Commentaires : Le DVD reste une valeur sûre aux Etats-Unis

bluray
dvd
Tags: #<Tag:0x00007f3d32ce10c8> #<Tag:0x00007f3d32ce0f38>

#1

Lancé au cours de la deuxième moitié des années 90, le DVD est encore loin d'avoir terminé sa carrière. Alors que l'industrie high tech propose depuis près de quatre ans un disque optique beaucoup plus moderne, le Blu-Ray, le DVD continue de s'imposer aux États-Unis comme le principal vecteur du divertissement audiovisuel, par rapport à la vidéo à la demande (VOD), au streaming ou au téléchargement.

L'étude, conduite en mars par le NPD Group, révèle que 77 % des Américains ont regardé au cours des trois derniers mois un film sur un support physique (DVD ou Blu-Ray), consacrant en moyenne quatre heures par semaine à cette activité. En comparaison, 68 % des sondés ont regardé un film à la télévision, 49 % au cinéma et 21 % via un service de vidéo à la demande.

Le NPD Group n'a pas donné davantage de précisions permettant de comparer le DVD face au Blu-Ray. Le porte-parole du groupe, Lee Graham, a toutefois indiqué à Ars Technica que les Américains achetaient davantage de DVD que de disques Blu-Ray. 59 % des sondés préfèrent acheter l'ancien format tandis que 11 % choisissent de consacrer leur budget à l'autre type de disque.

L'enquête indique néanmoins une érosion progressive de la vente ou de la location des supports physiques. L'an dernier, la consommation de disques optiques a baissé de 9 % aux États-Unis. Cette évolution est principalement causée par l'émergence des services proposant des contenus dématérialisés, comme la vidéo à la demande ou les plates-formes de streaming.

Un constat similaire peut être fait sur le territoire européen. Selon les informations du Digital Entertainment Group, les ventes du Blu-Ray, si elles ont nettement progressé entre 2009 et 2010, restent encore derrière celles du DVD. Pas moins de 342 millions de DVD ont été écoulés au cours du troisième trimestre 2010, contre 24,7 millions de disques Blu-Ray.

Cette différence entre les deux formats s'explique aisément. Le DVD a tout d'abord constitué un véritable saut technologique par rapport à la VHS, tandis que le disque Blu-Ray est apparu avant tout comme une "simple" amélioration. Le DVD est également arrivé bien avant le Blu-Ray. Or si les lecteurs Blu-Ray peuvent lire les DVD, l'inverse n'est pas possible. Le Blu-Ray exige de renouveler son matériel pour pouvoir en profiter.Lire la suite


#2

Il faut dire que la VOD est encore peu accessible et/ou chère. En général, on ne peut pas conserver les films ad vitam aeternam, il faut disposer d’un outil technologique adapté (freebox, apple tv, etc.). Et dans un pays où la fibre optique est encore peu déployée, télécharger une vidéo une relativement long…
Ajoutons que chaque diffuseur y va de son système de protection ou de discrimination (il n’y a pas si longtemps, la VOD ne fonctionnait que sur Windows) et nous arrivons à la conclusion que rien n’est vraiment étonnant.


#3

C’est la crise ma bonne dame, plus d’argent pour acheter un lecteur blu-ray!!

blague à part, c’est normal que les gens ne s’y précipitent pas puisqu’il faut racheter un nouveau lecteur et une nouvelle télé (le blu-ray étant incompatible avec le péritel)
vu que chez moi j’ai une télé cathodique (qui marche très bien) avec connectique péritel et 2 lecteur dvd (ordi et appareil), je risque pas de migrer de si tôt. sans oublier le côté consumériste de la chose!


#4

Heu il y a aussi une très grosse différence :
- Un DVD neuf : 15€
- Un BRay neuf : 25€

Sans même parler d'équipement, rien que le prix du support décourage les gens. Car pour 10€ sa représente 3 repas du midi! Et pourquoi ? Pour avoir une image plus jolie.


#5

Heu il y a aussi une très grosse différence :
- Un DVD neuf : 15€
- Un BRay neuf : 25€

Sans même parler d'équipement, rien que le prix du support décourage les gens. Car pour 10€ sa représente 3 repas du midi! Et pourquoi ? Pour avoir une image plus jolie.

