Commentaires : Le créateur de Forum-DDL condamné à verser plus d'un million d'euros

bittorrent
p2p
piratage
alpa
sacem
Tags: #<Tag:0x00007f3d28c58638> #<Tag:0x00007f3d28c58408> #<Tag:0x00007f3d28c58200> #<Tag:0x00007f3d28c58098> #<Tag:0x00007f3d2a21bec0>

#1


Le tribunal correctionnel de Thionville n'a pas fait dans la dentelle. Saisie dans le cadre d'une plainte visant l'administrateur du site de partage de fichiers Forum-DDL, la cour l'a condamné mardi à verser plus d'un million d'euros de dommages et intérêts et à dix mois de prison avec sursis. Les magistrats ont non seulement suivi toutes les demandes des parties civiles, mais sont également allés au-delà des réquisitions du parquet, qui réclamait six mois de prison avec sursis.

Ouvert en 2009 par JefJef10, Forum-DDL était un forum dans lequel les usagers publiaient des liens menant à des ?uvres culturelles piratées. Au cours de sa brève existence, la plateforme a su s'imposer chez les aficionados du téléchargement puisque plus de 104 000 membres étaient recensés et des dizaines de milliers de fichiers étaient échangés (dont 40 000 films et 10 000 albums, selon un comptage fait fin 2011). Mais le succès croissant du site a fini par attirer l'attention des ayants droit.

Il y a deux ans, une première opération initiée par l'association de lutte contre la piraterie audiovisuelle (ALPA) et la société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (SACEM) a conduit à la fermeture du site web, à la mise en garde à vue de JefJef10 et à la saisie du nom de domaine (.com). Mais Forum-DDL demeurait accessible via une autre adresse (.ws, domaine appartenant aux îles Samoa), tandis que le forum était hébergé sur des serveurs localisés aux Pays-Bas.

Bien entendu, JefJef10 ne pourra pas honorer la somme fixée par le tribunal correctionnel de Thionville. Les parties civiles représentées par l'ALPA et la SACEM en sont aussi conscientes car il est question de "tenter un recouvrement de nos dommages et intérêts au vu de ses capacités", même si l'enjeu, à en croire l'avocat des industries culturelles, était ailleurs : "l'important était de faire reconnaître notre préjudice".

Mais dans la mesure où l'intéressé est sans emploi, les montants que pourraient obtenir la 20th Century Fox (qui demandait 165 000 euros), la SACEM (154 000 euros), Columbia Pictures (100 000 euros), Disney (143 000 euros), Warner (200 000 euros) et la société civile des producteurs phonographiques (270 000 euros) ne dépasseront pas quelques milliers d'euros.

Lire la suite


#2

"l'important était de faire reconnaître notre préjudice" Bah enlevez lui les amendes...


#3

Bah le but c’est de faire du FUD, hein.
Si ils enlèvent les amendes, les suivants se diront : “Oh, bah on risque juste rien” et voila.

Bref , de toute façon ce qu’il faut c’est à terme changer la loi pour que ces comportements habituels deviennent enfin dépénalisés. Ca arrivera forcément un jour… Même si pour ça il faut des législateur un peu plus habitués à ces technologies que les ancêtres actuels. Comment voulez-vous qu’un sénateur qui n’a jamais touché un ordi de sa vie puisse faire autre chose que suivre les “recommandations” de ceux qui lui graisse le plus la patte ?


#4

Il gagnais des revenues grâce à son site ?


#5

Tout les régimes tyranniques massacraient des pauvres types “pour l’exemple”, pour faire peur au plus grand nombre.
Pourtant, on n’arrête pas l’information.

Encore un peu et les films se transmettront de téléphone à téléphone dans la même pièce, en quelques secondes, dans une espèce de grand réseau WIFI MESH.


#6

Ha ben tiens l'affaire Climent se termine, une autre s'ouvre.

Je reprends une phrase sur un autre article:

Ce succès a néanmoins été un fardeau de plus en plus lourd. Très vite, les ayants droit se sont intéressés aux activités du forum et fin novembre la SACEM et l'ALPA déposent une plainte auprès la brigade de recherche et d'intervention (BRI) de la police.

