cas d'iTunes, le titre est téléchargé et lui appartient.

Les orientations récentes d'Apple dans le secteur de la musique donnent une indication sur la manière qu'a la firme de Cupertino d'interpréter les récentes performances commerciales de l'iTunes Store.

En 2013, Apple a annoncé iTunes Radio. Il s'agit d'une webradio, pour l'instant uniquement disponible aux États-Unis et en Australie, qui permet d'écouter de la musique gratuitement. Le service est financé par la publicité, sauf pour les clients du service iTunes Match qui n'auront aucune coupure pendant l'écoute. Ce n'est pas vraiment de l'écoute à la demande, mais plutôt une radio en ligne.

Cette année, Apple a acheté Beats pour 3 milliards de dollars. Outre une ligne de produits (des casques), le groupe américain a surtout mis la main sur un service d'écoute de musique en streaming (Beats Music), qui complète (avant de remplacer ?) son offre musicale basée sur l'achat de titres à l'unité ou en album. Et le groupe négocierait avec l'industrie du disque pour proposer du streaming moins cher.

Le lancement d'iTunes Radio et l'achat de Beats Music s'inscrivent dans une évolution du paysage musical sur le net Aux États-Unis, la vente de musique dématérialisée à l'unité subit depuis une érosion continue depuis de nombreux mois face à la montée en puissance des plateformes de streaming. Apple suit manifestement le mouvement, même s'il n'est pas question d'abandonner iTunes.

Lire la suite


#2

“Dans le cas d’iTunes, le titre est téléchargé et lui appartient.”

Mon cher Julien, je ne suis pas certain de partager cette certitude avec vous. Sans avoir jamais lu les conditions générales d’Apple (que saint Richard me préserve d’acheter quelque chose chez eux) je suis à peu prêt certain que le MP3 appartient à Apple et non à l’utilisateur qui si je ne m’abuse s’acquitte d’un montant pour une licence d’utilisation.

Je vous laisse le soin de vérifier.


#3

Vrai.

"iTunes vous concède une licence d’utilisation des Produits. A compter de son achat sur iTunes, cette licence constitue un contrat ayant force obligatoire établi entre vous et l’éditeur de ce Produit (l’ « Éditeur ») régissant votre utilisation de ce Produit".

Ceci dit c'etait déjà un peu la même chose avec le CD. On était propriétaire du support gravé, mais jamais de la musique en elle-même. Mais la distinction, à l'époque des supports physiques, n’était pas vraiment évidente. Et on faisait ce qu'on voulait avec notre CD : le prêter, le revendre, le brûler... chose devenue impossible, a cause de la petite phrase "contrat ayant force obligatoire établi entre vous et l’éditeur de ce Produit (l’ « Éditeur ») régissant votre utilisation de ce Produit"


#4

C'est tout à fait exact et corrigé. Merci !


#5

Quand on sait qu’il doit exister autour de 10 000 web radios, dont la plupart sans aucune publicité, avec un choix couvrant tous les genres, on se demande comment des gens peuvent payer juste pour écouter.


#6

Je vous invite à lire l'interview de Lenny Kravitz - 50 ans et qui a bien connu la transition fin des années 80, aujourdhui dans Rock et Folk

En substance il raconte sans nommer de coupable, la baisse dramatique des revenus liée à la fin des ventes physiques de musique. Lui, il vend encore des places de concert et enregistre tout seul dans son propre studio. Il ne se plaint pas mais cite qu'ils ne compte plus ses amis musiciens dans la dèche la plus totale, la fermeture des studios, les emplois perdus par milliers....

Ce n'est pas avec des abonnements a 10 euros par mois, soit 30 centimes par jour pour écouter 50 morceaux qu'on va pouvoir faire vivre ces artistes.

Il reste les concerts pour ceux qui peuvent débourser 216 euros pour voir Sting et Paul Simon ( j'ai payé 17 euros en 1986 pour voir Sting a Bercy).