Sclair c'est encore bien trop cher dans la plupart des cas et il faut faire attention au BR bas de gamme en plus, qui sont de simple DVD upscalés.
J'aime beaucoup regarder des films en BR, il faut dire que sur une grande TV, la différence est flagrante, mais ca ne justifie pas que je mette 10/15€ de plus, déja que j'achète presque jamais de DVD.
Pour la VoD, comme le dit ccomp, il y a encore du boulot pour que ca devienne attrayant ET accessible techniquement, tout le monde n'a pas de la fibre à la maison :confused:


#6

[quote name='Crazysky' date='19/04/2011 - 15:57' timestamp='1303221455' post='1329456']Heu il y a aussi une très grosse différence :
- Un DVD neuf : 15¤
- Un BRay neuf : 25¤

Sans même parler d'équipement, rien que le prix du support décourage les gens. Car pour 10¤ sa représente 3 repas du midi! Et pourquoi ? Pour avoir une image plus jolie.[/quote]

J'avais oublié ce détail qui est loin d'en être un!
en plus d'avoir un équipement plus chers, les "consommables" sont aussi plus chers, ya pas un problème!?


#7

Non. Achète une voiture de sport, les pneus (= consommables) adéquats coûtent bien plus chers que ceux d’une voiture “classique”.

Après, on peut discuter 105 ans sur le pourquoi du comment, sur le côté “si ça se vend, c’est que ça se vend”, etc… mais il n’y a aucun rapport (de prix) entre l’équipement et les consommables.

Sinon, pour en revenir à ce qui nous occupe, je pense que le manque chronique de véritable engouement pour le BR (qui se vend, mais sans plus) est surtout du à l’absence de plus-value significative par rapport à un DVD. OK, la qualité d’image est nettement supérieure (en moyenne, parce qu’on peut trouver des DVD nickels, et des BR baveux) sur le BR, il en est fort pareil de la qualité sonore, mais après?

Investir dans un nouvel équipement (vraiment pas donné), choper des galettes qui coutent presque 2x plus, tout ça pour “une meilleure qualité d’image”, je comprends que beaucoup hésitent à franchir le pas. Surtout quand on voit à la vitesse où la technologie se développe (3D, Ultra HD,…)


#8

Qu’est-ce qu’il ne faut pas lire comme conneries, sérieux…

Les disques ne coûtent pas presque deux fois plus cher pour une meilleure qualité d’image. Les Blu-ray coûtent généralement 5€ plus chers que les DVD pour une image largement meilleure et un son également largement supérieur.

Il n’y a aucune comparaison possible entre un DVD encodé en MPEG-2 avec une définition de 576i et une piste audio DTS à 1.5 Mbps face à un Blu-ray encodé en MPEG-4 AVC avec une définition de 1 080p et une piste audio DTS HD Master Audio à 24 Mbps. Ceux qui prétendent qu’on voit à peine la différence doivent consulter d’urgence.

Chez moi, la différence me saute à la figure et sur la centaine de Blu-ray que je possède, pas un seul n’est un bête upscaling DVD.

Sinon, il serait bon de bien séparer les vrais avancées technologiques comme le Blu-ray et les conneries marketing pour bobos qui n’y comprennent rien et qui font confiance à la soupe verbale qui sort de la bouche d’un vendeur de grande surface et qui ne sait que lire l’étiquette du produit sans vraiment savoir de quoi il parle.

La “3D” qu’on essaye de faire entre de force chez les gens, désolé de vous décevoir mais ce n’en est pas… C’est juste un effet relief minable qui bouzille complètement la qualité de l’image pour un mauvais effet de profondeur.

Passons maintenant à “l’ultra HD” ou 4K…
Aujourd’hui, pour profiter pleinement du 1 080p, il faut se positionner à 1.5x la diagonale de l’écran. Autrement dit, pour voir un film en Full HD sur un écran de 40" dans des conditions idéales, il faut être à 1,5m de l’écran.
Avec un écran 4K, ayant la même taille de 40", il faudrait se placer à moins de 50cm de l’écran pour percevoir une différence avec le 1 080p.

C’est beau les conneries qu’on essaye de vous faire avaler… Tout comme le contraste dynamique qui ne veut strictement rien dire et la palme de la connerie : les TV 100, 200 ou 600 Hz ! Celle-là, il fallait oser… Arriver à vendre des TV qui balayent 100, 200 ou 600 images par seconde alors que l’ensemble des sources vidéos disponibles à ce jour sont en 24, 25 ou 29,97 images par secondes. Félicitations aux bobos qui se sont fait avoir !

