Commentaires : Le DRM UltraViolet arrivera en France à l'automne

cinéma
ultraviolet
sonypictures
bluray
copieprivée
drm
dece
Tags: #<Tag:0x00007f920c29c8b8> #<Tag:0x00007f920c29c6b0> #<Tag:0x00007f920c29c548> #<Tag:0x00007f920c29c390> #<Tag:0x00007f920c29c1d8> #<Tag:0x00007f920c29c048> #<Tag:0x00007f920c29beb8>

#41

Si j’ai 30 millions d’amis sur FB est ce que je peux leurs donner une copie du dernier Iron man ?
Est ce que je peux considéré l’humanité comme faisant partie d’une grande famille ?


#42

Les DRMs ont vocation à être ultra-violés, non ? :mdr:


#43

Je suis bien d'accord. Pas question d'avoir une seule galette contenant cette bouse chez moi.


#44

+1 Hypercrapule


#45

bah, dans 2 ans, ils annonceront l'abandon du truc pour cause d'insuccès.

passera pas par moi en tout cas.


#46

Moui… ils vont continuer a ultra-violer nos droits surtout.

  • On va continuer a payer pour une copie privee que l’on n’aura pas le droit d’exercer. Une exception de droit rendue caduque en pratique mais toujours “dedommagee”.
  • Mais surtout, ils vont nous avaler qu’on devra acheter du materiel et/ou logiciel compatible “UV” (systeme certainement brevetee en plus… quelqu’un confirme?) pour pouvoir profiter de notre “achat” sur tous nos supports.

Pour ma part, tant qu’ils continueront d’agir comme des “control freaks”, ils ne verront pas la couleur de mon argent. Je me suis tenu a l’ecart de l’ecosysteme Apple, ce n’est pas pour me faire avoir par Sony.


#47

La réponse à cette question n’a jamais été très claire

Le “cercle familial” veux bien dire ce qu’il veux dire:
T’est unbon père de famille, le dimanche soir tu te met un film sur DVD avec ta femme, ton chien & tes enfants, c’est OK (même si eux n’ont pas payé le DVD).

Par extension (mais c’est PAS dans la loi), c’est étendu aux amis de passage, a tes collocs si t’es dans ce cas, aux prêts personnels. Mais c’est une jurisprudence.

Ensuite il y a des cas “limites”. T’envoie le RIP d’un DVD a tes potes partis loin, est-ce que c’est encore de la copie privée ? Et si c’est ta soeur ?

Dans le doute c’est à la justice de trancher, et de juger de ta bonne foi.

A contrario, si tu met let film à disposition de 30 millions “d’amis”, si tu refait project X chez toi, ou pire, tu fait payer le visionnage, alors là, peu de chance que la justice retienne le “cercle familial”.

Mais encore une fois cette notion n’est pas strictement définie dans la loi.


#48

Afin de vérifier la validité des informations fournies, nous allons procéder à une analyse approfondie de votre cul.

La procédure peut prendre quelques minutes, veuillez ne pas bouger tant qu’elle n’est pas terminée
##________________________________________________ 4% completed
Etape 1 : ##########censuré##########


#49

Ou sinon on peut continuer à télécharger illégalement, pour avoir le film qu'on aura pas le droit de riper. Voler le truc qu'on achète quoi.


#50

"TV
Coming Soon"

Mais alors là je suis MDR!

Sans parler des 40 milles étapes pour lire un foutu film.

Sinon il pourra pas faire comme Amazon MP3 , tu achètes l'album en un clic et puis avec le programme tu le télécharges dans un format sans DRM ?
Certes c'est chiant la partie "faut installer un programme" mais ça reste raisonnable niveau débilité.


#51

Le système va mourir, les artistes vont s’adapter, les nouveaux sur le marché n’attendent pas d’ailleurs,malheureusement plus le système archaîque essayent de survivre ,plus la transition sera douloureuse.

Mais la vérité qui sera dur à entendre c’est qu’il faudra qu’ils se gavent beaucoup, beaucoup moins mais bon tout les corps de métiers sont en train de passer par là , je vois pas pourquoi ils seraient exempts.


#52

Un compte central où l'on ferait recenser tout notre matériel ?

Ils ne veulent pas non plus des photos du matériel enregistré cela au sein de mon logement (on sait jamais, défois que je gruge en enregistrant du matériel non à moi) ?

Et puis soyons fous, les fiches d'état civil de mon foyer à chaque lecture (pour vérifier que seuls les personnes du foyer vont écouter/voir ce qui est acheté ), mes fiches de salaire (pour évaluer ma capacité à consommer ), mes playlists (pour évaluer ce qui m'intéresserait, quoique c'est peut-être déjà fait ça ).


#53

Je ne suis pas bien sûr de tout comprendre.

