Commentaires : Les ayants droit touchent près de 8 000 dollars par heure grâce à YouT

youtube
warnermusicgroup
emi
Tags: #<Tag:0x00007f920bde4690> #<Tag:0x00007f920bde4550> #<Tag:0x00007f920bde4410>

#21

Dans l’absolu oui… Et ca viendra…

Mais d’un autre coté, je comprend les artistes:

  • Tu veux passer à la radio ? Ah bah oui mais chaque radio appartient +/- directement à une major (ou au même groupe) => Pas de contrat avec la major, pas de passage.
  • Tu veux utiliser une grande salle ? Outre le fait qu’il faut la remplir, les majors veilles, et peuvent sur-enchérir…
  • Tu veux t’inscrire à la SACEM ? Il est plus que conseillé d’être produit par une major, en plus tu perd le droit de diffuser tes oeuvres comme tu l’entends.

Le système entier est archaïque , et soigneusement maintenu ainsi.
C’est hallucinant la différence qu’il y a entre le monde de youtube & myspace, et le monde “culturel” (cad tv/radio/prod).

A mon avis , il y a un grand nombre d’artistes valables qui ne sont tout simplement pas médiatisé, et dont toi & moi ignorons l’existence, qui se produisent sur le net.


#22

Problème :
Un artiste musical peut, dans une certaine limite, se débarrasser de certaines contraintes avec du matériel personnel ou de prêt. La qualité ne sera sans doute pas la (surtout s’il sait aussi bien se servir d’un ordi que certains artistes que j’ai croisés), mais lui permettra de se faire connaitre le temps de faire quelques concerts & autres pour au final avoir de quoi investir un peu plus dans le matériel.

Par contre, la production d’un film ou d’une série demande un investissement énorme. Entre le storyboard jusqu’au rendu, il y a pas mal de gens qui travaillent (ou prétendent, mais ça c’est une autre histoire que l’on retrouve dans n’importe quel métier) et il faut bien qu’ils se nourrissent.

En partant sur une base d’une cinquantaine de personnes (et c’est relativement peu, après il faut voir la production), nous pouvons estimer un salaire moyen assez “faible” à 3k euros par personnes et par mois pour l’entreprise (je rappel qu’une société va payer pas mal de taxes en tout genre et qu’au final l’employé sera content s’il en touche la moitié). Nous en sommes à 150.000 euros par mois juste en salaire (en prenant en compte que tout le monde travail en même temps, ce qui est une aberration mais soit, c’est un exemple).
Rajoutons à cela le matériel (qu’il soit informatique ou autre) dont le chiffre peut très vite monter (exemple : à 2.000 euros la machine de travail correcte avec écrans, sans compter les licences de logiciels, nous arrivons à 100.000 euros de machines. Pour information, une licence Maya, pour la 3D, coûte officiellement entre 4 et 5 milles euros, faites le calcul…), et multiplions le cout salarial par le nombre de mois de production. Disons 1 ans pour une petite production. Nous obtenons donc 1 million 800 milles euros juste pour les salaires.

Après, il faut bien sûr vendre la production avant même de débuter, mais ceci est encore une autre histoire.

En bref : les artistes musicaux peuvent tenter de se débrouiller par eux même, mais les artistes du papier & numériques sont soumis à ces contraintes car, seuls, ils ne peuvent rien faire ou presque.

Une solution “simple” pour se débarrasser des ayants-droits sur les productions audio visuelles consisterait à ce qu’une seule personne prenne les risques au début, mais ce serait énormément demandé à une seule personne que d’assumer tout cela non…? Tout comme demander à tout le monde de vivre d’air pur et d’eau fraiche durant une année serait difficile. C’est pour ça qu’ils sont quelques uns à se partager l’investissement pour ensuite toucher les gains. Un peu comme un placement à risque en bourse.


#23

Ce sujet a été automatiquement fermé après 60 jours. Aucune réponse n’est permise dorénavant.