EDIT :
Pour ceux qui pensent encore que les prix des Blu-ray sont trop chers, que c’est de l’arnaque et blablabla…

Dernièrement, j’ai acheté le Blu-ray de Raiponce pour ma fille et lorsque je vais chez mon dealer de film préféré (Amazon), que vois-je ?
Version DVD à 15¤ au lieu de 20¤ normalement


Version Blu-ray à 20¤ au lieu de 25¤ normalement


#9

[quote name='nicks92' date='19/04/2011 - 15:48' timestamp='1303220919' post='1329452'].......blague à part, c'est normal que les gens ne s'y précipitent pas puisqu'il faut racheter un nouveau lecteur et une nouvelle télé (le blu-ray étant incompatible avec le péritel).......[/quote]

Le nombre de cas vu où le lecteur de dvd refusait de lire les drm du dvd neuf sorti de la grande surface est effarant...

Le plus drôle, c'est de voir combien se sont simplement dit : "ptain, ils font hiéch avec leurs saletés, je l'ai payé, j'ai acheté leur saleté de lecteur de dvd, et maintenant, il faudrait en changer à chaque fois que ces empafés nous sortent une nouvelle protection ?
On paye, on paye, on paye, qu'ils aillent se faire voir avec leurs daubes, et leurs télés avec, ginette, allume la mule, ils vont voir de quel bois on se chauffe, ces empafés, et qu'ils viennent nous envoyer un recommandé, ils vont être reçus..."


#10

C’est le moment de remercier Talonnettes Ier, en voyage dans les Ardennes.
Son speech est historique “Le videoclub est bon pour le pouvoir d’achat. Allons plus loin. Hadopi est immense. C’est pourquoi nous obtiendrons en 2012 le retour du Minitel.”


#11

C’est beau les conneries qu’on essaye de vous faire avaler… Tout comme le contraste dynamique qui ne veut strictement rien dire et la palme de la connerie : les TV 100, 200 ou 600 Hz ! Celle-là, il fallait oser… Arriver à vendre des TV qui balayent 100, 200 ou 600 images par seconde alors que l’ensemble des sources vidéos disponibles à ce jour sont en 24, 25 ou 29,97 images par secondes. Félicitations aux bobos qui se sont fait avoir !

C’est toi qui dit des conneries , tu mélanges le nombres d’images par secondes avec la trame balayage (ou rafraichissement), vachement calé en electronique tv toi …
et pour le 600 hz seul les plasmas en sont doté.

merci pour les bobos


#12

une étude qui ne parle évidemment pas du téléchargement illégal, lequel de facto est assimilé forcément à du dématérialisé. et celui-ci ne doit pas être négligeable.
il faut dire qu'en absence de DRM, de pub et autres saloperies gênantes, la récupération dans l'underground d'un tel fichier apporte son lot d'avantage et peut être lu sur n'importe quel ordinateur/OS avec n'importe quel sous-titrage et jusqu'à 1080p. autant dire que le téléchargement légal en l'état n'est pas prêt de le supplanter, ce dernier accumulant quasi tous les inconvénients.
quant au blu-ray, les prix sont très intéressants pour les non nouveautés: suffit d'attendre quelques mois pour trouver des films entre 5 et 10 euros.


#13

[quote name='Hardcore-Gamer' date='19/04/2011 - 18:05' timestamp='1303229114' post='1329504']. . .
Sinon, il serait bon de bien séparer les vrais avancées technologiques comme le Blu-ray[/quote]
Arf... j'ai bien ri !
Si tu voulais parler d'une "vraie avancée technologique" : tu aurais du tout simplement citer le passage VHS >>> DVD...

Il est bien évident que le passage DVD >>> BR, qui lui apporte juste une meilleure qualité d'image et de son...

Devant un tel parti-pris et manque de jugement objectif, je pense que là, le bobo ça pourrait être toi, non ?

