Commentaires : Le déclin des DVD continue, le Blu-ray trébuche

bluray
dvd
Tags: #<Tag:0x00007f920c36c518> #<Tag:0x00007f920c36c248>

#1


Année après année, le constat est le même : les ventes de DVD reculent en France, à mesure que les usagers se tournent vers d'autres supports de stockage (comme les disques durs) ou privilégient d'autres modes de de diffusion de contenus (comme les services de VOD). Et une fois n'est pas coutume, les disques Blu-ray, malgré une capacité d'enregistrement plus importante que les DVD, sont aussi en difficulté.

C'est ce que révèle le dernier baromètre du Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC). Conduit en partenariat avec l'institut GfK, il note une lourde baisse du marché du DVD (-15,8 % en volume et -22,7 % en valeur) au cours du premier trimestre 2014. Concernant le Blu-ray, un recul est également observé mais s'avère beaucoup plus contenu (1,2 % en volume et -8 % en valeur).

L'étude du CNC - GfK, mentionnée sur Twitter par le directeur général de la SACD, révèle en filigrane le changement des usages chez les consommateurs, qui privilégient plus volontiers des alternatives au DVD et au Blu-ray. Et si l'acte de décès des supports optiques est encore loin d'être signé, force est de constater que la lente mais régulière dégringolade du DVD rappelle celle du CD ou de la VHS.

Cette évolution se retrouve aussi dans l'industrie musicale.

L'apparition de la VOD et l'augmentation de la capacité de stockage des disques durs (et d'autres technologies du même ordre, en particulier les disques SSD et les clés USB) ne sont pas les seuls facteurs qui affectent le marché de la vidéo physique. Il y a aussi le problème du prix : l'achat d'un DVD  le prix moyen d'un DVD récent se fixe à 15,60 €, tandis qu'un Blu-ray coûte 21,94 €.

Avec l'effritement du marché de la vidéo physique, tout l'enjeu pour l'industrie du divertissement sera d'achever la transition vers les plateformes de vidéo à la demande (à l'acte ou avec abonnement). S'il existe des offres en France, celles-ci n'ont pas encore été décisives dans cette bascule. Toutefois, l'appétit de Netflix pour le marché hexagonal pourrait bien constituer l'électrochoc qui manquait au secteur.

Lire la suite


#2

Cool !

De toute façon, je n’utilise plus de DVD vu que je n’ai plus aucun lecteur pour les lire.


#3

Bah ! Ca existe encore tout ça ????
Moi qui pensais qu'on etait définitivement passé aux .2014.FRENCH.BRRIP.x264.mkv .....


#4

.2014.VOSTFR.BRRIP.x264.mkv …

fixed


#5

Ca marche aussi <img src="/discussions/images/emoji/emoji_one/wink.png?v=3" title=":wink:" class="emoji" alt=":wink:"/>.


#6

Ça va devenir pénible, les courses de Noël, si on ne peut plus s’offrir ni CD, ni DVD, ni Blu-ray…
Ni bouquins.


#7

Tu pourras offrir 1Go de quota sur t411 ! En tout cas pour les geeks... Les autres seront toujours intéressé par le reste. L'odeur d'un livre, la boite collector d'un film, le goodies d'un jeu ... On est loin d'être en manque de bidules à offrir :D


#8

Tu peux offrir un vibro, ça fait toujours plaisir.


#9

Ou en sont les chiffres des vinyle, vhs et 8mm ?


#10

J’ignore les habitudes de l’auteur de l’article mais je me vois mal utiliser un SSD pour aller stocker des vidéos, ça me semblerait complètement stupide vu le prix moyen du Go.


#11

Alors, sous le prétexte fallacieux qu’on leur a déclaré la guerre, que l’on fait la chasse au partage, que l’on prolonge toujours plus la durée des droits d’auteur, que l’on vend nos produits au prix du caviar et que l’on fait voter de plus en plus de lois liberticides, les consommateurs boudent nos CD, DVD et BLU-RAY.

Mais ou va le monde ?


#12

Peut-être que s’ils faisaient pas autant chier pour lire des Blu-Ray sur PC avec leurs protections à la con, il est probable que les gens auraient plus d’intérêt à acheter un lecteur/graveur…


#13

Tout à fait d'accord, un vrai parcours du combattant... Maintenant, je me trouve obligé de cracké les logiciels de lecture de BluRay ainsi qu'un AnyDVD HD car je n'ai pas un écran HDCP...

Pour résumer : il est plus simple de télécharger illégalement un film que d'acheter un BR et regarder ce même film...
En plus, avec un .mkv tu n'as pas 3 t de pub avant de voir ton film.


#14

En même temps, est-ce que les ventes d'amazon sont intégrées à leur calcul?

SI non, les blu-ray que j'ai acheté l'an dernier ne sont pas comptabilisés dans leur étude...


#15

Faut dire aussi qu’il n’y a que rarement de plus-value a acheter un DVD (sauf a vouloir une DVDthèque dans son salon), car peu de making off, commentaires, etc… Les galettes contiennent bien peu de choses, et sont bourrées de pubs, d’avertissements et de protections anticopie.


#16

en fait, c’est surtout le marché français qui dégringole, mais qui cela étonne-t-il?

pouvoir d’achat en baisse continue, foutage de gueule des éditeurs… rien de plus à ajouter.


#17

Je réalise que j'ai suivi d'un peu trop près les municipales quand, en lisant le titre, j'ai initialement compris "Le déclin des Divers-Droite continue".


#18

une idée originale :rire:


#19

Rien n’empêche d’offrir un livre. Ca reste pour moi un des bastions de l’ “original”. Tes amis pourront le garder indéfiniment, n’auront pas à repayer dans deux ans parce que leur compte aura été piraté, pourront le lire à plusieurs à la fois (même si c’est pas pratique), pourront même te le prêter !

On ne peut même pas te surveiller quand tu l’utilises ! Tu imagines ! :)

Il y a des écrits de plusieurs milliers d’années lisibles aujourd’hui. On ne peut pas en dire autant pour les disques plastifiés…


#20

Le Blu-Ray est une techno mort-née. Le CD et le DVD sont aussi obsolètes que la cassette VHS. Vive le dématérialisé (sans DRM, ça va de soi).