Commentaires : Les câbles transatlantiques de Facebook et Microsoft sont les plus puissants du monde

facebook
microsoft
internet
Tags: #<Tag:0x00007f920c84fb98> #<Tag:0x00007f920c84fa58> #<Tag:0x00007f920c84f8c8>

#1

Le nombre d’internautes mondiaux ne cesse de croître sans que les infrastructures faisant circuler le volume, également croissant, de données échangés aux quatre coins du globe ne suivent toujours le rythme de l’humanité. https://msblob.blob.core.windows.net/ncmedia/2017/09/Marea-Project-Visuals-Final-V3-2.mp4 Or, pour maintenir le lien numérique entre les continents, les câbles sous-marins restent la meilleure option : encore aujourd’hui, plus de 99 % de notre consommation d’Internet passe par ces serpents d’acier. Câbler le globe L’aventure de ces câbles géants reliant l’Ancien et le Nouveau Monde, débutée au…. Publié sur http://www.numerama.com/sciences/291892-vingt-mille-lieues-sous-les-mers-les-cables-transatlantiques-de-facebook-et-microsoft-sont-les-plus-puissants-du-monde.html par Corentin Durand


#2

Quid de l'entretient de ces câbles ?

Selon un malicieux calcul de The Next Web, cela équivaut en gros à 20 000 heures de séries Netflix en haute définition en une seule seconde.

Cela paraît énorme mais à l'heure du big data je pense que le trafic est bien violent sur ces câbles.

Il n'est question que de câble dans l'Atlantique, ainsi ceci signifie qu'il n'existe pas de tels câble dans le Pacifique ?
Dans ce cas les données ont sacrément intérêt à être géorépliquées afin d'éviter d'aller chercher la donnée aux U.S quand on est au Japon.


#3

ce nous imaginons être diffusés dans les airs

?? Pas compris.
Par "dans les airs", vous entendez "par satellite" ?


#4

Il n’est question que de câble dans l’Atlantique, ainsi ceci signifie qu’il n’existe pas de tels câble dans le Pacifique ?

Il existe une carte interactive pas mal faite ici : http://submarine-cable-map-2016.telegeography.com/

Il existe des câbles sous-marins un peu partout de nos jours.

Quid de l’entretient de ces câbles ?

En cas de rupture (typiquement : un navire qui laisse traîner son ancre), il y a une procédure : remonter les deux bouts du câble, les ressouder/recoller bien comme il faut, fuit les redescendre au fond. C’est décrit ici : https://fr.wikipedia.org/wiki/Câble_sous-marin#R.C3.A9paration_d.27un_c.C3.A2ble

Sinon il ne me semble pas qu’il y a une procédure d’entretien spécifique. Vu en coupe c’est quand même 80+% d’enveloppe pour un tout petit peu de fibres au centre.


#5

Les gens passent par l’autre bout de la planète pour communiquer avec leurs voisins de toutes façons. Ça leur fait une belle jambe du moment que ça marche.

Sinon, c’est marrant la vidéo chronologique qui passe de 900 millions à 0.1 milliards… puis 1 milliard… (de l’ambiguité de l’anglais).

Bon ben, c’est bien beau tout ça, mais je croyais encore être sous Transpac moi ! Merci minidoux de créer le net de demain, on te doit tout.


#6

Ca surtout l'air d'un "comme par magie, sans connexion" :innocent:

J'ignore qui est ce "nous", mais li a pas l'air fufute ^^


#7

Ça n’a pas l’air très bien raccordé dans le Pacifique :scream:

-> [ -]


#8

On estime qu’en moyenne, ils sont en mesure de transmettre l’équivalent de 200 Wikipédia par seconde.

compressés

Selon un malicieux calcul de The Next Web, cela équivaut en gros à 20 000 heures de séries Netflix en haute définition en une seule seconde.

en HD 720p, sinon ça ne veut rien dire.


#9

Dans ce cas les données ont sacrément intérêt à être géorépliquées afin d'éviter d'aller chercher la donnée aux U.S quand on est au Japon.

Dans tous les cas vaut mieux aller cherches les données proches.
Même avec un excellent débit, le ping ne sera pas bon sur une si longue distance.
Mais même comme ça, y'a besoin de transférer énormément de données