Il est clair que, mis à part les avancées (réelles, je le conçois....) en matière de qualité image/son, la démarche des fabricants a été en grande partie CONSUMERISTE.
(Je précise : je travaille dans ce milieu depuis + de 7 ans)


#14

[quote name='Hyggor' date='19/04/2011 - 19:34' timestamp='1303234445' post='1329547']C'est toi qui dit des conneries , tu mélanges le nombres d'images par secondes avec la trame balayage (ou rafraichissement), vachement calé en electronique tv toi ....
et pour le 600 hz seul les plasmas en sont doté.

merci pour les bobos[/quote]
De rien. Et petite précision au passage, je n'ai jamais dit que les TV LCD étaient capables d'afficher du 600 Hz... Relis mieux.

Sachant que nous parlons de rafraîchissement d'images progressif et non entrelacé (Nos TV LCD et plasma 100, 200 ou 600 Hz sont tous des écrans Full HD 1 080p), chaque rafraîchissement affiche une image entière... Dans le cas du 200 Hz, par exemple, 200 rafraîchissements par seconde correspondent bien à 200 images pleines affichées chaque seconde.

[quote name='SaucerfulOfSecrets' date='19/04/2011 - 21:46' timestamp='1303242390' post='1329584'][quote name='Hardcore-Gamer' date='19/04/2011 - 18:05' timestamp='1303229114' post='1329504']. . .
Sinon, il serait bon de bien séparer les vrais avancées technologiques comme le Blu-ray[/quote]
Arf... j'ai bien ri !
Si tu voulais parler d'une "vraie avancée technologique" : tu aurais du tout simplement citer le passage VHS >>> DVD...

Il est bien évident que le passage DVD >>> BR, qui lui apporte juste une meilleure qualité d'image et de son...

Devant un tel parti-pris et manque de jugement objectif, je pense que là, le bobo ça pourrait être toi, non ?

Il est clair que, mis à part les avancées (réelles, je le conçois....) en matière de qualité image/son, la démarche des fabricants a été en grande partie CONSUMERISTE.
(Je précise : je travaille dans ce milieu depuis + de 7 ans)[/quote]
Tu travailles dans ce milieu depuis 7 ans... Bravo !
Seulement, tu as oublié un léger détail. Nous ne sommes pas passé de la VHS au DVD.

Nous sommes passé de la VHS au Laserdisc et du Laserdisc au DVD.
Le Laserdisc offrait une image et un son nettement meilleurs que la VHS et disposait d'un accès direct par chapitrage.
Son seul inconvénient, et c'est la raison pour laquelle il n'a pas éclipsé le magnétoscope de l'époque, c'est son grand encombrement et le fait de devoir retourner le disque au milieu du film pour ceux n'ayant pas de lecteur double lentilles.

Pour info, le Laserdisc supportait déjà les formats Dolby Digital 5.1 et DTS mais ces disques n'ont vu le jour qu'aux USA.

Le DVD, grâce à son format nettement plus compact, sa grande capacité d'enregistrement lui permettant de faire tenir un film complet sur une seule face et son prix moins élevé que le Laserdisc était bien mieux armé pour séduire le grand public.

Le Blu-ray est parfaitement dans son époque. Aujourd'hui, tous les TV vendus sont des TV haute définition. Il est plus que logique de voir un support supportant le 1 080p arriver pour remplacer le DVD qui lui ne peut afficher nativement que du 576i.
Quand à ceux qui gueulent contre le prix trop élevé du Blu-ray, revenez donc en 2000, soit deux ans après la sortie des premiers lecteurs DVD... Les films se comptaient en quelques dizaines seulement, ils coûtaient 250 Fr, étaient mal encodés avec pas mal de problèmes de compression, les pistes son n'étaient qu'en MPEG-2 et en AC3 (pas de DTS encore à l'époque) et souvent ils étaient pressés soit sur des disques double faces (il fallait retourner le disque comme pour les LD) ou pire, ils étaient pressés sur des disques simple face, simple couche (la compression était très élevée et nuisait pas mal à la qualité de l'image.

Quand aux lecteurs, on n'en trouvait pas à moins de 3 000 Frs...

Le DVD a mit énormément de temps avant d'avoir les tarifs qu'on connait aujourd'hui, alors ceux qui comparent les prix entre le DVD, sorti en France il y a 13 ans (1998) et le Blu-ray, arrivé ici il y a à peine 4 ans, sont vraiment des imbéciles !


