Commentaires : Le film The Interview déjà piraté après sa mise en ligne

bittorrent
p2p
piratage
sonypictures
Tags: #<Tag:0x00007f3d2ae237e0> #<Tag:0x00007f3d2ae23448> #<Tag:0x00007f3d2ae232e0> #<Tag:0x00007f3d2ae23178>

#1


Il fallait s'y attendre. Le film The Interview, qui met en scène les acteurs James Franco et Seth Rogen dans le rôle de deux présentateurs TV chargés par la CIA d'abattre Kim Jong-un sur le sol nord-coréen, rencontre un grand succès sur les sites de liens BitTorrent et les plateformes de téléchargement direct depuis qu'il a été piraté, suite à sa mise en ligne sur YouTube le 24 décembre.

Vingt-quatre heures après sa publication, le long-métrage a déjà été récupéré plus de 750 000 fois, selon les statistiques de Torrentfreak. Au moment de leur dernier relevé, nos confrères ont noté que le film était partagé par plusieurs dizaines de milliers d'internautes en même temps. Mais depuis, ça a évolué. Variety évoque par exemple plus 900 000 téléchargements.


	'The Interview' is now available on @GooglePlay http://t.co/p4IV8T7GJz & @YouTube http://t.co/5XtsCcn5nD in the U.S.
— Google (@google) 24 Décembre 2014


De leur côté, les internautes francophones ne sont pas en reste. Selon nos constatations, des copies du film sont proposées sur divers sites comme T411 ou Smartorrent, pour ne citer que deux exemples. Sur Zone Téléchargement, plusieurs hébergeurs spécialisés (Uptobox, Uplea, 1Fichier, Uploaded, Rapidgator, Turbobit) ont été utilisés par les internautes pour le mettre en ligne.

Les traducteurs officiant dans les équipes de fansub, c'est-à-dire ceux qui se chargent de produire bénévolement des sous-titres pour des films et ou des séries télévisées, n'ont pas tardé à s'emparer du long-métrage. En effet, celui-ci est accompagné de sous-titres en français (la version française n'est en effet pas disponible, ni même sortie au cinéma).

L'on pouvait se douter que The Interview allait être très demandé sur les réseaux d'échange alternatifs, dans la mesure où il est au centre des discussions depuis le piratage de Sony Pictures.

En effet, l'existence de ce film a été un temps considéré pendant un temps comme la cause des ennuis du studio de cinéma. Selon cette hypothèse, c'est la Corée du Nord qui aurait téléguidé l'attaque informatique contre l'entreprise pour venger l'honneur de son leader. L'explication avait du sens : la Corée du Nord est un État totalitaire qui a depuis longtemps développé un culte de la personnalité pour son chef.

Néanmoins, un examen des faits laisse à penser que la Corée du Nord n'a rien à voir avec les déboires de Sony, même si elle a publiquement marqué un profond mécontentement lorsqu'elle a découvert The Interview. En réalité, les soucis auraient pour origine un employé de Sony Pictures ou un groupe de pirates qui chercherait à faire chanter le studio.

Quoiqu'il en soit, Sony ne pouvait pas espérer mieux comme campagne promotionnelle. Si le film a été déprogrammé un temps aux États-Unis suite à des menaces d'attentat, il a finalement été remis à l'affichage. Et l'on peut raisonnablement penser que le film sera très rentable malgré les critiques très négatives dont il fait l'objet.

Lire la suite


#2

superbe campagne de pub sponsorisée par le ministere de la defense USA et qui a donc tres bien fonctionnée


#3


#4

A priori ce film serait une merdasse cataclysmique , à ce demander si le piratage n'est pas un coup monter par Sony pour s’assurer le buz


#5

De toute façon, après le pataquès auquel on a eu droit, le regarder (gratuitement en ptop ou payant en salle) ça reviendrait à encourager le système.

J'ai entendu sur Fr Inter que le succès est tel qu'un N°2 serait envisagé, éventuellement avec Poutine comme cible du complot ! ? !
:rougi:

Les américains ça ose tout...