Même si leurs ventes physiques ne cessent de baisser album après album pour des groupes comme Coldplay, Muse ou U2 (qui a bien dealé avec Apple) ces groupes de qualité ( j'adore Coldplay) remplissent encore les salles, et Coldplay c'est plusieurs dizaines de millions de vues , voire 300 pour Paradise sur You Tube....

Mais a bien regarder Coldplay a percé début 2000; Muse fin des années 90.... Ils sont où les nouveaux groupes depuis que les ventes physiques sont stoppées, Les Artic Monkeys ? Eux aussi ont déjà 10 ans de compteur, Black Keys, eux c'est 15 ans d'existence...

Je suis ravi du retour de ACDC sur les scènes, mais bon, comment un nouveau groupe peut il espérer percer si ses ventes physiques plafonnent a 15 000 vents en France ?....

J'aime le Rock "mainstream" et j'écoute très régulièrement Oui FM (excusez la pub mais c'est une radio que j'aime bien) et peu de nouveauté "mainstream" en terme de Rock ....

Les abonnements et la publicité ne peuvent pas tout... Surtout si c'est pour percevoir 0.001 centimes par écoute.... C'est incroyable l'appauvrissement de beaucoup d'artistes alors qu'on a jamais écouté autant de musique sur la planète !

PS: Vive Rock et Folk ! (un abonné)


#7

Lu sur un site bien connus de charts. Un article montre la photo d’un quotidien qui titre le CD est mort vive le streaming… Puis les ventes de streaming sont données:

Les ventes de streaming

#1 Prayer in C 1.049.321 streams (= 10 493 ventes) | 11 500 ventes sans streaming
#2 Chandelier 699.420 (= 6 994 ventes) | 4 200 ventes sans streaming
#3 Stolen Dance 508.835 (= 5 088 ventes) | 1 800 ventes sans streaming
#4 Habits 494.558 (= 4 946 ventes) | 5 500 ventes sans streaming
#5 Am I Wrong 490.519 (= 4 905 ventes) | 2 200 ventes sans streaming
#6 Wiggle 483.467 (= 4 835 ventes) | 2 200 ventes sans streaming
#7 Lovers On The Sun 483.004 (= 4 830 ventes) | 3 300 ventes sans streaming
#8 Sur Ma Route 474.411 (= 4 744 ventes) | 2 700 ventes sans streaming
#9 A Sky Full Of Stars 469.461 (= 4 694 ventes) | 4 200 ventes sans streaming
#10 Maps 460.038 (= 4 600 ventes) | 1 700 ventes sans streaming

Là je met les ventes singles de la semaine…

[size=4]Lilly Wood & The Prick And Robin Schulz - Prayer In C (Robin Schulz Remix) [ 5 600 exemplaires vendus][/size]
[size=4]02 04 20 Tove Lo - Habits (Stay High) [ 5 100 exemplaires vendus][/size]
[size=4]03 01 02 David Guetta - Dangerous [ 5 000 exemplaires vendus][/size]
[size=4]04 03 26 Sia - Chandelier [ 4 800 exemplaires vendus][/size]
[size=4]05 06 10 Soprano - Cosmo [ 3 800 exemplaires vendus][/size]
[size=4]06 05 29 The Avener - Fade Out Lines [ 3 600 exemplaires vendus][/size]

Si dans les ventes d’albums U2 est numéro un on apprend que l’album s’est vendu a 25 000 exemplaires aux USA contre un score 10 fois supérieur pour l’album prcédent.

Un lecteur du forum de 32 ans infrome qu’il est content qu’il figure désormais dans les ventes streaming, car il n’a jamais acheté un album…;de sa vie !


#8

Il semblerait que plus aucuns musiciens ne pourra devenir riche à million et profiter de sa rente pendant la durée entière de sa vie.
C’est le sort de centaines de millions de travailleurs et très peu s’en plaignent.
Plus qu’à faire la même chose avec les acteurs et les sportifs…

Et on pourra tous se retourner contre les zayantsdroits et zayantsdesactions pour les pendre aux lampadaires !