#15

pour le nombre de Hz, juste une petite précision, pour les films en 2D, ça permet juste de données une effet de fluidité, mais l’oeil humain ne la voit plus après un certains taux 60Hz je crois
Par contre, pour un film en 3D, le fait d’afficher le plus rapidement possible le swith d’oeil permet d’éviter la perte de fluidité et surtout le problème de mal de tête. Ceux qui travail devant un écran vont souvent avoir ce problème sur le long terme, surtout ceux avec des lunettes, un taux de rafraîchissement de 60Hz fini par donner mal à la tête pour certaines personnes. C’est du que les yeux voient en continu et si le cerveau doit ignoré trop d’image noir, il fini par ce fatiguer. On peut voir cet effet quand on film un écran de TV. àa donne comme un effet de bande qui monte ou descend. Le cerveau voit la même chose et doit travailler pour ne pas l’interpréter. Donc plus la vitesse est grande, moins cet effet est présent et l’usager a un sentiment d’image plus fluide et moins de fatigue ressenti.
Donc pour le 3D, la vitesse est importante, puisque tout est divisé par 2. Mais bon, 600Hz ça commence à être vraiment trop. 200Hz fait une grosse différence par exemple.

Pour revenir au sujet, je possède un lecteur … plusieurs lecteurs DVD et un lecteur BlueRay. Mais encore aujourd’hui, j’achète toujours des films en DVD.
1- Les films pour enfants, ça donne rien de payer le 5$ de plus, puisque le disque va ce briser pareil lol
2- Les vieux films ne sont qu’upscaler et je possède plus de vieux films que de récent. Puisque personnellement, nous sommes dans un creux de bon film avec que des suites
3- Peu de monde ont un lecteur BR, donc c’est plus difficile d’apporter un film quelques part
4- La qualité est encore très excellente sur DVD

personnellement j’attend la prochaine version de film 3D sans lunette et 4K ou quand la technologie 3D sera réellement fini d’être développé et le prix sera très grandement réduit


#16

[quote name=‘Hardcore-Gamer’ date=‘19/04/2011 - 18:05’ timestamp=‘1303229114’ post=‘1329504’]Qu’est-ce qu’il ne faut pas lire comme conneries, sérieux…

Autrement dit, pour voir un film en Full HD sur un écran de 40" dans des conditions idéales, il faut être à 1,5m de l’écran.[/quote]

c’est le point important caché au milieu du post !

et oui… la question c’est qui fait ça? qui se colle à 1,5m de l’écran à part le no-life célibataire de 25 ans avec sa pizza? On comprend aisément pourquoi l’avantage est peu visible dans une salle de séjour familiale normale…


#17

[quote name='Hardcore-Gamer' date='20/04/2011 - 00:22' timestamp='1303251759' post='1329609'][quote name='Hyggor' date='19/04/2011 - 19:34' timestamp='1303234445' post='1329547']

Nous sommes passé de la VHS au Laserdisc et du Laserdisc au DVD.
Le Laserdisc offrait une image et un son nettement meilleurs que la VHS et disposait d'un accès direct par chapitrage. [/quote]

le laserdisc a été anecdotique et tu oublis que l'image laserdisc etait analogique, donc pas tellement meilleure, ni plus stable qu'une VHS.[/quote]


#18

Bref... La culture, c'est comme la confiture !
Moins on en a ...

Bien sûr, que nous sommes passés du Vhs au Laser Disc ... OK avec toi... Mais ce dernier a été plutôt "confidentiel" en terme de vente et de déploiement, d'où le caractère anecdotique de la chose.


#19

Marrant de voir comme on peut s'écharper même sur ce genre de sujet.
De toute façon, il va falloir que nous arrêtions d'acheter toujours plus de supports physiques, ne serait-ce que pour des raisons environnementales. Idem pour les nouvelles TV qu'on essaye sans arrêt de nous fourguer à coups d'arguments marketing, le problème étant que tous ces appareils sont quasiment programmés pour tomber en panne au bout de quelques années afin de nous forcer à racheter. Pour ma part, j'ai rebranché il y a peu un magnétoscope et surprise, je peux toujours lire des cassettes VHS qui ont plus de 25 ans alors qu'on nous a toujours dit que leur durée de vie était plus que limitée.


#20

question.
j'ai remarqué que les sorties DVD blue ray se font de plus en plus rares
je me trompe ?
plus rien de neuf en magasin depuis des mois
le dvd blue ray est il trop cher et peu rentable ou autre chose ?