#6

Oui, je l'ai chargé et regardé. C'est une vraie daube vraiment nulle. Celui qui a payé pour voir ça mérite d'être remboursé. Ca dure deux heures en plus!


#7

Sony risquerait-il le piratage de 5 films (Annie, Mr. Turner, Still Alice, To Write Love on Her Arms et Fury), la fuite des données sensibles de son personnel, le scénario de James Bond, le piratage de courriers privés (et très peu flatteurs pour leurs auteurs) et diverses autres grosses difficultés (neutralisation de son système informatique, par exemple) pour assurer le buzz d'un seul film, qui a priori aurait atteint ses objectifs au box office, même sans cette histoire ? J'en doute !


#8

Encore un coup des coréens.
Ils sont vraiment trop fort, et dire qu'ils vont bientôt s'équiper d'un 366MHz avec Turbo et 256 Mo de RAM.


#9

> à ce demander si le piratage n'est pas un coup monter par Sony pour s’assurer le buz

Comme si Hollywood ne sortait pas des dizaines de daubes par an et là, ils feraient un buzz planétaire pour assurer la promo, en impliquant un pays étranger, le président des USA et le FBI.
Faut peut-être garder le sens de la mesure et mesurer les objectifs par rapport aux moyens.


#10

Les i386, c'est peut-être pour la population - et encore il faut demander l'autorisation aux autorités pour posséder un ordinateur.

Mais je pense que les dignitaires du régime, les services secrets et l'armée sont pas mal équipés.


#11

Bon quand même, il faut être vraiment admiratif devant cette extraordinaire capacité que les Américains ont de profiter de toute crise.

De toute évidence Sony s'est fait serrer par quelques employés virés en délicatesse avec leur ancien employeur, mais c'est pas grave : instantanément on te ressort un "Emmanuel Goldstein" de compétition, et on arrive même à faire du pognon même avec un navet pathétique ... parce que regarder cette insulte au genre de la comédie serait donc défendre la liberté d'expression dans le monde !

On est vraiment des buses, et on a vraiment les dirigeants que on mérite !


#12

:jap:


#13

J'en doute, par contre, on peut "saluer" le fait de profiter de la chose et la retourner comme une opération marketing :D

La où n'importe quelle entreprise ferait profil bas et chercherait à rectifier ces erreurs, eux les mettent en avant et en font de la promo pour leurs produits


#14

Sony a sorti un film ?


#15

Au contraire c'est tout benef , ça permet de faire le buzz et de remplir les salles avec un film pourri , au FBI de passer pour des pros 'en 1 semaine on a trouvé le coupable on est trop fort' , et à Obama de faire passer une loi à la con en plus (on parle du retour de CISPA en sous-marin)


#16

Ce que je trouve étonnant ce que personne ne mentionne que l'attaque est sûrement ... Chinoise.. Après tout attaquer Sony US c'est faire chier a la fois les Usa et l'ennemi héréditaire le Japon. En plus bien sûr de montrer les muscles virtuels suites aux révélations de Snowden. Même le simple fait qu'Obama montre du doigt la Corée de nord diplomatiquement pour moi il accuse la Chine (qu'il ne peut pas directement nommer )


#17

Une comédie américaine, il ne fallait pas s'attendre à un miracle... Cela m'a fait sourire 2 ou 3 fois, c'est moins pathétique que la majorité des productions françaises, mais je ne vais pas recommander ce film. Cette histoire de censure ou de piratage, ça fait beaucoup de buzz pour pas grand chose.


#18

Monsieur Bayart dans c'est dans l'air a émis de sacré doute quand aux compétences et aux moyens de la Corée du Nord.....d'autant plus que sur la fin de l'emission et sur le ton de l'humour il emet clairement l'hypothese d'une sacrée operation promo.


#19

D'autant plus que le FBI met en jeux sa crédibilité!


#20

Ce sujet a été automatiquement fermé après 60 jours. Aucune réponse n’est permise dorénavant.