Qu'ils déposent plainte c'est une chose; que celle-ci soit déposée auprès de la BRI laisse songeur sur les différents liens qu'entretiennent ces organismes (surtout l'ALPA qui est un repaire d'anciens flics) avec la police/justice.


#7

Selon JefJef10, c’était de l’ordre de 100 euros / mois http://www.numerama.com/magazine/25510-forum-ddl-ferme-de-nouveau-sous-la-pression-de-l-alpa-et-la-sacem.html


#8

Comment ça je comprends pas vraiment ?
On peut déposer une plainte auprès de différents guichets en France, on a le choix ? Je ne savais même pas (désolé c'est pas rhétorique j'y connais vraiment rien)


#9

Si c'est vrai, alors il faut lui demander "simplement" réparation du préjudice.... 100€/mois depuis 2009 :roi:

Blague à part, ça montre surtout un truc: C'est que 104 000 membres génèrent... 100€/mois. C'est ce que les forums sont prêts à payer : Moins de 1 centime / mois pour une offre illimité. Sinon, ils s'en passent et vont ailleurs.

Le pire c'est que ça correspond +/- aux revenus par mois par abonnés des plate-formes légales comme deezer ou spotify des auteurs-compositeurs...
Ceux-là n'utilisent ces plate-formes comme comme produit d'appel, comme pub pour les éléments véritablement rémunérateurs: Plateaux TV, concerts, ...
La différence va entièrement dans la poche des intermédiaires, sur ces plates-formes (et bien souvent pas les plate-formes elles-même)

Donc il y a une vrai question sur le modèle économique.
A mon sens, on pourrait couper la poire en 2, en ayant un modèle payé genre 1€/mois illimité, mais avec une grosse désintermédiation, pour augmenter le revenus des auteurs. C'est toute cette couche parasite qu'il faut dégager, couche qui favorise la concentration des richesses ainsi captés dans quelques mains.


#10

En comparaison, rappelez-moi, de combien à écopé Jérôme Cahuzac ?


#11

Pourquoi ? Il a un forum ?


#12

J’aimerais bien savoir comment ils ont fait pour estimer leur préjudice car il semblait s’agit de site genre megaupload et autre pour lesquels il est impossible de connaitre les statistiques de téléchargement.


#13

Sous Hollande, un régime tyrannique ?
Tu y vas peut être un tout petit peu fort, non ?


#14

D’après les avocats, au doigt mouillé et avec doublement des estimations de téléchargements et des tarifs par rapport à de précédentes plaintes.

Foutage de gueule.


#15

Le site est toujours up en .net :
ici


#16

"Donc il y a une vrai question sur le modèle économique.
A mon sens, on pourrait couper la poire en 2, en ayant un modèle payé genre 1€/mois illimité, mais avec une grosse désintermédiation, pour augmenter le revenus des auteurs. C'est toute cette couche parasite qu'il faut dégager, couche qui favorise la concentration des richesses ainsi captés dans quelques mains."

+1, Perso j'utilise les site de DLs parce que comme on le dit souvent, ils sont bien plus pratiques que les offres légales (Pas de bandes annonces impossible à passer, Pas de délai pour la diffusion des séries, Pas de DRM ou de restriction du support... ).
Maintenant je dois avouer que ne pas rémunérer l'artiste (Dans le cas d'un film/album que je ne regarde/écoute qu'une fois et que donc je n’achète pas) ça m'embête et que ces sites débordent souvent de pubs insupportables. Une offre légale avec plusieurs forfaits, par exemple 1€/mois = 5Films/Albums, et qui propose les mêmes avantages que le piratage, j'y adhère de suite.


#17

Je pense qu’aujourd’hui la solution la plus éthique consiste à pirater les “contenus culturels” et à verser de l’argent en direct aux créateurs qu’on apprécie.


#18

Ce sujet a été automatiquement fermé après 60 jours. Aucune réponse n'est permise dorénavant.