Commentaires : La sortie d'Avatar en DVD a incité le public à retourner au cinéma pou

p2p
cinéma
piratage
bluray
dvd
Tags: #<Tag:0x00007f3d2efcd0b0> #<Tag:0x00007f3d2efccef8> #<Tag:0x00007f3d2efccd90> #<Tag:0x00007f3d2efccc50> #<Tag:0x00007f3d2efcc9f8>

#1

Rares sont les films à avoir tenu aussi longtemps à l'affiche. Dernière super-production de la 20th Century Fox, Avatar a littéralement survolé le box office international depuis sa sortie mondiale, le 16 décembre dernier. Avec une recette supérieure à 2,71 milliards de dollars, le dernier film de James Cameron est incontestablement devenu le plus gros succès du box office mondial. Un vrai succès pour la major, qui a misé gros sur l'un des films les plus onéreux de toute l'histoire du cinéma.

Or, ce succès phénoménal a évidemment poussé les gérants des salles de cinéma et les sociétés exploitantes à maintenir aussi longtemps que possible Avatar à l'affiche. Et à mesure que les semaines se sont écoulées, une interrogation a fini par apparaitre : la sortie DVD allait-elle affecter d'une façon ou d'une autre les excellentes entrées que le film continuait à enregistrer ?

Cette problématique n'est en réalité pas vraiment nouvelle. Depuis toujours, la profession lutte pour éviter une chronologie des médias trop défavorable pour leur activité, estimant qu'une sortie DVD trop proche de la diffusion en salles aurait un impact forcément négatif sur la fréquentation du public. Selon eux, la compétiton contre la fameuse projection privée, chez soi, confortablement installé dans son canapé, était courue d'avance. Et le résultat serait défavorable.

Dès lors, pas question de se tirer une balle dans le pied en programmant un film qui aurait l'outrecuidance de sortir le même jour en DVD, ou même dans les semaines qui suivent l'exploitation. Or, l'expérience du cinéma est avant tout une expérience sociale. C'est une activité collective : on y va en famille, entre amis ou en couple. Bien sûr, voir un film sur sa platine DVD ou Blu-ray est certainement très agréable, mais cela ne reproduit définitivement pas la magie des salles obscures.

C'est d'ailleurs ce qu'avait déclaré en substance James Cameron le mois dernier, lors de la conférence CTIA - The Wireless Association. Selon lui, la lutte contre le piratage des contenus numériques passe inévitablement par l'expérience inégalée qu'offre le cinéma. Ainsi, celle-ci ne peut pas être reproduite par un banal DVD Screener, comme la trois dimensions. Du moins, en l'état actuel des choses.

Sans doute que les gérants de salles obscures ne seront pas convaincus. Ce serait pour eux une vraie révolution copernicienne d'imaginer qu'un DVD commercialisé en même temps ou à quelques jours de la sortie cinéma n'affecte pas la fréquentation du public, et donc les recettes engrangées. Or, une enquête menée par Mike Masnick, de Techdirt, a mis en lumière que pour Avatar, non seulement la sortie DVD ne gène pas l'audience attendue, mais en plus relance l'intérêt du public pour voir ou revoir le film au cinéma.

Tout d'abord, les premiers jours de la commercialisation d'Avatar ont démarré sur les chapeaux de roues. En effet, en à peine quatre jours, pas moins de 6,7 millions d'exemplaires du film ont trouvé un acheteur (2,7 millions pour le Blu-ray et 4 millions pour le DVD). Au total, les ventes ont dépassé les 130 millions de dollars. Selon le studio américain, il s'agit-là de la plus vente de Blu-ray la plus rapide de l'histoire.

Cela prouve au passage que si le film a été largement piraté, cela n'a pas affecté l'enthousiasme des cinéphiles. Car les versions pirates sont pourtant disponibles depuis de longs mois ur les réseaux d'échange peer-to-peer et sur les serveurs spécialisés dans l'hébergement. Doit-on comprendre que le partage illicite ne détruit pas le marché du DVD ? En tout cas, il y a encore 6,7 millions d'individus qui sont encore disposés à acquérir des galettes optiques.

