Commentaires : L'après 4K : la 8K balbutie, mais elle impressionne déjà

8k
sharp
ifa2017
Tags: #<Tag:0x00007f9211ae94f8> #<Tag:0x00007f9211ae92f0> #<Tag:0x00007f9211ae8f08>

#42

Arriraw 2.8k


#43

N'écoute pas ces malfaisants. Ils veulent des photos prouvant que le numérique, c'est de la merde, alors mettons un terme à cette plaisanterie.

'faites moins les marioles là hein ?!

(@johndo1, viens nous donner ton avis sur Kryten !)


#44

OUI, la photo numérique déforme !

(Source)


#45

Toi et moi, on devrait faire un colloque sur la quadrature du cercle (on a déjà les logos en plus) !


#46

2K =/= Full HD

2K c’est 2048 × 1080

Bah Patrick doit être manchot car X-MEN Days of Future past a été tourné en ARRIRAW 2.8k tout comme Life of Pi. Pour être plus précis c’est même du 2.8k x 2 puisque ces films ont été tourné nativement en “3D” stéréoscopique avec des rigs BS.

C’est une évaluation approximative de ce qu’il faudrait pour restituer tous les détails d’un print 35mm/70mm. Certains estiment ça à 10, d’autres à 16, à 20 et même à 92k. Sinon je peux te parler en mégapixels si tu veux. Des scans 200mpx de chutes IMAX 70mm d’Interstellar arrivent aux limites du format. C’est dire la marge que tu as. Encore une fois tout dépends du type de scène, des conditions de tournage, du type de pellicule, du setup sur le plateau, du piqué des optiques…

C’est un problème qui existait déjà sur les boitiers à pellicule/film/plaque quel que soit le format. C’est le choix de l’optique qui influera sur ces “déformations”. Si tu prends un fisheye ou un grand angle pour tirer le portrait d’un sujet, il est évident que son visage en sera déformé. En général pour le portrait je trouve qu’un bon 50mm limite la casse. Si une déformation trop prononcée se présente alors c’est simple : Lightroom (ou autres j’utilise ce soft donc je parles de ce que je connais :slight_smile: ) permet de corriger la déformation des objectifs et dispose pour ce faire d’une énorme base de données des profils de distorsion de la plupart des objectifs existants. Tu peux même le faire en manuel pour une optique exotique qui ne serait pas répertoriée.

Je te concède par contre que ce genre de soucis est plus prononcé sur les boitiers avec un plus petit capteur comme les APS-C et moins flagrant sur des boitiers plein format dits Full Frame ou les Moyen format. Je bosse avec un D800 et un D750 full frame avec un Pentax APS-C en appoint et ça je te le confirme même si ton discours sur la 3D/2D ne veut pas dire grand chose.

Quel est ton appareil ? Si c’est un APS-C ou micro 4/3 ça confirme ce que je pensais. Quand tu prenais des photos en argentique j’imagine que c’était avec de la pellicule 35mm ? Dans ce cas là c’est un Full Frame qu’il te faut si tu veux avoir le même rendu et des spécs optiques assez proches.

Je te laisse juge :wink: Je précise que le transfert de la version pellicule d’Interstellar distribuée c’est du “film to film” pour la grande majorité des scènes.

Je peux t’en trouver d’autres au besoin ^^

Bah vu que ces copies sont souvent issues d’un master numérique puis collées sur de la pelloche comme tu mettrais un mp3 128kbps sur un vinyle… Mais ce genre de mésaventure m’est arrivé aussi en fait. J’ai surtout le souvenir d’une pellicule d’époque de Sailor et Lula. Elle s’est pétée en pleine projection c’était folklo et ça collait plutôt bien au métrage x))


#47

Surement car tu n'as pas le même objectif ^^
Un "simple" 50 mm sur l'argentique, et pas sur le nuémrique


#48

C’est-à-dire que je doute un peu qu’un film équivale à autant de pixels alors que dès 2009, un EOS1D battait un EOS1V avec le même objectif, et un Fuji S2 un Nikon F90X. Aujourd’hui, un full-frame doit laisser un 24x36 les dents dans la poussière.

Donc ton 70mm, je sais pas à combien de pixels il équivaut et je vais pas trop me torturer la tête pour ça, mais je pense qu’il mord la poussière lui-aussi à côté d’une caméra 4k. Tu crois pas ?


#49

Tout dépend des conditions d’éclairage.
Le numérique explose la pellicule en faible luminosité par exemple.


