Commentaires : Le DRM UltraViolet est prêt pour la France

vidéo
vod
ultraviolet
bluray
drm
dvd
dece
Tags: #<Tag:0x00007f9212fe5168> #<Tag:0x00007f9212fe4f10> #<Tag:0x00007f9212fe4ab0> #<Tag:0x00007f9212fe46a0> #<Tag:0x00007f9212fe4308> #<Tag:0x00007f9212ca3c48> #<Tag:0x00007f9212ca3978>

#21

Effectivement, à mon sens aucun avenir, même en “offrant” les codes UV.

  • Déjà, il faut tout racheter les équipements (à la Apple) Les TV écrans plat vendue actuellement, avec un port USB pour lire une bonne partie des formats vidéo ? Incompatibles. Sans parler des trucs dédiés , comme les tablettes ou autres appareils spécifiques.

  • Les accords entre les fournisseurs, c’est bien, le coté universel, c’est mieux. Or, Apple a son propre écosystème, incompatible…

  • Les personnes même non avertie commencent à se rendre compte des problèmes de “l’autorité unique” . Preuve en est dans mon entourage les apple-fanboy qui comprennent avec horreur qu’ils ne peuvent se passer d’iTune pour leur iMachin, et que ce dernier explose tout les fichiers si on a le malheur de vouloir synchroniser un autre appareil sur le même ordi…

  • Le fait de dépendre d’une “autorité” unique pour les droits des films (même pas un repo des fichiers, juste des droits…)
    fait tiquer pas mal de personnes, tant pour la partie “fiabilité logicielle” (cf article de Severe : Le jour ou l’internet est en rade car un orage a tombé la ligne ADSL, on veux se faire un petit film ? Bah non. Sans compter les inévitables bugs et/ou crash des serveurs) que pour la partie “bannissement” pour un oui pour un non, perdant au passage tous les droits “acquis”. Chose que les joueurs connaissent bien a présent.
    Et enfin, en ces temps de PRISM… un tel système permettra peut-être , un jour, à un “enquêteur de moralité” de connaitre l’historique de tous vos passions cinéma, et de créer un faisceau de présomption pour un délit qui n’est même pas imaginable aujourd’hui ? Hum…
    Sans compter l’exploitation commerciale inévitable de ces données, à terme.

Comparé à ça, on a un système de P2P résilient, exhaustif (quoique parfois difficile de trouver les raretés, mais pas impossible comme dans le catalogue légal) , et réparti (dans le sens ou le stockage ni des fichiers et encore moins des droits n’est stocké à un seul endroit)…

Nul doute que l’UV a un bel avenir devant lui.


#22

ça ne sera pas les majors qui te fourniron un mkv pour que tu puisse le lire sur ton galaxy

par contre il te vendrons le galaxy estampillé "majors UV certified" si tu veux lire ce que tu as acheté
comme un BR actuel, il te faut le lecteur, la carte video, l'écran, le logiciel (et le bon pays) en HDCP pour lire un BR que tu as acheté légalement en raquant un max.


#23

Euh… ton Dvd physique lui pourra toujours etre lu…

Si j’ai bien compris, tu as un dvd et automatiquement, tu as droit à avoir ce même contenu sur d’autres support (et c’est là que c’est mauvais), ces supports devront etre enregistrés


#24

Ou voyez-vous qu’il faut tout racheter ?
Ultraviolet de ce que j’en ai testé personnellement avec des BrD US, c’est un système de centralisation pour ensuite accéder à la copie numérique de son choix parmis celles proposées par l’éditeur.

Par are exemple avec le BrD de Moonrise Kingdom, j’avais un code UV sur un bout de papier dans la boîte. Je l’ai entré sur le site d’UV. à‡a m’a proposé la copie numérique de mon choix parmis différentes copies numériques dispos : la copie iTunes ou la copie Windows Média Player.
Si je choisissais la WMV je crois que UV gérait son téléchargement directement.
J’ai choisi iTunes : UV m’a fourni le code iTunes me permettant de DL le film sur iTunes (SD ou HD au choix, achat “définitif” et non location).