Mais le plus intéressant dans l'analyse de Mike, c'est bien l'impact qu'a eu la sortie du film dans le commerce, alors qu'il était encore à l'affiche. Selon Techdirt, Avatar a généré en moyenne 2 006 dollars au box office pour la période du 16 au 18 avril. Le 22, le DVD était mis dans les rayons. Le week-end suivant, Avatar a engrangé en moyenne 2 257 dollars au box office, par cinéma, soit une hausse de 12,5 % par rapport à la précédente période.

Mieux encore. La sortie du film dans le commerce a forcément incité de nombreux cinéma à précipiter la déprogrammation du film, pour éviter de bloquer une salle avec un film qui ne ferait plus d'entrée. Pour avoir une vision plus nette, Mike s'est intéressé cette fois à la période du 9 au 11 avril, qui est moins proche de la sortie DVD, sans pour autant être dans le pic d'engouement du film.

À ce moment-là, 454 salles de cinéma ont joué Avatar aux États-Unis, pour une moyenne de 1 860 dollars par cinéma (844 651 dollars au total). Si on reprend les chiffres du week-end dernier, le film était à l'affiche dans moins de cinéma, 421, avec - comme cela a été noté plus haut - 2 257 dollars au box office par cinéma, pour un total de 950 197 dollars. Donc, entre ces deux semaines, avec pourtant mois de cinémas, il y a eu un bond de 21,3 % de fréquentation pour le film Avatar, alors que le DVD était sorti entretemps.

Qu'en conclure ? Évidemment, il faut se garder de dresser des généralités à partir de cas particuliers. Car Avatar est inévitablement un cas particulier dans le cinéma et il faudra vérifier ce phénomène pour d'autres films. Mais c'est déjà un signe que la théorie imaginée par les gérants de salles ou les ayants droit n'est pas définitive et immuable. Et ce n'est pas la première fois que les faits viennent contredire et démystifier les propos des studios.

[Lire la suite](http://www.numerama.com/magazine/15605-la-sortie-d-avatar-en-dvd-a-incite-le-public-a-retourner-au-cinema-pour-le-revoir.html)


#2

Avatar a généré en moyenne 2 006 dollars au box office pour la période du 16 au 18 avril

Ca fait pas beaucoup xD, Je suppose que c'est en millions :p

En tout cas, c'est une enième preuve que ça ne sert a rien de pigeonner les gens.


#3

[quote name=‘Amaury’ date=‘27/04/2010 - 18:01’ timestamp=‘1272384080’ post=‘1206168’]

Avatar a généré en moyenne 2 006 dollars au box office pour la période du 16 au 18 avril

Ca fait pas beaucoup xD, Je suppose que c’est en millions :p[/quote]

Il s’agit en fait de la moyenne par cinéma :-). Je rajoute la mention, pour être plus clair ;-).


#4

Question a la con et sur le piratebox office il cartonne aussi le film?

Si cela se trouve c’est les mêmes qui sont aller le voir? ou le revoir? voir en on profiter pour aller enfin le voir? ou tout simplement tout autre chose? bref on a pas fini de nous en faire voir de vertes et des pas mure pour nous faire chier avec cette merde de droit d’être stupide.

pardon je débite des conneries mais parfois cela soulage.


#5

Petite faute de frappe :

"Selon eux, la compétiton contre la fameuse projection privée, "

compétiton – compétition :)


#6

[quote name='Yap' date='27/04/2010 - 18:20' timestamp='1272385200' post='1206171']Qui nous dit que les fréquentations n'auraient pas été doublées sans le piratage ?[/quote]
Le bon sens ?