#50

En terme de détails restitués non une caméra 4K n'enterre ni le 35mm ni le 70mm. Comme toujours c'est délicat de comparer les deux et de parler de définition et résolution pour deux supports si différents dans leur fonctionnement. Un full frame et même un Medium ça dépend de ce que tu as. Mais déjà sur mon D800 vieillissant et ses 36MP je n'ai pas grand intérêt à lui préférer un argentique 35mm. Désormais on est plus sur du 47/50MP et 200MP chez Hasselblad avec un moyen format payable en deux siècles x). Par contre là il faut être conscient qu'on parle de la photographie et pas de la vidéo. Si le numérique fait jeu égal avec une partie des formats argentiques pour la photo, ce n'est pas encore le cas des caméras vidéo. Les scans d'Interstellar ne constituent qu'une seule frame sur les milliers qui forment le film et en cela la qualité des détails, le piqué, la plage dynamique et les contraste sont incroyables pour de la vidéo.


#51

Sur un boitier Full Frame ça revient au même. Le format est quasi identique :wink: D'ailleurs c'est un régal de recycler d'anciennes optiques de boitiers argentique sur ce type d'appareil :3


#52

oui et puis attention, mais le 35mm film et le 35mm photo, c’est pas la même taille d’image. Les images sont dans l’autre sens sur le 35mm film, et sont donc beaucoup plus petites.

une image 35mm film est plus au moins kif kif à du full HD en terme de définition réelle… (si on scanne plus fin, on a du grain et du bruit… c’est pas de l’information)

sauf que les traitements d’aberration chromatique ne sont pas du tout au top et le résultat peut être fort décevant sur APN moderne… purple fringe bien dégueu, etc


#53

c’est simple, la distance d’observation est égale à la diagonale de l’écran en 4K… donc la règle de 3 est facile à faire.


#54

absolument pas, c'est juste que tu aimes les fourmillement granuleux et qu'il n'y en a pas en 2K num.

preuve en image, voici un scan d'une image de film 35mm, telle qu'elle apparait si projeté... c'est juste degueu par rapport à n'importe quel bluray.

??? il n'y a aucune différence entre photo numérique et video numérique.... une video n'est qu'une collection de photos numériques prises à rythme régulier par un APN.

même le format de stockage est le même : motion jpeg ou motion raw, si on veut.


#55

Tu photographies en Raw et tu utilises ton propre traitement des aberrations chromatiques adapté à Ted optiques sur toton logiciel de traitement.
Si c’est une optique courante, il y a des chances que les profils de traitement existent déjà.

J’ai vu Spectre (James Bond 24) sur grand écran (12m) au premier rang.
Dans les scènes sombres, on voyait clairement le grain, mais jamais les pixels.

Par contre, je ne comprends pas si c’est du 100% numérique ou de l’argentique numérisé (35mm si j’interprète bien).

Edit : on dirait bien de la pellicule
https://www.google.fr/search?q=Kodak+Vision3+50D+5203&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ved=0ahUKEwiiorL_monWAhXIwxQKHaB7C-sQsAQIMw&biw=1600&bih=742

Mais je ne sais pas si la projection était en 2k ou 4k.


#56

oui on peut bricoler mais il ya des problèmes parfois… par exemple l’arrière d’un obj argentique n’est pas traité anti-reflet, ce qui peut poser problème avec un capteur (qui lui est quasi miroir)…

ensuite on s’est habitué à avoir une finesse bien meilleure qu’avec l’argentique… la peloche la plus fine ça doit être un truc comme la Velvia 100F avec 80 paires de ligne /mm, donc un excellentissime obj argentique genre Leica n’avait pas à avoir un pouvoir séparateur meilleur que ça, c’était le graal.

aujourd’hui on est à bien plus que 80 paire de ligne/mm sur un capteur de reflex et si on colle devant un obj argentique… bah c’est flouasse.

en fait, on ne peut pas savoir puisque même tourné en numérique, ils ajoutent un overlay film-look 35mm pour pourrir la qualité video d’origine… grain + vignetage + ombre bouchée etc etc

j’avais eu je ne sais plus où, un pack pro de 15 Go de grain 35mm en 4K … :relieved:


#57

Le problème c’est que ce n’est pas un scan propre mais un scan du positif prise à l’arrache avec un scanner pourri. Il s’agit d’une copie d’un trailer Allemand de Star Wars ANH 1997. C’est du 35mm mais les transferts des trailers n’ont jamais brillé par leur qualité et le soin porté à leur élaboration.

L’auteur du cliché dit ceci :

Note, these are flatbed scans from the reel to show the resolution, not scans from the film scanner

Il a aussi pris soin de passer sa pellicule dans un scanner plus approprié et ça donne ça :

Bon et un mastering 4k de Star Wars 77 est en cours et je te laisse imaginer ce que ça va donner avec un meilleur bitrate que celui de Youtube :

Tu disais quoi sur le fait que j’aime les fourmillements granuleux ou que le Blu Ray, FHD je présume, rend bien mieux ?

source :

http://www.thestarwarstrilogy.com/starwars/post/2016/10/16/Announcing-Project-4K77

Tu parlais peut être de ça ?

Ce n’est qu’une question de restauration mais les détails sont bien là.