Alors que sans UltraViolet, on a rarement le choix, c’est souvent ou copie iTunes ou copie DivX et son fichu player Java (inutilisable), ou WMV, …

Nan, quitté à devoir supporter des DRM, j’ai trouvé UltraViolet, qui fait le passe-plats entre le client et les offres des éditeurs, très pratique !


#25

BOYCOTT !


#26

Evidemment, sera pas compatible Linux , pas compatible XMBC , faudra acheter WIndows etc …

Coté musique, , juste pour rééditer les grands classiques sans aucune valeur ajoutée alors que toutes les musiques de ces 30 dernières années ont été enregistrées sur des 16, 32 ou 64 pistes et qu’on nous propose que des rééditions en stereo à l’heure du 7.1

Direction -> La Mule …


#27

Mes CD, mes vinyles, mes MP3, ils traversent les âges si je prends soin de les préserver. Je peux les léguer, les copier sur n'importe quel de mes lecteurs (au salon, au bureau, dans la voiture, dans le bateau) en restant dans le cadre de l'exception de copie privée. Je n'ai rien à demander à personne. Je ne dépends pas du net. Je ne dépends pas d'une société, ni d'un matériel, ni d'un logiciel. J'ai beau chercher trés fort, je ne vois absolument rien que m'apporte leur solution.


#28

à‡a va se faire ultra violer en quelques jours/semaines cette mer**.


#29

Et sinon il pourrait pas faire comme Amazon (et consort) , genre tu achètes en version numérique / physique et après tu peux le télécharger à volonté en format sans DRM ?
Mince c'est pas compliqué pourtant...


#30

Égoïste, va!
Regarde tout ce que ça apporte à ceux qui ont mis ça en place.
;)


#31

Amazon, Disney, Apple et quelques autres cadors ne souscrivent pas à UVVU, ils ont leurs propres "solutions".
Pour Amazon ça concerne surtout les petits fichiers < 5Mo : musique, livres... difficiles à surveiller sur le P2P ou en pièce jointe.

UVVU permet un contrôle accru de l'usage, la vente liée, l'obsolescence, l'abus de position dominante, la destruction de l’occasion et du droit de citation, etc.
De plus UVVU est plus intrusif, prenant en compte ton identité, ton matériel, tes gouts, ton comportement: les données personnelles sont lucratives.

Ce n'est pas compliqué, mais ça ne les intéresse pas.


#32

^^ humour, humour…


#33

Vivement Elysium2013_UVRip-MULTi.1080p.BluRay.x264.mkv


#34

[supprimé]


#35

"difficile de trouver les raretés"

A une époque pas si ancienne, emule était une mine d'or. On y trouvait non seulement une quantité de raretés et de "vieilleries" impressionnante, mais on y trouvait aussi des films en langue française à foison.

Le transfert de cette richesse et du "français" vers la génération torrent et les plateformes à audience mondiale n'a eu lieu qu'en partie.

A présent, après des années de "sensibilisation", la langue française a quasiment disparu des plateformes p2p mondialement utilisées, et les raretés et vieilleries son bien plus rares.

Applaudissons l'intelligence des législateurs et sensibilisateurs!


#36

Et combien de temps va tenir cette énième plaisanterie ?

La question est :
[size=5]A-t-il été déjà cassé ?[/size]


#37

Ou sinon on peut pirater les contenus. Sans DRM. Partant de ce constat, comment peuvent-ils penser imposer une truc pareil ? Comment continuer à piouner si les gens piratent ?


#38

et voilà, +1!

le rip blu-ray à la sauce illégale est interdit. mais on peut en faire ce qu'on veut.

le rip blu-ray à la sauce ultraviolet (à télécharger et non à faire soit-même) sera quant à lui ultra contraignant et donc à des lieues en terme d'usage (voire de qualité) du rip illégal.


#39

S’ils voulaient écœurer définitivement leurs derniers clients, en leur donnant le sentiment d’être des au choix des pigeons ou des dindes, ils ne s’y prendraient pas autrement.

Ils n’ont toujours pas compris, hein ?.. :rolleyes:


#40

“Nan, quitté à devoir supporter des DRM, j’ai trouvé UltraViolet, qui fait le passe-plats entre le client et les offres des éditeurs, très pratique !”

Dans le genre, je peux que les rips sous format .mkv ou .avi sont encore plus pratiques. :siffle: