Commentaires : Le système de communication de Stephen Hawking désormais open-source

handicap
opensource
Tags: #<Tag:0x00007f3d358fdbe8> #<Tag:0x00007f3d358fda58>

#1


Si Stephen Hawking est toujours capable d'écrire des livres et de communiquer avec le monde, il le doit exclusivement à l'informatique, et à sa renommée qui lui a valu la plus grande attention de la communauté scientifique et technologique. Son handicap et le soin qui lui a été offert pourrait aujourd'hui profiter à de très nombreux autres personnes handicapées.

Atteint depuis les années 1960 de la maladie de Charcot qui détériore jusqu'à la paralysie complète sa capacité à activer ses muscles, l'astrophysicien doit à un jeune étudiant en informatique, Walter Woltsoz, d'avoir compris très tôt qu'un ordinateur pourrait l'aider à communiquer grâce à un traitement de texte sommaire et un synthétiseur vocal. Puis lorsque Hawking a perdu l'usage de ses mains, Intel a pris le relais à la fin des années 1990 pour lui offrir un nouveau système qui lui permettrait de saisir du texte en utilisant les contractions de sa joue, détectées par un capteur infrarouge fixé sur ses lunettes. Une tablette est installée sur son fauteuil, qui lui permet de saisir du texte en contractant sa joue lorsque le curseur est sur la bonne lettre ; un mécanisme de lignes et de colonnes permettant de réduire rapidement la sélection pour ne pas avoir à parcourir les 26 lettres à chaque fois.



Mais même ce système, déjà lent à l'origine (cinq mots par minute), est devenu trop pénible. Stephen Hawking n'arrivait plus à saisir que deux mots à la minute. Intel a donc décidé de revoir sa copie et d'améliorer l'interface de saisie pour ajouter, notamment, une couche de saisie prédictive intelligente qui permet à Stephen Hawking de commencer à saisir du texte et de choisir le mot qu'il recherche parmi une liste triée en fonction du contexte. Or aujourd'hui ce système lancé fin 2014, ACAT (Assistive Context-Aware Toolkit), est disponible en Open-Source à l'ensemble de la communauté des chercheurs qui peuvent encore l'améliorer ou l'adapter à d'autres handicaps.

Comme l'explique MSDN, ACAT peut être configuré pour fonctionner avec différents activateurs, y compris avec une webcam. Le fichier d'installation pèse 183 Mo,

Lire la suite


#2

excellente initiative.


#3

Très bonne chose.
On pourrait chipoter et dire qu'ils auraient pu le faire 20 ans avant mais fuck, c'est bien de le faire, beaucoup de personnes ayant des maladies dégénératives en auront l'utilité à mon avis.


#4

"excellente initiative."

+1


#5

+1 bravo


#6

Ne pas oublier qu'en anglais avec les 3 premières lettres d'un mot on désigne un mot unique dans 99% des cas.

C'est loin d'être le cas en français.

Source : Bill Atkinson le créateur d'HyperCard


#7

Enfin ! C'est une excellente nouvelle qui contribuera à l'image d'Intel. Reste à espérer que les personnes auxquelles cette techno pourra être utile auront les moyens d'en profiter

Ce Stephen Hawking est vraiment une personnalité hallucinante, le genre de type qui redore le blason du genre humain, de par son intellect, sa force de caractère, son humour décapant, sa curiosité bienveillante. Tiens, m'en vais ré-écouter un petit Pink Floyd, pour la peine.


#8

"à de très nombreux autres personnes handicapées."

nombreuses


#9

Quand je vois les prédictions qu'est capable de me faire Swiftkey sur mon téléphone, je me dis qu'on peut faire quelque chose d'excellent sur ce type de logiciels dédiés aux personnes handicapées, même en français


#10

J'ai un gros doute sur cette affirmation :
26^3 = 17576, soit le nombre de combinaison possibles avec 3 lettres.
Si cela représente un mot unique dans 99% des cas, alors l'anglais comporte au maximum 17754 mots.

Edit : On peut également ajouter les mots d'une lettre : maximum 26, et ceux de 2 lettres, maximum 676.
Soit maximum 17576 + 676 + 26 = 18278 combinaisons de 1 à 3 lettres, et donc 18463 mots.

Edit bis : bien sûr cela inclus les combinaisons "impossibles" : je doute qu'un mot commençant pas xyz existe, idem pour aaa, bbb, ccc, ...


#11

@borny Je pense aussi que c'est faux.

de plus il n'y a pas de mots qui commence par xxx ou ysx ou hhh ou aah... donc énormément de possibilités (peut être 50% de moins) qui sautent.


#12

Il faudrait pondéré avec la fréquence d'utilisation de chaque mots dans la vie courante. Hors si tu utilise quotidiennement plus de 3000 mots différents dans ton quotidien (pas que tu connais, que tu utilise) alors tu es probablement bien au dessus de la moyenne.


#13

Génial, génial et encore génial !


#14

non tu ne prend pas en compte le fait qu'en moyenne une personne n'utilise que 3000 mots dans son usage quotidien ( mots courant + mots lié au activité personnel et professionnel ) ajouté a cela un enregistrement des terme non courant les plus souvent sortie par l'utilisateur ( souvent lié a sa profession ) on doit effectivement pouvoir arriver a des prédiction efficace avec très peu de lettres.


#15

Oui, néanmoins l'affirmation n'est pas posée dans ce sens, on parle de mot unique, pas de mot couramment utilisé.


#16

:jap: +1 pour l'ensemble du commentaire.


#17

Ouais, ben pas "+1" pour le "hors" à la place de "or" :(


#18

Cela va ouvrir des ta d’opportunités dans tout les domaines.


#19

Notre ami korben a testé la bete (ACAT) pour vous:

Avec lien ver le soft et la doc etc.


#21