Du grain et du bruit tu peux en avoir aussi en numérique, ça peut même être un choix artistique :

[quote=“Discovolante, post:52, topic:48971”]
oui et puis attention, mais le 35mm film et le 35mm photo, c’est pas la même taille d’image. Les images sont dans l’autre sens sur le 35mm film, et sont donc beaucoup plus petites.

une image 35mm film est plus au moins kif kif à du full HD en terme de définition réelle… (si on scanne plus fin, on a du grain et du bruit… c’est pas de l’information)
[/quote]

A aucun moment je n’ai dit que les deux formats étaient identiques. Même si dans le cas d’Interstellar dont je parlais il s’agit de VistaVision, soit l’équivalent du 35 photo.

Sinon pour ceux qui nous lisent grosso modo le 35 cinéma ça donne ça :

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/2/2c/35mm_film_common_formats.svg

J’ai dit :

En mode vidéo ton APN n’utilise pas toutes les capacités de ton capteur. Sinon un D810 ou équivalent te permettrait de tourner des vidéos en quasi 8K. Déjà il est rare qu’un DSLR fasse appel à l’entièreté de son capteur. En général tu te manges un bon gros crop factor qui t’oblige à revoir tes configurations d’optique en mode vidéo. Certains le font cependant comme les Sony A7S I et II. Cela reste une minorité. Ensuite il y’a ce que l’APN peut encaisser et alors là on peut souvent dire adieu au RAW sauf bidouilles avec un CFW type Magic Lantern pour quelques modèles Canon (curieusement ceux que l’ont voit souvent dans les fiches techniques des blockbusters pour des scènes demandant un matos plus souple.)

Non si tu veux tourner comme un porc avec quelque chose d’optimal c’est une caméra pro qu’il te faudra. Et pour l’instant on oscille de 2k à 5/6k (Ridley Scott tourne en 5k mini maintenant par exemple).

Tout est possible avec des optiques de l’époque argentique. Ta bague d’adaptation, la taille de ton capteur… mais ça peut donner d’excellents résultats et quand bien même une aberration chromatique s’inviterait à la fête, ça se règle en deux coups de pipette sous Lightroom. Et puis ce type de problème on le trouve aussi avec des cailloux plus récents et quasi systématiquement sur les zooms sur leur focale max et min.

Sinon :

https://www.flickr.com/search/?text=takumar%2050mm%20f1.4%20canon%205d

This is my most favorite lens. 
	Let

#58

Beaucoup de jeux vidéo ont une option pour le faire en post-processing, avec le paramètre qui va bien pour régler l’intensité, et tout le monde y va de sa petite implémentation plus ou moins réussie.

Sans parler du motion blur, profondeur de champ, poussières sur la peloche, etc… et même l’abberation chromatique pour les plus masos. Et bien-sûr les blooms et autres lens flares sont aussi de la partie depuis belle lurette. On ne sait plus vraiment quoi faire pour casser la monotonie d’une vision parfaite.


#59

Même pas "parfaite", mais "vendu" comme réaliste.... alors que c'est exactement l'inverse.

On accentue des "défauts" des appareils de captures, car les gens sont habitué a en voir, le tout avec un discours marketing de qualité... C'est pareil pour les "couleurs", souvent accentuées et chaudes.

La "vérité" est terne et fade, alors la "qualité" proposée, c'est pas d’être exact / propre, mais au contraire, de rajouter des effets à tire-larigot à en faire péter la rétine..

Personnellement, je supporte pas le grain, au point que j'ai déjà préféré des versions "compressés" bourrins, qui font perdre des "détails" (comme les grains, plus lissé, flou :D) que les versions HD... (mention spéciale à Battlestar Galactica qui est juste horrible en blue ray...)


#60

Le réalisme n'a pas grand-chose de parfait, c'est en ce sens que je l'entendais. Le bloom par exemple est un effet naturel qui dégrade la perception des formes, pourtant je préfère avec plutôt que sans, y'a pas photo. C'est un effet qui apporte beaucoup en immersion.

En fait, même la HDR est une forme de dégradation de ce point de vue. Ce que je veux dire, c'est qu'un speedrunner (dieu que je les déteste ceux-là ;) ) désactivera sans doute ces trucs là.

Ce n'est au fond que du bruit. Je ne suis pas fan non plus, c'est un peu comme si on rajoutait du souffle sur un master de Vangelis... après bien-sûr, on peut vouloir s'immerger, même temporairement, dans une ambiance cinématographique (genre Alien: Isolation auquel tout fana du 1er doit absolument jouer).


#61

Oh le spoile ! :scream:

Plus sérieusement, on voit que le codec Toutube compresse pas mal. Avec un écran de PC 1600x900, l'image est lissée en 1080p, mais si on passe en 1440p ou en 2160p, le grain et le bruit apparaissent de nouveaux.