#9

il y a des gens paumés pour qui internet est une jungle
et ils vont payer tout pendant encore 50 ans
c’est les memes qui utilisent encore le Minitel


#10

merci de ne pas partager ici ce que tu aimes
ecouter Sting pour moi est une torture
et je connai le surement mieux que toi.
le prix des CD a doublé par rapport aux vinyls
ce n'est pas justifié
je pense qu'il coute beaucoup plus cher de fabiriquer un vinyl qu'un CD
donc les MAJEURS ont tout profité.


#11

C'est la mort du p'tit cheval dans les bras d'sa mère...

C'est poignant, mais tout le monde n'est pas riche comme les zayantsdroits. La moindre des choses fût, à l'avênement de la popularité d'Internet, de se rendre compte que tout le domaine public, puis les licences libres, qui étaient largement occultés, voire vendus aux "prix du neuf", deviendraient la cible privilégiée des consommateurs.

Bah non, ils ont bétonné leurs machins avec DRM, les rendant imbitables...

D'un aurtre côté, il ne restera que les meilleurs, comme la postérité pour les anciens; mais les récents sont payants, hors de prix, et, très ringards en tant que signes extérieurs de richesse.:rougi:

[edit:haurte au graffe]


#12

Quelle version de Minitel ?

Je n'ai rien contre le 1.0 gratuit, par contre le 2.0. :o


#13

J'aime pas Sting non plus. Moi aussi j'ai fait la tête quand j'ai vu qu'un vinyl a 50 francs était remplacé par un CD a 120 francs. je me souviens aussi de la promesse des majors de baisser le cout des CD quand la technologie serait amortie, ce qui était un mensonge. Je me souviens aussi que l'argument du prix double c'était 70 minutes de musique contre 40 pour un vinyle; ce qui nous a donné des albums avec des titres de remplissage....
Je m'en souviens parfaitement...
Sauf qu'aujourd'hui ce n'est plus le cas....


#14

alors qu’on a jamais écouté autant de musique sur la planète !

source ? parce que c’est bien le fond du problème, l’offre est gigantesque mais les gens n’en écoute plus.

regardez la courbe de vente des jeux video, comment voulez vous que les gens aient encore le temps d’écouter de la musique comme avant ?


#15

tout porte à croire qu'écouter de la musique est un peu passé de mode... aujourd'hui on tchat sur les réseaux et on joue aux jeu vidéo.

c'est un analyse évidente et simple, que les gens concernés semblent incapables de reconnaitre ou même imaginer ...


#16

Et si tout simplement les gens en avaient marre d’Apple ?? :o
Aujourd’hui, je lisais les commentaires suite à un post sur Facebook de Thiéfaine comme quoi son nouvel album était en précommande sur iTunes ; je peux vous dire qu’il n’y avait pas beaucoup de gens heureux…


#17

Choisir ce qu’on veux écouter peut être ?

La grande différence entre le streaming et la web radio et que dans un cas, tu fais ta programmation et dans l’autre, c’est quelqu’un d’autre qui le fait pour toi…
Bien sûr, on peut s’amuser à changer de web radio à chaque fois mais ce n’est pas très pratique.


#18

Et si le vrai job d’un interprète était d’interpréter sur scène ?
Je pose la question comme ça, en passant…

Personnellement, je trouve qu’il n’y a rien de mieux que la LIVE et cela devrait être ça, la vraie source de revenus des artistes et les enregistrements CD ne devraient être que le support publicitaires pour le vrai show.
Mais non, ces “artistes” râlent parce qu’ils ne touchent plus leur rente à rester dans leur canapé à attendre que l’argent des ventes de disque tombent dans leur poche.
Ces “artistes” doivent faire comme tout le monde : bosser.
Bosser pour un artiste, ce n’est pas juste créer un titre et l’enregistrer en studio.
Bosser pour un artiste, c’est donner vie à sa musique et ça, ça ne se numérise pas.

De plus, un concert fait vivre bien plus d’intermittents qu’un enregistrement CD donc point de vu emploi, y a pas photo (sans compter la promotion de nouveaux artistes au travers des premières parties…)


#19

Ce sujet a été automatiquement fermé après 60 jours. Aucune réponse n'est permise dorénavant.