Cette technique servirait uniquement pour les contenus téléchargeables.C'est une variante de Steam mais pour les films en BD ?. Une fois qu'on a a clé, et un compte, on peut télécharger le contenu.

Mais qu'en est-il de la gestion Matériel et Logiciel pour la lecture des BD ainsi DRMisés ?.

Est-ce qu'il ne serait pas mieux, de fournir plutôt, la possibilité de Streamer le contenu. Un genre de cloud, comme pour la bureautique, qui éviterait de remplir inutilement notre espace de stockage réduit, et soulagerait par la même occasion la puissance (batterie), la bande passante, pour afficher le film sur un périphérique Mobile?


#54

Merci d’envoyer une copie de la facture nominative du matériel par mail, ainsi que de découper le numéro de série figurant sur l’emballage à renvoyer à telle adresse dans un délais de 3 mois, une attestation sur l’honneur trimestrielle comme quoi ce matériel est toujours en votre possession, n’a pas été vendu, prêté, … à un tiers, ainsi qu’un certificat de résidence pour l’ensemble des membres de vote foyer, et pour finir des extraits d’actes de naissance / mariage / arbre généalogique sur 10 générations afin de vérifier vos droits, et de répondre à vos besoins bien sur :D


#55

ben justement à cause des majors ...


#56

Sur le principe, un major est très utile:

Un artiste n’est pas forcement (et même rarement) un assez bon gestionnaire, commercial, distributeur, technicien audio, fonds pour louer un studio, l’enregistrement, clips, promotion télé-radio,… pour s’auto-produire de A à Z.

Le soucis, c’est qu’ils ont très largement abusé de la situation pour devenir plus important que l’artiste, et s’accaparer l’œuvre, au dépend de l’artiste lui même bien souvent, et ont des pratiques des plus mafieuses à tous les niveaux (y compris avec des impactes très importants sur l’économie national / international, dépassant de très loin leur simple secteur / rôle)

Un système de délégation “honnêtes”, comme il en existe dans la quasi totalité de professions indépendants, où le professionnel fait gérer les à-cotés de son activité par un tiers (la compta, l’informatique, la publicité, …) est par contre un système où tout le monde est gagnant.


#57

Non, ils n’ont pas abusé de la situation.

On est dans le système capitaliste : le but est d’engendrer le maximum de profits le plus rapidement possible sous peine de se faire avaler par la concurrence.

Le système “honnête” dont tu parles n’existe que dans tes rêves fait de capitalistes bisounours. Le rôle de la major, ce n’est pas de faire de la comptabilité. La major est PROPRIETAIRE des MOYENS DE PRODUCTION et de DISTRIBUTION des biens artistiques.


#58

Ben oui faudra s’inscrire pour indiquer quels sont les appareils qui peuvent lire le film. Et puis accessoirement avec ce genre de truc faut oublier le pret de DVD ou la revente. On n’arrete pas le progres … ou pas


#59

Si, c'est bien une dérive.

Le principe d'un système capitaliste n'est pas d'engendrer un max de profit le plus rapidement possible, au point d’être le pire des salauds pour "arnaquer" les autres (ça c'est une des dérive actuelle, de l'ultra-capitalisme, où le capital n'est plus un moyen, mais un fin en soit, au détriment même de la société: tout est justifié, tant que c'est pour se faire un max de pognon)

Le rôle d'un major, c'est celui d'un éditeur pour un livre, un jeu vidéo, .....: c'est de gérer à la place du créateur de l’œuvre, tout ce qui n'est pas de son métier à proprement parler.

C'est tout simplement de la sous-traitance / délégation / banquier, que l'ont retrouve dans des tas de métiers, à la différence principale ce que dans les autres domaines, les gens sont rarement assez idiots pour renoncer à leur propre travail et refiler tout à une seule entité, qui devient alors non plus un prestataire, mais notre patron, tellement il a un pouvoir important sur nous (et même plus important que nous même, c'est lui qui décide, et non lui qui doit faire ce qu'on désire contre une rémunération)

Y'a principalement 2 problèmes de fond:

  • beaucoup d'artistes acceptent des conditions complétement "extrêmes" par simplicité (qu'il donne un % minoritaire des ventes en retour de l'investissement, ça peut se comprendre, qu'il cède ces droits / exploitation, pas vraiment, et je parle pas seulement des majors, mais aussi d'organisme comme la SACEM)

  • les majors dépassent largement le cadre d'une simple entreprise privée, de part des pratiques très très douteuses / mafieuses au niveau politico-économique
    .
    C'est pas le principe de major en lui même qui est mauvais, mais bien les dérives qui ont conduit à avoir une situation généralisée où les artistes ne sont plus les maitres sur leu propre création.


#60

drm? kénanahafoot!?