#7

[quote name=‘Yap’ date=‘27/04/2010 - 18:20’ timestamp=‘1272385200’ post=‘1206171’]Mathématiquement (donc honnêtement), ce n’est pas un argument valide. Qui nous dit que les fréquentations n’auraient pas été doublées sans le piratage ?[/quote] Le fait que parmi les “pirates” de films il y a une forte proportion de cinéphiles passionnés qui sont des prescripteurs majeurs pour leurs familles et entourages… Donc plus le film est piraté, plus il a de chances de profiter de ce formidable bouche à oreilles…


#8

J'ai pas été le voir au cinéma(trop cher), j'ai attendu la version dvdrip sur MU :D


#9

qui dit si la fréquentation n'aurait pas été doublée avec des prix de places de cinéma abordables!


#10

Le bon sens ?[/quote]

+1
:D


#11

Pour ma part je n'ai pas été le voir au ciné , je n'acheterais pas le DVD ou Blu-ray mais que les âmes sensibles se rassurent je ne le téléchargerai pas non plus même si ça me prendrait à peine 5 minutes avec ma connexion fibrée :biggrinthumb:
Boycott total de toutes ces pompes à fric.


#12

[quote name='Menryck' date='27/04/2010 - 18:25' timestamp='1272385517' post='1206175'][quote name='Yap' date='27/04/2010 - 18:20' timestamp='1272385200' post='1206171']Qui nous dit que les fréquentations n'auraient pas été doublées sans le piratage ?[/quote]
Le bon sens ?[/quote]

Des preuves solides et vérifier merci car a ce jour il ni en a tous simplement AUCUNES!


#13

Déjà que même avec la 3D, c’est le navet le plus cher de l’histoire du cinéma (pour le spectateur j’entends: 13 euros la place, on n’a jamais vu ça sur Lyon !).

Mais pousser le sadisme à l’acheter en DVD…Oui, éventuellement pour une soirée “mauvais goût” :)

Au moins avec Avatar, on sera sûr d’une une chose: les gens qui l’achetent en DVD ne sont pas ceux qui sont allés le voir en salle :p


#14

[quote name=‘Yap’ date=‘27/04/2010 - 18:20’ timestamp=‘1272385200’ post=‘1206171’] Qui nous dit que les fréquentations n’auraient pas été doublées sans le piratage ?
[/quote]
joli sophisme


#15

Qui nous dit que les fréquentations n’auraient pas été doublées sans le piratage ?

Et qui nous dit qu’elles n’ont pas été doublées GRâCE au piratage ?


#16

Pourquoi la sou-soupe se vend aussi bien?


#17

Moi ça m’étonne…
Avec la 3D gadgette pourave mal contrastée qu’on sert dans la plupart des salles de ciné, j’étais sorti du ciné en me disant vivement le blu-ray que je vois autre chose que du gris et du flou…
Du coup pas déçu et…aucun envie de revoir un film 3D en salle avant que le équipements aient évolués.


#18

Pour moi c'est la pub faite pour le film en DVD qui à donnée l'envie au gens d'aller le voir, mais pas le DVD du film en lui même.
De plus beaucoup n'ont pas l'équipement adéquate pour voir le film en haute définition et 3D ...


#19

Des preuves solides et vérifier merci car a ce jour il ni en a tous simplement AUCUNES!

Il "ni" a "tous" simplement "aucunes" preuves "vérifier" ? Avec cette orthographe, je veux bien te croire...


#20

Pour moi, le premier raisonnement est biaisé, je m’explique, avec des chiffres faux, mais pour faire comprendre le principe de l’erreur de raisonnement :

1 - Semaine “N” :
Il y avait encore 1 000 000 personnes qui désiraient voir Avatar dans 1000 salles le programmant, soit une moyenne de 1000 spectateurs par salle,

2 - Sortie du DVD + Blu-Ray (le Week-End) :
Sur les 1000 salles de cinéma, 200 le déprogramment, “dégoutées” !

3 - Semaine “N+1” :
900 000 personnes désirent voir le film, programmé dans 800 salles, soit une moyenne de 1125 spectateurs par salle ! ! !

La sortie a plus dégouté les gérants de salle que dissuadé les spectateurs => La fréquentation par cinéma augmente, alors que globalement elle peut très bien baisser ! ! !
Raisonner sur la moyenne par cinéma est faux si le nombre de cinéma change . . .

obé.